Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le chef de la diplomatie allemande critique la politique menée par l’OTAN à l’égard de la Russie

Lors d’une réunion des ministres de la Défense des membres de l’OTAN, les 14 et 15 juin, il a été décidé de déployer 4 bataillons « robustes » en Pologne et dans les trois baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie).

 

Cette mesure a été prise à la demande des pays concernés qui, depuis l’annexion de la Crimée et le conflit dans l’est de l’Ukraine, redoutent l’attitude de la Russie à leur égard. « Il s’agit d’envoyer le message clair que l’Alliance est prête à défendre tous ses alliés », a justifié Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’OTAN.

Trois pays ont déjà pris l’engagement de fournir des troupes pour armer ces bataillons, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Or, le ministre allemand des Affaires étrangères, le social-démocrate Frank-Walter Steinmeier, a critiqué la politique menée par l’OTAN à l’égard de la Russie, dans un entretien publié ce 19 juin par le quotidien Bild.

« Ce que nous ne devrions éviter aujourd’hui, c’est d’envenimer la situation avec des cris guerriers et des bruits de bottes », a affirmé M. Steinmeier, en critiquant le déploiement de ces 4 bataillons de l’OTAN. « Celui qui croit créer plus de sécurité dans l’alliance avec des parades symboliques de chars près des frontières dans l’est, se trompe », a-t-il ajouté.

Toujours au sujet de la Russie, le chef de la diplomatie allemande a estimé qu’il serait « fatal de limiter son regard au militaire et de chercher son salut dans la seule politique de dissuasion ». En outre, ancien chancelier allemand et président du conseil de surveillance de North-European Gas Pipeline à la demande du groupe russe Gazprom, Gerhard Schröder (social-démocrate) est allé dans le même sens lors d’un entretien accordé au Sueddeutsche Zeitung. Selon lui, l’OTAN ne devrait pas entamer une course aux armements avec Moscou, car « cela ne saurait résoudre les problèmes dans les relations internationales ».

Quoi qu’il en soit, les propos de M. Steinmeier tranchent avec le contenu de version préalable du Livre blanc allemand sur la Défense, dont certains extraits ont été publiés début juin par le quotidien Die Welt.

Lire la suite de l’article sur opex360.com

L’Allemagne au cœur de la relation Europe-Russie, voir sur E&R  :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • un nouveau scandale Volkswagen se profile à l’horizon...

     

    • Il suffit à Volkswagen de mettre son siège central en Israël et de profiter de la loi contre le boycott. Tout scandale deviendrait alors profondément antisémite.
      Plus sérieusement..tout de même satisfaite que Steinmeier sorte enfin de sa profonde léthargie. Il est évident qu’il n’y a rien de pire pour les USA qu’un rapprochement Allemagne Russie alors que pour l’Europe entière ce rapprochement est logique et bénéfique.
      Empêcher la grande guerre en Europe restera le plus difficile pour les populations européennes tellement habituées à la propagande impérialiste américano-sioniste et servant de chair à canon. Il est particulièrement triste de voir comment les donneurs de leçons du "plus jamais cela" sont les premiers à se lancer dans la gueule du loup !!! Cela est tragi-comique pour les générations allemandes qui n’ont eu de cesse de juger leurs parents et grands-parents et qui se retrouvent dans la situation de faire des choix existentiels.


    • De tout temps, le cauchemar des anglos saxons est de voir une alliance de la France, des Germains et des Russes. Un vrai cauchemar pour eux.


    • Il ne faut pas oublier que l’Allemagne tout comme le Japon sont des pays occupés par l’empire pour garantir l’hégémonie militaro-industralo-bancaire de celui-ci. A l’ONU il y a une clause secrète qualifiant ces deux pays comme des états ennemis qu’il faut tenir par force sous contrôle. Ces deux pays ne décident de rien, ils font même des politiques contraires à leur intérêt au profit de l’intérêt de l’empire.

      Cordialement


  • Quatre bataillons de chars ? Qui peut croire à l’avenir des blindés dans une guerre moderne ? Ils seront pulvérisés par les missiles .

     

    • Si les chars d’assaut n’avaient plus aucune utilité militaire, ils ne seraient plus ni fabriqués ni utilisés. Comme ils le sont, c’est qu’ils sont toujours utiles dans les guerres modernes.


    • L’immigration continue toujours, et pourtant, elle ne nous est d’aucune utilité. Comme quoi, votre histoire de chars.....


    • même en Irak et en Syrie , contre des combattants sur place , ils n’ont servi à rien !!!!
      obligé de déployer des navires et l’aviation , qui ont coùté une fortune .........


    • C’est bien pour défourailler en milieu urbain, parce que les missiles ne laissent pas grand chose. Et puis ça offre une présence au sol forte.


    • Titus
      Quoi qu ils fassent ,avec chars ou pas la Russie fera fondre tout ça jusqu au dernier rivet, et en un temps record. Si ils s imaginent impressionner les russes avec leur kermesse,ils sont encore plus idiots que prétentieux.


    • Les tanks ne servent plus à rien dans la guerre moderne : ils ont été remplacé par le fantassin armé d’un lance-roquette portatif et super mobile en se déplaçant dans un véhicule blindé de l’avant et par l’hélicoptère de combat lourd.
      Toutefois, ça arrange les grandes puissances militaires de laisser croire que cette arme a encore une grande utilité aux puissances qui n’ont pas suivit l’évolution des combats, comme ça elles dilapident un argent qu’elles auraient pu mettre ailleurs pour un résultat plus utile.
      Les tanks modernes ont besoin d’un double blindage pour ne pas être sorti du champs de bataille en un coup. Les Chinois disent que leur durée de vie sur un champs de bataille, c’est 5 minutes par unités isolées et une demi-heure par colonnes de 10 ou de 20. Ils ont tiré cet enseignement de l’observation de la première guerre du golf. (cf la guerre hors limites de Qiao Liang et Wang Xiangsui).
      De fait la Chine renforce sa marine de combat en frégates et en sous-marins et ensuite son armée de l’air avec des chasseurs et des hélicoptères. Ils ont abandonné totalement la construction de tanks alors que la Chine est pourtant une puissance continentale.


  • Pendant ce temps les stratèges américains se foutent de la gueule des Européens... Brzezinski n’a aucun doute sur les Européens : "Ils sont totalement inoffensifs, sous contrôle, incapables de présenter un danger réel ou potentiel pour la domination anglo-américaine. Ils vont obéir aveuglément à chaque ordre contre leur souveraineté et leurs intérêts économiques de base ; ils vont renforcer la cage de l’OTAN dans un élan masochiste ; et ils seront progressivement et irréversiblement affaiblis vers l’insignifiance et le chaos, par les migrations bien organisées venant du Sud (connues sous le nom de « renaissance » dans le langage brzezinskien) "


  • Sur "Europe-Israël" on croit à un nouvel axe Tel Aviv - Moscou .