Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le débat public il y a 30 ans

"Duel sur la Cinq", avec André Frossart et Maurice Bardèche – 1987

Débat entre André Frossart, journaliste et écrivain, ancien résistant, qui « a une grand-mère juive », et l’écrivain Maurice Bardèche dans l’émission Duel sur la Cinq en 1987, à propos de « l’antisémitisme » en France :

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1594488
    le 06/11/2016 par yacine77
    Le débat public il y a 30 ans

    Je suis étonné de constater qu’il y a plus de liberté de presse en Algérie qu’en France.

     

    • #1594676
      le 06/11/2016 par Mimi
      Le débat public il y a 30 ans

      Je suis algérien et je crois que vous exagérez. Allez critiquer le president et vous verrez si vous allez passer a la tele. Allez critiquer les arabes et vous verrez, Allez critiquer les gens qui tiennent l’import export, allez parler de l’islam etc etc...


    • #1594694
      le 06/11/2016 par anonyme
      Le débat public il y a 30 ans

      Oui, c’est vrai c’est pour ça que vous êtes tous ici !


    • #1594752
      le 06/11/2016 par niveauzero
      Le débat public il y a 30 ans

      @anonyme :

      je confirme les dires selon lequel ces sujets sont abordés sereinement en Algérie contrairement à ici. sinon, le c’est pour ça que vous etes tous ici relève juste de la méchanceté gratuite car cela s’explique mon cher anonyme par l’histoire qui lie l’Algerie a la France : je t’invite a regarder par toi meme le nombre de famille mixte et tu verras que c’est exceptionnel par rapport a toute autre mixité franco-ce-que-tu-veux. la réconcilation avec des mecs comme vous c’est dans 20 siècles


    • #1594885
      le 06/11/2016 par Eric
      Le débat public il y a 30 ans

      Quelle réflexion stupide anonyme, c’est vraiment navrant !


  • #1594491
    le 06/11/2016 par letouriste
    Le débat public il y a 30 ans

    André Frossart sur de lui même.
    Le même niveau qu’aujourd’hui. C’est comme ca et pas autrement. Pas de preuve, de contre arguments, rien, des mots que l’on nous force à croire.
    Toute critique semble déjà être un crime.
    Comment débattre avec du vide ?

     

    • #1594563
      le 06/11/2016 par La rochejaquelein
      Le débat public il y a 30 ans

      André Froissart apporte des arguments, ils ne sont pas les vôtres et vous les considérez comme nuls. Ce qui est étonnant c’est de voir précisément qu’un débat était possible, ce que finalement vous ne semblez pas apprécier.


    • #1594602
      le 06/11/2016 par Eric
      Le débat public il y a 30 ans

      Il y a chez Monsieur Froissard quelques arguments certes mais dans l’ensemble c’est très largement du procès d’intention qu’autre chose, et largement appuyé par le présentateur (déjà !). Alors, c’est évidemment moins violemment et grossièrement exposé que ça ne l’est aujourd’hui, mais cela ne suffit pas à considérer qu’il y a un débat digne de ce nom, c’est-à-dire reposant sur autre chose que des oukases .


    • #1594629
      le 06/11/2016 par The Shoavengers
      Le débat public il y a 30 ans

      On constate clairement la différence de niveau intellectuel. Froissart est déjà dans la novlangue, l’absence de toute réflexion et encore moins de nuances.
      Il ne peut pas y avoir de débat face à des sourds et des aveugles arrogants.


    • #1594638
      le 06/11/2016 par bernardi
      Le débat public il y a 30 ans

      Vous avez dit ce que tout le monde pense,il ne peut pas y avoir de débat quand Mr André Frossard "accuse" Mr Maurice Bardèche de faire du révisionnisme quand celui ci essaie d’expliquer pourquoi il y a de l’antisémitisme en France !On en sortira jamais si pour quelque racistes qui crieront leur haine des juifs, leur communauté accuse le pays tout entier d’être antisémite !C’est tout à fait ce qui se passe depuis les années 80 !


    • #1594705
      le 06/11/2016 par Eric
      Le débat public il y a 30 ans

      Frossart, autant pour moi.


  • #1594524
    le 06/11/2016 par Pipo Philippot
    Le débat public il y a 30 ans

    ce qui me frappe c’est l’effondrement en 30 ans de la langue française et de la common decency ! les deux interlocuteurs parlent un français chatoyant et le climat est serein, même les ados dans la rue s’expriment bien et parlent comme des petits messieurs...on est loin des ouaiches-ouaiches et des ouaiches-zébis hystériques qui peuplent nos rues.
    Merci à Sidney qui a introduit la culture hip hop avec la bénédiction de Jack Lang. Le résultat : la transformation de nos banlieues en ghettos américains et la mutation des enfants du peuple en zombies.

    Quant au contenu de la vidéo, la loi interdit d’en discuter publiquement donc chhhh

     

    • #1594551
      le 06/11/2016 par Jul
      Le débat public il y a 30 ans

      Je n’aurais pas dit mieux !


    • #1594609
      le 06/11/2016 par Stev
      Le débat public il y a 30 ans

      Ce que t’entends dans la rue n’a rien à voir avec l’américain ou le HIP HOP, "wesh" et compagnie, c’est de l’arabe. Les hamdoullilah, les starfoullah, les "sur l’coran", ça n’a rien à voir avec la mouvance rap américaine.

      C’est l’émergence d’un arabe vulgaire dans la langue française populaire. La plupart de ces jeunes gens ne parlent pas réellement l’arabe, ces quelques mots importés plus les références continuelles à l’islam et au Coran servent de codes identitaires et culturels. Si bien qu’on voit des petits blancs de base se mettre à sortir des wesh à tout bout de phrase, dans une sorte d’intégration inversée !


    • #1594687
      le 06/11/2016 par tépé
      Le débat public il y a 30 ans

      en public oui... mais ou que j’aille, ça n’arrête pas de discuter et dans toutes les catégories socio-pro.... Et on est loin du discours autorisé.


  • #1594540
    le 06/11/2016 par demitrius
    Le débat public il y a 30 ans

    L’Histoire, à charge ou à décharge, n’aura pas son mot à dire puisque tout débat, toute recherche sur le sujet ont été confisqués, puisque ce sujet est devenu tabou voire à risque, ce qui en dit long sur la liberté d’opinion et d’expression. Au-delà de ce constat, celui d’entendre des jeunes, sur la forme, s’exprimer avec un langage correct fait du bien aux oreilles quand on compare avec les QI de clé à molette d’aujourd’hui

     

    • #1594566
      le 06/11/2016 par La rochejaquelein
      Le débat public il y a 30 ans

      Oui je pense que effondrement vient davantage des années 81 que 68, bien que ces deux dates soient fortement liés. Disons que les soixante-huitards prennent les structures du pouvoir en mains en mai 81. Ils les possèdent encore à ce jour bien que la bataille des idées soit pour eux perdue. Ils se sont pris le mur du réel en pleines figure. Ces structures ils peuvent les garder encore une bonne dizaine d’années, d’ici là nous nous enfoncerons encore davantage.


  • #1594573
    le 06/11/2016 par david
    Le débat public il y a 30 ans

    Un bon devoir de mémoire !!


  • #1594601
    le 06/11/2016 par Jan Nedra
    Le débat public il y a 30 ans

    " c est avec ce raisonnement qu on fait des pogroms ou qu on invente des lois pour réprimé le fait d être juif. On finit par assassiner les gens sous prétexte qu ils sont nés. C est comme ça qu on va directement vers le crime contre l humanité" .
    On remplace juif par Palestinien et on obtient des Ben gourion, moshe dayan, ayelet shaked, bhl ou attali et tant d autres vrai humanistes . La vérité est antisémite, tout le monde le sait bordel


  • #1594606
    le 06/11/2016 par Mat
    Le débat public il y a 30 ans

    Comme argument de poids : « Je vous signale qu’il y a le nom de chacun des 6 millions de Juifs morts dans un grand monument en Israël (...) », on a déjà vu mieux, considérant que ce chiffre n’a cessé de décroître depuis...

     

    • #1594930
      le 06/11/2016 par machin
      Le débat public il y a 30 ans

      @Mat
      "ce chiffre n’a cessé de décroître depuis..."
      Officieusement oui, mais pas officiellement.


  • #1594618
    le 06/11/2016 par Jean
    Le débat public il y a 30 ans

    La 5 a été effacée du paysage médiatique français car les débats qu’elle organisait était trop subversifs pour l’Empire.

    Je me souviens que c’était du puissant.


  • #1594651
    le 06/11/2016 par Prodome
    Le débat public il y a 30 ans

    On voit déjà les prémices de la formation des tribunaux médiatiques d’aujourd’hui : un réquisitoire d’un procureur/juge garant de la morale absolue contre un accusé présumé coupable, sans oublier le fameux arbitrage très partial du journaliste...
    Mais bon à l’époque l’accusé pouvait encore débattre, se défendre... aujourd’hui il ne peut que présenter ses excuses, ramper et supplier de ne pas finir par être condamné à mort médiatique...

     

  • #1594712
    le 06/11/2016 par Diomède
    Le débat public il y a 30 ans

    Attention à l’illusion rétrospective.

    On a tendance à ne garder que les meilleurs souvenirs, mais 1987 est aussi l’année de la Roue de la Fortune.


  • #1594775
    le 06/11/2016 par Eric
    Le débat public il y a 30 ans

    J’adore Bourret à la fin : " Si des gens ont leurs noms sur des plaques commémoratives, c’est bien que bla-bla-bla ". Ben non Jean-claude, on ne peut pas, du seul fait que des personnes soient mortes, conclure sur les circonstances exactes dans lesquelles elles ont disparu. Faut être un peu plus rigoureux Jean-Claude.


  • #1594833
    le 06/11/2016 par Marcel
    Le débat public il y a 30 ans

    André Fossart coupe souvent la parole et c’est plutôt pénible. Le niveau de langue était bien différent de celui d’aujourd’hui...


  • #1594858
    le 06/11/2016 par JC
    Le débat public il y a 30 ans

    Bien trop court mais la tenue du débat est très agréable, ce serait tellement bon d’avoir ça à nouveau. Même si on entend déjà la mauvaise foi et la partialité du journaliste, Frossart a, et c’est rare de voir ça ici sur E&R, donné une explication à la position des juifs au sein de la société qui tient la route. Est-ce qu’il irait jusqu’à nier que certains, du haut de leur position de pouvoir et d’influence, travaillent contre le peuple, et suscite son ressentiment tout en le diluant sur tous les siens...


  • #1594873
    le 06/11/2016 par diogene
    Le débat public il y a 30 ans

    une chose est sûre ; il y avait plus de libertés à cette époque à la télévision
    aujourd’hui, on ne pourrait pas dire 1/10 de ce qui est dit là.


  • #1595257
    le 07/11/2016 par brebis_mal_garée
    Le débat public il y a 30 ans

    Le micro-trottoir du début est rafrai...intéressant. On sent qu’il était urgent de faire voter une loi qui interdit de réviser l’histoire...

    J’ai quand même transpiré pendant le débat parce-que le débat est quand même plus libre qu’aujourd’hui (cf. l’influence juive des médias, etc.). Aujourd’hui rien que dire ça vous condamne. Ceci exergue le constat du conditionnement que nous avons subi.

    La fin du débat est extrêmement intéressante aussi. Regardez jusqu’au bout. L’un a un témoignage d’un survivant d’un camp de concentration, l’autre rétorque qu’il existe en Israël un mémorial avec le nom de tous les disparus ce qui impliquerait automatiquement la véracité de ses propos (ce qui est évidemment une fumisterie).

    Bref, un beau décalage par rapport à nos jours d’oppressions.


Commentaires suivants