Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La tentation protectionniste inquiète Lagarde et le FMI

"Poser des limites au commerce constitue une faute économique flagrante"

La tentation protectionniste, qui bat son plein dans la course à la Maison Blanche, menace de plomber une croissance économique mondiale déjà « trop faible » et trop inégalitaire, a mis en garde mercredi la patronne du FMI Christine Lagarde.

 

« Poser des limites au commerce constitue une faute économique flagrante », a déclaré la directrice générale du FMI dans un discours à Chicago.

L’avertissement intervient au moment où les deux principaux candidats à la présidentielle américaine, Donald Trump et Hillary Clinton, ont pris position contre le vaste accord de libre-échange négocié par l’administration Obama avec 11 pays de la région Asie-Pacifique (TPP).

Le candidat républicain est allé plus loin en appelant à rétablir des droits de douane avec le Mexique ou la Chine et à dénoncer les accords commerciaux négociés dans le passé.

En Europe, le protectionnisme a également le vent dans le dos depuis le vote britannique en faveur du Brexit, qui a éveillé les craintes d’un repli sur soi économique généralisé, tandis que l’accord de libre-échange TAFTA discuté avec les États-Unis semble dans l’impasse.

« La solution pour améliorer le sort des populations ne saurait être de retourner au protectionnisme ou à d’autres recettes économiques du passé qui ont échoué », a assuré Mme Lagarde, une semaine avant l’ouverture à Washington de la réunion annuelle FMI-Banque mondiale.

Le World Economic Forum, l’organisateur du Forum de Davos, est allé dans le même sens mercredi en assurant que les freins à l’ouverture économique constituaient « une importante menace » pour la compétitivité.

Ce recul de la mondialisation « rend plus difficile pour les dirigeants de bâtir une croissance durable et partagée par tous », assure l’organisation dans un rapport.

Lire l’intégralité de l’article sur ouest-france.fr

Sur les « recettes économiques du passé », lire chez Kontre Kulture :

L’efficience du FMI, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « Poser des limites au commerce constitue une faute économique flagrante ».

    Ah, ok. C’est donc pour cela qu’ils ont tous vendu leur âme !


  • Euh comment la Chine réussit elle a produire des companies qui rivalisent avec les géants de l’internet US ?
    Comment peut elle développer ses trains à grande vitesse et son industrie de pointe ?

    Euh.... Grâce à une politique protectionniste intelligente. Le libre échange (à tout craint) c’est l’interdiction de protéger les petits contre les forts. Déjà que les forts ne paient pas beaucoup de taxes...


  • bonjour

    Du point de vue de l ultra libéralisme c est exact ! Les grands bourgeois et leurs commis ne doutent pas un instant qu il puisse y avoir un autre système que le leur ,au service des 99% des populations, et non au service du 1% de bénéficiaires du système, qui soit dit en passant ne va pas tarder à imploser et notamment si Trump remporte l élection . Un indice avant coureur : les inquiétudes du système vis à vis de la fragilité de la Bundesbank !


  • elle n’est pas encore en taule , avec l’affaire Tapie - on va encore attendre longtemps

     

  • « La solution pour améliorer le sort des populations ne saurait être de retourner au protectionnisme ou à d’autres recettes économiques du passé qui ont échoué »,

    Parce que la solution c’est peut être celle que l’on vie actuellement ,avec le chômage qui ne cesse d’augmenter ,c’est çà les recettes économiques qui réussissent .Non mais reprenez vous Mme Lagarde avant de dire des conneries .Avant L’UE et l’euro tout se passait bien ,en 1997 le PIB était de 2.3% et 3.6% en 1998 juste avant l’entrée dans la monnaie euro .Et en 2014 le PIB est de 0.7 % et 2015 1.2%
    Je ne vois pas ou les recettes ont échouées ,mais tragiquement votre politique.Et le protectionnisme que vous dénoncez ,fonctionne plutôt pas mal avec des frontières et une monnaie adaptée .ce que font 90% des pays du monde.
    Je comprend votre inquiétude ,car si en Europe les pays reprenaient leur billes ,la spéculation sur le dos des peuple serait terminée .


  • #1567699

    Croissance durable mais absence de limites, c’est là que se trouve la contradiction flagrante Christine !
    Peut-être que la durabilité n’est pas dans la croissance ?!
    (ce discours ultra-libéral est du reste, exactement le même que celui des écolos, Duflot en tête - et Mamère en soutien)


  • Si ce monde n’était pas dirigé par la mafia judéo protestante Christine Lagarde serait en prison depuis longtemps au lieu d’avoir été choisie par les escrocs sionistes comme directrice du FMI organisation mafieuse qui pillent les richesses de pays en voie de développement !


  • #1568078

    LE PROTECTIONNISME EST UNE BONNE CHOSE.

    Je crois que les solutions pour faire revenir les entreprises en France, et créer de l’emploie sont connues de tous.

    Il faut arrêter de mettre en concurrence les produits fabriqués dans des pays où les salaires sont très bas, avec les produits fabriqués chez nous où les salaires sont élevés.

    On verrait moins d’entreprises se délocaliser en Chine ou ailleurs.

    Deuxième chose possible. Si on veut réindustrialiser la France, il faut s’inspirer de la Chine. Quand un industriel français veut vendre ses voitures en Chine, le responsable du parti lui fait comprendre qu’il faut installer l’usine en Chine.
    L’industriel a une main d’oeuvre pas chère et marché énorme.

    Si on faisait la même chose en France, les industriels pourraient vendre leurs produits sur le marché français.
    Beaucoup d’entreprises s’installeraient chez nous.
    Et, le secteur de l’automobile n’est qu’un secteur parmi beaucoup d’autres.


  • #1568947

    Et sinon Christine, en parlant de pognon puisque c’est le sujet, ils en sont où tes procès ?

    J’aime aussi cette "blague" : Ce recul de la mondialisation « rend plus difficile pour les dirigeants de bâtir une croissance durable et partagée par tous », assure l’organisation dans un rapport.

    Mais oui, mais oui.


  • #1568950

    Protectionnisme, populisme, nationalisme, qui ne sont donc que du repli sur soi, du fascisme, du racisme, faire partie des extrêmes, etc, etc ..
    L’empire prépare les cerveaux à se débarrasser de toute notion de Nation, de patrie, et donc d’identité et de souveraineté.
    Pour le bien de tous, bien entendu ... On peut leur faire entièrement confiance ...
    Quel cauchemar sérieux !