Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le Danemark en marche vers une agriculture 100 % biologique

Sans mettre en danger les agriculteurs

Déjà très en avance dans le secteur de l’alimentation biologique depuis les années 1990 avec une baisse drastique des prix des produits bio qui a indiscutablement stimulé les ventes, sensibilisé la population et promu l’agriculture biologique dans tout le pays et favorisé les exportations, le Danemark veut aujourd’hui enfoncer le clou et devenir le premier pays européen avec une agriculture 100 % écologique.

 

Au printemps 2015 et grâce à la mise en place d’un Plan d’action pour la promotion de la production écologique au Danemark, le gouvernement danois a pris la décision d’augmenter progressivement la part des produits biologiques dans les menus proposés par les institutions publiques (cantines, hôpitaux et crèches) mais il a aussi engagé un plan encore plus ambitieux et progressif pour convertir l’ensemble de l’agriculture du pays en une agriculture biologique et durable.

Pour parvenir à ce but, un budget important de près de 53 millions d’euros a été débloqué, deux autres mesures phares ont été mises en place.

 

Doubler la superficie agricole cultivée avec des méthodes biologiques

L’un des points les plus importants de ce programme, annoncé dès les premières lignes du plan d’action est de doubler la superficie des terres utilisant les méthodes de l’agriculture biologique à l’horizon 2020 (par rapport à 2007).

 

 

L’État danois montre l’exemple

Bien entendu, les terres appartenant au secteur public vont montrer l’exemple et être cultivées en utilisant des méthodes biologiques et biodynamiques, mais le gouvernement a également décidé de soutenir et d’encourager, par un système d’allocations, tous ceux qui travaillent et financent ce secteur, tous ceux qui développent de nouvelles technologies et de nouvelles idées pour promouvoir cette agriculture biologique. Celle-ci ayant des coûts de production plus élevés que l’agriculture classique, des systèmes d’aides et de suppléments par hectare cultivé ont aussi vu le jour pour inciter les agriculteurs à franchir le pas sans mettre en danger leurs entreprises. Le plan d’action implique les autorités publiques danoises, différents ministères mais aussi les régions, les villes et les collectivités locales qui s’engagent à soutenir ces efforts.

Le premier objectif à court terme est que 60 % de la nourriture servie en restauration collective (hôpitaux, écoles, crèches, etc..) soit d’origine biologique, et à plus long terme le 100 % est bien entendu visé avec la conversion progressive des terres. Cet objectif qui pouvait sembler irréalisable au départ est en passe de devenir opérationnel.

Le Danemark pourrait effectivement d’ici quelques années devenir le premier pays en Europe avec une agriculture 100 % biologique, tout cela grâce à une collaboration active de tous les acteurs du secteur agricole qui ont joué le jeu et répondu favorablement aux incitations du gouvernement danois. Cette mesure s’applique non seulement aux fruits, aux légumes, aux céréales mais également à la viande avec des incitations à des destinations des éleveurs qui doivent aussi jouer le jeu du biologique.

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

Soutenez la démarche bio et écologique avec notre partenaire Au Bon Sens :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1585400
    le 23/10/2016 par L’humanité insurgée
    Le Danemark en marche vers une agriculture 100 % biologique

    Dans le cadre du TAFTA ou sa filliale canadienne, les Danois semblent se preparer à dominer le marché du bio en Europe.

    Cela me semble être plus une féodalité locale que l’Empire accorde à un vassal loyal, plutot qu’une véritable insurréction contre l’ordre des choses.

     

  • Comme quoi si on veut œuvrer avec amour pour le peuple on peut.


  • La France pourrait faire la même chose depuis longtemps ,avec de l’autosuffisance par de petits producteurs ,mais ils sont mort les uns après les autres . Dans la région Bordelaise ,nombre de maraîchers ont cessé leurs activités et vendu les terrains au profit de promoteurs .Maintenant à la place ,on a des immeubles et on va acheter les salades en Espagne ,ou ailleurs. C’est beau l’écologie en France.


  • Cela me fera toujours rire lorsqu’on nous présente le Danmark comme un modèle,je connais très bien ce pays ayant une partie de ma famille Danoise et aussi une maison secondaire la bas.

    Pour ce qui est de l’agriculture biologique elle existe mais elle reste au stade embryonnaire c’est au mieux quelques personnes qui font des œufs ou des patates dans leur jardin.

    Je suis donc assez surpris de cette article, sachant par exemple que la bas vous n’avez pas de marché alimentaire au mieux tu auras une foire mais rien de comparable a chez nous(donc la photo je ne sais pas ou ils l’ont trouvé), et il n’y a quasiment pas d’agriculteur mais des techniciens.

    Pour eux, un marché c’est une brocante et les courses tu les fait au supermarché, où tu trouvera il est vrai plein de produit dit "bio" comme nous avec carrefour bio ect.

    Les connaissant s’ils vont sur un 100% bio c’est en fait juste marketing et ils l’industrialiseront à outrance et en enlèveront l’éthique.

    Bref on sera bien loin de l’esprit de Pierre Rabhi. En plus ils nous envie notre agriculture artisanale et familial.

    Ce pays vas mal , pour vous dire cette année proche de ma maison d’été ,sur une petite ballade en vélo de 8 km j’ai vu genre 30 maisons a vendre , il y a 2-3 ans c’était 2 ou 3. De plus avant c’était des maisons secondaires, depuis quelques années cela devient des maisons principal.

    Et on peut faire le même constat sur l’intégration ou l’assimilation.