Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le contexte de l’attaque djihadiste contre Alep

L’armée d’Assad tiendra-t-elle le choc ?

Al-Qaïda en Syrie et ses associés mènent actuellement une attaque de grande envergure au sud-ouest de la ville d’Alep. Leur objectif est d’ouvrir un corridor entre les zones rurales d’Idlib/Alep qu’ils occupent et les zones encore contrôlées par Al-Qaïda qui sont assiégées à l’est d’Alep. Entre 5 000 et 10 000 combattants d’Al-Qaïda, qui utilisent des équipements fournis par les Américains, prennent part à la bataille. Sur le papier, certains de ces combattants sont des « modérés », mais en réalité, tous ces groupes se sont maintenant engagés à appliquer la charia et donc à bannir toutes les minorités. Ils ont fait quelques progrès contre les forces gouvernementales, mais les forces aériennes syriennes et russes les bombardent férocement.

 

L’état-major général russe sait et dit depuis le mois d’avril qu’al-Qaïda en Syrie (aka Jabhat al-Nusra aka Fateh al Sham) et les différents groupes djihadistes planifient une attaque de grande envergure contre Alep. Un commandant d’Al-Qaïda a, en effet, confirmé que l’attaque était planifiée depuis longtemps dans une harangue à ses combattants avant l’assaut actuel.

Cela jette une nouvelle lumière sur les négociations interminables que le secrétaire d’État Kerry a imposées, pendant des mois, à son collègue russe. Les États-Unis tentaient de protéger al-Qaïda contre les attaques russes et syriennes alors même que les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies demandaient l’éradication d’al-Qaïda et d’ISIS. Ensuite, les États-Unis ont « offert » à la Russie de se battre collectivement contre al-Qaïda, sous commandement étasunien. Nous avons qualifié cette offre d’insensée et de fourbe. Tous ces bavardages, on le voit maintenant, ne servaient qu’à gagner du temps pour permettre à al-Qaïda de préparer l’attaque qu’ils viennent de lancer.

Une autre tentative pour gagner du temps, qui a échoué celle-là, a été de changer le nom de Jabhat al-Nusra en Fateh al-Sham. Certains médias « occidentaux » ont dit que le groupe s’était séparé d’al-Qaïda, mais il s’agissait, au contraire, de la fusion d’al-Qaïda central et de Nosra/al-Qaïda en Syrie sous un nouveau nom. Les sponsors qataris d’Al-Qaïda avaient exigé ce changement de nom pour pouvoir convaincre, au grand jour, les gouvernements « occidentaux » et leur opinion publique qu’Al-Qaïda en Syrie était composé de « rebelles modérés ». Mais l’imposture a échoué. Le stratagème était trop visible pour être pris au sérieux. Le soutien « occidental » d’al-Qaïda va devoir se poursuivre secrètement et modérément.

 

 

L’attaque actuelle sur Alep est sérieuse. L’armée syrienne manque des forces terrestres. L’Iran avait promis d’envoyer d’importantes forces terrestres mais elles ne sont jamais arrivées. L’Iran rêvait encore d’un accord avec les Etats-Unis et a donc préféré surseoir à l’envoi de troupes. Les bataillons de fermiers afghans recrutés par l’Iran ne remplacent pas des troupes professionnelles. Se défendre contre un ennemi qui envoie de nombreux véhicules-suicide chargés d’explosifs sur les fortifications et des djihadistes-suicidaires contre les positions sur le terrain est difficile. Cela exige une préparation intensive, un excellent commandement et un parfait contrôle.

Si cette attaque était repoussée, les énormes pertes qu’al-Qaïda subirait pourraient le faire renoncer à l’option de la guerre ouverte de style militaire. Si Al-Qaïda réussit à vaincre l’armée syrienne, cette dernière aura besoin d’importants renforts de forces terrestres pour reprendre l’initiative.

Mais les États-Unis ont compris que leur projet de changement de régime allait échouer quelle que soit l’issue de la bataille. Ils proposent maintenant de diviser la Syrie. La Syrie et tous ses voisins sont contre. Cela n’arrivera pas, mais Washington peut causer d’énormes dégâts avant de se rendre à l’évidence. La Russie peut et doit empêcher d’aussi importantes manœuvres américaines d’ingénierie sociale.

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

Alep décidera du sort de la guerre, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1528358

    Les Etats-Unis et les pays occidentaux à leur botte devront payer pour leurs crimes, si ce n’est pas aujourd’hui ça sera dans quelques années comme pour Bush et Blair qui voient leurs dossiers à charge s’alourdir...

    Sans le soutien des pétromonarchies l’affaire aurait été plié en 1 semaine même pas pour l’armée d’Assad soutenu par les russes.... la progression militaire russe dans le pays a été fulgurante et a tourné au ridicule toutes les interventions US du passé... malheureusement les US ont freiné cette progression qui aurait pu, à la vitesse où cela a été, éradiquer Daech et Al-qaida en Syrie...

    La Russie joue ses intérêts, c’est une sorte d’empire également mais au moins elle n’est pas hypocrite, elle ne joue pas de double jeu, quand elle dit qu’elle va chasser Daech de Syrie elle le fait... contrairement aux Etats-Unis qui sont d’un cynisme invraisemblable, soutenant en douce des terroristes d’un côté tout en combattant d’autres terroristes de l’autre... si les Etats-Unis avaient vraiment voulu en finir avec Daech tout serait déjà fini...

     

    • #1528676

      "Les Etats-Unis et les pays occidentaux à leur botte devront payer pour leurs crimes,..."
      Mais c’est déja le cas. vous n’avez pas entendu parler des actes terroristes qui constituent une sorte de " vendetta " , ?


  • #1528783

    Les divers clans issus du mercenariat international et dirigés par les services spéciaux des états vassaux de l’empire anglo-saxon n’appliquent aucunement les préceptes honorables de la foi musulmane, bien au contraire. Ces mercenaires sans foi, ni loi sont à la solde de de Mammon ou du veau d’or et les prétextes invoqués de soi-disant combattant de la liberté et de la foi relèvent d’une hypocrisie intégrale.

    L’auteur écrit : " ...mais en réalité, tous ces groupes se sont maintenant engagés à appliquer la charia et donc à bannir toutes les minorités."

    C’est une grossière erreur d’interprétation que d’affirmer que les mercenaires ont des buts de guerre tenant à la foi et qu’ils entendent appliquer la charia alors qu’ils massacrent à tour de bras et commettent des horreurs que la charia condamne.

    S’ils devaient appliquer le dispositif répressif de la charia, ils seraient les premiers à devoir rendre des comptes et à y subir littéralement la loi d’airain.