Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le journalisme officiel n’est-il désormais que du théâtre ?

Depuis la Russie, Alain Soral décrit la situation française

À quoi ressemble le journalisme aujourd’hui ? En pleine scission, il existe dorénavant le journalisme officiel et le journalisme dit « citoyen », « alternatif », qui s’affiche sur Internet. Et le premier ne relève plus que du spectacle, a affirmé à Sputnik le fondateur d’Égalité & Réconciliation Alain Soral.

 

« C’est simplement qu’aujourd’hui il y a deux journalismes », a estimé M. Soral, qui dirige par ailleurs la maison d’édition Kontre Kulture, lors du forum « Nouvelle ère du journalisme : adieu aux grands médias internationaux » qui se déroule actuellement à Moscou.

« Il y a le journalisme officiel qui est pratiquement du spectacle. Cela a beaucoup à voir avec "La société du spectacle" de Guy Debord, il avait déjà théorisé ceci il y a longtemps. Et puis il y a le journalisme alternatif de résistance fondé sur la volonté citoyenne, sur le courage politique, avec une petite dimension révolutionnaire en plus ».

Mais le problème est là : ces médias alternatifs passent par Internet. C’est ce qui leur permet de partager leurs points de vue alternatifs, ce qui assure leur liberté.

« Maintenant, ils essayent de faire passer des lois pour que les hébergeurs Internet soient soumis aux droits de la presse, c’est-à-dire puissent être accusés des contenus qu’ils diffusent de façon mécanique », explique l’interlocuteur de Sputnik.

« Ce qui signifie qu’il est possible de les faire condamner pour les contenus qu’ils diffusent, alors que, jusqu’à présent les diffuseurs de contenu ne sont absolument pas liés au contenu eux-mêmes », poursuit-il. « Donc ils essayent de modifier la loi en France pour pouvoir faire pression ».

Aujourd’hui en France, il y a très peu d’alternative au niveau des commentaires politiques. Les gens qui ne sont pas sur la ligne officielle sont persécutés… Et cela alors que la demande d’information alternative est élevée au sein de la société française.

« Il y a une très grande demande d’information alternative. Nous, on est un média alternatif. On est très attaqué par le pouvoir français. Je suis très regardé (sur Internet, ndlr) et en même temps très attaqué », résume M. Soral.

Le forum « Nouvelle ère du journalisme : adieu aux grands médias internationaux » a démarré à Moscou le lundi 6 juin. Des experts des médias de 30 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Inde, la Chine, l’Égypte, l’Arménie, l’Azerbaïdjan et les Émirats arabes unis, participent au forum organisé par l’agence Rossiya Segodnya.

L’événement a été inaugurée par une session intitulée « Le journaliste à l’époque de l’après mainstream » à l’occasion de laquelle des experts russes et étrangers se sont réunis pour discuter des tendances actuelles dans les médias et des traits caractéristiques de l’époque.

 

À ne pas manquer, la conférence d’Alain Soral à Moscou :

 

En lien, sur E&R :

Retrouvez tous les ouvrages d’Alain Soral
chez Kontre Kulture :

Pour soutenir E&R et le journalisme authentique :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En France l’éditeur d’un livre est condamné solidairement avec son auteur en cas de diffamation ou d’incitation à la haine... Ce fut le cas de Denoël et de Céline en 1939 . Ils vont appliquer ce principe aux hébergeurs-éditeurs d’Internet, et il est curieux qu’ils ne l’aient pas déjà fait .

     

    • Cela va leur être beaucoup plus difficile, du fait même du nombre et de la volatilité des hebergeurs et surtout de leur localisation.
      Qu pourraient faire si l’hebergeur est justement en Russie ?????

      Hasta la vista ....


    • Denoël a été assassiné le 2 décembre 1945 "pour avoir trop édité..."(dixit Céline) . Malgré les mises en garde de Céline ("votre place n’est pas rue Amélie" où se trouvait sa maison d’édition) il était resté à Paris, que Céline dû fuir le 14 juin 1944 pour éviter de se faire massacrer par des "épurateurs vengeurs" qui allaient piller son appartement et jeter 7 de ses manuscrits dans les poubelles de l’avenue Junot...


  • La télé et tous les médias ont pour mission de créer un univers "Potemkine", virtuel et farci d’effets spéciaux - que les abrutis prennent pour la réalité .


  • Ce serait bien si on pouvait la voir en direct cette conférence.
    Soral a raison


  • Théâtre, c’est gentil pour la diarrhée verbale dont nous inonde la journaloperie.


  • Félicitation à Soral et tout ceux qui ont permis le voyage en Russie.

    Alors que le CRIF appelait Poutine à interdire à Dieudonné et à Soral l’accès au médias russes *, non seulement Soral donne une conférence sur place, mais en plus les médias gouvernementaux russes couvre l’événement et lui assure une grande visibilité avec l’interview dans SputnikNews !

    Beau boulot.

    Et cette interview de Poutine sur la liberté de la presse en Une de Sputnik semble faire écho à l’interview de Soral :
    https://fr.sputniknews.com/internat...



    « Il est inadmissible que, quand une information plait à certains dirigeants, il faille la défendre et parler de liberté de diffusion de l’information, de liberté de la presse, et quand quelque chose ne plaît pas à ces mêmes personnes, on taxe cette information de propagande, peu importe à qui qu’elle bénéficie, qui sert certains groupes politiques ou les intérêts de certains pays. »



    * https://francais.rt.com/france/1442...

     

    • Hallucinant le nombre de troll sur l’article de sptunik à ce sujet dont certains parlent de censure de la part de Sputnik alors que leur commentaires apparaissent dans le fil de commentaires ... "lol"
      A croire que ces clowns trolleurs sont payé par les merdias français pour faire ça ....


  • A. Soral en Russie...doit déjà savoir quel genre de costard ’on’ est en train de lui tailler sur mesure dans les ateliers spécialisés du système de propagande d’une vrounze en déliquescence totale aux mains des forces de délitement. Voilà qui va avoir des retombées à la hauteur de la teneur de sa/ses conférence/s. On est partagé entre une certaine admiration et une inquiétude certaine, étant donné le contexte complètement pourri . C’est là qu’on voit jusqu’où des convictions peuvent entraîner et ce que sont le courage et l’abnégation. Il en faut une sacrée paire...


  • Eh oui, les époques et les choses varient ..... Comme l’avait prédit Alexandre Soljenitsine, de nos jours, les diddidents sont à l’ouest et ils ont heureusement un homme d’état de la trempe de Vladimir Poutine qui ne s’en laisse pas compter par les agents impériaux et leurs séides. Grâce à lui, nos dissidents bénéficient d’une liberté d’expression bien oubliée chez nous .....
    Bravo à Alain Soral et a toute son équipe pour tout ce travail en Russie, qui va leur permettre de rayonner largement au niveau international !!!
    P.S. : Un gros zéro pointé au Crif qui avait demandé à Vladimir Poutine de boycotter Alain Soral ..... Mdr !!!


  • La Russie est un si beau pays qu’Alain Soral n’a rien d’exceptionnel là bas. Cette conférence existe pour la simple raison qu’il est français mais tout débat public Russe arrive aux mêmes conclusions.

     

  • Il ne faut pas oublier qu’ Internet est aussi un problème pour le système dans le fait qu’il est l’ultime recours pour trouver des données brutes. je me pose des questions sur un sujet présenté par les médias, je peux grâce à internet trouver les faits bruts, occultés, manipulés ou carrément supprimés (même un vide laisse une trace). Internet devient un outil incontournable de connaissance plurielle puisque les diffuseurs traditionnels de la connaissance ont été entièrement phagocytés par la pensée unique. le problème pour le système n’est pas qu’on trouve tout et n’importe quoi sur internet, mais qu’on puisse s’y construire une opinion en cherchant soi même ses sources. intolérable !
    Que les gens puissent encore utiliser leur cerveau devient une telle menace pour nos élites démontre que le mensonge est de moins en moins crédible


  • “Un ministre ça la ferme ou ça démissionne”
    Je ne sait plus qui a dit cela, mais c’est aussi vrai pour les journalistes mainstream. Quant à Alain, il n’aurait pas tenu longtemps avant de démissionner.
    N’avez-vous pas aussi remarqué que plus on avance dans le temps et plus on s’éloigne de la vraie démocratie, de l’esprit de la laïcité... ? les lois répressives prennent le dessus sur tout de plus en plus, on tend vers un totalitarisme mondial... le NOM ?

     

    • Dixit Chevènement, qui démissionna 2 fois.


    • “Un ministre ça la ferme ou ça démissionne”

      C’est de Jean-Pierre Chevènement qui a démissionné 3 fois d’un poste de ministre, en fait à chaque fois qu’il était en désaccord avec les gouvernements de "gauche" auxquels il participait, une première fois contre le tournant libéral en 1983, une deuxième fois contre la guerre en Irak en 1991 et une troisième fois sur le dossier nationaliste Corse en 2000.


    • #1483012

      Un ministre ça la ferme ou ça démissionne

      En tant que représentant élu, cela n’a aucune utilité - pour l’electeur - de se la fermer ou de démissionner, en général.

      Ni de revenir pour re-démissionner, en particulier.

      Un élu représentant devrait l’ouvrir ou s’en aller à jamais... idem pour un rapporteur d’informations.

      Dire qu’un “Un ministre (ou un journaliste) ça la ferme ou ça démissionne”, c’est dire que l’on a perdu toute lucidité et lui/eux toute légitimité fonctionnelle.

      Comme si le fait de fermer la porte ou de partir en la claquant allait l’ouvrir !


    • Je suis bien d’accord avec vous, "LA CO-ERRANCE".
      Tant qu’on ne vous met pas à la porte, surtout à ces postes, si on estime être de bon sens et de plein droit alors, par devoir on se doit de rester et d’alerter par son point de vue.
      Après, je ne connais pas bien les situations exactes des départs de CHEVENEMENT, j’étais très jeune en 1996 mais, je me souviens l’avoir pris pour un tir au flanc dans le sens où il me semblait que dès qu’un problème apparaissait il se barrait.
      Ou on reste et on gueule jusqu’à se faire virer, si désaccord il y a et ça demande du courage (cf. Alain SORAL et Dieudo dans un autre contexte), c’est aussi là son rôle de représentant même au sein d’un gouvernement, ou on se barre définitivement. Il ne l’a fait que bien plus tard.


  • Le journalisme officiel n’est effectivement que du théâtre !!!

    Mais que dire des parlementaires ?..devenus des vedettes de cirque.

    L’assemblée parlementaire est devenue la Comédie Française !
    Le sénat est depuis bien longtemps l’Opéra Comique pour troisième age !!


Commentaires suivants