Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le chef du GIGN : "En France, on n’a pas vu les choses arriver"

Déclaration militaire ou politique ?

Invité du forum TAC, Hubert Bonneau, commandant du GIGN, n’a pas manié la langue de bois. Son constat est à la fois accablant et inquiétant.

 

« Une tuerie rapide, un retranchement long, une issue qui est toujours la même : la mort.  » Le colonel Hubert Bonneau, commandant du GIGN, n’a pas mâché ses mots vendredi pour résumer les attentats terroristes qui ont endeuillé la France. Le gendarme était invité en clôture du forum Technology Against Crime (TAC) de Lyon.

Une intervention publique extrêmement rare pour cet homme connu pour son franc-parler, et qui n’a une nouvelle fois pas dérogé à la règle : « Les groupes terroristes profitent d’une véritable faiblesse de nos démocraties. J’ose le dire, a-t-il lancé. Ce sont des gens qui travaillent pour plonger la population, par leurs actions, dans la sidération. On a des gens qui agissent avec peu de matériel, peu de technologie et qui s’autofinancent. L’argent ne vient pas du Moyen-Orient, il vient de Cofidis et de Cetelem. »

Et le commandant du GIGN de souligner un «  rapport coût-efficacité  » absolument « terrible pour nous  ». « À Sousse, un type a abattu trente Occidentaux sur une plage. Le résultat ? C’est la faillite de la Tunisie. L’État coule. C’est l’économie qui est visée.  » Selon le colonel, «  ça peut taper n’importe où, n’importe quand, sachant qu’on attaque des cibles molles, pas renforcées ». Le « champ des possibles est très vaste  », a-t-il ajouté. « On tue à l’arme blanche, à la kalachnikov, à l’explosif. Il n’y a sur le moment aucune revendication. Dès qu’il y a réponse des forces de l’ordre, les tueries s’arrêtent. Aucune tuerie ne dépasse cinquante minutes. »

 

Vers un « 11 Septembre 2.0 »

Ce n’est que lorsque l’opération débouche sur des morts que l’organisation terroriste la revendique : « Les franchises agissent et la marque récupère l’ensemble quand ça fonctionne, c’est ça, le solo djihad. [...] On s’est trompés sur la définition du loup solitaire. » Une fois la fusillade terminée, celui qui tient bon face aux troupes d’élite cherchant à le neutraliser est ensuite glorifié sur les réseaux sociaux : « Quand on résiste trente-six heures à un État [comme Mohamed Merah l’a fait à Toulouse, NDLR], c’est imparable : on devient un héros. » « Faut être honnête, faut être clair : on n’a pas vu en France les choses arriver, a critiqué Hubert Bonneau. Malgré les attentats de Londres et de Madrid, malgré les événements en Afghanistan, au Pakistan, etc. » Si on ne les a pas vus, c’est parce que cela «  se passait loin de chez nous », a-t-il précisé.

Pour le patron du GIGN, les attentats visent deux objectifs : rassembler la communauté et « frapper l’ennemi, qu’il soit proche ou lointain  ». «  La cible numéro un est la France. Je mets de côté Israël, qui est hors catégorie  », a-t-il ironisé. « Ces terroristes vont rechercher un 11 Septembre 2.0. [...] On est passé d’une entreprise centralisée et secrète à, aujourd’hui, une entreprise décentralisée qui marche sous forme de franchise. Leur stratégie est en place depuis longtemps. Ceux qui passent à l’acte en France sont ceux qui sont capables d’évoluer facilement dans nos sociétés  », a-t-il conclu.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

La fausse démocratie française craint un bien étrange terrorisme, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • a-t-on affaire à un simplet ? Jean-Marie nous a annoncé tout cela dans les années 80 (1º carte en 1984 pour moi , S.O. puis D.P.S. sur LYON) ; effarant de tels propos !


  • Je salue la clarté de son propos. Chaque phrase sonne comme un constat.


  • #1455224

    Sale menteur. Ça devrait être puni par la loi de prendre à ce point les gens pour des cons et d’insulter la mémoire des morts.


  • Sa deuxième erreur, c’est de mettre israhell de côté. Il a tout faux !


  • « ça peut taper n’importe où, n’importe quand, sachant qu’on attaque des cibles molles, pas renforcées »...

    Et...on interdit aux cibles potentielles d’avoir de quoi de se défendre...

     


  • Je mets de côté Israël, qui est hors catégorie



    Et pour cause, aucun attentat en Israël depuis sa création (je parle de vrais attentats, pas des actions de la résistance Palestinienne).


  • "Leur stratégie est en place depuis longtemps. Ceux qui passent à l’acte en France sont ceux qui sont capables d’évoluer facilement dans nos sociétés"

    Cher colonel,

    Si vous me lisez, vous parlez d’une stratégie fomentée depuis longtemps mais qui sont les stratèges ?

    Qui tire les ficelles pour que Salah Abdeslam ; voyou notoire sans cerveau, buveur et vendeur d’alcool invétéré, bandit de bas étage passe à l’acte ?

    Qui tire les ficelles pour que Abaoud, consommateur des cités faisant du quad dans son souss natal marocain en été ; passe à l’acte en tant que "cerveau" des attaques morbides de Paris ?

    Pourquoi Mohammed Merah est allé en Israël alors que même une fourmi ne peut passer la frontière sans embuches ?

    Qui est le STRATÈGE de toute cette merdasse Monsieur le super gendarme ?? pouvez vous en parler en prenant votre courage à deux mains ???

    Sans réponse à ces questions simples et à tant d’autres, les propos de ce colonel ne sont qu’écran de fumée et fumisterie..

     

    • Ce chef parle beaucoup du comment [le(s) mode(s) opératoire(s)] pas du tout du qui et du pourquoi.
      Et le comment dont il parle c’est le sien, qui n’est pas forcément la réalité.
      Et ça serait bien qu’il nous éclaire sur le comment se fait-il qu’il faille 5000 cartouches, des explosifs et toute une nuit pour déloger 2 gars et une fille, armés seulement d’un vieux pistolet ? Par exemple pour commencer...


    • Mohamed, pour ce qui est de Saint-Denis tu parles du Raid (la police), lui est du GIGN (les gendarmes). Deux unités d’interventions différentes, qui d’ailleurs ne peuvent pas se saquer.


    • @Mohamed



      Et ça serait bien qu’il nous éclaire sur le comment se fait-il qu’il faille 5000 cartouches, des explosifs et toute une nuit pour déloger 2 gars et une fille, armés seulement d’un vieux pistolet



      Et bien il ne s’agissait pas du GIGN (militaires), dont ce monsieur est capitaine, mais du RAID (police). Les premiers sont reconnus mondialement comme l’élite des groupes d’intervention dans le monde quand les deuxièmes sont de simples policiers ayant reçu 1 semaine de formation avant d’intégrer un groupe. La question des moyens ne pardonne pas... le but des deux groupes n’est absolument pas le même.

      Bref, même TF1 et France2 ont fait un reportage ridiculisant le RAID suite aux déboires justement du RAID le 18 novembre à Saint-Denis. (la question serait légitimement "pourquoi cela n’a pas fait scandale", ça c’est clairement une volonté politique).


    • Apparemment c’est Sarko qui a favorisé le raid face au GIGN, d’après ce qu’un gendarme m’a raconté une fois.

      Je ne sais pas exactement pourquoi, après ce sont des calculs de politique politicienne.


  • #1455254

    Ils ont rien vu venir en France ? C’est marrant parce que moi oui. Comme 78 % des français qui s’inquiètent des revendications communautaristes, de plus en plus intolérables dans la maison France. Il ne faut pas sortir de l’ENA pour comprendre que faire venir des millions de musulmans sur notre territoire sans pouvoir les intégrer allait nous mener à quelques épisodes catastrophiques. Faut vraiment être un Bisounours imbibé par la propagande de ces salonnards gauchistes pour ne pas voir ça.

    L’histoire avec un grand H est très révélatrice sur l’extraordinaire difficulté qu’est la cohabitation multi-confessionnelle. Y a un moment où il faut arrêter de rêver ! Un débat sur la remigration s’impose de toute urgence en France.


  • Mouais, lui comme ses collègues ne sont qu’un tas de bouffons au service du sionisme. Il met Israel hors concours, moi je mets la Palestine très très hors concours. Eté 2014, des milliers de palestiniens tués dont des centaines d’enfants. Je ne suis pas arabe, mais si je l’étais j’aurais des envies de djihad ! Quand une "petite centaine" de personnes tombent à Paris, on a les boules, imaginez si c’étaient des milliers, nous français on aurait des envies de djihad inversé (aller tuer des arabes) !
    Le problème est simple à régler : mettre un terme au sionisme et à ses conséquences qui dépassent le sujet en question car crise économique, chômage, et autres résultent des mêmes causes !
    Il prétend avoir un franc-parler, qu’il dise tout cela, sinon qu’il se taise !! Bouffon va !

     

  • Ou bien il a décidé de plaire à ses maîtres politiques, ceux sur l’ordre desquels il est prêt à aller mourir (officiellement pour la France, c’est qui est du courage extrême ; officieusement pour les intérêts privés que représentent les maîtres politiques en question, ce qui est de la folie extrême) ... Ou bien il a regardé les vidéos d’Alain SORAL et il ne peut pas le dire.


  • "Je mets de côté Israël, qui est hors catégorie"

    Elle est belle celle là, je crois qu’elle raisonne chez nous tous....


  • manifestement il vient de se réveiller .

     

    • Manifestement vous c’est pas encore le cas, vous êtes encore en plein rêve.


    • Je pense que le commandant GIGN ne souhaite pas deranger sa hierarchie en insistant sur le fait que les services secrets francais et Belges font bandes a part.
      Molenbeek, la plaque tournante belge du terrorisme islamiste
      Ils ont laissé faire pendant des années.
      Interpol et Europol, quel est leur roles ?

      Le pentagone de Balard coute cher a la population alors qu on fait rentrer n importe qui ( les migrants potentiellement terroristes) dans le territoire francais. Une gabégie.
      Le territoire francais est depuis plusieurs années une passoire. Le gouvernement ne gere pas correctement la securité du territoire. Que ca pete a droite a gauche il n y a rien d etonnant.


  • #1455325

    C’est surtout parce que la france n’avait pas encore bombarder le moindre pays musulman. Quand il ya eu les attentats en espagne en 2004, le peuple a demander la démission de aznar puisque lui meme participait a la coalition qui apportait le chaos en irak (aznar sous la pression du peuple a éfféctivement démissionner), et vous savez quoi ? Bah depuis plus aucun attentat terroriste en espagne... Sa vous laisse matière a réfléxion.

     

  • #1455346
    le 30/04/2016 par PER CAPITA .................
    Le chef du GIGN : "En France, on n’a pas vu les choses arriver"

    C’est curieux parce que - j’ai l’impression ... et je peux me tromper - que l’état après s’être pris une banane avec le général de la légion à Calais ... puis une deuxième banane avec le bouquin et les déclarations du général en chef de la gendarmerie (Sublet) ?.. qui a été expédié en Nouvelle Calédonie et à présent définitivement viré de la gendarmerie et après une troisième banane avec la colère qui gronde dans la Police ... l’État français est allé en chercher un d’un peu plus mou et lui ont intimé l’ordre de déclarer "ce qu’il fallait" de crainte que les trois premières bananes ne se transforme en un "régime", ce qui serait du plus mauvais effet à un an des présidentielles ..

     

    • Bien entendu tout ceci est une farce, relayée par le journal "lepoint", bien évidemment. Lorsque l’on pointe les réelles failles de l’état,l’on se fait virer manu-militari, et on ne se fait pas tailler un costard de "franc-parleur" dans la presse, comme le prouve les exemples que vous avez évoqués. Ça tombe sous le sens pour certains, mais pas sûr que les français le comprennent encore...


  • Et moi qui croyait que cofidis et cetelem était là pour dépouiller l’artisan en fin de vie. Et voila que j’apprend tout éberlué qu’ils financent également le terrorisme ? Merci à cet homme courageux de nous informer.

     

    • #1455447

      Et pour être encore plus précis que le commandant :
      - Cetelem appartient à la BNP
      - Cofidis au Crédit Mutuel
      [ce qui vous revient bien plus cher pour un crédit, qu’en passant directement par la banque !]

      Donc c’est bien la Haute finance, contrôlée par l’élite mondialiste, qui produit le terrorisme, au-dessus des États-nations.


  • Ce qu’on a surtout pas vu arriver,c’est qu’avec le droit du sol,la construction identitaire,en tant qu’appartenance à une nation ,ses valeurs ,son projet et l’amour de ce qu’elle est n’allait pas se faire par automatisme !
    Pas besoin de sortir d’une grande école pour comprendre que n’importe qu’elle personne agressée peut être à son tour traversée par de la colère et une envie de faire payer son agresseur.
    Et sans faire de la psycho à deux balles,qu’une absence de repère et de reconnaissance au sein d’une famille engendre des être revanchards.
    Un beau témoignage dans ce sens:celui de Jules Vallès !
    Salutations


  • Un très touchant essai pour dire toutefois des vérités assez communes ; la façon dont il éxonère les Saoudiens est suspecte ; il est évident que nous payons autant une immigration incontrôlée que des alliances géopolitiques désastreuses.
    A mon avis, les rédacteurs des revues Dabiq ou Inspire sont connus des services français (F.Clain en partie, selon toute vraissemblance, plus quelques petites mains) ; les saoudiens jouent leur dernière carte via le salafisme pour peser dans sur la scène internationale, affirmer l’inverse est futile.
    Quand aux Belges, ça fait 30 ans qu’ils font n’importe quoi, c’est entendu. (guère mieux chez nous, vu que sid ahmed ghlam a bénéficié d’aide et logement, alors qu’il a falsifié ses notes en fac et bénéficié du regroupement familial sans qu’on comprenne pourquoi...)


  • #1455456

    « Faut être honnête, faut être clair : on n’a pas vu en France les choses arriver, a critiqué Hubert Bonneau. Malgré les attentats de Londres et de Madrid, malgré les événements en Afghanistan, au Pakistan, etc. » Si on ne les a pas vus, c’est parce que cela « se passait loin de chez nous », a-t-il précisé.



    On a vu les choses arriver et on les a laissés faire , serait plus correct


  • #1455460

    Le 30 avril à 10:50 par pol

    Et bien il ne s’agissait pas du GIGN (militaires), dont ce monsieur est capitaine, mais du RAID (police). Les premiers sont reconnus mondialement comme l’élite des groupes d’intervention dans le monde quand les deuxièmes sont de simples policiers ayant reçu 1 semaine de formation avant d’intégrer un groupe. La question des moyens ne pardonne pas... le but des deux groupes n’est absolument pas le même.



    La question reste donc pourquoi envoyer le RAID et pas le GIGN ?

    Orobouros n’est-ce pas ?


  • #1455465

    Le chef du GIGN : "En France, on n’a pas vu les choses arriver"



    En conclusion...comptez pas sur eux quand la merde sera totale
    Et n’oubliez jamais que ces cons ne parlent que d’une poignée de blaireaux , faut pas demander quand nous serons face à une armée...


  • Il devrait commencer par la base : lire Comprendre l’Empire.


  • Et Nuit Debout qui occupe toujours la place de la République, sans problèmes et sans "attentat islamiste", en plein état d’urgence et alerte Vigipirate "rouge écarlate", et en dépit d’être une cible statique, prévisible et rentable (à plusieurs centaines de morts).


  • C’est marrant, notre Président, lui, ça fait plusieurs années qu’il le disait.


  • C’est moins "on n’a pas vu" que "on n’a pas voulu voir" .

    En France, l’aveuglement théorique et idéologique tient lieu de religion. La théorie d’abord, le réel ensuite. On en a connu toutes les variantes, de la ligne Maginot qui allait arrêter les Allemands au fameux sentiment d’insécurité, en passant par les cathos zombis islamophobes antidreyfusards de Todd et la théorie fumeuse du "loup solitaire", sans oublier la mythologie de la "France black-blanc-beur", il y en a pour tous les goûts, tous les partis, toutes les tendances : surtout ne rien dire et ne pas voir. L’abstraction, puis le retour du concret dans la gueule.

    Et là, des mois de débats inutiles et d’hystérie autour de la déchéance de nationalité - oubliée du jour au lendemain - et une remarquable polémique façon tempête dans un verre d’eau hexagonal pour savoir si les terroristes sont des islamistes radicalisés ou des radicaux islamisés. Pendant ce temps-là, nul ne sait les suites qui ont été données (ou pas...) au survol des centrales nucléaires par des drones, au vol de détonateurs dans les dépôts de l’armée ou de matériel médical sensible les hôpitaux...

    Mais ce sont des sujets concrets, donc cela n’existe pas.


  • Tiens donc !? Il n’avait qu’à demander, car ça fait plus de 30 ans que le peuple qui veut préserver sa France, le sait !


  • Ceux qui sont sensé voir les choses arriver, ce sont les services de renseignements "français", c’est bien ça ... ?


  • "Aucune tuerie ne dépasse 50 minutes " ....Doit on rappeler à ce gendarme qu’au Bataclan la tuerie commence à 21 h 49 et que la BRI intervient réellement à 23 h30 soit 1 h 41 après et que la tuerie continuait .
    Ce laps de temps en étonne plus d’un sachant que les services screts irakiens et algériens avaient prévenu la France de l’imminence d’un attentat .


  • Il occupe la place parce-que aligné c’est tout. De toute façon si tu ouvres trop ta bouche, tu es viré et il le sait très bien.
    On a rien vu venir ? Peut-être mais qu’est-ce qu’on a été foutre en Libye et en Syrie ? On tue des gens la-bas, donc que certains aient envie de se venger je dois dire que c’est quelque part tout a fait normal. Non ?
    Et puis la plupart fichés ’S’. Donc à quoi ça sert ?


  • On ne l ’a pas vu arriver ? Il faut postuler pour la medaille de la mauvaise foi.
    Des voix s ’elevent depuis des années et sont ignorees ,et surtout diabolisees..
    Quand on nie l’ evidence ,elle se renforce.


  • ’tain les trucs que je lis ici....

    Le GIGN est une groupe d’intervention.
    Ce qui se passe en arrière plan, on ne leur dit pas, et ils n’ont pas de quoi le savoir. Si les politiques ou que sais je veulent leur cacher des trucs, ben ils le sauront pas. C’est de l’INTERVENTION, pas du renseignement !

    Leur compétence n’est aucunement à remettre en question, c’est le renseignement et les politiciens qui sont corrompus jusqu’à la moelle, et qui sont au courant de tout ça.


Commentaires suivants