Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le calife de l’État islamique et le fondateur de Boko Haram s’invectivent par voie de presse

Abubakar Shekau, fondateur de Boko Haram, avait en mars 2016 fait allégeance à l’État Islamique et à son calife auto-proclamé. Mais cette union de djihadistes n’aura pas duré longtemps.

 

 

Dans le dernier numéro d’Al-Nabaa, magazine en langue arabe de l’État Islamique, figurait un entretien avec Abu Musab Al-Barnawi, désigné par Abou Bakr al-Baghdadi, le calife de l’EI, comme le nouveau chef de Boko Haram. Shekau, fondateur de Boko Haram, étant considéré par l’État Islamique comme… trop « extrémiste » !

 

 

Dimanche soir, Shekau a réagi via une vidéo diffusée par le GSPJ, organisation de propagande de Boko Haram. Le message est adressé avec solennité à l’État islamique. Shekau s’y déclare seul chef de Jama’atu Ahlissunnah Lidda’awati Wal Jihad (la Communauté des compagnons du prophète pour la propagation de l’islam et la guerre sainte), nouvelle dénomination officielle de Boko Haram après son allégeance à l’EI, et appelle le « calife » Abou Bakr al-Baghdadi à le reconnaître. Shekau se proclame également imam et promet d’intensifier son combat djihadiste en lançant au passage quelques nouvelles menaces à la France et aux États-Unis.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.