Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le marché de la colocation explose

Paupérisation solidaire

Avec un rythme d’augmentation de 30 à 40% par an, le marché de la colocation, encore marginal il y trois ans, commence à peser lourd dans les grandes villes. Beaucoup pensent encore que ce mode d’occupation des logements ne concerne que les étudiants. C’est faux : un sondage GuyHoquet/CSA montre que 57% des colocataires sont des actifs, employés, stagiaires et autres.

 

À Paris, la colocation reste marginale. Elle ne pèse encore que 7 à 8% du marché des nouvelles locations, contre 40% à Londres. Mais c’est un marché qui double tous les 24 mois et qui est sous pression. Pour Albin Serviant, Directeur General du site spécialisé Appartager.com, « face à un parc colocatif qui progresse très faiblement, on assiste même à une explosion de la demande, très marquée en régions ». Bordeaux, Nantes, Rennes, Toulouse Strasbourg font partie des villes les plus demandeuses. Mais un marché existe aussi dans une demi-douzaine d’autres grandes métropoles régionales.

Le marché intéresse aussi de plus en plus les propriétaires. Certes, beaucoup restent réticents à l’idée de louer un bien à des jeunes, craignant pêle-mêle les impayés, le bruit et les difficultés administratives. Mais d’autres ont compris que la colocation offrait une seconde vie aux très grands logements, qui ont du mal à se louer aujourd’hui. Cela permet aussi – ce qui n’est pas un détail – de relever de 30 à 50% les rentabilités au mètre carré, car le loyer au mètre carré est plus proche de celui d’un studio que de celui d’un 4 pièces...

Tout le monde y trouve son compte, d’autant qu’une étude du site Appartager.com montre que le loyer des colocataires est en effet en moyenne 30% moins élevé que celui d’une location classique. Du coup, des sociétés, comme Coloc et Vie, proposent de réaliser les transformations nécessaires. Pour Nicolas Baussant, son co-fondateur, c’est « idéal pour les particuliers qui ont déjà un bien, et cherchent un bon rendement tout en étant déchargés de sa gestion ».

 

10 millions de visiteurs par an sur Appartager.com

Locataires et propriétaires peuvent désormais se rencontrer sur des sites spécialisés, de plus en plus nombreux. Appartager.com, avec ses 10 millions de visiteurs par an, en est le leader.

Lire la suite de l’article sur challenges.fr

Plus de pauvreté, plus de répression : la France en 2016, voir sur E&R :

Le communisme serait-il le stade ultime du capitalisme ?
Lire sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1413291
    le 07/03/2016 par Bryan
    Le marché de la colocation explose

    Appauvrissement généralisé = coloc généralisée.


  • #1413301
    le 07/03/2016 par Bromélia
    Le marché de la colocation explose

    Le fait que la location soit de l’usure ne semble pas déranger grand monde.

     

    • #1413394
      le 07/03/2016 par Paysan Breton
      Le marché de la colocation explose

      Non, la location n’est pas de l’usure. Cf définition des mots.

      En revanche, elle crée tant de contraintes nouvelles et une fixation accrue sur les besoins et l’organisation matériels, que le temps consacré à l’étude ou au "activités" spirituelles ou intellectuelles en sera inversement proportionnel...

      C’est comme l’immigration : elle peut être individuellement enrichissante, mais c’est le nombre et l’absence de choix qui crée le mal.


    • #1413573
      le 07/03/2016 par Simone Choule
      Le marché de la colocation explose

      Je suis locataire de la planète Terre et je ne pense pas qu’elle m’appartienne...


    • #1414277
      le 08/03/2016 par Bromélia
      Le marché de la colocation explose

      à Paysan Breton,

      Il ne faut pas que le dictionnaire nous empêche de réfléchir.

      Aristote nous dit que l’usure c’est l’argent qui fait des petits…

      Admettons que vous louez une maison dont vous n’avez pas besoin durant 10 ans
      Admettons que le locataire vous la rende exactement dans le même état après 10 ans

      Dans ce cas, si vous ne demandez pas de loyer, vous n’avez rien perdu du tout, la valeur de la maison correspond toujours au travail que vous y avez investi et elle vous appartient. En tant que propriétaire vous seul décidez de l’usage de la maison.

      Tout loyer pour un bien dont vous n’avez pas besoin et qui est supérieur aux frais d’entretien et de paperasse est de l’usure.


  • #1413322
    le 07/03/2016 par Urss is back
    Le marché de la colocation explose

    Nous allons tous vivre dans les (comunes) à la soviétique !

     

    • #1413833
      le 07/03/2016 par papa Staline
      Le marché de la colocation explose

      Dans l’URSS le droit au logement été inscrit dans la constitution. Bien sûr, c’est mieux être SDF ou coloc de merde dans le "Monde libre".


    • #1414100
      le 07/03/2016 par Requiem for à Dream
      Le marché de la colocation explose

      @ URSS Is back

      exactement. Et ça s’appelait des communalkas. Rothshield et ses sbires sont en train d’instaurer un super communisme planétaire. On sera tous égaux dans la misère financière, physique, et spirituelle . C’est le plan.


  • #1413430
    le 07/03/2016 par jacques
    Le marché de la colocation explose

    encore un moyen de détruire le noyau familiale, après les familles recomposées ou il existait entre certains membre un lien affectif mais ou ceux qui s’aiment imposent une vie en collectivité aux autres membres ,voila la colocation ou seul les intérêts pécuniers forcent des gens à vivre ensemble aux détriment du bien vivre en famille et ensemble mais cela arrange les mères célibataires elles mêmes choyées par une société qui à détruit la famille normale papa maman et les enfants sous un même toit unis par un amour familiale naturel et légitime


  • #1413460
    le 07/03/2016 par Je me TIRE
    Le marché de la colocation explose

    L’Empire entasse ses esclaves dans des chambres adossées à des parties communes.

    Prochaine étape : l’hôtel capsule : https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%...

    La Terre est grande : tirez-vous !


  • #1413474
    le 07/03/2016 par Lecteur
    Le marché de la colocation explose

    Colocation = misère !!

    Et en plus , ils sont fiers d’en parler....ils veulent nous faire croire
    que c’est que moderne...


  • #1413506

    C’est surtout en province, normal c’est là que la misère augmente..... C’est peut être aussi de là que ça explosera !


  • #1413603
    le 07/03/2016 par Nettoyeur
    Le marché de la colocation explose

    Quand on voit les salaires toujours plus bas ou au ras des pâquerettes et le prix des loyers en région parisienne en tout cas en petite couronne c’est tout simplement trop cher sachant que les propriétaires demandent 3 x le montant du loyer en revenu .. Ces chiffres ne m’étonnent même pas. Même louer un studio à 800 euros demandent 2400 de revenus.


  • #1413694
    le 07/03/2016 par Fonceday
    Le marché de la colocation explose

    Il est logique que la capitale ne soit pas concernée par le phénomène de la colocation. En effet, depuis le 1er août 2015, les loyers sont plafonnés par décret.
    Et malheureusement, seulement 40% des nouvelles locations depuis cette date respecte cette loi. Donc attention aux personnes qui sont à la recherche d’une location dans Paris intra-muros, renseignez-vous sur les valeurs locatives dans le site http://www.referidf.com
    Même chose pour les honoraires dûs aux locataires, ils sont plafonnés par zone géographique, vous trouverez facilement des informations en tapant "alur honoraires location" car oui, toutes les agences ne respectent pas la loi alur.

    De toute façon le marché locatif londonien c’est du grand n’importe quoi :
    - bail qui dure qu’un an ;
    - encadrement des loyers supprimé en 1988 par l’autre Margaret donc possibilité d’augmenter le loyer sans motif à la fin du bail ;
    - section 21 de la loi 1988 qui permet d’expulser les locataires sans justification avec 2 mois de préavis à la fin du bail ;
    - 1981 : possibilité désormais d’acheter un logement social à bas prix sans que le gouvernement remplace les stocks vendus, baissant ainsi quasi à moitié la proportion de foyers dans des logements sociaux ;
    - le gouvernement prépare une nouvelle loi qui pourrait réduire les droits des locataires sociaux : à l’heure actuelle les baux sont à vie, ils veulent le faire passer à 5 ans.


  • #1413779
    le 07/03/2016 par JeanJean
    Le marché de la colocation explose

    Entre vivre dans un 90m carré avec deux autres étudiants et payer 310€ toutes charges comprises ou vivre dans un studio de 20m carré pour plus cher, mon choix en tant qu’étudiant a été vite fait. Je sais pas ce qui est en train d’arriver à E&R, mais il y a de plus en plus d’articles sous lesquels je vois des commentaires de ce que j’appelle le "râler pour râler", je m’explique : certains disent que ça pète le noyau familial et le bien vivre de la famille, alors comme ça, j’aurais dû rester chez moi jusqu’à la mort de mes parents et finir vieux garçon, tout ça pour favoriser l’amour dans un foyer. Pour d’autres, c’est synonyme de misère, je suis d’accord avec ça, mais c’est la première fois que je vois des fils de riches m’envier cette vie de miséreux, et dieu que ça fait du bien. Je sais que ce site est un organe d’information qui se révèle très utile pour m’aider à comprendre la politique de mon pays, ainsi que la politique mondiale, mais faut arrêter avec ces articles, un jour, je sens que je vais voir "le covoiturage : la dernière marche vers l’esclavagisme du peuple", mais il faut comprendre un truc, ces nouveaux moyens nous permettent à nous, pauvres gens, de nous loger, de nous déplacer... Par contre si il y en a un qui veut me remettre à ma place avec de bons arguments, c’est pas de refus, parce que c’est vrai que je comprend pas cette haine de la cohabitation

     

    • #1413930
      le 07/03/2016 par dede
      Le marché de la colocation explose

      « cette haine de la cohabitation » lol, collocation mais bon ... révélateur

      mais bon, il faut des optimistes pour motiver les réalistes comme moi


    • #1413937
      le 07/03/2016 par Jay Centsdents
      Le marché de la colocation explose

      Tu parle en tant qu’étudiant , mais as-tu pensé aux retraités qui touchent 800€ par mois ?


    • #1413952
      le 07/03/2016 par Mich
      Le marché de la colocation explose

      Où tu as vu qu’il est écrit "la colocation, c’est mal" ? Non, E&R (je parle pour eux) poste des articles pour montrer les signes du temps, et pas seulement dire "ça c’est caca" et par plaisir de déverser sa bile. Le développement de la colocation est justement pour E&R un signe de paupérisation comme ils disent. Ils ont quand même le droit de le dire non ? Et nous de ne pas être forcément d’accord. Pour moi par exemple, je ne vois pas ça comme une paupérisation, mais comme les signes que le Système force à ce que l’individu devienne de plus en plus dépendant du fonctionnement sociétal, et qu’il ne soit plus capable d’agir seul, bref, à ne pas pouvoir être indépendant et débrouillard face à la jungle de ce monde de plus en plus détraqué.


    • #1413977
      le 07/03/2016 par Psycho-Mantis
      Le marché de la colocation explose

      Lol tu as mal lu l’article entre les lignes. Les gens n’ont plus les moyens de se loger seul, comme c’est le cas à Londres. Dans cette ville, les colocataires ont une moyenne d’âge de 35 ans. Et quand tu analyses la loi sur l’habitation comme l’a très bien expliqué Fonceday, on a tendance à se dire que le gouvernement anglais cherche à éradiquer les pauvres et classe moyenne de Londres.


  • #1413869
    le 07/03/2016 par david
    Le marché de la colocation explose

    30% 40% l’an c’est quand même une sacrée croissance !
    Je regardais les sites de mis en relation : www.leboncolocataire.fr

    Eligible APL : oui / non, c’est l’Etat qui valide cet état de fait, puis un non éligible c’est un appart pourri pas aux normes sanitaire et de confort ?


  • #1413907
    le 07/03/2016 par didicau
    Le marché de la colocation explose

    Ici a San Francisco le marche le plus tendu pour les locations on ne peut meme pas imaginer vivre seul d abord les proprios reclament une garantie plus facile a obtenir quand il y a 4 locataires qui apportent leurs salaires cautions et autres et cela leur permet d autre part de serieusement relever les loyers 2 a 3000 pour un studio 5 a 10 000 pour un 4 pieces ca marche a tout les coups et quand les gens en auront marre on va leur construire des mini studios de 14 m2 en projet a New York ils font meme mieux ici un espace commun avec salle de sport terasse sur le toit lounge ou tous les locataires de l immeuble se rencontrent et tout le monde rentre chez soi dans leur 20 m2


Commentaires suivants