Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le VIH est-il responsable du SIDA ?

Notre contribution au Sidaction 2016

À l’occasion du Sidaction 2016, victime d’un bide discret, nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice de la médecine en rediffusant quelques éléments de réflexion concernant le « VIH », responsable présumé du « Sida »...

 

Courte interview de Luc Montagnier (extrait du documentaire House of Numbers : Anatomy of an Epidemic réalisé par Brent Leung en 2009) :

 

 

L’émission de NoNameTV de mai 2010 consacrée au Sida, avec Étienne De Harven et Jean-Claude Roussez :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1435601
    le 04/04/2016 par Julian
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    Comment peut-on ignorer toute cette comédie...
    Pire qu’un complot, la réalité est autrement plus grave. Tout doit être profit. Le sens même de la vie est pensé pour le profit. Consommer le plus possible pendant cette vie sur Terre, sans aucune rigueur morale...

    On se moque totalement que chaque être humain soit heureux et en bonne santé. S’il ne peut pas construire d’autoroutes, et d’infrastructure au prix exorbitant, tout en se payant des gosses par GPA, alors il ne pourra pas se payer à manger, à boire, des médicaments.... Le superficiel avant l’essentiel... Lucifer avant Dieu.

    Ce n’est pas une oligarchie, ce ne sont pas des Illuminatis, ni des reptiliens. C’est l’œvre du Malin en action. Et tous les Saints Ecrits nous avertissent de ce danger...


  • #1435629

    Oui tout est dit.
    Le test ne vaut rien.
    Aucune preuve sur relation de cause à effet entre le virus et le sida.
    Bref une immense arnaque comme d’habitude.
    Cela fait presque 30 ans que je suis cette affaire et rien de se passe.
    Les mêmes mensonges de Bigfarma sont divulgués dans les universités et les médias avec la complicité de tous nos politiciens corrompus jusqu’à la moelle.


  • #1435630
    le 04/04/2016 par arko
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    Et quand bien même les virus HIV1 et 2 ne seraient pas responsable du SIDA (ce que je ne croit pas, étant moi même dans le diagnostique médical), je ne les entends pas expliquer :

    - La détection des antigènes du virus (antigène P24 entre autre) dans le sang du patient, il ne s’agit donc pas uniquement d’une détection indirecte d’anticorps non spécifiques seuls.

    - La corrélation entre comportement à risque et contamination. Par exemple, je diagnostique les Ac/Ag chez un patient, ce dernier confirme qu’il a eu des relations sexuelles non protégées à risque, un AES (accident d’exposition au sang), etc etc... Je n’ai pas connaissance d’un cas détecté sans cause identifiée dans nos pays.

    - La cause de la baisse des lymphocytes CD4 corrélée avec la détection des Ag/Ac.

    Bref, que le débat reste ouvert c’est une chose, mais certains éléments sont difficile à discuter.

     

    • #1435634
      le 04/04/2016 par Titus
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Et quand bien même les virus HIV1 et 2 ne seraient pas responsable du SIDA (ce que je ne croit pas, étant moi même dans le diagnostique médical),




      Tu es dans le "diagnostic médical", donc tu crois sans preuves ce qu’on t’a appris, i.e. que le VIH est la cause du SIDA (corpus de maladies préexistantes). On attend plus de rigueur scientifique du corps médical !


    • #1435637
      le 04/04/2016 par Titus
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      - La cause de la baisse des lymphocytes CD4 corrélée avec la détection des Ag/Ac.




      Pour savoir si elle est corrélée ou pas, il faut avoir un témoin, sans lequel on ne peut rien conclure. C’est la base de toute expérience scientifique, monsieur le membre du corps médical.

      De plus une présence n’est pas synonyme de causalité... Ça peut être une relation de conséquence, conséquence qui peut être absolument connexe et bénigne qui plus est !


    • #1435679
      le 04/04/2016 par manou17
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      effectivement si tu es "dans le diagnostic médical" comme d’autres sont " dans l’automobile (comme o.s. par exemple)" tu dois savoir que le diagnostic c’est le test. Je ne connais aucun virologue qui diagnostique sans faire les tests d’usage. Ces foutus tests...

      Tu n’as pas la moindre compétence en médécine - ca se sent à chacune de tes phrases. Et toutes les questions que tu te poses ont depuis longtemps reçues des réponses, études à l’appui.

      Le sida c’est la consommation des réserves réductrices des cellules par divers composés nitrés, résultant en la production excessive de monoxyde d’azote, donnant lieu à la production de radicaux libres responsable du déséquilibre th1/th2.

      La prochaine fois que tu diagnostique, ouvre l’oeil et le bon !

      Mais à ta décharge, le système est fait pour que le médecin n’intervienne pas dans le diagnostic mais suivent les instructions des tests élaborés par les laboratoires.


    • #1435682
      le 04/04/2016 par Strato
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Bonjour,

      "Et quand bien même les virus HIV1 et 2 ne seraient pas responsable du SIDA (ce que je ne croit pas, étant moi même dans le diagnostique médical), je ne les entends pas expliquer "

      Moi qui fait beaucoup de fautes d’orthographe dans mes commentaires j’ai eu mal aux yeux avec ton "croit". J’ai du mal à croire que tu sois dans le "diagnostic médical".Je pense plutôt que tu es ici pour nous enfumer avec des termes "semi-savants" qui n’apportent rien à la discusson.

      La méthodologie scientifique ne se base pas sur des "croyances" mais sur la méthode scientifique elle n’est pas parfaite et peut évoluer mais lorsque l’on dit que le virus du SIDA n’a jamais été isolé selon les méthodes de la virologie classique cela veut dire de manière scientifique que le virus du SIDA (HIV) n’a jamais été isolé. Si tu ne le crois pas et que tu crois au VIH/SIDA c’est ton problème pas le nôtre. Le fait que Pierre Bergé et un nombre impressionant de médecins et médias sionistes disent le contraire n’a absolument rien de scientifique. Ceci est potentiellement le signe d’un complot (un vrai) mais pour cela il faudrait commencer à faire un procès à tous ces propagandistes dont les PD d’Act-up qui nous ont fait chier tant d’années.

      Je me doutais bien que l’oligarchie en charge de l’arnaque du Sida allait réagir d’une certaine façon lorsque la vidéo de No Name TV atteindrait le million de vues car à partir de maintenant elle peut devenir virale (à n’importe quel instant) et décuplé les vues surtout qu’avec twitter facebook et autres cela est désormais plus rapide ...

      https://www.youtube.com/watch?v=XGW...

      Voila la réponse de l’oligarchie afin d’embrouiller les esprits des jeunes un faux documentaire expliquant un truc avec cuba et tout le tralala. Tout cela afin d’insinuer que toute version différente de la propagande officielle est forcément fausse !

      https://veriteperdue.wordpress.com/...

      Moi je dis et je l’affirme depuis plusieurs années que la version officielle sur le HIV/Sida est une des plus grandes arnaque du siècle et il est plus que temps que les gens le comprenne sans tomber dans les pièges qui nous sont tendus àfin de nous disperser.

      Comprendre l’arnaque du SIDA c’est mettre en grand danger l’oligarchie et ce n’est pas dangereux pour la santé !


    • #1435694
      le 04/04/2016 par Yves remord
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      "Tu es dans le "diagnostic médical", donc tu crois sans preuves ce qu’on t’a appris, i.e. que le VIH est la cause du SIDA (corpus de maladies préexistantes). On attend plus de rigueur scientifique du corps médical !"

      As tu eu besoin de voir quelqu’un brûler pour apprendre qu’il ne fallait pas jouer avec le feu ?
      As tu eu besoin de preuves ?

      Ne pas confondre le doute et le déni. On attend plus de rigueur de ta part.

      Entièrement d’accord avec arko sur les points qu’il évoque.


    • #1435782
      le 04/04/2016 par envolée_des_incultes
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      1) Une corrélation n’est pas une relation de cause à effet. Elle ne signifie rien qui permet de conclure sauf chez les sophistes. ( ex : E.Zemmour )
      2) Les Ag/Ac peuvent signifier un nombre impressionnant d’infections, tout comme la baisse des CD4. C’est notamment le cas pour des infections anciennes et chroniques ( genre staphylo. à C.N., corynebacterium pour ne citer que ça et qui forment des infections "froides" )
      3) Un antigène peut fort bien être présenté à la suite de la présence d’un autre micro-organisme. Il est impossible de dire avec certitude que seul ce virus en est la cause.
      4) Il est au contraire très facile de discuter et démonter vos pseudos arguments.
      .
      Il suffit de lire quelques heures par semaines des sites internet qui regroupent les études scientifiques et études de cas dans le domaine de la santé, puis d’aller sur les sites d’étudiants en médecine, d’infirmières, de biologistes pour se rendre compte du delta ENORME entre les connaissances actuelles et ce qui est enseigné au "corps médical" .
      .
      Résultat : le corps médical, dans sa très grande majorité, n’est qu’une bande de charlatans ayant plus à voir avec des sorciers qu’avec des scientifiques. Ils ont juste troquer le chapeau à plume pour une blouse et un stéthoscope.
      .
      Un exemple ? OK, depuis que l’on pose des prothèses osseuses ( ex : hanche ), de nombreux patients se plaignaient de douleurs à leur chirurgien en leur disant qu’ils avaient une infection à l’endroit même de la prothèse. Il n’y a pas de fièvre. Le chirurgien fait faire des analyses de sang dont les conclusions sont : pas de signes d’infections. Le patient repart avec des anti douleurs et revient trois mois plus tard avec la hanche qui suinte de pus. De nouveau, les analyses de sang sont formelles : pas de signes d’infection. Pourtant, là, le chirurgien ne peut plus nier l’évidence, l’infection est là, ça coule de source. CQFD : les analyses de sang ne permettent pas de conclure à l’absence d’infection.
      1) Ces analyses sont pourtant toujours utilisées en routine pour statuer sur l’absence d’infection et exigées pour obtenir un traitement antibactérien.
      2) On continue de poser des prothèses, sans soigner la cause première du délabrement tissulaire, y compris en bouche.
      .
      Étant moi même dans la maintenance de raffineries et de centrales nucléaires, la logique et l’analyse des causes, je maitrise, sans quoi vous le sauriez immédiatement. Chez nous, les erreurs ne pardonnent pas.


    • #1435799
      le 04/04/2016 par petit_poney
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Pas d’agressivité chers camarades, répondons arguments par arguments. C’est ce que je reproche aux tenants de la thèse du "SIDA" causé par le VIH.

      @Arko



      La détection des antigènes du virus (antigène P24 entre autre) dans le sang du patient, il ne s’agit donc pas uniquement d’une détection indirecte d’anticorps non spécifiques seuls.




      J’ai besoin d’une preuve, une seule, du lien entre présence de l’antigène p24 et présence du VIH. Pour le moment, dans toutes les études sur le p-24, aucun virus libre n’a jamais été détecté. Il est donc mensonger de présenter le test du p24 comme un test décelant le VIH lui-même, comme certains le font.



      La corrélation entre comportement à risque et contamination. Par exemple, je diagnostique les Ac/Ag chez un patient, ce dernier confirme qu’il a eu des relations sexuelles non protégées à risque, un AES (accident d’exposition au sang), etc etc... Je n’ai pas connaissance d’un cas détecté sans cause identifiée dans nos pays.




      Je te propose de demander à tes patients si ces derniers ont déjà traversé en dehors des passages piétons, tu vas pouvoir établir une nouvelle corrélation. Il ne s’agit pas de manquer de respect aux médecins, loin de là, mais il n’y a pas de formation en statistiques dans les facultés de médecine.


    • #1435806
      le 04/04/2016 par Titus
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      As tu eu besoin de voir quelqu’un brûler pour apprendre qu’il ne fallait pas jouer avec le feu ?
      As tu eu besoin de preuves ?




      Oui, comme tout le monde, y compris toi, j’ai eu besoin de voir des gens se brûler et de me brûler moi-même pour savoir ce que ça faisait de se brûler. Ça s’appelle l’expérience, et c’est formateur.

      Cela dit ça n’a rien à voir, en terme de complexité, avec la démonstration d’une relation de causalité entre un virus et une maladie préexistante !


    • #1435964
      le 04/04/2016 par Yves remord
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      @Titus Si je suis ta logique tu as : mis les doigts dans la prise, manger des champignons vénéneux, caresser des ours, sauter d’un immeuble... pour voir ce que cela fait.

      Je suis d’accord avec toi pour ce qui est de l’expérience mais il me semble que tu omets de mentionner un point important : L’éducation, ou la transmission du savoir.

      On apprends pas tout par soi même.

      Cordialement.


    • #1435992
      le 04/04/2016 par Hugo
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Si j’ai bien tout suivi, il ne s’agit pas de nier l’existence du VIH ni meme de dire que les tests ne servent a rien, mais juste de dire que les tests sont loins d’etre assez precis pour detecter de facon sure le virus. Et honnetement, devoir poser des questions sur le comportement du patient pour aider a savoir s’il serait contamine ou pas ne semble pas tres scientifique.
      D’autre part je constate regulierement sur le terrain (je vis a Bangkok depuis 3 ans) que les prostituees ont effectivement l’air toutes en relativement bonne sante contrairement aux paysans que je rencontre dans mes excursions en campagne. Ce qui est contradictoire vu leur comportement a risque. Leur exposition est maximale, et elles ne portent pratiquement jamais de protection (ce qui fait d’elles des mamans a charge tres jeunes). Leur taux de contamination devrait etre le plus eleve de toutes les populations sans aucun doute (plus proche des 70% que des 1%), mais aucune ne semble tres concernee ni inquietee sauf par les ist qui prosperent mais qu’elles connaissent tres bien.
      Pour moi, il semble evident que les co-facteurs sont predominants face a l’exposition au vih comme a tout autre virus. Rappelons qu’une personne fragilisee (vieillesse, drogue, infections) peut tout aussi bien succomber d’une banale grippe. Cela n’est pas scientifique, juste du constat et du bon sens.


    • #1436011
      le 04/04/2016 par JeSuisLePen
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      @Yves Remord



      On apprends pas tout par soi même.




      Bien évidemment !
      Par exemple on apprend par l’éducation qu’une corrélation statistique n’est pas forcément synonyme de l’existence d’une relation de causalité...


    • #1436391
      le 05/04/2016 par sofiann
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Il suffit de lire quelques heures par semaines des sites internet qui regroupent les études scientifiques et études de cas dans le domaine de la santé, puis d’aller sur les sites d’étudiants en médecine, d’infirmières, de biologistes pour se rendre compte du delta ENORME entre les connaissances actuelles et ce qui est enseigné au "corps médical"



      Là justement vous vous trompez, il y a beaucoup trop d’articles dans la littérature qui sortent pour que toutes soient enseignées c’est vrai. Les études sont classées en fonction de plusieurs critères bien définis ! Les études de cas ne valent rien par exemple comparé à une étude randomisée en double aveugle. Donc on fait des méta-analyses pour essayer de regrouper un maximum de données pour une même recherche. A l’université on apprend les bases de la médecine et après on se spécialise. C’est à chaque médecin d’être à jour sur les connaissances qui évoluent rapidement. La médecine d’aujourd’hui se base sur les connaissances/compétences du médecin qu’il doit réactualiser sans cesse EN FONCTION des données de la science (donc des études avec des valeurs scientifiques fortes comme les méta-analyses), de la propre expérience clinique du médecin et des choix du patient. Donc si vous avez lu un papier sorti récemment sur une étude de cas avec des résultats extraordinaire vous êtes loin du compte.

      Pour votre exemple de prothèse de hanche, il est mauvais. Les signes d’une infection aiguë sont clairement définis depuis longtemps, on ne peut pas ré-ouvrir chaque malade comme ça !!! Vous êtes certainement un très bon contrôleur de raffinerie mais les compétences d’un chir ortho sont différentes. Tout geste est posé selon la balance bénéfice/risque, et "Bigpharma" ne serait-il pas content que l’on remplace plus les prothèses ?? oui ! alors pourquoi ces vilains chir ne le font pas à chaque fois. Je suis par contre tout à fait d’accord qu’on ne s’attaque pas aux causes primaires des maladies et que ces maladies dites " de mode de vie" pourraient être combattues efficacement. Après des labos pourris il y en a. Qu’est ce qu’on doit faire pour avoir une information sure et de qualité qu’on va appliquer sur le terrain ? contrôler tous les scientifiques qui valident les études ? Faire nous même les études en dehors des heures de travail ? On se pète le dos pour vous soigner du mieux possible, la grande majorité de mes confrères sont bons et dévoués à la santé des gens mais on ne peut pas tous être Pr. Joyeux.


    • #1438037
      le 07/04/2016 par envolée_des_incultes
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      @ sofiann
      C’est bien ce que je disais : le monde médical est enferré dans des logiques qui n’en sont pas.
      .
      Vous dites :"Les études de cas ne valent rien par exemple comparé à une étude randomisée en double aveugle." - Ça alors, ça me trou le cul ! Et ils ont fait comment les "spécialistes" du SIDA au début ? N’ont-ils pas étudier des cas de malades ? Un cas ne fait pas une généralité, mais il fait partie de la réalité. Nier la réalité d’une infection sous prétexte qu’il n’y a pas d’étude en double aveugle, c’est du foutage de gueule monsieur.
      .
      Et je ne sors pas ses études de mon chapeau puisqu’elles ont amené les fabricants de prothèses, à la demande des chir., à développer des matériaux spéciaux pour lutter contre le phénomène de colonisation des implants. Notez qu’on ne soignera tjs pas la cause ...
      .
      A aucun moment je n’ai dis qu’il fallait ré-ouvrir un patient. J’ai suggéré qu’il fallait soigner l’infection. C’est la preuve que vous aller trop vite en conclusion, comme la plupart de votre caste.
      .
      Si des patients ont la hanche complètement bouffée, c’est que quelque-chose l’a bouffé. Là, c’est juste de la logique basique. L’os, comme tous les tissus, se régénère / à l’usure. Trois causes ressortent des stat. dans les analyses bactério. des hanches bouffées : strepto, staphylo, coryne.
      A quel moment ces patients reçoivent-ils un traitements antibactérien contre ça ? jamais. Le chir. se contente de remettre une pièce neuve dans un corps pourri par l’infection. Trois mois après, les bactéries qui étaient déjà là puisqu’elles ont déjà bouffé une hanche, s’attaquent alors à l’implant. Logique.
      .
      J’apprécie vos flagorneries et je sais que je suis bon dans ce que je fais car la logique et la curiosité m’habitent. Ce qui ne semble pas être votre cas, car vous semblez déjà complètement déformé par le verbiage et les euphémismes de votre caste. Par ex : infection aiguë ... Une infection qui bouffe les os, c’est pas suffisamment aiguë ? Il vous faut quoi ? Un soprano pour vous gueuler la douleur des patients ou quoi ? Faites donc un stage chez un plombier chauffagiste ou un B.T.S en contrôle et régulation pour remettre un peu de logique dans vos pensées et gestes au quotidien, vous ne pourrez pas y perdre.
      .
      Vous vous "pétez le dos" d’abord pour amasser du pognon... Ne la jouer pas bon samaritain ici. On n’est pas des lapereaux et vous n’êtes pas bénévole. Vous faites partie intégrante de l’appareil d’état, en tant que fonctionnaire déguisé. Cordialement.


    • #1438166
      le 08/04/2016 par envolée_des_incultes
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      @ sofiann
      "Qu’est ce qu’on doit faire pour avoir une information sure et de qualité qu’on va appliquer sur le terrain ? contrôler tous les scientifiques qui valident les études ? Faire nous même les études en dehors des heures de travail ? "
      .
      1) Dans un premier temps, usez simplement de bon sens
      2) N’écartez pas d’un revers de main les études de cas, car elles constituent des informations brutes proches de la source, qui peuvent se révéler plus instructives qu’une méta-analyse passée à la moulinette des subjectivités et objectifs politiques de leurs rédacteurs.
      3) Remontez les flux et processus physiologiques en partant de la source des maux et écoutez vos patients.
      4) Ne croyez pas, parce que vous avez un marteau, que tous les problèmes sont des clous. C’est classique chez des spécialistes dans le monde médical.
      5) Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit, apprend, sans le faire passer par votre esprit critique et sans le comparer avec vos constats de terrain.
      .
      Quand vous dites : " La médecine d’aujourd’hui se base sur les connaissances/compétences du médecin qu’il doit réactualiser sans cesse EN FONCTION des données de la science (donc des études avec des valeurs scientifiques fortes comme les méta-analyses) " .
      .
      Êtes-vous conscient de ce qu’est "la science" ? Un argument d’autorité ? Savez-vous qu’elle a enseignée durant des décennies des absurdités sur la division cellulaire du même niveau que : la terre est plate et le soleil tourne autour de la terre ? Ces absurdités seront levées par le prof. André Gernez ( qu’il repose en paix ) avec la découverte des cellules souches. C’est la preuve que vos affirmations véhémentes sont fausses et que votre croyance aveugle dans la science est dangereuse. La science est faites par des hommes faillibles et leurs institutions sont contrôlées par une poignée d’hommes. Elle peut et doit être critiquée. Vous êtes en devoir de le faire si vous êtes un Homme.


    • #1441148
      le 11/04/2016 par sofiann
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      envolé_des_incultes :
      Le diagnostic d’une infection ne nécessite pas des analyses en double aveugle.. je n’ai jamais dit ça. Vous semblez avoir tellement peu confiance aux professionnels de santé sataniques et avides de fric que tout ce que je vais pouvoir dire = connerie.
      Pour la hanche :Une indication du prothèse de hanche est l’arthrose avancée avec des douleurs insupportables pour patient. Oui les tissus se régénèrent mais il arrive à un moment où il n’y a plus rien d’autre à faire ! Vous pouvez toujours retrouver une alimentation meilleure ça ne changera pas grand chose.
      Le diagnostic de l’infection est beaucoup plus délicat, sauf en post-op ! De plus traiter un sepsis chronique sur une prothèse de hanche par antibiotiques (encore une connerie les antibio non ?) n’est pas efficace... Il est réalisé des clichés radio (2D et/ou 3D) pour voir s’il y a un descellement par exemple. Le test clinique est la ponction, en fonction d’elle les traitements chir ou non seront envisagés. Il faut parfois réouvrir pour soigner l’infection... les traitements antibiotiques peuvent être lourds et on ne peut pas les faire n’importe comment. Bref plein de choses comme ça qu’on vous cache pour votre malheur. Sachez qu’en médecine il existe une obligation de moyens et non pas de résultat, l’échec peut être au RDV malheureusement. Tout patient peut se retourner contre son médecin et un procès s’ouvrira pour savoir s’il y a faute ou non. Et non ma caste n’est pas pacsée avec celle des vilains magistrats... bien au contraire.
      Pour la deuxième partie de votre réponse :
      1 —> tout à fait d’accord, le bon sens découle des connaissances en physiopathologie.
      2 —> une étude de cas seule ne vaut pas grand chose, les méta-analyses regroupent justement ces études de cas pour leur donner une puissance statistiques plus forte... là c’est mon côté borné désolé !
      3 —> cf 1 . Ecoutez les patients est la première chose que les médecins font, c’est FAUX si vous me dites le contraire. Ou vous avez eu une mauvaise expérience. Sachez que nous sommes également humain, alors le contact peut moins bien passer avec certains patients, ils le ressentent et là c’est plié.
      4 —> ça ne veut rien dire. Si vous savez mieux utiliser le marteau, n’hésiter pas à opérer dans votre garage, n’oubliez pas les anesthésiants (ça encore... du business !)
      5 —> c’est le principe même de la médecine moderne, l’expérience du praticien et le renouvellement des connaissances vont de paire.


    • #1441179
      le 11/04/2016 par sofiann
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      envolée des incultes :

      Pour terminer, vous n’avez toujours pas répondu à mes questions au final. Parce que les 5 points précédents... pas suffisant pour soigner des gens tout ça !
      Le mieux ça s’appelle la prévention. Tout le monde s’en branle. Combien de fois par jour vous voyez écrit "manger 5 fruits et légumes par jour" ; "fumer tue" "ne buvez pas trop d’alcool pour votre santé " ; "manger équilibré". Pourtant la plupart des maladies sont des maladies de mode de vie..
      Ensuite la Science ce sont des données qui servent à organiser notre monde Monsieur. J’adore personnellement aller au labo faire mes recherches (inutiles mais quand même intéressantes) donc je la remets en question. Ce sont mes propres yeux qui parlent, peut-être un autre verra - t-il différemment la chose ?
      Soigner est un métier difficile et vaste. Il serait tellement plus facile de voir arriver des gens en parfaite santé tout le temps ! mais oui allez-y prenez donc de la vit D (la vraie pas la fausse !), du desmodium et autres plantes, vous aurez moins de maladie. On fait de la prévention tout va bien. Pas d’acte, pas de diagnostic, pas besoin de Science ! Seulement ce n’est pas ça la vraie vie monsieur.
      On a besoin de cette Science même si elle fausse ou incomplète, pour agir ! Sans elle on pourrait faire n’importe quoi...(ou encore plus n’importe quoi si vous préférez !) ce n’est pas parfait mais que proposez-vous ? le bon sens ? OK alors maintenant je vous pose la question, sur un cas "simple" : Mme X 67 ans arrive dans votre service, elle a cancer du sein avec métastase au foie, elle a très mal au dos depuis longtemps et ça empire depuis quelques semaines (la douleur 8 sur 10 !), elle dit être allergique à la morphine. Pas d’autres maladies. Antécédent de fracture ouverte au ski. Elle vous dit qu’elle a toujours été sportive, végétarienne, non fumeuse. Elle a très très peur de mourir et de souffrir. Sa petite fille l’accompagne vous savoir ce que vous allez faire. Vous êtes à l’hôpital (un CHU) et vous disposez de tous les moyens dont vous voulez (ahah).
      Que faites-vous pour prendre en charge la douleur de Madame X dans un 1er temps ? et pour sa prise en charge globale ?

      Alors qui est dangereux pour Madame X ? le médecin qui croit en la Science et qui essaye de faire au mieux avec ou vous ?
      La science est en permanence remise en question, surtout dans le domaine médical. Je me répète trouvez moi autre chose pour soigner et poser mes diagnostics et on verra !


  • #1435647

    Bravo E&R, j’espère que notre ami moniquet et l’autre pingoin fils de responsable PS regarderont cette émission et qu’ils n’hésiteront pas à faire éclater la vérité dans leurs misérables petits blogs. Et surtout, ce qu’il font avec le sida, ils le font aussi avec la "recherche sur le cancer". Les appels aux dons doivent payer les repas et les putes. Pour le reste, ils se goinfrent en cultivant la peur. Des entreprises cotées au CAC40 qui s’occupent de notre santé... ah, ah, ah !
    Et pour ceux qui souffrent de troubles de la concentration il y a $sidasanté, la personne a fait du bon boulot.


  • #1435680
    le 04/04/2016 par Daggets
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    La vraie question est "est ce que le sida est responsable de Pierre bergé ?"

     

  • #1435846
    le 04/04/2016 par petit_poney
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    Trois sources pour comparer. N’hesitez pas à les vérifier.

    Wikipedia :



    Le syndrome d’immunodéficience acquise, plus connu sous son acronyme sida, est un ensemble de symptômes consécutifs à la destruction de cellules du système immunitaire par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH).



    Doctissimo :



    Le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) est un état affaibli du système immunitaire qui le rend vulnérable à des infections opportunistes.



    Futura-sciences :



    Le Sida (ou syndrome d’immunodéficience acquise) est une maladie virale provoquée le VIH.



    Sommes nous tous d’accord pour dire que "maladie", "état" et "symptômes" ne sont pas synonymes ?
    Une maladie plonge, généralement un individu dans un certain état qui se manifeste par des symptômes.
    C’est le b-a-ba, ou je suis fou ?

    On a trois sites très fréquentés, pas du tout dissidents, et la définition pour quelque chose d’aussi basique que le SIDA est différente dans les trois cas.

    Que peuvent sérieusement répondre les médecins à cela ?

     

    • #1436007
      le 04/04/2016 par Ecso
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Que ces 3 sites sont des blagues et aucunement des références pour les professionnels des métiers de la santé.

      Allez faire un tour faire du côté de la HAS ou du Collège des Maladies Infectieuses et Tropicales : http://www.infectiologie.com/UserFi...

       

    • #1436114
      le 05/04/2016 par petit_poney
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      @Esko



      Que ces 3 sites sont des blagues et aucunement des références pour les professionnels des métiers de la santé.




      Je n’ai pas insinué que ces sites étaient des sources pour les professionnels de la santé, j’ai écrit qu’ils étaient très fréquentés. Ce n’est pas grave de gaver de merde le grand public qui a envie de savoir ? C’est quoi cette mentalité élitiste ?




      Allez faire un tour faire du côté de la HAS ou du Collège des Maladies Infectieuses et Tropicales




      Mais donne-la une bonne fois pour toute, la définition du SIDA, ici et maintenant ! De quoi tu as peur ?
      Et pourquoi ne pas envoyer un message à ces sites pour qu’ils se corrigent ?


    • #1438750
      le 08/04/2016 par Sapere Aude
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      @ Esco
      Le document dont tu as fourni le lien, outre ne renvoyer à aucune référence, dit ceci au sujet du SIDA : « Le stade SIDA est défini par l’ensemble des pathologies opportunistes majeures (infections et tumeurs) liée à immunodépression induite par le VIH. »
      Le SIDA est donc, selon cette source, un stade avancé de l’immunodépression causée initialement par le VIH, qui comprend une longue liste de maladies opportunistes (malaria, tuberculose, lèpre, mais aussi herpès ou varicelle etc.) ainsi qu’une non moins longue série de symptômes (toux sèche, maux de tête, fièvre, lésions dermatologiques, troubles de la vision etc.) tous rattachés à ce syndrome, donc, dont l’acronyme est SIDA (pour syndrome d’immunodéficience acquise)

      Cela dit, la définition du SIDA est très variable de pays en pays, et même entre les infectiologues au sein d’un même pays, comme cela a brillamment été illustré dans House of Numbers, un documentaire de Brent Leung.

      Quant à savoir si le fantomatique VIH est bien à l’origine de cette perte d’immunité, cela reste visiblement à démontrer !


    • #1441047
      le 11/04/2016 par Specimen128
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Oui, ce ne sont pas des synonymes mais les trois définitions sont exactes.


  • #1435860
    le 04/04/2016 par Zorgl
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    Sida, VIH... Réchauffement planétaire, pollution... et lycée de Versailles.
    Peu importe la cause, l’homme se meurt, la nature de même. Y’a t’il vraiment besoin de polémiquer sur quoi qu’est ce, lorsque l’on connait déjà le remède : la protection, le respect et la fidélité.

     

    • #1435870
      le 04/04/2016 par JeSuisLePen
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Je te rappelle que c’est la vie de millions de personnes dans le monde qui est en jeu. Donc vouloir connaître la vérité n’est pas une simple affaire de polémique.


  • #1435868
    le 04/04/2016 par MerdeALaFin
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    Bon, comme d’habitude, je vais me faire allumer, mais tant pis (J’ai toujours "posté" sur ce sujet sur ER, depuis plusieurs années).
    Le Sida, c’est comme le hasard qui n’existe pas (si je rencontre quelqu’un "par hasard", ce n’est pas le hasard mais c’est que je me suis trouvé à tel endroit pour telle raison et l’autre aussi...). Conneries !
    Quand mon fils (hélas disparu) était atteint de leucémie, il y avait une petite fille dans le service. Elle avait miraculeusement été "guérie" de cette terrible maladie mais, grâce aux transfusions de sang contaminé diffusé par l’autre fumier de responsable pas coupable, elle est morte du "Sida".
    Montagnier, très vexé de s’être fait baisé par les amerloques sur ce coup "de recherche", vient nous vendre sa soupe "édulcorée". Mais bordel, il y a quand même eu un tas de pédérastes (pas péjoratif) qui sont morts, couverts de scrofules, de ce qui a été appelé SIDA.
    Alors que çà vienne d’un connard qui a été baiser un singe quelque part ou pas, il est notable que cette saloperie est "sexuellement transmissible" (ou par voie de sang). L’Africain est plus sujet au Sida parce qu’il bouffe mal ? Il bouffe mal depuis quand ? Depuis toujours, et bien avant le Sida. Soit on nomme cette abomination autrement, soit on garde l’appellation, mais, le Sida existe bel et bien.
    On notera les "efforts remarquables" de la science à ce sujet (pour le combattre), notamment grâce à l’action de Line Renaud qui en a fait un combat (bobo-artisto-pédérasto...) en hommage à son copain Le Luron, mort de cette maladie. Si autant d’argent avait été mis dans la recherche sur le cancer, çà aurait été bien aussi, mais non, la priorité c’était le SIda avec à la clé le Sidaction et tout le toutim.
    Je n’ai pas regardé les vidéos, je les connais déjà...
    Si un de vos proches meurt de ce "truc", dites vous juste qu’il est mort d’une chose qui n’existe pas parce que Montagnier l’a dit... Un manque d’antioxydant qui ne s’appelle pas Sida, quoi. Ou alors, la pédérastie a une action "anti-humunomachin", pourquoi pas...

     

    • #1436010
      le 04/04/2016 par elspirito
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Les 5 premiers cas de,pas encore nommé,Sida avaient deux points communs...5 homosexuels qui prenaient des poppers comme des bonbons...mais qui ne se connaissaient pas !

      La drogue détruit le système immunitaire...Y’à certainement autre chose en plus mais pas un virus !


    • #1436046
      le 04/04/2016 par amejidonc
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Hors-sujet integral, cela-dit c’est divertissant donc je n’allume pas, revenez !


    • #1436088
      le 05/04/2016 par scritch53
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Pour information, le professeur Montagnier n’a jamais déclaré que le SIDA n’existait pas, mais plutôt qu’avec un bon système immunitaire, disait-il, on pouvait le guérir, nuance...


    • #1436644
      le 05/04/2016 par MerdeALaqin
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Mais je maintiens que si M. Montagnier avait été "reconnu" son discours d’aujourd’hui serait différent). J’accepte et prends en compte ces remarques qui me semblent recevables.
      Autrement, @Amaejidonc, épargnez moi votre analyse "amusée" (vous avez tendance ici à vous "profiler" dans cette façon de faire - Vos autres commentaires pour ne pas dire élucubrations en général -). Montez d’un cran, quoi.


  • #1435878

    Pol Dubart C’est en 1980 que Michael Gottlieb, sur la base d’une immunologie qui n’en était encore à ses balbutiements et de 5 ou 6 patients qu’il aurait examinés (dont l’un par téléphone et un autre qui était déjà mort) a établi de manière tout à fait arbitraire que la maladie mystérieuse qui frappait les "gays" était due à une déficience immunitaire... Ce qui a conduit à la première définition de la maladie par l’acronyme GRID (Gay-related Immune Deficiency) que l’on a (sous la pression des organisations LGBT) bientôt abandonné pour celui de AIDS ou SIDA (Syndrome de Déficience Immunitaire Acquise)... En fait le soi-disant SIDA n’existe pas car il n’a jamais constitué qu’une pancarte fallacieuse destinée à recouvrir tout et n’importe quoi et à détourner l’attention des causes véritables afin de, par la suite, ouvrir la voie à l’hypothèse virale... Cela était en effet trompeur de vouloir expliquer la maladie mystérieuse des "gays" (dont les causes liées à un certain style de vie n’avaient en fait rien de mystérieux) par la déficience immunitaire (même si cette déficience immunitaire était un facteur fréquent...) Scientifiquement parlant, le seul véritable "SIDA" répondant indiscutablement est la déficience immunitaire qui peut se manifester chez les patients qui ont subi une greffe d’organe et à qui l’on administre un médicament destiné à inhiber la réponse immunitaire qui pourrait causer un rejet du greffon... Il peut alors se manifester certaines infections dites "opportunistes" qui disparaissent lorsque, la greffe étant prise, on interrompt le traitement inhibiteur... Ce seul cas de véritable "SIDA" n’est pas mortel, il est guérissable et ne nécessite aucun traitement antirétroviral à vie...

     

    • #1436083
      le 05/04/2016 par complotsida@yopmail.com
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      Moi aussi j’avais repéré ce Gottlieb. Bon, y’en a d’autres, Joel Weisman, David Baltimore, et "the" Bob Gallo... est-ce que vous connaissez un site qui "résume" toute l’histoire d’un point de vue conspi, ou bien faut-il qu’(enfin) on s’y attelle ?


    • #1436419

      On peut trouver un maximum d’informations concernant l’histoire de l’imposture génocidaire qu’a constitué et que constitue toujours le "VIH/SIDA" en lisant le livre de Peter H. Duesberg "Inventing the AIDS Virus", publié en Français sous le titre "L’Invention du Virus du SIDA" et disponible sur Amazon.fr. (http://www.amazon.fr/Linvention-du-... )


    • #1436831
      le 06/04/2016 par complotsida@yopmail.com
      Le VIH est-il responsable du SIDA ?

      J’ai lu les deux livres de Duesberg. Au plan médical et scientifique, c’est une tuerie. Ses arguments sont imparables. On nous a donc menti. On est à peu près d’accord sur les contre-diagnostics à faire. Par contre, il manque l’explication du pourquoi du mensonge. Or, beaucoup se disent que ce n’est qu’une histoire de gros sous... mais alors comment expliquer que le SIDA fut aussi et surtout un bouleversement politique  ?!
      Autant pour les gais, noyautés politiquement, que pour les civilisations occidentale et africaine. Non seulement parce que les hétéros ont du se protéger d’un virus qui n’existe pas, mais parce que cette propagande a permis de faire passer le comportement coupable pour la victime. Sans SIDA, pas de "lobby gay" aujourd’hui surpuissant.
      J’ai oublié Lenny Kramer dans la liste : les méthodes d’Act Up, ça ne vous fait pas penser aux méthodes vulgaires des Femen ? c’est bizarre, une lutte politique qui démarre dès 1982...


  • #1435950
    le 04/04/2016 par meduse
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    bonjour,
    qu’est devenu l’ami de nonametv ?

     

  • #1436126
    le 05/04/2016 par L’Australien
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    Tiens, justement j’ai commandé le bouquin....

    Par ailleurs il est peut être intéressant de jeter un œil sur les travaux de Robert Vachy qui a englouti tout son argent dans ses recherches pour aboutir sur une molécule anti-VIH testé par le Pr Jean-Claude Chermann, codécouvreur du virus du sida :
    « J’ai testé la molécule anti-VIH, et c’est une voie prometteuse  »


  • #1436531
    le 05/04/2016 par Mathias
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    Pour ceux qui n’auraient pas compris quand il dit qu’un virus est inerte cela signifie qu’il ne peu vivre en dehors d’un hôte. Non pas que c’est de la matière sans vie.


  • #1436970
    le 06/04/2016 par Redux
    Le VIH est-il responsable du SIDA ?

    Bonjour,

    J’ai été diagnostiqué VIH+ en 2006. J’ai pris 10 médicaments par jour pendant un an. Les effets secondaires étaient désagréables et j’ai décidé d’arrêter le traitement à la fin de la première année. J’ai récemment survécu à une varicelle. En octobre 2017, j’aurai atteint 10 ans sans traitement. Mon témoignage n’intéresse pas les associations subventionnées. Je suis la preuve que l’on peut être déclaré VIH+ et pourtant vivre tout à fait normalement.


Commentaires suivants