Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le bal des quenelles, la plus grande fête goy du monde !

A l’occasion des nominations pour les oscars, il était impératif d’amener une cérémonie faisant le contre poids culturel de ce que Woody Allen appelle "La plus grande fête juive du monde"

Dieudo l’a fait grâce à son complexe aujourd’hui menacé par le FISC. Apportez votre soutien à Dieudo, et continuons à glisser des quenelles !

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si on vivait dans un pays de "bonhommes", la moitié du show-biz se tuerait pour participer à cette ceremonie.... faut pas rever, une apparition furtive et c’est direction Pole Emploi le lendemain ! C’est pas plus mal finalement, tout le monde n’est assez digne de recevoir cette fabuleuse recompense qu’est la quenelle !

     

  • #302214

    La soirée select par excellence !!

    Par contre, comme il n’existe pas de "peuple juif", les "goyims" n’existent pas non plus...

     

    • #302276

      Les goyim existent dans l’esprit de l’oppresseur, en tant qu’opprimés nous devons le prendre comme tel.
      Le nier exprime le déni et donc la soumission par la passivité.
      Comprendre ça n’est que le tout premier pas vers la rébellion.
      Si tu es sur ce site, tu es est à minima, devant la première marche.

      Monte !


    • D’un point de vue racial il n’existe pas de peuple juif mais il existe bel et bien une solidarité tribale et un "esprit" juif. C’est comme la question de l’existence ou non de Dieu et de Satan, la problématique n’est pas la réalité objective de l’existence de ces entités mais le fait que des gens agissent en fonction de leur croyance en la réalité ou non de ces dernières. Par exemple quand un enfant est assassiné lors d’un rituel sataniste indépendamment que Satan existe ou pas objectivement le résultat est la mort de l’enfant ! De même que l’existence objective ou non d’un peuple juif ne change rien au fait que des gens agissent activement comme si cela existait !
      Idem il n’y a pas de peuple goy mais il existe dans l’esprit de certains juifs une catégorie "goyim" et que tu le veuilles ou non aux yeux de ces gens tu es un goy ! Tu auras beau hurler de toute tes forces que tu n’es pas goy, que les goyim cela n’existe pas...cela ne changera rien à la perception qu’ils auront de toi !


    • tout ça est très juste
      une petite contribution de ma part : si on accepte LEUR typologie, réthorique, lexique et autres, ILS gagnent...
      il faut donc rester vigilant ; bien sur nous dénommer "goyim" est une forme de violence, de nature harcellante et oppressante (de même ordre que pédé ou l’étranger) - on a bcp écrit là-dessus...
      ça crée une frontière irreductible : il y a eux et il y a nous
      comment réagir ? les appeler yupins ? entrer dans leur jeu, utiliser leurs règles ? personne ne veut la guerre mais s’ils nous l’imposent, saurons-nous "faire ce qui doit être fait", et payer le prix de la victoire ?
      valdo le communiste


    • #302436

      @Le Patriote
      Je suis persuadé que tu es convaincu, par mon message précédent, celui de Goy Pride et celui de Valdo

      @Goy Pride
      Ton pseudo, qui me plait beaucoup, montre que tu es d’accord avec moi sur le fond

      Amitiés à vous !


    • en théorie tu as raison l’ami...mais eux ont leur perception, de plus ils dominent les médias et les divers outils de connaissance et de fait nous imposent leur catégorie sémantique propre, avec violence et de façon fort perverse j’en conviens !...après il est clair qu’on ne se lève pas chaque matin en disant : « putain, merde...j’suis un goy ! ».................j’ajouterai qu’en général, il ne faut pas se laisser imposer les catégories de vues et les conceptions de l’ennemi, mais pour cette question juif vs goy, çà a le mérite de créer une séparation qui correspond à une réalité et que l’on peut constater tous les jours par le comportement de ces hystériques communautaires que j’aime, personnellement, à qualifier de talmudo-sionistes...le terme fait sens même si à leurs yeux sectaires et méprisants, nous resterons, nous, à jamais des goyims !........bonne journée.