Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

La justice socialiste intraitable face à la violence policière

Heureux épilogue de l’affaire de la violence policière lors des manifestations lycéennes contre la loi Travail : le jeune innocent est soulagé par la mise en examen du méchant policier. La justice française, intraitable, passera. On espère simplement que le procès aura lieu, qu’il sera autant médiatisé que le procès Papon, qu’un exemple sera fait, et que la justice aura les moyens de ses ambitions, car comme le dit si bien le nouveau ministre de la justice socialiste :

 

 

Plus de papier ! Ce serait pas Taubira qui aurait tout embarqué en partant ? Non, car elle a autre chose à faire : emménager dans son nouveau logement... social. L’indépendantiste aurait sûrement eu des mots chaleureux pour consoler le pauvre jeune, victime du fascisme policier, qui rappelle les heures sombres...

« Je fais des cauchemars, je me réveille la nuit, parce que, je vois le coup de poing »

Voici l’impressionnante confession de la victime. Attention, certains mots peuvent déclencher une violente compassion :

 

Le premier épisode de la série Violence policière sur lycéen innocent :

Pour les lycéens aussi, il y a deux poids, deux mesures, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • N’exagérez pas non plus. Le petit freluquet n’avait pas du tout une attitude offensive. Il se fait tenir par deux molosses et un troisième lui fout un coup de poing en pleine gueule.
    La police aussi pourrait être un peu mesurée, et surtout un peu plus vaillante en s’attaquant à des vrais malfrats.

     

    • Oui et non.
      C’est ce qu’il y a de biaisé avec la vidéo justement, c’est qu’elle ne montre QUE le coup de poing. Et donc les gens ne peuvent juger que le coup de poing, pas la situation.
      Pris sur une vingtaine de minute, ou plus, comment s’est comporté le jeune en question ? Sachant qu’il y a eu vandalisme au cours des manifestations.
      On tend à nous expliquer que la police a frappé injustement un jeune qui n’a rien fait. Je trouve cette explication bancale, surtout si elle n’est basée que sur une video ne montrant que ce qu’on veut voir. C’est vrai qu’il est simple de se dire "en fait le flic a juste une mentalité de bulot cuit à gros bras", l’explication semble même tenir la route en regardant la video. Sauf que dans la réalité, les choses sont rarement aussi simples - pour ne pas dire caricaturales.


    • @Alien
      Exact, ces types ce font donner les pleins pouvoirs et ils frappent délibérément et gratuitement un citoyen* non-armé et ne représentant aucune menace comme de vraies criminels le feraient !
      Le pire c’est que le jour où l’économie mondiale va s’effondrer(l’économie française inclut) les policiers vont être les premiers a vous flinguer et vous abuser pour protéger les gros fraudeurs au sommet de la pyramide !


    • Tu crois que les flics sont là pour jouer à chat perché. Il veut casser du flic, qu’il le fasse, mais qu’il arrête de pleurer comme une gonzesse. Il a voulu jouer les méchants, et pour ça je suis avec lui, puis après il joue les victimes parce qu’il a reçut un petit coups sur le nez. Il y a des règles de combat à suivre, quand tu tombes, tu te relèves, sinon, tu restes chez toi.
      Ce mec est une insulte à tous ceux qui ont eux un jour leur gueule au sol et qui se sont relevés comme des hommes.


    • Pareil, oui et non.

      Autant ce jeune a probablement donné plus de coups de poings dans sa vie que ce flic, autant je n’ai pas de compassion envers les flics. Ceux qui me foutent des PV de stationnement en face d’une cité plaque tournante du trafic de drogue. Ceux qui ne se rebelleront jamais et qui préfèrent frapper des pauvres SDF ou charger des familles dans des manifs.


    • ce qu’on ne voit pas aussi ce sont les deux heures ou plus de tensions et d’echauffoure entre les crs et les jeunes manifestants enerves...

      le pauvre s’est fait prendre, il a pris un coup de poing, pas de chance c’est tombe sur lui...il devait bien s’attendre a au moins une tapette sur sa main de villain...

      disons que c’est une tapette de crs...


    • Il ne faut jamais oublier que la police n’est rien d’autre qu’un corps d’état composé de pauvre qui est là pour maîtriser les pauvres dans l’intérêt des riches. Si on oublie cela on n’a rien compris,


    • @ Robert

      Voilà, sur ça : +1 par rapport à votre propos.
      Je n’ai aucun problème à dénoncer la police lorsqu’elle commet des abus, ceux que vous citez.
      En revanche, il serait bien qu’on ne qualifie pas d’abus ce qui n’en est pas nécessairement un (en l’occurence, ce coup de poing).


    • @Älskar
      Cette nouvelle était montrée sur les journaux télévisés il y a 2 jours. Je la trouvais assez objective (j’avoue mon penchant anti-flic)
      Patatras ! Hier, au journal du soir "Marseille 3 morts, quartiers Nord, la drogue, etc"
      Le reportage montre la colère des mères (snif !) et la peine d’avoir perdu un si beau jeune-homme qui venait d’avoir un CDI (?) et qui n’était probablement qu’un client...
      Le clou vient quand le reportage s’attarde sur le siège VIDE du guetteur, cet emploi officiel perdu pour un ado aspirant-trafiquant...
      Voilà pourquoi la "vaillance" de ces policiers me dérange. S’ils veulent en découdre, ce ne sont pas les endroits qui manquent.


    • #1436103
      le 05/04/2016 par fabcarrez25@yahoo.com
      Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

      @Alien :

      - Premièrement, le flic a perdu son sang froid, c’est un fait. Mais quand tu te fais cracher à la gueule voir agresser (apparemment le jeune a balancé des trucs sur les flics et en a frappé un au visage juste avant d’être interpellé) par un petit con con qui pourrait être ton fils, j’en connais plus d’un qui perdrait patience.

      - Deuxièmement, au lieu de d’écrire "La Police aussi aussi pourrait être plus mesurée", tu devrais écrire "Certains flics pourraient être plus mesurés", ça éviterait de mettre la majorité dans le même sac que la minorité.

      - Et troisièmement, il y a des services spécialisés dans le grand banditisme et des services spécialisés dans le maintien de l’ordre. Chacun son truc.


  • J’imagine les nuits de Vincent Lapierre hantées par Haziza... J’en frisonne !


  • Les policiers ,ces "chevaliers blancs" ont mis leur vie en péril pour affronter un ado,quel courage. Que ne font-ils pas pour pacifier intelligemment et avec abnégation une société qui n’en demande pas tant. Exemplarité et respect ,un crédo mis en application par nos valeureux fonctionnaires et qui auront de part leur actions salvatrices, soyons en sur, une répercussion positive sur l’appréhension d’un corps de métier qui se sacrifie pour autrui.
    Chapeau bas !!!


  • #1435393

    "Je fais des cauchemars"

    ..... Il m’arrive même de penser que je suis intelligent, que je ne vais pas brailler comme un con dans la rue, surtout pour ce que ça sert, et je fais des actions bien plus utiles pour me battre pour mes idées .....

     

    • camarades arretez un peu avec ce genre de propos qui voudrait que toute la police aime soral et E&R, moi j ai ete tabassé dans les annees 80 par un crs , parce que je manifestais pour la Palestine pas avec des gauchos bobos mais avec des palestiniens contre les massacres perpetrés par l armee sioniste, et bien je vous avoue que le molosse en question n’y allait pas de main forte, bref, pour dire tout simplement que parmi les corps constitués y a aussi des cons !!!!


    • ah oui ? quelles "actions bien plus utiles" ? voter FN ? marmoner sur des forums ? éclaire-nous s’il te plaît.


    • Rarement vu un pseudo aussi bien choisi !
      "Absolument personne" alias "rien d’intelligent a dire" !


    • @hussein @jargo @leonne

      Vous lui reprochez quoi au juste ?....de ne pas assez développer ? s’il estime qu’il fait plus utile c’est son problème ,vos commentaires la sont encore plus idiot que le sien !


  • "... lui fout un coup de poing en pleine gueule"

    Non mais arrêtons un peu de chier là. On a tous eu un coup poing dans la gueule étant jeune, ça fait partie de la vie ! Le plus triste dans toute cette affaire c’est qu’ils vont cherchés à instrumentaliser son cas à des fins qui iront encore un peu plus à l’encontre des intérêts des citoyens ; en blâmant et castrant davantage tout symbole, toute personne qui représente un tant soit peu l’autorité (masculine) bref, tout ce qui a trait au patriarcat. C’est ça leur dessein inavoué. Dans l’imaginaire du bobo-gauchiste, l’autorité, l’ordre, la virilité sont des symboles masculins et donc de facto fascistes. Ne pas comprendre ça ce n’est rien comprendre à Otto Weininger.

     

    • Pfff mais que racontes tu mon pauvre ? Comprends tu la différence entre l’autoritée et l’humiliation ? Il est ou ton symbole ? 3 adultes équipé d’armes qui maitrise un mec, un qui le releve et lui fout une patate ? C’est de l’autorité ça ? non c’est du sadisme, de l’abus.


    • #1435753

      @Yves : Et des centaines d’imbéciles qui foutent le bordel durant des heures, qui explosent toutes les vitrines de boutiques qu’ils croisent, qui mettent le feu aux poubelles, qui balancent des briques et des bouteilles de verre sur les policiers, c’est pas un peu de l’abus ? Faut arrêter de délirer ...


    • @NicolasBlackMamba Oui c’est de l’abus de violence. Comme le policier en fait. C’est pas la premiere fois qu’un policier pête un cable, c’est pas la premiere fois que des centaines de casseurs foutent le bordel. Dans les 2 cas c’est de l’abus. Que faudrait-il faire ? en cautionner un et dénigrer l’autre ? Les deux sont condamnables a mes yeux.


  • #1435400

    Autant je peux en vouloir aux forces de l’ordre (ça veut dire ce que ça veut dire, non ?) en certaines circonstances, autant la récupération médiatique et politique me fait automatiquement pencher du côté de ce policier. Sans doute un côté "socialiste inversé".
    La question est : qui a cherché l’autre ? Parce que pour ramasser un coup de quelque nature que se soit, il faut bien s’être trouver en première ligne. Cela n’a rien d’un hasard.
    Après qu’on blâme le policier en question pour un excès de zèle, pourquoi pas, mais le côté inversion qui prétend que le délinquant, au final, c’est le policier d’avantage que ce jeune "pur et innocent" me fait doucement ricaner.


  • Le prototype du flic nuisible et dangereux, le mec perd ses nerfs face à des lycéens , je ne l’imagine même pas en vrai situation de stress il tirerait dans tout ce qui bouge !

     

  • Tous ceux qui se prennent pour des rebelles (que ce soit en 1789, 1848, 1905, 1917, Ukraine, Syrie ou France) doivent savoir que le coût à payer est lourd. On ne défit pas l’autorité d’un Etat sans en subir les conséquences par ses représentants de la force légitime.

     


    • Légitime !



      Comme la Loi Travail, alors ?
      Aussi légitime que Hazizi qui (essaye) de mettre des pans à notre ami Vincent.
      Légitime comme la joustice sioniste qui poursuit Soral pour une quenelle ?

      Si on va par là, on ne résiste plus. Mais, fais-tu la différence entre la révolte légitime du peuple en 1789 contre le libéralisme des ministres (écoute Marion Sigaut) et la révolte propulsée par les intérêts d’une caste, un groupe ou une prétendue ethnie ?
      Renverser le pouvoir n’a rien à voir avec résister au pouvoir et à l’arbitraire que certains s’arrogent.


  • Je n’ai pas pour habitude de dire que quelqu’un est une fiotte mais la il me tends la perche le gars.....s’il te plait quoi ! Ok le policier a eu tort mais une droite qui donne des cauchemars sérieusement .....qu’il pousse la porte d’un club de sport de combat pour s’endurcir un peu....il en a besoin .

     

  • J’ai vu ça comme beaucoup de monde.

    Personnellement je n’ai pas eu de compassion car je me suis dit les choses suivantes :

    - Qu’est ce que foutait un ado dans une manif au lieu d’être à l’école ou chez lui ?

    - Je me suis dit que si j’étais le père de cet enfant , je n’aurais pas intenté un procès.
    J’aurais plutot fait comprendre à mon gamin que sa place n’était pas dans une manif surtout à son âge.
    Enfin je me serais remis en question en tant que parent qui n’a pas su encadrer mon gamin.

    - Enfin , n’accablons pas trop vite la police qui bien souvent est fatiguée et à bout de nerf.
    Je veux dire qu’il est facile de critiquer après coup alors que les policiers eux doivent réagir dans l’instant bien souvent sans réfléchir tout en se faisant attaquer par des jets d’objets en tout genre.
    Trop facile la petite morale et l’analyse à froid d’un juge qui a le cul vissé sur une chaise bien à l’abris toute l’année ...

    Voilà moi ce que je me suis dit à la vue de ce reportage de cette télé poubelle

     

    • #1435686
      le 04/04/2016 par Махсуд Махкамов
      Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

      Et pourquoi, il y a un âge pour manifester ? Du n’importe quoi ce type de commentaire qui grouille sur Valeurs Actuelles et le torchon de Dassault.

      J’ai manifesté à 15 ans et j’en suis encore fier...


    • #1435746

      Garder son sang froid dans des situations de tensions parfois intenses et alors que les coups pleuvent est PRÉCISÉMENT le travail d’un CRS. ici, éde plus, il ne s’agit pas d’Antifas ou de manufestants haineux, mais d’enfants qui jettent des oeufs et de la farine (c’est dire combien ils sont hostiles et combien leur action n’a aucune dimension ludique et est strictement guerrière...)
      Après on peut leur accorder qu’ils sont sous pression et supposer qu’ ici l’ordre était d’étouffer la constestation immédiatement. Quoiqu’il en soit, et je connais la situation de la police, en aucun cas on ne peut légitimer la violence policière. Savez vous comment la BRI la BRB appellent la BAC et les CRS tellement au sein même de la police tellement on les trouve souvent limites ? Alors effectivement, aller déloger un voyou yougo à cinq heures du matin, quand on sait qu’il est fou furieux et armé d’armes de guerre et qu’on a une famille, est difficile, ingrat, super dangereux. Aller au contact avec les connards d’antifas qui balancent des trucs pour vous blesser, est dangereux, ingrats, et la non reconnaissance de la hiérarchie est déguelasse. Cela étant ceux auquel Pasolini se rangeait et appelait les véritables prolétaires, accusant les étudiants de bourgeois qui s’encanaillent et vont bientôt faire partie de l’ordre oppresseur (et s’est il trompé)
      choisissent quoiqu’on dise et quelques soient les contingences matérielles, de faire partie de l’ordre établi. Ils ont choisi de gazer les familles, les enfants, les vieux dans les manifs pour tous, ils taperont sur commande demain. Sur nous peut être...
      jLa façon d’agir du policier a été d’une brutalité extrême, insupportable. il l’a d’abord trainé à l’écart avec l’intention de lui faire mal, c’était donc prémédité, on ne peut même pas, plaide rla pulsion/ réaction sur l’instant. e me demande ce que diraient beaucoup de gens ici si cela s’était passé avec un môme de la manif pour tous..
      Accepter cela c’est accepter que demain ce soit votre enfant qui s’en ramasse une comme ça, et enfin, pour avoir été au lycée et avoir eu quinze ans (ce qui n’est peut être pas votre cas tellement vous semblez avoir oublié ce qu’avoir quinze ans veut dire) aller dans une manifestation avec des copains ne me semble ni répréhensible ni illégal.
      La personne qui juge facilement le cul vissé sur sa chaise aujourd’hui c’est un peu vous ne croyez vous pas.
      néanmoins cordialement...


    • Sauf que les policiers sont formés , c’est leur travail de savoir se controler et de maitriser la violence des citoyens sans eux même en user... c’est pourquoi quand ils n’y parviennent pas on apelle cela une bavure et qu’on le critique, comme n’importe qui qui ferait mal son travail..


    • Alors 1 la manif à 15 ans je l ai fait aussi et on va se dire les choses en face c’etait plutot pour aller faire le con dans la rue et pas aller en cours comme toi je suppose n est ce pas donc ton machin j en suis fier tu peux le ranger
      Je rajoute que comme toutes les manifs de jeune depuis 30 ans , rien n a changé le troupeau est alle se balader et apres retour à la normale bien entendu

      2 , je repete que juger son cul au chaud apres coup c est trop simple et trop facile oui monsieur.
      Moi j estime bcp les forces de l ordre qui sont mal payees , insultees , on les envoi au charbon pour des missions souvent foireuses sans equipement et sans le droit de riposter
      Donc oui des fois ca part et c est malheureux mais c est largemenrt comprehensible
      Vous n avez pas du voir les videos de ces dernieres manifs ou les flics se retrouvent encercles canardés de bouteilles et d objets en tout genre je pense
      On devine derriere l ordre de ne surtout pas riposter
      Alors ok oui c est leur boulot de garder son sang froid mais c est certainement pas leur boulot de servir de punching ball
      Je n apprecie pas trop la societe americaine mais lorsqu un filc americain pointe son nez en general tout le monde se calme direct car les gens savent qu il peut riposter et qu il sera soutenu derriere
      en France on est dans l inversion totale combien de fois j ai pu lire que des cambrioleurs ou que des types foncants en bagnole sur les filcs , que les flics ont tires et bien ces memes flics se retrouvent juges oui juges pour faute !!!!
      Donc vos deux commentaires nuls et idiots et plein de mauvaises foi mettez les ou je pense
      Vous etes deux imbeciles point barre


    • oui un dernier truc en esperant que ma reponse sera publiee ...

      le petit con de lyceen la il a rien a faire dans une manif

      il bosse pas il doit avant tout etudier

      il a le droit d avoir un avis de s interesser au sujet ca ok mais sa place c est soit a l ecole soit a la maison mais pas a aller faire le con dans la rue
      tous ces jeunes servent de faire valoir a besancenot and co ca tout le monde le sait

      donc oui le pere est fautif la dedans et concernant le gamin il a cru quoi ? que c etait disneyland ?

      et ouais tu vas dans une manif tu peux t en prendre une et ouais c est la vie mon gars

      faut arreter de dire n importe quoi et parler vrai maintenant

      y en ras le bol de gens comme vous qui deblaterent n importe quoi

      15 ans une manif ? mon cul oui

      t as quoi dans le crane à 15 ans pour aller la dedans ? rien un gosse de 15 ans n a rien a faire la dedans et c est tout !!


    • #1435978
      le 04/04/2016 par Махсуд Махкамов
      Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

      En français correct, ça donne quoi ?
      Personnellement, j’avais parfaitement conscience des enjeux quand je manifestais à 15 ans. Et j’ai fait des études poussées par la suite. Les lycéens engagés ne sont pas les derniers de classe, il n’y a que les crétins du Figaro qui le croient.

      Visiblement, ce n’est pas qu’à 15 ans que vous étiez "bête". Quand on l’est, c’est pour la vie.


  • Moralité : quand on balance des oeufs et de la farine sur les CRS, et bien faut pas pleurer quand on se mange une grosse tarte.

     

  • Un jeune hipster découvre la vie. C’est plus facile d’aller acheter une paire de Nike avec l’argent de papa hein ?


  • #1435494
    le 04/04/2016 par L’or en main franche
    Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

    Voilà, c’est ça ! Vas finir ta croissance et à plus tard !


  • #1435513
    le 04/04/2016 par réconcilié-récalcitrant
    Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

    Taubira : un logement social 96m2 + terrasse, peut-on encore parler de logement social ?
    Elle n’a pas eu à attendre 3 ans pour se retrouver dans un cagibi avec des murs en carton pâte !

     

    • Pour avoir pendant une période travaillé en tant que sous traitant pour Paris habitat (les HLM de la région parisienne) j’ai vu tout un tas de choses dégoutantes.

      Il y a vraiment des parasites qui profitent du système.

      Il y a ce que l’on appelle les ILM. Ce sont des HLM pour les riches qui profitent du système, situés dans les beaux quartiers de Paris, de superficie gigantesque entièrement parquetés et qui coutent un prix dérisoire à la location par rapport au marché. (loyer 3/4 fois moins cher que le marché)


  • Le policier voulait peut-être se la jouer à “l’américaine” , en effectuant une frappe "chirurgicale"...


  • Soutenir mordicus et en tout état de cause la police quand elle est aussi le symptôme d’un gouvernement dégénéré développant autour de sa crispation pathologique un mode de défense foulant aux pieds le pacte social rousseauiste et les grands principes du droit promouvant les libertés publiques comme étant le lieu de sanctuarisation de la nation entière correspond à une vision des choses que je ne saurai soutenir au nom même desdites libertés citées.

    La violence policière doit-être dénoncée et combattue au même titre que la violence étatique instrumentalisant et mobilisant formellement les administrations que ce dernier (l’état) est supposé contrôler au nom et pour le compte du peuple français en agissant sous les auspices de la loi et en se gardant de commettre des excès de pouvoir.

    Peu importe l’état d’esprit de la victime, l’essentiel étant de ne pas accepter d’où qu’ils viennent les abus et les excès perpétrés par des personnes dépositaires de la puissance publique, sans quoi nous irons droit au "mur des cons" (petit clin d’œil à mon ami Dieudo).

     

    • #1435766

      Art. 9. Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.




      Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.




      Art. 7. Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l’instant : il se rend coupable par la résistance.




      D’après la déclaration des droits de l’homme, si vous jetez des oeufs sur la police vous commettez un trouble à l’ordre public (juridiquement parlant c’est une agression), si le flic vous dit d’arrêter et que vous n’obtempérez pas, il est en droit de vous interpeller et si vous résistez en vous débattant, en fuyant ou en continuant à lui lancer des oeufs, alors il a la perm de vous casser les dents pour vous calmer le temps de vous menotter et de vous embarquer.

      Personnellement j’ai chialé en voyant la souffrance qui afflige ce pauvre garçon.
      Et ça ne m’empêche pas pour autant d’être contre la flexi-sécu et l’abolition du smic.


    • @ L , je suis à 100 % d’accord avec vous.
      Oui pour soutenir les forces de l’ordre lorsqu’elles respectent les principes d’équité, en matière de force à opposer lorsqu’il est nécessaire de le faire.
      Mais un non absolu pour soutenir ces mêmes forces, lorsqu’elles obtempèrent à des ordres auxquels elles devraient répondre par leur retrait pur et simple.

      Un pouvoir malade et en perdition se sert de son bras armé à l’encontre du peuple - alors que les forces de l’ordre font partie intégrante du peuple - , au lieu de protéger celui-ci du pouvoir - ce qui est son rôle il me semble.


  • @Yves remord

    "Comprends tu la différence entre l’autoritée et l’humiliation ? Il est ou ton symbole ?"

    Puisque son calvaire t’émeut tant va lui chanter une berceuse pour qu’il puisse enfin dormir. Je suis sûr qu’il appréciera ; et puis qui sait qu’avec le temps qqchose de beau prendra jour entre vous deux...

     

    • Son calvaire ne m’émeut pas tant que ça. Il y’a bien pire dans la vie. Néanmoins je ne cautionne pas la violence gratos sauf si les 2 parties sont d’accords, ce qui était loin d’être le cas.

      Mais bon si tu réagis comme ça à un simple désaccord j’ose même pas imaginer ce que cela doit être de débattre avec toi...

      Peut être que si je te chante une berceuse, cela te calmera ? (j’en doute vue le son de ma voix)

      Il était un petit hargneux, qui n’avait ja, ja, jamais été contredit ohé ohé (ohé je plaisante)

      Au plaisir de te lire.


  • Tu fais des cauchemards, ben tu n’es plus dépressif !
    Au suivant.


  • La mise en examen du policier est pédagogiquement nuisible au gamin qui a agressé des policiers en leur jetant des œufs au visage car cela lui donnera un sentiment d’impunité. Un sentiment d’impunité qui avait justement été contrecarré par le geste du policier. La justice détruit ainsi tout le travail éducatif de la police. Conclusion, loin de lui servir de leçon, cet épisode dans la vie du gamin lui donnera l’envie de recommencer ses actes de violence à l’encontre des forces de l’ordre, avec certainement des violences de degré supérieur à l’avenir.

     

    • Le policier :
      Un bon quintal + armure de robocop + arts martiaux + c’est son boulot
      =
      perte de self controle et patate de forain dans la bouche d’un gamin de 15 ans.
      Les faits c’est ça c’est tout. Après qu’on s’acharne sur ce pauvre flic c’est autre chose mais il a quand même déliré, il s’agit pas d’émeutes de gitans à coup de barre de fer enfin peut être qu’il était allergique à la farine après on nous dit pas tout^^.


    • #1435988

      @ leoncame

      Tu devrais t’enquérir du nombre de flics qui sont gravement blessés (avec séquelles à vie) ou tués dans l’exercice de leurs fonctions... Combien se suicident également...

      Avant de nous dire que c’est leur boulot...

      Au passage le tiens c’est quoi ? Demain tu es en mesure de faire quoi sans eux ?

      Sache que cette démonstration de violence est de mon point de vue tout à fait légitime.

      Tu sais quelle en est la finalité ?

      Protéger ce jeune. Protéger sa famille d’un drame autrement plus grand et le peuple de France dans son intégralité.

      Petite question pour toi :

      Il se passera quoi quand les derniers flics refuseront de sortir pour neutraliser ceux qui usent de la violence pour ne pas exposer leurs vies ou leur capital juridique ?

      Et bien ton quotidien sera fait de mauvaises journée à Bagdad. Et la dissidence t’en auras plus rien à cogner si tant est qu’elle se soit pas fait liquider. Tu te surprendras à parler des années flambi comme des années bonheur et tu essayeras de fuir le trou à merdes que sera devenu notre pays.

      Et il est très probable qu’avec beaucoup d’autres tu te feras liquider en pleine rue dans l’indifférence la plus totale par des mecs que tu connais même pas pour n’importe quel colifichet qui leur plait. (peut être même par cette petite merde qui aura pris du "galon")

      Tu devrais t’estimer heureux que des gens qui ont obtenu une supériorité physique, psychologique et technique sur toi (et les autres) aient assez de bonnes intentions et de bon sens pour ne pas te prendre tout ce que tu as et t’éliminer comme un moins que rien. Mais utilisent cette supériorité pour veillez sur tes intérêts prioritaires.
      Regarde la nature et l’Histoire et sors de ta connerie, parce que tu vies encore dans un rêve là. Et tu ne te rends visiblement pas compte de sa fragilité.

      Les flics font chier et usent de violence pour que vous et votre famille ne creviez pas comme des chiens dans une guerre civile.

      Vous êtes des enfants de 30-40 piges c’est dramatique. Si vous vous obstinez dans votre connerie la vie va vous donner une leçon, et personne viendra sauver vos culs. Et vous finirez dans des charniers merdiques ou en merdes de rats et de chiens errants devant vos anciennes belles maisons.


  • Apparemment lorsque l’on prend un coup dans le monde réel ça ne fait pas le même effet que dans un jeu vidéo...

     

    • Esperons que cela ait eu un effet benefique sur ce jeune adolescent et que cet electrochoc lui fasse comprendre que la vie n’est pas un jeu, n’est pas une fete !
      Il va peut etre se poser la question : "Mais au juste, pour quelle raison profonde je me suis fait peter le nez par un representant de l’ordre... ? Parce qu’on m’avait laisse comprendre que la cause pour laquelle j’ai jete des oeufs etait juste (ou plutot injuste) et qu’il fallait que j’aille exprimer mon mecontentement quitte a y laisser ma peau..." Jeune cretin !
      Si ca peut reveiller les pieutards, moi je dis que les coups devraient etre obligatoires !


  • Société femelle...sensiblerie, pleurniche, provocations et fuite permanente de ses responsabilités (des lycéens aux ministres, en passant par la hiérarchie franc-mac du flic qui le lâche à poil et en rase campagne, le bouc à sacrifier). Encore un bel exemple donné aux enfants et ados qui n’ont déjà pas besoin de ça vu la destruction systématique de tout forme de masculinité, et donc de la possibilité de vivre dans une société saine.
    La tyrannie des émotions.


  • Il ne faut jamais oublier que la police n’est rien d’autre qu’un corps d’état, composé de pauvres, qui est souvent utilisé pour maîtriser les pauvres dans l’intérêt des riches. Si on oublie cela on n’a rien compris,



  • « Je fais des cauchemars, je me réveille la nuit, parce que, je vois le coup de poing »



    Oh pov’ choux...J’ai été moi même frappé au plexus ( = souffle coupé ) par un flic que j’avais fait un peu courir quand j’avais 15 ans ( pour avoir sauté un tourniquet de rer et être reparti en voyant l’équipe ).
    Était-ce mérité ? Pas du tout, d’autant que j’avais arrêté de courir à cause d’un pote, alors que j’aurai pu semer ce flic assez facilement ( j’avais facile 200 m d’avance et l’écart continuait de se creuser )...résultat, je l’attend, il arrive essoufflé et avant que j’ai eu le temps de dire quoi que ce soit, il m’assène ( en lâche ) un coup au plexus. En ai-je fait des cauchemars ? Non.

    Maintenant, quelque soit le motif, le lycéen est maitrisé par 2 de ces collègues, il n’a aucune raison de le frapper.


  • #1435771
    le 04/04/2016 par Camelot du Christ-Roi...
    Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

    Il faut lui donner la AH (allocation handicapé) et à vie, avec des dommages et intérêts, une pension d’invalidé ,ainsi que de plates excuses de la France aussi, non !
    De qui se moque-t-on ?
    Moi aussi je fais des cauchemars quand j’entends Valls, Hollande, Macron on fait quoi pour moi !

     

    • #1435939
      le 04/04/2016 par AdieuVeauVacheBainEtBebe
      Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

      Moi, c’est quand je voie ma fiche de paye après m’être cassé l’oignon et la santé tout le mois que je sens comme un grand coup dans les glaouis. Et quand j’ai tout payé et que je vois ce qu’il me reste, c’est moi qui me fiche de grands coups dans le bide, tout en regardant les bagnoles des vilains bourges heureux de pas être à ma place, et qui feront tout pour que çà reste comme çà.
      Du coup, je sais plus trop qui il faut arrêter...


    • #1436426
      le 05/04/2016 par L’or en main franche
      Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

      Sans oublier la légion d’honneur !


  • Ce gars là est certainement un petit con issu d’une famille d’une famille qui entend bien profiter de la situation.

    Cependant, je tiens à faire remarquer, au sujet de nos amis de la police, que ceux ci font volontiers de leur mieux pour se mettre les gens à dos.

    Être flic c’est souvent accepter d’exécuter un ordre sans le contester, ni le critiquer, sans réfléchir, et pas forcément par vocation, mais pour nourrir ses gosses.

    Alors il y a de tout évidemment, et même des héros. Mon grand père était flic, enfin, "officier de police", ce n’est pas pareil, et aujourd’hui il y a beaucoup de flics.

    Comme ceux du dernier carnaval auquel j’ai assisté : Public jeune en moyenne, étudiants déguisés, lycéens, quelques adultes.
    Un jeune a grimpé sur un lampadaire pour obstruer l’objectif d’une caméra municipale avec une bombe de peinture.
    Il était masqué, et a disparu très vite, mais les flics s’en sont pris à autre personne, les proches de cette personne ont essayé de s’interposer.
    5 minutes plus tard, j’ai vu des flics jeter des bouteilles en verre sur la foule, ou maintenir la copine de cette personne par une clé au sol, pendant qu’un autre agent lui mettait sa chaussure en travers de la gorge.

    Ce n’était que des étudiants non pas en train de manifester, mais en train de fêter un carnaval...

    Mais si je devais décrire ce que moi j’ai ressenti en voyant la scène, il faudrait que je confesse cette envie puissante qui est monté de prendre carrément ma caisse et de faire un carton monumental avec tous les flics présents à ce moment là.

    Après c’est ce que je dis toujours, quand on évolue sagement en deçà des limites du système, ses anticorps ne sont qu’une réalité distante, qui ne se manifeste guère autrement que sous la forme d’un papillon à l’essuie-glace de temps en temps, ou d’un imprimé du ministère de la ponction publique qui arrive par la poste.

    Mais il suffit de peu parfois dans ce pays pour avoir affaire à des singes en uniforme. Souvent il suffit d’être jeune en fait.
    C’est au point que j’en ai fait un petit aphorisme personnel : Depuis que les jeunes m’appellent "monsieur", les flics ne me contrôlent plus.
    Si les jeunes sont en effet plus disposés à flirter avec les limites, ce sont également des proies plus faciles.

    J’ai eu à subir ça étant jeune aussi, mais depuis que j’ai du poil gris au menton, les flics ont arrêté de me tutoyer et de me manquer de respect, comme par magie, car moi je n’ai rien fait pour.


  • A mon avis , il ne jettera plus rien à la face de la police , c’est déjà ça !


  • Ce flic mérite d’être jugé avec impartialité. Le gamin était maîtrisé et ne se débattait pas, quoiqu’il ait pu faire auparavant le flic n’avait pas à le frapper, point.


  • nan mais lol quoi ! c’est ça la jeunesse française ? ça casse, ça brûle et puis quand ça se prend un taquet, ça fait des cauchemars... et vous pensez vraiment qu’avec des bouffons pareils on va pouvoir changer quoique ce soit ?
    Je vous souhaite pas que ça parte en révolution les gars, parce que si ça arrive, c’est pas des petits taquets que vous allez prendre, ce sera des bras et des jambes en moins. Non mais sans déconner, ça mériterait que je lui refoute une trempe pour l’endurcir ce toquard !


  • C’est facile d’appeler des CRS ’’la police’’ pourtant ils n’ont pas le même fonction, on est d’accord que les CRS n’arrêtent pas les criminels et les voleurs, les policiers si.
    On devrait plus les qualifier de miliciens non ?

     

    • #1436112
      le 05/04/2016 par Le comtois de l’arrière garde
      Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

      Oui sauf que le flic qui a mis la mandale n’est pas un CRS mais un flic de commissariat.

      De plus, si la spécialité première des CRS est effectivement le maintien de l’ordre, les CRS que tu voient dans les manifs sont ceux que tu verras le lendemain en train de patrouiller dans un aéroport, ce sont ceux que tu vois l’été sur les plages et qui font en sorte que tes vacances se passent bien, ce sont ceux qui passent leur temps à repousser les migrants dans la jungle de Calais afin que les calaisiens se sentent en sécurité et ce sont ceux qui patrouillent dans les zones sensibles et interpellent des individus dangereux (contrairement à ce que tu crois).


  • #1436008
    le 04/04/2016 par Pépère Chouinchouin
    Le lycéen frappé par un policier : "Je fais des cauchemars"

    Ce n’était pas un simple et stérile coup de poing mais une manchette plongeante éducative. Une sorte de corde à linge altruiste et pédagogique dans l’esprit "Bud Spencer" pour remettre ce jeune galopin dans la bonne direction.


  • Arrêtez de vous comporter de la même manière, mais de l’autre coté...
    ça rappelle les commentaires sur les zadistes dans le Tarn...mais qui ont agis, et pas derrière un écran.
    Si ce que j’ai vu des images était arrivé à mon fils, dans un pays en voie de totalitarisme, ce n’est pas au tribunal que ça se passerait.


  • La paradigme de la pauvre petite chose narcissique ; petite voix "émouvante" type "confession" télévisuelle, le t-shirt de hipster et les bras croisés comme dans une série américaine, les mots choisis avec "dignité" et "sensibilité", "l’incompréhension" devant la violence ; pas de problème, ce "jeune" a bien compris le discours et la forme du discours dans le monde spectaculaire où le personnage principal est, plus que jamais, la "victime" pleine de sensiblerie.
    On pourrait rire de cette vidéo mais, curieusement, on a du mal.


  • #1436776

    En fait comme bien souvent, ce genre de sujet est devenu une simple confrontation courtoise entre pro et anti flics...

    Pour ma part, je crois pas que ce soit les quelques dérapages des flics et autres corps constitués qui gênent et qui déclenchent, ici comme ailleurs de tels débats...

    J’ai plutôt l’impression que ces débats expriment quelque chose de plus profond.

    Ce qui semble gêner au fond et que des personnes disposant de la force fassent des excès... Mais, n’en à t-il pas toujours été ainsi ?

    Alors au fond quel est le problème ?
    J’ai l’impression pour ma part que les gens non membres des corps constitués commencent à ressentir le besoin de définir une nouvelle forme à l’incarnation de la force.

    Si cela venait à arriver, veillez simplement à bien vous rappeler que tout le monde (la majorité en fait, ne peut pas et ne doit pas, en l’état) participer à cette nouvelle redéfinition, surtout si elle sous entend un nouveau partage plus "diffus" des rôles et pouvoirs...
    Faute de quoi, à terme, vous l’aurez la guerre civile.

    Et aucune force ne sera plus assez puissante à elle seule pour maintenir l’ordre si des factions/milices de proximité, armées elles aussi, refusent cet état de fait.

    A cause d’eux, aucune démocratie directe, grâce à eux aucune dictature directe.

    Croyez le ou non, c’est un équilibre très avantageux.


  • On n’est pas tombé sur Gavroche. J’étais au métro Charonne le 8 février 1962 avec mon père qui était coco à l’époque et je n’avais que dix ans. Ma grande soeur (douze ans) tenait son journal et elle a écrit "Aujourd’hui c’est mon anniversaire, papa va à la manif, il dit qu’il y aura des morts".

    Cela fait quarante ans que la gauchiasse ne rencontre aucun obstacle, alors un nez cassé. Moi c’est mon meilleur pote vers cet âge là qui m’a pété le nez à la récré, on s’amusait à se taper sur la gueule. Et on ne faisait pas la journée de la jupe.


Commentaires suivants