Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le gouvernement hongrois dénonce le traitement médiatique occidental

À propos du référendum sur l’immigration

Le porte-parole du gouvernement hongrois, Zoltán Kovács, vient de mettre en cause la manière dont les médias occidentaux couvrent les affaires politiques de la Hongrie. Il les accuse de reproduire sans le moindre recul ni esprit critique les « informations » diffusées par des mouvements d’opposition très minoritaires, en manifestant une profonde méconnaissance du pays, notamment à propos du référendum sur l’immigration de dimanche.

 

Alors que 98 % des électeurs ont rejeté dimanche, lors du référendum hongrois, le système de répartition des migrants au sein de l’Union européenne par le biais de quotas obligatoires, les médias occidentaux se sont surtout focalisés sur la validité du scrutin qui n’a, de fait, pas obtenu la participation de 50 % des électeurs requise en principe, pour mettre en cause la politique du gouvernement du Premier ministre Viktor Orbán.

 

Un porte-parole du gouvernement Orban souligne l’importance du référendum sur l’immigration

Dans un entretien avec Breitbart News à Budapest, Zoltán Kovács a déclaré : « Il est toujours intéressant de voir comment les médias occidentaux s’intéressent aux affaires domestiques hongroises. C’est devenu une espèce d’habitude au cours de ces six dernières années ». Selon le porte-parole, les partis minoritaires n’ont guère d’autre possibilité que de passer par les médias pour s’exprimer vu l’écrasante majorité obtenue par le parti de gouvernement, Fidesz, au Parlement.

Zoltán Kovács accuse les médias occidentaux de méconnaître le fonctionnement politique de la Hongrie ainsi que sa Constitution et son système judiciaire.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Sur l’immigration comme volonté oligarchique, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En France il est probable qu’il y aura de moins en moins de referendums, celui de 2005 sur l’établissement d’une constitution européenne a laissé à l’ "élite" sioniste un souvenir cuisant . D’ailleurs le nabot en a piétiné le résultat en faisant voter le traité de Lisbonne par le Parlement-croupion-sioniste en 2007 . Ségolène Royal a affirmé récemment en Angleterre qu’en France au moins il n’y aurait jamais de referendum portant sur l’appartenance à l’UE... Ils ont de la "démocratie" plein la gueule seulement quand cela les arrange...

     

    • .. Ils ont de la "démocratie" plein la gueule seulement quand cela les arrange...

      Non, mais lorsqu’ils emploient, le mot "démocratie", ce ne sont que des mots ,et dans un discours, ça fait bien .Mais la démocratie ,çà commence par le respect du peuple qui les a mis ,malheureusement aux manettes ,mais ils confondent "démocratie" avec" totalitarisme" ou plus précisément "dictature" ,parce que nous sommes dans une dictature rampante qui ne dit pas son nom ,mais qui commence à prendre forme ,car ils ne s’en cachent plus.Quand ils parlent des heures les plus sombres ,avec un air grave ,personnellement ,je les vois se pointer à l’horizon en me disant que nous sommes à la veille de les revivre.
      Seul ,un élan patriotique du peuple en 2017 pourra nous sortir de cette merde.