Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le gouvernement veut criminaliser les sites anti-IVG

Sur tous les sujets, le totalitarisme de la version officielle

Le gouvernement veut élargir le délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) aux sites internet qui véhiculent des informations « biaisées » sur l’avortement.

 

Informer, oui. Tromper, non. [...] Après avoir annoncé, le 17 septembre 2016 sur France Info, son intention de faire « reculer ces sites manipulateurs » qui à ses yeux relèvent d’un « délit d’entrave numérique », la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes Laurence Rossignol a donné des précisions mardi, veille de la journée mondiale pour le droit à l’avortement ce mercredi 28 septembre 2016.

Le gouvernement va proposer un amendement au projet de loi Égalité et Citoyenneté, examiné au Sénat à partir du 4 octobre, pour modifier le code de santé publique qui comporte depuis 1993 un délit d’entrave à l’IVG. Ce délit, passible de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende, a été élargi en 2014 à l’accès à l’information, mais ne concerne pour l’instant que les hôpitaux ou autres établissements.

[...]

« Être hostile à l’IVG est une opinion que chacun peut exprimer librement et par tout moyen dans notre pays, a souligné Mme Rossignol auprès de l’AFP. En revanche, attirer les femmes sur des sites présentés comme des sites d’information, qui affichent un vocabulaire, une posture jeunes, modernes, pour donner des informations fausses, biaisées, dans le but de dissuader des femmes de recourir à l’IVG, de les culpabiliser, ça n’est pas acceptable », a ajouté la ministre.

Lire l’intégralité de l’article sur sciencesetavenir.fr

Sur l’avortement libéral, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1567327

    Elle a regretté que ces sites cherchent à profiter de la "vulnérabilité" de femmes découvrant une grossesse non désirée pour "faire pression" sur elles, en "décrivant l’IVG comme une horreur qui va les traumatiser".



    Je ne connais que 2 femmes qui ont avorté ; de conditions sociales assez éloignées, une ouvrière, l’autre CPE en collège, mais toutes les deux sont, effectivement, traumatisées des années après puisqu’elles ont eu des enfants depuis dont un qui est adolescent.

    Une des deux en fait même des cauchemars très très glauques (je ne rentre pas dans le détail parce que quand je dis "glauque" c’est un euphémisme) encore aujourd’hui.

    Les deux pensent qu’elles ont un rapport et une vision différents de leurs enfants qu’il n’en aurait été si elle n’avaient pas avorté.

     

    • #1567472

      Désolé, en fait la CPE dont je parlais est en fait directrice de collège aujourd’hui. Je n’ai pas d’excuse en plus parce que ça fait un paquet de temps mais j’avais zappé au moment d’écrire le message.

      Mais ça reste de l’ordre du détail...corrigé.


  • #1567332

    La célèbre formule "la dictature c’est ferme ta gueule et la démocratie c’est cause toujours" prouve que la France, par cette nouvelle pénalisation de la liberté d’expression, poursuit sa course en avant vers la dictature.


  • Nous sommes dans une véritable inquisition de tout ce qui est contre nature.


  • #1567334

    Museler l’information, nier le vote, n’avoir plus qu’un seul axe désignant "les valeurs pour tous", telle est la démocratie mondialiste qui est à l’œuvre.


  • #1567358

    La Rossignol semble ulcérée à l’idée que certains puissent s’exprimer en "décrivant l’IVG comme une horreur qui va les traumatiser".
    C’est pourtant bien comme cela que ça se passe ...
    Quelles que soient les raisons qui amènent une femme à avorter, l’impact psychologique, physique, émotionnel et spirituel est vécu dans l’effroi et le traumatisme.
    Et si ce n’est pas le cas, ça s’appelle du déni ...
    Mo’Truckin’.


  • #1567424

    excellente proposition, mais qui arrive malheureusement 59 ans trop tard - si on me passe l’anachronisme.


  • #1567427

    IVG ou Interruption Volontaire de Grimpette ....dans ces cas là on assume ...et on ne va pas demander réparation chez son garagiste quand on a conduit la nuit sans feux de croisement !!!.....


  • J’ai vu l’article du monde relayé sur Facebook, et il est extrêmement instructif de lire les commentaires sous l’article. En fait, les gens sont des cons, désolé d’employer ce genre de propos, mais le niveau des commentaires, 90%, sont au ras des pâquerettes. On peut vouloir avorter c’est chacun son problème, perso je ne suis pas contre, mais valider une censure aussi indigne sur internet, avec le sourire et des arguments aussi pétés les uns, les autres ... On touche le fond. Honnêtement je n’attends plus du tout de sursaut de la part du peuple, les gens sont abrutis totalement et glissent peu à peu vers le moutonnage intensif. Les seuls qui osent dénoncer cette censure se font littéralement assaillir de commentaires désobligeants, d’insultes doublées d’arguments sans valeurs pour finir sur le point Godwin. Notre pays est perdu, c’est quasi certain. On ne peut pas changer quoi que ce soit.

     

    • #1567481

      A Jon

      si vous voulez en reprendre une louche, je vous conseille le fil d’actu "Pulse" de linkedin (en cherchant bien un article d’actualité enterré sous dix articles d’auto-promotion à la con).

      là c’est encore pire, les gens ayant en plus la trouille qu’un commentaire un tantinet critique leur fasse du tort professionnellement. c’est dégoulinant de sensiblerie bon-sentimentaliste.

      j’en dégoupille une de temps en temps, tranquille, discret (j’y vais mollo quand même), et je me barre : et ben surprise ! ça like (beurk !) régulièrement parce qu’au fond d’eux, pas mal de personnes n’en peuvent plus de toutes ces conneries. et après coup, je me dis que c’était bien de le faire, comme un peu d’air qu’on se donne entre nous.

      amicalement.


    • haha, fessbouc, tout un ramassis de gens idéologisés qui n’ont que leur ego et la marchandise dans la vie pour se prouver qu’ils sont vivant, quittez cette merde idéologique, vous vous sentirez beaucoup mieux sans savoir ce qu’il s’y trame ; que ces fanatiques de l’idéologie marchande et de l’argent restent entre eux, ils ne font que niveler vers le bas et cassent le moral aux gens sensés.


  • #1567443
    le 28/09/2016 par Blaise Massicot
    Le gouvernement veut criminaliser les sites anti-IVG

    Vive la mort !
    Pas étonnant qu’on ait supprimé la peine de mort pour les assassins d’enfants, l’Etat se charge personnellement d’empécher ces derniers de vivre.
    A quand l’euthanasie légalisée, pour que la boucle soit bouclée, et qu’on puisse tuer librement tous les improductifs ?


  • #1567659

    Est-ce que les IVG sont intégrés aux statistiques de la mortalité infantile des pays développés ? :-)


  • #1567672

    200000 a 300000 enfants qui n’ont pas vu la lumière du jour depuis 40 ans, ce que j’appelle le plus grand crime contre humanité.

     

    • #1568079
      le 29/09/2016 par Blaise Massicot
      Le gouvernement veut criminaliser les sites anti-IVG

      200 000/an depuis 40 ans ça fait plutôt 8 millions. Ça, c’est un VRAI génocide.
      Et il entre 200 000 immigrés légaux chaque année dans notre pays.
      Le grand remplacement ? Chut...complotistes !


  • #1567704

    Bientôt, les sites dissidents seront aussi interdits. Au nom de la lutte contre la "manipulation", ils seront aussitôt taxés de "complotisme" et poursuivis. Et les moutons continueront à bêler : "je suis Charlie"...


  • #1567749
    le 29/09/2016 par Philippe, un autre
    Le gouvernement veut criminaliser les sites anti-IVG

    On criminalise l’expression "libre" (libre, autant que faire se peut) sur internet, via l’angle de l’IVG. Mais derriere les bons sentiments, c’est le controle de l’internet qui se joue.

    Les faiseurs d’opinion travaillent l’opinion publique avec force reportages remplis de pathos : ces pauvres victimes, que des sites conspirationistes gavent de mensonges.
    Méchant conspi/tradi/catho qu’il va bien falloir "traiter" un de ces jours.

    Fascinante narration, d’un coté les gentils, de l’autre les méchants, et tout le monde veut être du coté des gentils.

    Pour recadrer, il est tres facile de trouver les canaux officiels, c’est le premier résultat d’une recherche google.
    Là ou le système tombe sur un os, c’est quand on creuse un peu et que la personne qui fait des recherches tombe sur les forums qui délivrent du vécu qui témoigne d’une réalité un peu différente de la narration officielle.

    Et ca, il faut absolument s’en débarrasser.


  • #1568960

    Prochaines cibles, je vous laisse les deviner, c’est pas difficile ...
    C’est déjà dans les cartons à mon avis. Putain mais au secours, notre société va mal, tout part en vrille !
    L’empire a vraiment décidé de resserrer les boulons, on va jongler.
    Pour E/R, j’espère que vous avez prévu le plan B ... Les jours sont comptés si je peux me permettre ...
    Je sent qu’on y va tout droit, et je me trompe rarement, j’ai une excellente intuition ...


Commentaires suivants