Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le mouvement social français fait peur aux grands pays capitalistes

"Guerre", "psychodrame", "révolution", la presse internationale nous défonce

Les journaux étrangers s’inquiètent de la radicalisation des opposants au projet de loi Travail en France.

 

Blocage des raffineries et des centrales nucléaires, grèves dans les transports, manifestations dans plusieurs grandes villes françaises : la mobilisation contre la loi Travail se durcit ce jeudi 26 mai. Une situation tendue scrutée de près chez certains pays voisins. Dans les colonnes de la presse étrangère, les journalistes redoutent une flambée des violences. Nombreux sont les commentateurs qui voient dans le conflit social français les prémices d’une révolution.

Le quotidien suisse Le Temps consacre cette semaine un dossier entier à la mobilisation contre la loi Travail, sous le titre « le risque d’une France qui craque ». Dès les premières lignes, le journal emploie une image martiale pour décrire la situation : « la fin du quinquennat de François Hollande ressemble à une guerre des tranchées. »

Pour son confrère la Tribune de Genève, « La France carbure à la révolte contre la gauche ». L’article dit la panique de la population qui se trouve prise dans une « guérilla du carburant ». Le diagnostic du quotidien genevois est sans appel : « L’encerclement du gouvernement socialiste est total. »

 

« Feu et flamme contre l’État français »

Climat anxiogène également dans les pages du Daily Mail, qui titre « Les gens se battent aux pompes à essence » : « Tandis que la grève du carburant bloque de nombreux touristes, voilà que des bagarres éclatent à présent dans les stations-service. » Le journal britannique rapporte ensuite le témoignage d’un ressortissant britannique vivant en France dans la vallée de la Loire : « Un de mes amis qui habite au Mans m’a raconté qu’il y a deux jours, des gens se sont battus avec la personne chargée de réguler le débit à la pompe à 20 litres par personne. »

[...]

La presse étrangère souligne que ce déchaînement de violence lors des mouvements sociaux est une spécificité française. Le journal britannique The Independent va même jusqu’à citer le précédent de Mai 68 : « François Hollande a été contraint de nier que la France connaît une révolution de mai comparable aux mouvements étudiants et ouvriers en 1968 » et a déclaré qu’il s’agissait « d’un simple conflit traditionnel ». Et le journaliste de conclure : « Autrement dit : “Ne vous en faites pas, la France est simplement la France”. »

Lire l’article complet sur actualites.nouvelobs.com

Causes et conséquences du mouvement de contestation français, sur E&R :

Sur le programme invisible mais bien réel de dérèglement oligarchique,
lire sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quel est le "modèle social" que prônent les sionistes au pouvoir ? Le "modèle" US ou israélien où le patron peut virer n’importe quel employé sans aucun préavis . Il y a 85% de salariés en France et ils ne sont pas d’accord . Mais le queutard à scooter de l’Elysée et le garçon de café survolté de Matignon vont être contraint de retirer leur loi scélérate . Comme de Villepin pour le CPE ils vont être forcés de reculer piteusement . Et adieu la présidentielle .


  • C’est sur qu’à force de faire croire au peuple français qu’il est un authentique peuple d’insoumis révolutionnaire, il finit forcément par y croire.
    Et ça ne peut que le motiver davantage lors des contestations à venir...

    Y a presque un côté comique, mais n’empêche qu’il pourrait bien y avoir aussi un véritable retour de boomerang qui arrive... qui sait...
    Pourquoi pas.

    Encore un peu et l’oligarchie estimera qu’il est enfin temps de dire la vérité pour démoraliser les contestataires...
    "Rêvez pas peuple de cons, 1789 c’était une manipulation franc-maçonno bourgeoise, et c’est "crif-crif" depuis ... que ce soit Mai 68, les révolutions colorées, etc...
    Et vous n’échapperez pas à la règle aujourd’hui, que ce soit clair !!!"

    LOL


  • Il ne faut surtout pas donner de mauvaises idées aux citoyens des pays concernés !


  • Si la loi ne passe pas, ce n’est pas pour autant qu’ensuite les syndicats vont contre-attaquer en luttant pour l’amélioration des conditions de travail etc. etc.

    Donc devant l’inaction des syndicats qui auront estimé avoir rempli leur mission par cette victoire contre la loi travail (hypothèse), il y aura de nouveau à un moment ou à un autre, une autre loi travail de proposé, et ainsi de suite.

    On est dans un cul de sac !

    Le capitalisme avance, ce qui veut dire de plus en plus sans nous !

    D’ailleurs on le voit bien, Hollande n’en a plus rien à foutre, complètement dépassé le pauvre !

     

    • "on est dans un cul de sac"
      ben oui.. dans l’union européenne pardi !
      la loi el khomri est issue de l’article 121 du traité de fonctionnement de l’ue...

      A toute fin utile il existe l’article 50 du traité de l’ue qui permet à tout pays membre de l’ue d’en sortir.

      Chhhuuuttt...


    • Et si cet article 50 n’existait pas, on ne pourrait pas sortir de l’UE, c’est ça que tu crois ? Faut arrêter avec cet argument de fonctionnaire ridicule. On peut déchirer un traité même s’il n’y a pas d’article prévoyant de le faire !


  • J’adore. Ou quand la presse française nous informe que la presse étrangère est aussi médiocre qu’elle. Ce qui, non moins accessoirement, lui permet de se défausser un peu sur les autres, quoi que très momentanément, de ses propres turpitudes. Il serait plus intéressant de disséquer réellement et sérieusement, entre autres choses, la fameuse loi travail, parce qu’à part la diatribe du bien informé Gérard Filoche qu’E&R avait d’ailleurs relayée à juste titre il y a déjà quelque temps de cela, on n’a pas grand chose globalement à se mettre sous la dent. Ah, on me dit que c’est fait exprès, pour ne pas parler de l’essentiel ! Ben mince alors ! :-)


  • Spécifique à la France les mouvements sociaux violents ?
    Ah bon ?

    Et ce qui se passe régulièrement en Angleterre et dont aucun média français ne relayent ?
    Il y a des manifs en plein centre de Londres tous les deux / trois mois avec beaucoup plus de personnes que chez nous

    Aux Etats Unis un peu partout en ce moment il y a des violences dues aux deçus de Obama avec des morts et tout , c’est pas violent ça ?

    La violence en Chine avec des révoltes dans les campagnes et des attaques sporadiques dans les grandes villes à coup de marteau avec là aussi des morts , c’est pas violents ?

    Même en Israel il y a pas si longtemps à Tel Aviv des manifs très violentes contre le cout de la vie et les prix de l’immobilier

    En Belgique en ce moment même des manifs aussi , en Allemagne également des manifs d’agriculteurs et de gens contre l’immigration suicide qui ne sont que très peu voir pas du tout couvert dans les grand média.

    Faut arrêter la désinformation y en ras le bol.

    Ce qui se passe en France , ça se passe partout dans les pays dits occidentaux ou avancés économiquement : en Espagne , en Grèce , au USA , en Angleterre , au Venezuela , au Brésil , au Portugal , en Italie etc etc etc ...

    Et ce qui se passe c’est un ras le bol général et mondial , c’est plutôt ça qui leur fait peur à tous.

    C’est de la propagande , c’est mal relaté de la part des journaux et c’est fait exprès.

    Ce dont ils ont peur avec la France , c’est que la France a toujours été annonciatrice de grands cracks sociaux mondiaux c’est vrai.

    Mais ces cracks ne sont pas dus à la France , ils se produisent tous en même temps partout dans le monde.

    La France n’est que la goutte d’eau qui déclenche l’emballement global comme lors de révolution française ou bien en 1936 ou en Mai 1968.

    Ce qui nous pend au nez là , c’est un genre de Mai 68 mondial ultra violent et ce sera mérité et salutaire.


  • ça va se terminer très mal pour la population ,qui pour le moment peut aller au travail ,jusqu’au jour ou elle ne pourra plus y aller,et la nous allons avoir une révolution et un gouvernement obligé de démissionner . Ils ne pourront imposer cette loi par la force.


  • dans 2 semaine la coupe d’europe et dans 5 les grandes vacances .
    profitez , le spectacle n’en a plus pour trés longtemps.
    bientot la fin de la récré.
    au fait l’état d’urgence ?

     

  • La plupart de ceux qui manifestent, j’en suis sûr, sont incapables de dire ce que stipule vraiment la loi dite "travail". Juste des pantins manipulés par les syndicats communistes, qui ont ruinés l’industrie Française par des grèves incessantes. Normal que les autres pays se foutent de notre gueule.
    Comme pour les grèves gigantesques en 95 : aujourd’hui, avec du recul, et à condition d’être réaliste, on se rends compte à quel point les réformes voulues à l’époque auraient été salvatrices pour les générations suivantes. Il aurait juste fallu, il est vrai, faire un peu plus bosser certaines catégories "professionnelles" largement parasitaires depuis des lustres.

     

    • Comment peut-on être E R compatible et sous-entendre que cette réforme qui représente l’extrême droite du travail serait une avancée pour la France ?
      Une réflexion de droitard votre commentaire.


    • Commentaire aussi caricatural que peu instructif. Mais comme tous les gens dans la rue (dont je ne suis pas, même si je suis contre cette loi) sont stupides et ne savent évidemment pas de quoi il retourne, vous allez nous expliquer précisément ce que cette loi va faire pour " l’industrie " et plus généralement pour l’économie. Ceci dit histoire d’expliquer ce que sont la vie et le travail aux, je vous cite, parasites (sic).


  • #1474465

    Si ça se trouve, les syndicats à la demande du gouvernement ont fait monté la sauce par diversion pour se coucher à la fin


  • La France serait-elle en train de couler plus vite que prévu par les oligarques ?


  • Si les salariés et les employeurs (enfin, les employeurs, les "vrais" patrons, car il y a des patrons remarquables, lorsqu’ils assument leurs responsabilités et risquent leurs sous, au contraire de ces pseudo-patrons-cadres-larbins surpayés et protégés par un mandat social rédigé à Chicago et un contrat de travail cumulatifs et abusifs, ces ordures américanisées, voulaient bien pour une fois se donner la main !

    Il est évident qu’ils ont un ennemi commun : le financier américain. l’être le plus abominable et le plus nuisible que la terre ait jamais porté.

    Entrer dans une logique de "lutte des classes" marxiste n’a aujourd’hui aucun sens. Dépassé. Que les classes sociales d’une nation s’unissent contre les traîtres en leur rang (les cadres larbins) et les financiers cosmopolites et multiculturels (parce qu’en plus ils se disent plus cultivés que leurs ouvriers !). Voilà le programme ! Vive l’ouvrier et vive le patron, unis contre les rats.

    Qu’ils s’unissent donc en France (l’Europe suivra) pour lutter contre ce monstre, ce mutant sorti d’un film d’horreur (américain, évidemment) en anéantissant en passant la culture de l’horreur et de l’assassinat par drones véhiculée par le pentagone, au service de financiers de Wall-Street.


  • Comme on ne sait qui lit.
    Apres un petit tour de l’autre coté de la Manche, bon ben les Anglais envient notre courage

    . Et oui le fait de ne pas se laisser faire force le respect de l’autre coté de la Manche. Donc que la lutte continue si le peuple refuse cette loi.


  • Encore une raison de plus d’être "euro-gerbant". Que ces journalopes s’occupent de la politique de leur pays respectif. Que les gratte-papier anglais s’occupent de la city, véritable cancer financier de notre planète, que les torchons journalistiques allemands s’occupent de souhaiter un "welcome refugees" aux violeurs qui, s’il veulent bien bosser, tafferont pour 3 euros de l’heure pour le plus grand plaisir de la grosse dondon au ventre plein de choucroute. Quand aux italiens, on dirait qu’ils ont bien oublié leurs origines latines et n’ont même plus la tête près du bonnet pour se fâcher contre ceux qui bazardent leur culture. Pas étonnant, dans ces conditions, que le petit sursaut français semble une véritable révolution pour toutes ces journalopes qui travaillent. Ces gens portent un nom, le président d’E&R les a déjà nommés, pas besoin d’en rajouter.


  • A votre avis, ces gens qui cassent tout, est ce que ce sont les mêmes qui défilaient avec le costume "je suis charli ?".


  • C’est plutôt l’inverse : c’est le grand mouvement social français qui a peur des grands pays capitalistes. Et il a foutrement raison.

    On finira tous déguisés en Mickey au parc Disney. Pauvre France.


Commentaires suivants