Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le Brexit expliqué en deux minutes

Il y a des séparations qui sont fertiles

Le Royaume-Uni, en semi-Brexit depuis longtemps, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1493879
    le 22/06/2016 par Ultramarrant
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Simple, concis, clair et drôle. Typiquement anglais, en somme !


  • #1493887
    le 22/06/2016 par Patricia
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Merci d’avoir mis en ligne ce dessin animé sur le Brexit... De fait, j’ai compris ce qu’il en est exactement.


  • #1493888
    le 22/06/2016 par jean
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Si le brexit passe c’est l’immigration massive qui aura provoqué la sortie de l’Angleterre.

     

    • #1493967
      le 23/06/2016 par Pierre Loup
      Le Brexit expliqué en deux minutes

      Immigration massive organisé par des ONG américaines et britanniques.... et là on apprend que l’Angleterre bloque les migrants qui se ramasse sur le continent !
      Si ça c’est pas un complot contre l’Europe de la part des anglo-saxon(et des chuuttt derrière) c’est quoi ?


  • #1493895
    le 22/06/2016 par peg
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Pas mal comme video "pro-Brexit" simplette mais efficace


  • #1493927
    le 22/06/2016 par Gibis
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Espérons que les maneuvres déclenchées pour effrayer les anglais échoueront et qu’ils votent pour le Brexit ..... Ainsi nous en serions débarrassés !!!

     

    • #1494065
      le 23/06/2016 par Jean Pierre
      Le Brexit expliqué en deux minutes

      Une fois de plus, ils prouvent qu’ils sont moins cons et moins serviles que nous. Qu’on les aime ou pas est une autre histoire.


  • #1493957
    le 23/06/2016 par renée
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Au final ils n’ont jamais vraiment été dans l’Europe !

     

    • #1494009
      le 23/06/2016 par Francois Desvignes
      Le Brexit expliqué en deux minutes

      Nous non plus.

      Seuls quelques technocrates idéalistes ont imaginé et souhaité l’UE ;

      Les patriotes lui ont toujours reproché d’être attentatoire aux souverainetés nationales et les mondialistes d’être trop timorée envers les identités nationales.

      Ainsi ni les mondialistes ni les patriotes pour des raisons opposées ne souhaitent le maintien de l’U.E et en définitive seuls ceux qui en vivent , croient en vivre ou espèrent en vivre sont encore favorables à son maintien.

      Même si l’UE n’était pas une faillite monstrueuse ou un monstre en préfaillite, plus personne n’en voudrait : son sort est déjà scellé.

      Les mondialistes en ont conscience mais les nationalistes beaucoup moins, et là est le véritable danger : les patriotes croient que le combat sera gagné avec le Brexit alors que les mondialistes savent qu’il ne fait que commencer avec ou sans le Brexit.


  • #1493977
    le 23/06/2016 par SC31
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    En cas de Brexit la Grande-Bretagne serait exclue du marché unique et plusieurs grandes banques américaines comme la Goldman Sachs et la JP Morgan - avant tout car leurs sources de revenus sont partiellement localisées en GB - mais aussi la Bank of America, Citygroup, Morgan Stanley, Barclays ou la Deutsche Bank seront perdantes.
    Goldman Sachs a aligné plusieurs centaines de milliers de Livres pour financer la campagne contre le Brexit.
    On comprend que pour certains, ce n’est pas "Britain First" mais "Bremain First" qu’il faut scander.

     

    • #1494183
      le 23/06/2016 par Antidote
      Le Brexit expliqué en deux minutes

      Bonjour, SC31,
      C’est peut-être aussi la crainte de Washington de voir la City délaisser « les actifs pourris » de ces banques spéculatives pour devenir « officiellement » le centre international des transactions européennes sur la monnaie chinoise le Yuan, appelé également « renminbi » initié depuis déjà un petit moment.
      « Londres veut devenir la porte d’entrée européenne des transactions en yuans »
      https://www.youtube.com/watch?v=5W6...

      Ce Brexit n’est peut-être encore que l’anticipation des Rothschild à engranger des milliards sur la monnaie de réserve de demain pouvant se substituer au dollar.


    • #1494623
      le 23/06/2016 par Pierre Loup
      Le Brexit expliqué en deux minutes

      @Antidote, merci pour l’info, et en fait c’est très logique de la part des grands pontes de la City, ils veulent rester les maîtres même si il y a un basculement de l’influence ver la Chine !
      Pour ces mondialistes, que ce soit le dollar ou le yuan ou n’importe quoi d’autres, le seul but est de rester au sommet de la pyramide !


  • #1493985
    le 23/06/2016 par J’en ai rien à foutre
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Tout ça c’est du théâtre, l’État profond de la perfide Albion a déjà fait son choix .Cameron joue sa petite partition hippoccrite de la victime , comme on lui a appris , pour ne pas froisser les partenaires commerciaux et continuer son petit business avec l’union les inconvénients en moin .C’est un retrait longuement muri , le vote n’est qu’une mascarade et il révélera si l’union européenne existe réellement à l’aune des mesures de rétorsion quelle prendra suite à ce départ .
    Au- delà de ça , la vrais question à ce poser c’est pourquoi l’élite anglo-saxonnes a t’elle fait ce choix ?
    Quelque chose ce tramerait-il dans les coulisses de l’histoire ?


  • #1493993
    le 23/06/2016 par mario brosse
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Cette image sur le mariage est fausse quand un des deux, l’Angleterre, n’a jamais voulu vraiment accepter les termes et conditions dès le départ.


  • #1494078
    le 23/06/2016 par La pythie
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Le royaume uni ne sortira jamais de l’UE ! On n’imagine pas les Anglais demander un visa à chaque séjour sur le vieux continent ni un Français ou un Allemand patientent plusieurs jours avant l’obtention de ce même Visa pour mettre les pieds à Londres...La densité des échanges commerciaux étant tels, j’imagine plutôt une sorte d’accord hybride qui préserve les intérêts britanniques ( commerciaux, surtout )...


  • #1494191

    Les Anglais sont plus indépendant que les Français ceci le prouve.


  • #1494199
    le 23/06/2016 par nico
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Quand on voit un pays comme l angleterre qui à tellement moins de contraintes que nous ,pas l euro pas de frontière commune etc.. Qui souhaite malgré cela en sortir ! Et on nous dit à nous qui subbissont ,que cette Europe est une chance ! Ce monstre Europe est clairement un projet contre les peuples et pour l oligarchie tous les jours on peux le constater .cette Europe vendue aux peuples avec du rêve leur est désormais imposée avec des menaces


  • #1494336
    le 23/06/2016 par nicolasjaisson
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Ca c’est le discours pour la galerie. La réalité est que les théoriciens de l’Union européenne, des monétaristes keynésiens, sont souvent des Britanniques et que les autres ont fait leurs études en suivant l’enseignement anglo-saxon monétariste qui s’est imposé dans toutes les universités européennes. La Grande-Bretagne a été une des grands gagnantes avec l’Allemagne de l’Union monétaire, bien que n’en faisant pas partie. Mais le statut d’extra-territorialité de la City lui permet de financer ses activités de trading avec les liquidités en euros des banques européennes qui ont délocalisé leurs activités de front office à Londres. Ce faisant l’Angleterre profite à plein régime de la manne financière de la dette gargantuesque en euros transformée en funding de produits dérivés par la magie de la transformation des dettes en monnaie électronique opérée par la BCE. Idem pour le Wholesale funding en pounds ou en euros où les milliards jaillissent de la mis en location temporaire des prêts hypothécaires ou des crédits à la consommation que les banques monétisent sur le marché anglais. Alors quand on nous serine que l’Angleterre se porte bien parce qu’elle n’est pas dans la zone euro, il y a de quoi se tordre de rire. D’ailleurs la City a éprouvé le besoin de prendre le contrôle de la bourse de Francfort juste avant le référendum, comme par hasard. Ah certes l’Angleterre s’est dispensé du volet Schengen de l’Union européenne, mais il n’est que regarder la transformation de la population de Londres ou de Manchester pour se dire que la société multi-culturelle n’est pas une invention de Bruxelles. Elle a été décidée par les politiciens socialistes britanniques dans les années soixante. En ce qui concerne l’économie chère à Farage, il serait bon de se rappeler que l’idée de la financiarisation à outrance de l’économie mondiale globalisée est une idée anglo-saxonne née dans les cerveaux des libéraux qui ont porté Margaret Thatcher au pouvoir. L’idée de la libre circulation des capitaux, comme des biens et des services, vient des Anglais, qui ont très bien compris comment "créer de la valeur" en faisant circuler les produits de dette à travers les places financières. Alors Messieurs les Anglais tirez les premiers, déguerpissez au plus vite des couloirs de la Commission et des multiples think tanks européens et autres cabinets de conseil/lobbying qui ont infesté l’Europe tout entière.

     

  • #1494354
    le 23/06/2016 par Démocratisme
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Quelqu’un doit bien en profiter, un bon coup de bourse en perspective.
    C’est pas demain la veille que les veaux cesseront de croire à la mascarade, il y en a encore beaucoup trop, et ils sont fait comme des rats !
    Un beau cinéma, demain rien n’aura changé j’en suis certain.
    Encore une fois de plus du spectacle marchand, pour gogos, stupéfiés et ça marche, à chaque fois la foule se fait b....


  • #1494400
    le 23/06/2016 par jedgreen
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    En dehors de tout arguments "pour" ou "contre", LA question qu’il faut se poser est :
    Est-ce qu’on peut encore croire qu’on nous demande notre avis ? C’est une vraie question que je pose de façon non ironique.


  • #1494903
    le 24/06/2016 par Rémi O. Lobry
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    Vendredi 24 juin 2016, 8:38, j’apprends que...

    BREXIT RULES OK !

    Dans ton cul Juncker !

    Exceptionnellement je me permets de rebâptiser "Land of Hope and Glory", "Bring Your Own Flag and Wave it Proudly".

    Nationalistes de tous les pays unissez-vous !

    https://youtu.be/vpEWpK_Dl7M


  • #1495259
    le 24/06/2016 par lephil30
    Le Brexit expliqué en deux minutes

    David Cameron n’a pas eu trop le choix pour se maintenir à son poste à cause de la pousser du UKIP de promettre un referendum sur le maintien où non de la Grande Bretagne il pensait pouvoir gagner facilement à l’époque ce qu’il n’avait pas prévu ainsi que "ses" amis d’outre atlantique c’est la non résolution de la guerre en Syrie et du chantage aux migrants de la Turquie avec l’énorme connerie du Kaiser Merkel dans un sens cela est réconfortant de se rendre compte qu’un grain de sable dans cette mécanique si bien huilé peut gripper le système !... un système qui va avoir du mal à fonctionner faute de lisibilité politique tant que les prochaines élections US Française et Allemande ne seront pas actés !....


Commentaires suivants