Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le Brexit et la gouvernance mondiale

Ces ambitions (si elles arrivent à terme) seront la victoire définitive d’un gouvernement mondial de banquiers ennemis de l’humanité.

La haute finance est vagabonde. Après s’être épanouie à la fin du XVIe siècle aux Pays-Bas (« la Jérusalem hollandaise »), elle migra dans la deuxième moitié du XVIIe siècle vers la City de Londres à la suite de l’alliance conclue entre le dictateur Cromwell et le rabbin Manasse ben Israël, représentant de la communauté financière judéo-marrane hollandaise. La « Glorieuse Révolution » de 1688 imposant une nouvelle dynastie et la création de la Banque nationale d’Angleterre en 1694 permirent à l’impérialisme britannique, sur fond de messianisme talmudique, de partir à la conquête des biens de ce monde.

Les États-Unis, fruit du colonialisme anglais, donnèrent naissance à un autre centre de la finance avec Wall Street. Incarnation de la toute-puissance financière dès la fin du XIXe siècle, la très biblique « rue du mur » garda des liens étroits avec les banquiers de la City, ces derniers constituant un État dans l’État anglais en liaison avec l’Empire britannique (« Commonwealth »), comme l’ont révélé les travaux d’Eustace Mullins. La création de la Banque fédérale (Fed) en 1913, indépendante du pouvoir politique, à l’instigation de grands banquiers comme les Kuhn, les Loeb, les Schiff et les Warburg, renforça la toute-puissance de cette aristocratie financière.

Cette dernière atteignit un cap supérieur avec la création, en 1930, de la « Banque des règlements internationaux » (BRI) sous l’impulsion de Hjalmar Schacht (1877-1970) qui, par la suite, est nommé par Adolf Hitler président de la Reichsbank en 1933 et ministre de l’Économie du Reich de 1934 à 1937. Cet Allemand très lié à l’oligarchie anglo-saxonne, en particulier à Montagu Norman, gouverneur de la Banque d’Angleterre de 1920 à 1944, estimait qu’il fallait créer une sorte de banque centrale des banques centrales. La BRI est le cœur nucléaire de la haute finance réunissant le gratin du mondialisme financier.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1504184
    le 07/07/2016 par La pythie
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    Les naïfs qui croyaient que le Brexit sonnait le glas de la mondialisation en seront pour leurs frais : il s’agit au contraire d’une accélération du projet globaliste de dissolution des peuples et des nations...

     

    • #1504794
      le 07/07/2016 par Untel
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      Peux-tu expliciter plus clairement en quoi le brexit accélère ce que l’UE était censée mettre en place ? Je ne vois pas non plus de grosse remise en question pour le moment (l UK n ayant jamais été un maillon majeur de ce système), mais de là à dire que c’est Jackpot pour lEmpire : ni toi ni l’article n apporte de réponse.

      Peut-être un rapprochement UK / US face à la Russie en vue dun affrontement final qui mettra en évidence le caractère inévitablement belliqueux des nations isolées, et lurgence dun NOM pour la paix ?


  • #1504191
    le 07/07/2016 par Djé
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    Pour détruire la Banque ?
    Le gras !
    Les lipides conte le liquide...
    Le Gras tue I... sraël...

    Contre le régime génétique, le régime cétogène !

    Du coup, boycotter les avocats israéliens (riches en lipides) est un acte pro-sioniste contre-productif !


  • #1504198
    le 07/07/2016 par jedgreen
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    Une réelle gouvernance mondiale aurait un point faible majeur : elle serait une cible unique pour tout ces opposants. C’est toujours la même histoire : tu es le "maître du monde" pour un temps mais tu deviens donc la cible a abattre. Même une bonne partie de ceux qui pensent aujourd’hui qu’une gouvernance mondiale serait une bonne chose penseront le contraire si cela devient une réalité.
    Le principe des 1% contre le reste du monde serait d’autant plus mis à nu au yeux de tous.
    Il n’y a qu’a voir les retournement de vestes en ce moment en ce qui concerne le futur de l’Europe pour comprendre qu’il n’y a bien que ceux qui sont tout en haut de la pyramide qui s’accrochent aux branches. Les autres n’ont simplement pas envie d’avoir leur tête au bout d’une pique (métaphoriquement ou pas !)

     

    • #1504348
      le 07/07/2016 par Mich
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      Et le symbole du sommet de la pyramide Illuminati, l’oeil qui voit tout, qui est détaché, ça ne t’interpelles pas ?


    • #1504507
      le 07/07/2016 par jedgreen
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      @ Mich
      En règle général je ne base pas ma réflexion sur des dessins, mais je pense que cette symbolique de l "oeil unique" va le sens de mon propos, non ?
      C’est un oeil qui pense être au sommet, mais si la pyramide se retourne il est écrasé en une fraction de seconde.


    • #1504687
      le 07/07/2016 par Mich
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      Sauf que ce n’est pas n’importe quel dessin et qu’il vient directement de ceux qu’on est ici censé dénoncer, il a donc une certaine valeur. Si c’était si facile de ’renverser’ une pyramide on l’aurait fait depuis longtemps, non ? Sans compter les conséquences (guerres mondiales terribles, famine...). Et justement la symbolique veut que ceux qui sont dans ce fameux oeil qui voit tout sont détachés du socle, en conséquence ils sont inatteignables, indétrônables, ils sont en quelque sorte de véritables dieux, contrôlant la destinée de l’humanité entière, peu importe ce qui peut se passer sur le socle de la pyramide.
      C’est peut-être fantasmé mais voilà ce qu’est censé représenter le symbole Illuminati. Ça a beau n’être qu’un symbole on ne peut balayer la symbolique d’un revers de la main.


  • #1504219
    le 07/07/2016 par Ugly Bob
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    Est-ce que quelqu’un d’érudit pourrait m’éclairer sur une question que me taraude depuis un moment. Il s’agit de ce personnage énigmatique qu’est Hjalmar Schacht et par extension du régime national-socialiste allemand. Visiblement il y a deux "écoles" à ce sujet : l’école "Sutton" qui le dépeint, tel que Pierre Hillard le fait dans cet article, comme un membre de l’oligarchie financière partie prenante du nouvel ordre mondial, et l’école "Delaisi" qui le depeint comme un patriote allemand soucieux de rétablir son pays.

    Il est vrai que le Dr Schacht était franc-maçon, en lien familiaux me semble-t-il avec Montagu Norman le patron de la Banque d’Angleterre, qu’il a impulsé la création de la BRI et qu’il a été étrangement épargner à Nuremberg. Tout comme il est indéniable que l’Allemagne à bénéficié du soutient de l’oligarchie Anglo-saxonne (plan Young, plan Dawes, Moratoire Hoover sur les réparations de guerre, transfert de technologie etc...), et cela au détriment de la France, jusqu’à un certain point de rupture. Cependant, il est également avéré, que le programme économique mis en place par Schacht et les nazi, bien que plus édulcoré que celui de Gotfried Feder, à été extrêmement efficace et avait vocation à s’émanciper de l’usure et de la Haute Finance notamment via le système monétaire d’étalon travail (dont je suis convaincu qu’il faudrait s’en inspirer), la planification d’état, un système de troc avec les pays voisins et autres mesures.

    J’en viens donc à ma question : Comment concilier ces deux "écoles" relayées par ER au sujet de Hjalmar Schacht ? Et plus largement, où s’arrêtent les manipulations oligarchiques et où commence la résistance allemande à l’empire. Je remercie d’avance ceux qui daigneront bien répondre à mon questionnement.

     

    • #1504290
      le 07/07/2016 par Charles le pas temeraire
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      Très bonne question et bien formulée.


    • #1504362
      le 07/07/2016 par Léo
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      Je pense que la réponse à cette question se trouve dans le titre du livre de W Guy Carr : Des pions sur l’échiquier. Le nazisme (idem pour le communisme) n’a été qu’un pion, mis en place puis sacrifié pour faire avancer le mondialisme. Dans ce livre, Carr mentionne également l’énigmatique lettre d’Albert Pike à Mazzini, écrite en 1870 et développant l’idée des trois guerres mondiales nécessaires à l’établissement du nouvel ordre mondial.
      Il n’y a pas que Schnacht qui était proche de la franc-maçonnerie, c’était le cas de la majorité des dignitaires nazis qui étaient affiliés aux loges romantiques allemandes, et autres sociétés secrètes telles que la société de Thulé, etc ...
      Cela n’enlève rien au fait que l’expérience économique nationale socialiste allemande est intéressante, et l’Allemagne a résisté à l’empire mais tout cela n’a pu être mise en place que parce que les élites synarchiques mondiales l’ont bien voulu et parce que cela entrait dans le cadre d’un plan plus global.


    • #1504467
      le 07/07/2016 par LDG
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      Si le mondialisme est le but unique, il y a plusieurs voies possibles pour y parvenir. Et en cette matière, nul n’a la science infuse, tout puissant qu’il soit. Schacht a profité de la très forte volonté politique de son temps pour mettre en place un système publique et massif de financement de l’économie. Il a réussit à le faire sans provoquer d’inflation excessive, ce qui dans sa caste de banquiers internationaux était considéré comme impossible. Un tel exploit a été rendu possible par une politique et des mesures d’ordre technique, tous ça est très bien expliqué par Francis Délais. En tous cas c’est un système empirique (par tâtonnement). Peut-être Schacht était il politiquement un peu naïf et pensait que le mondialisme pouvait être piloté depuis cette Allemagne florissant des années 30, et pour les plus grand bien des populations. C’est une explication.


    • #1504500
      le 07/07/2016 par beurk33
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      @uglybob

      Juste une hypothese. Peut etre qu’il jouait sur les 2 tableaux a la fois. Peut etre qu’il avait effectivement pour objectif de s’emanciper de l’emprise des banques et de l’usure. Mais il savait aussi qu’il ne pouvait pas se mettre la haute finance a dos. Pour rappel, plusieurs presidents americains (Abraham Lincoln, Thomas Jefferson, Harrisson, Garfield etc... 7 au total je crois) ont essaye et se sont fait assassiner ou empoisonner.

      Ca pourrait expliquer les versions contradictoires de l’histoire.


    • #1504545
      le 07/07/2016 par Ugly Bob
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      @ Léo

      Effectivement, Gotfried Feder (un des pères fondateurs du NSDAP) était membre de la société de Thulé mais il a bel et bien identifié l’usure comme le principal problème de l’économie mondiale. Or l’oligarchie mondialiste correspond à ce qu’Ezra Pound appelait "l’usurocratie", a savoir ceux qui détiennent le pouvoir de créer la monnaie a partir de rien et avec intérêt. Dans le cas de Schacht je ne comprend pas pourquoi il œuvrerai pour créer une institution tel que la BRI si c’est pour ensuite organiser un système économique anti usuraire totalement émancipé de la Finance spéculative mondiale. Tout comme je ne comprend pas pourquoi un tel système à été mis en place par un régime qui n’est sensé être qu’un pion de l’Empire. Ce n’est pas très clair. Contrairement aux cas du régime communiste,qui a bénéficié du soutien direct de membres éminents de Wall Street, qui n’a jamais remis en cause la banque ou l’usure et dont l’idéologie marxiste repose sur un messianisme quelque peu similaire à celui d’une certaine communauté agissante.


    • #1504679
      le 07/07/2016 par paramesh
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      Je ne suis pas érudit ni spécialiste mais :
      tout simplement l’empirisme et l’adaptation. lis ses mémoires sur KK
      .C’’est néanmoins un personnage très complexe mais je pense pouvoir dire que Schacht considère la finance comme un outil et non comme un but en soi car il est avant tout un nationaliste( après la période national socialiste , il aidera plusieurs pays du moyen orient à établir leur monnaie et à tenter de la garder, autant faire ce peut indépendante


    • #1504819
      le 07/07/2016 par Ugly Bob
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      @ paramesh

      J’ai acheté les Mémoires d’un magicien mais je ne les ai pas encore lu. Je pense que cela m’apportera un éclairage mais étant donné que c’est une autobiographie on peux douté de son objectivité. Je doute qu’il s’étende sur la création de la BRI et sur son allégeance maçonnique. En tout cas j’aurais son point de vue.


    • #1505016
      le 08/07/2016 par Léo
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      @uglybob

      Tel que je vois les choses, le but recherché par les élites mondialistes était de mettre en place la seconde guerre mondiale (pour accroître la zone d’influence du communisme en Europe puis en Asie via la défaite du Japon qui lui faisait barrage en Chine, mettre en place l’état d’Israel, détruire les économies européennes et bien sûr continuer la guerre anti-catholique).
      Pour cela on a ruiné l’Allemagne par le traité de Versaille, pour développer l’esprit de revanche et rendre nécessaire la guerre pour résoudre les injustices qui en découlent (Sudètes etc ...) puis on l’a aidé à se relever et à mettre en place une économie performante, même si cela impliquait la libérer des chaînes de l’usure pour quelques temps. Je ne sais pas si Schnacht était en service commandé pour l’oligarchie ou s’il était sincère, mais on a relâché la laisse quelques temps pour fabriquer un ennemi, une Allemagne puissante, pour amener cette seconde guerre mondiale et pour mieux la pulvériser par la suite. La plupart des cadres nazis n’étaient pas conscients de cela, et pensaient sincèrement développer un mondialisme sous domination aryenne (les fameux seigneurs de guerre aryen) mais certains cadres et certaines arrière loges jouaient peut-être double jeu.
      L’usure n’est pas la fin ultime, ce n’est qu’un outil pour aller vers le nouvel ordre mondial.


    • #1505152
      le 08/07/2016 par Ugly Bob
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      @ Léo

      L’usure est certes un outil, mais c’est l’outil ultime domination des nations. Son utilisation est d’ailleurs commandée par l’ancien testament.
      Deutéronome 15:6 - «  L’Eternel, ton Dieu, te bénira comme il te l’a dit, tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n’emprunteras point ; tu domineras sur beaucoup de nations, et elles ne domineront point sur toi. »

      Mais il est en effet possible que l’oligarchie bancaire se soit octroyé une expérience d’économie vertueuse, afin de relever l’Allemagne, pour mieux bannir définitivement ces méthodes car éternellement associées à la "barbarie nazie". Une autre hypothèse consiste à penser que ce sont justement ces méthodes économique qui ont poussé les nations dominée par l’usurocratie à détruire l’Allemagne.

      Il est évident que chacune des guerres mondiales (passées et à venir) sont volontairement provoquées par cette élite afin de franchir des étapes dans leur agenda. Mon questionnement porte plus sur la sincérité des démarches de Schacht et du régime national socialiste ainsi que de leur degré d’implication dans cette agenda. Quand on lit Eustace Mullins, ou le dernier livre de Carroll Quigley on constate que l’élite anglo-saxonne donnait l’illusion à Hitler de le soutenir en lui donnant des garanties. Et quand on regarde les vidéos de Vincent Reynouard on constate que l’Allemagne n’avais pas vocation à dominer le monde et ne voulait pas la guerre mondiale. Cela soulève d’autant plus de question.


    • #1505241
      le 08/07/2016 par Léo
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      @uglybob

      Je pense que comme pour tout, il ne faut pas voir le régime nazi comme un bloc monolithique. Si vous ne l’avez pas lu je vous conseille la lecture du pion sur l’échiquier de W. Guy Carr qui donne des clefs de lecture intéressantes. Selon lui Hitler était sincèrement pacifiste mais il y avait à côté de lui des gens franchement belliqueux avec un réel plan de domination mondiale. Et accessoirement ce régime était relativement anti-catholique, ce qui est toujours une boussole intéressante !
      Quoi qu’il en soit, il me semble compliqué d’établir la sincérité ou la non-sincérité des personnes impliquées dans l’expérience économique nationale socialiste, je doute que l’ont ait accès à toutes les informations à ce sujet. Toutefois l’appartenance maçonnique de certains protagonistes plaide en théorie en leur défaveur !

      Aussi, je n’ai pas toutes les réponses à ce sujet mais il me semble que le logiciel de l’oligarchie mondialiste est plus à rechercher du côté de la Kabbale que de l’ancien testament. Cela fait bien longtemps qu’ils s’en fichent pas mal de l’éternel leur Dieu puisque selon leurs doctrines panthéistes, ils considèrent qu’ils sont dieu.


  • #1504260
    le 07/07/2016 par Beligue
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    Dans l’article complet notons le lapsus orthographique " une monnaie mondiales" donc amis martiens ou ami de junker vous allez être mis a contribution. Avez vous fait un référendum ? aussi sérieusement la russie puissance militaire, nucléaire, spatiale au dens de sons espace sibérique, etc et son rouble passe à la trappe ? C’est avec des oublis comme celui-là que l’on attrape le tourna après avoir mis l’ana !

     

    • #1504317
      le 07/07/2016 par Pontiac
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      Exactement, ils veulent faire une monnaie mondiale...un "monde" qui exclurait la Chine, la Russie (et maintenant l’Inde et le Pakistan qui ont rejoint l’OCS) donc un monde amputé de lui-même ?


    • #1504342
      le 07/07/2016 par Ben
      Le Brexit et la gouvernance mondiale

      Si vous parlez du s à la fin de mondiale comme lapsus orthographique, vous faites erreur.
      Si vous reprenez la phrase complète, l auteur parle de "gouvernance et monnaie mondiales", le s indique que l adjectif "mondial (e)" s applique aux deux précédents. ...
      Cordialement


  • #1504312
    le 07/07/2016 par Free
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    Je ne comprend pas bien où veut en venir l’article... on part de la Hollande pour en venir à Schacht et la Banque d’Angleterre puis on évoque le Brexit en lien avec le yuan... mais par quelle mécanique le Brexit participe à l’organisation d’un mondialisme achevé ? Aurais-je sauté une ligne ou deux.. ?


  • #1504339
    le 07/07/2016 par Jaoram
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    le brexit a été voulu par Merkel pour déplacer le pole financier européen de Londres vers Francfort n’oublions pas que la Deutsche Bank est au bord de la faillite,d’après l’israélien Goldman Sachs cette banque devrait déposer son bilan en décembre 2017.


  • #1504787
    le 07/07/2016 par Pierre Loup
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    ’’’Cet arrière-fond permet de comprendre que les événements que nous connaissons, suite au référendum du Brexit, ne reposent pas sur un idéal de défense des intérêts du peuple anglais mais sur une stratégie de réajustement et de réglage des intérêts politico-financiers d’une caste oligarchique dont la City, en liaison avec la très opaque BRI, est la figure de proue.’’’

    ’’’La Chine, puissance montante, même si son endettement est estimé à 250 % du PIB (en additionnant les dettes du gouvernement central, des collectivités locales et des entreprises), sans oublier une démographie catastrophique, a les faveurs de la City en liaison avec les paradis fiscaux et le Commonwealth présent sur tous les continents, d’autant plus que les jours du dollar sont comptés. Le monde issu de 1945 étant en cours de dynamitage, l’oligarchie se repositionne en vue d’une gouvernance et d’une monnaie mondiales.’’’

    Il existe une classe humaine peu nombreuse et doté d’une intelligence et d’une capacité de compréhension supérieure dont le commun des mortels n’a pas accès !
    Pierre Hillard fait partis de cette classe ! Là où le citoyen lambda voit ce que les merdias mainstream lui montre, les gens réellement réveillez y voit les vraies manoeuvres oligarchique !


  • #1505089
    le 08/07/2016 par Ramon
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    Si le Brexit s’avère être une bonne affaire pour l’Angleterre, tous les peuples de l’UE vont se ruer vers la sortie . Seuls les allogènes voudront rester dans l’UE, et les Y évidemment .


  • #1506899
    le 10/07/2016 par Druide
    Le Brexit et la gouvernance mondiale

    Il est tout à fait étonnant de voir qu’on peut, en même temps, prétendre en théorie divulguer le complot vétérotestamentaire-talmudique, tout en recourant en pratique à un argumentaire qui met le blâme sur Hitler et les nazis...