Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le maire de Florence refuse l’installation d’un McDonald’s, la firme réclame 17,8 millions d’euros

La mairie de la ville de Florence a interdit à McDonald’s d’ouvrir un restaurant sur la célèbre Piazza del Duomo. Mécontente, la firme américaine porte l’affaire devant le tribunal administratif et réclame 17,8 millions d’euros de dommages et intérêts.

 

L’affaire opposant McDonald’s à la ville de Florence vient de prendre un nouveau tournant : après s’être vu interdire l’ouverture d’un restaurant sur la Piazza del Duomo, le géant du fast-food a déposé un recours auprès du Tribunal administratif de Florence et réclame 19,8 millions de dollars (soit 17,8 millions d’euros) de dommages et intérêts.

L’affaire remonte au printemps dernier. Á l’époque, McDonald’s demande la permission d’ouvrir son dixième restaurant florentin sur la place de la célèbre cathédrale.

Soucieux de ménager la ville de Florence, le géant américain s’était engagé à faire de son McDonald’s « un restaurant comme les autres », selon les explications d’un porte-parole de l’enseigne de fast-foods dans le Firenze Today.

Mais la ville de Florence persiste et interdit l’installation du restaurant près du Duomo. La firme américaine, indignée par ce qu’elle estime être « une injustice grave et manifeste », décide donc de porter l’affaire devant la justice italienne.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Sur l’avancée de la société de consommation, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants