Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le mystérieux "suicide" du policier chargé de la connexion Charlie Hebdo-Jeannette Bougrab

Exclusif. Panamza a recueilli le témoignage troublant de la famille d’Helric Fredou, commissaire de police chargé de rédiger un rapport sur l’entourage familial de Charlie Hebdo et retrouvé mort d’une balle dans la tête quelques heures après l’attentat.

Une chape de plomb en France, un sujet d’interrogation à l’étranger. Tel est le contraste médiatique au sujet de l’annonce du « suicide » d’un policier impliqué dans l’investigation relative à la fusillade survenue au siège de Charlie Hebdo.

Les millions de téléspectateurs de l’émission Daily News & Analysis (DNA) de la chaîne indienne Zee News ainsi que les 150 000 abonnés du compte YouTube de l’antenne ont ainsi pu découvrir ce dont les Français ont été privés à ce jour : un reportage audiovisuel consacré à une affaire passée sous silence par les médias nationaux.

 

 

Le jeudi 8 janvier, la presse locale de Limoges (Le Populaire, France Bleu et France 3 Limousin) faisait état du décès d’un homme dénommé Helric Fredou. Âgé de 44 ans, ce directeur adjoint du service régional de la police judiciaire a été découvert mort dans son bureau, la veille, vers 1h du matin. Il se serait tiré une balle dans la tête avec son arme de service.

Le syndicat des commissaires de police a réagi via la publication d’un communiqué.

 

 

Le lendemain, ce fut au tour du Parisien d’évoquer la nouvelle en insistant, à l’instar des médias locaux, sur le caractère prétendument « dépressif » d’Helric Fredou.

 

« Des papiers pourris » , rétorque la soeur du défunt

Mercredi 14 janvier, au lendemain des obsèques d’Helric Fredou, Panamza a contacté sa soeur – qui préfère demeurer non-identifiée – afin de clarifier l’implication du policier, vaguement évoquée par la presse régionale, dans l’enquête relative à l’attentat de Charlie Hebdo. Extraits principaux de l’échange téléphonique :

- « Sur le coup, je me suis dit c’est pas possible, quelqu’un l’a flingué mais on est pas dans un film » : la sœur refuse de croire en la possibilité angoissante d’un meurtre mais continue de s’interroger sur les circonstances exactes de la mort du policier.

- « Pas de courrier laissé ni de plaque sur son bureau » : Helric Fredou n’a laissé aucune lettre pour expliquer son geste. De même, il n’a pas déposé sa plaque de police en évidence, comme le font parfois certains de ses collègues retrouvés suicidés.

- « C’était quelqu’un de calme, avec un grand esprit de discernement selon son formateur » : la sœur a plusieurs fois souligné le sang-froid du policier – tenu en estime par son formateur en raison de sa perspicacité – et le fait qu’il n’était ni violent ni impulsif.

- « On nous a enlevé les ordinateurs et son portable perso, on nous a tout pris, ça nous a choqués mais c’est la procédure, nous a-t-on dit » : dans l’après-midi du 8 janvier, les policiers ont fouillé le domicile du défunt, en présence de sa mère et de sa sœur, avant d’emporter son matériel informatique et son smartphone personnel.

- « Ma maman, qui était très fusionnelle avec lui, est retournée contre la terre entière : elle veut savoir comment il s’est tué. Il a un pansement sur le front. Sur le côté, c’est trépané à cause de l’autopsie. À l’arrière du crâne, il n’y a rien » : informée vers 5 heures du matin du décès, la sœur rapporte avoir dû insister pour accéder au corps du défunt. C’est seulement en fin de journée qu’elle et sa mère ont été autorisées à voir le corps d’Helric Fredou.

- « Mon frère avait lui-même trouvé deux suicidés – dont l’un à Melun – et avait dit à maman “je te ferai jamais un truc comme ça”, à savoir me tuer et te laisser seule. Il n’était pas dépressif » : en novembre 2013, Helric Fredou avait effectivement été le policier qui avait découvert le corps de son collègue Christophe Rivieccio, retrouvé mort dans le même commissariat de Limoges.

- « Mon frère était chez lui ce soir-là et comme il était de permanence, ils l’ont appelé et il est venu au commissariat vers 23h30… La journée avait été très tendue selon ses collègues…. Des policiers de Paris étaient présents dans la soirée… Il devait rédiger un rapport mais il y a eu des frictions, je ne sais pas sur quoi… Il leur a dit qu’il devait passer de toute urgence un coup de téléphone et comme ils ont vu qu’il ne revenait pas, un collègue est allé le chercher à son bureau et l’a découvert mort » : ce mercredi soir, des policiers partis procéder à des vérifications de sécurité auprès d’une famille de victime de l’attentat ont été débriefés par Helric Fredou. Le témoignage de sa sœur apporte deux éléments troublants : des « frictions » se seraient manifestées entre policiers au sujet du rapport (finalement jamais entamé) que devait rédiger Helrou ; dans ce contexte tendu, l’homme a été retrouvé mort quelques minutes après avoir déclaré à ses collègues qu’il devait à tout prix téléphoner à quelqu’un de non-identifié.

- « Des gens de Paris sont descendus pour nous expliquer comment cela s’est passé » : la sœur souligne que des cadres de la police nationale se sont déplacés expressément le lendemain à Limoges et ont tenu à lui certifier qu’il s’agissait d’un suicide.

La « famille de victime » domiciliée aux environs de « Châteauroux » – selon les journalistes de Limoges – n’est jamais explicitement identifiée dans les rares articles faisant état de la mort d’Helric Fredou.

Curieuse omission : un simple recoupement, basé sur la consultation de la presse locale, permet de déduire qu’il s’agit des parents de Jeannette Bougrab, militante UMP qui affirme aujourd’hui avoir été la compagne du directeur assassiné de Charlie Hebdo.

Helric Fredou devait rédiger un rapport à leur sujet.

Lire la suite de l’article sur panamza.com

Voir aussi, sur E&R :

Découvrir le journalisme d’investigation avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il faut pas compter sur nos mérdias pour enquêter et trouver la vérité dans ces affaires , c’est à nous la dissidence d’ aller interroger des témoins ,de recueillir les témoignages des familles, de demander des explications aux enquêteurs,de poser des questions . Il est évidant qu’il y’a du boulot. Chaque jour une nouvelle information sort de l’ ombre ,faut encore creuser jusqu’à avoir les preuves irréfutables. Panamza fait du bon boulot dans ce sens .

     

    • Peut-être mais ses collègues de travail à ce policier ont aussi une responsabilité à prendre pour sauver l’honneur de leur enseigne sinon une fois la tempête passé on dira de eux qu’ils ont collaboré avec l’ennemi en refusant de venger leurs morts parce que c’est évident qu’ils en savent beaucoup sur ce qui c’est passé mais pour le moment ils se taisent , par peur , par lacheté ou par stratégie de riposte ???


    • Enquêter sur quoi ? Personne n’enquête, l’AFP dicte. Et ces journaux de baby boomers à la pensée sénile sont financés par l’usure sur nos impôts.


  • Ouah la BOMBE....
    Je comprends les parents du dessinateur si ce à quoi je commence à penser s’avère vrai...
    Voir aussi la réaction de Clémentine Autain rapport à l’affaire Bougrab : c’est édifiant !!
    L’horreur !

     

  • Il faudra un jour créer une cellule d’investigations "spéciale suicidés", tant notre cher et vieux pays depuis quarante ans, collectionne les disparations curieuses. De Robert Boulin qui se noie dans les flaques d’eau, du gendarme de l’affaire Emile Louis, du directeur de la sécu qui se suicide de deux balles à Marseille au début des années 80 avec carte du SAC et de FO, Pierre Bérégovoy, François de Grossouvre, c’est une véritable hécatombe et je ne cite là que des cas marquants. Pour les meurtres avérés citons De Broglie, Fontanet, Le juge Renaud, le juge Michel,etc.....etc......Je n évoque même pas le troublant et curieux assassinat de René Bousquet quelques heures avant de parler à un juge. Dans quelle république vit-on ?


  • Délégation "parisienne" veut dire gouvernementale en clair. Une mission était déjà mise en place pour parfaire les "témoignages" de ce que le gouvernement allait présenter comme arguments aux médias et plus tard devant la justice.
    Sauf qu’un policier intègre (paix à son âme de combattant pour la vérité) n’a pas voulu jouer le jeu de lui faire mentir dans cette longue chaîne qui va de de Tellabite à Limoges.
    Comme le dit si bien JM Le Pen : ça porte une signature des services secrets, on ne sait pas lesquels, mais...

    Frictions, vous avez dit frictions ? Comme c’est bizarre. Tout cela va être classé secret défense et seuls quelques uns connaissent le fond de l’histoire. Mais la destruction de cet état et de cette nation est entamée, maintenant c’est définitif, on liquide les meubles...

     

  • Il a du se "suicider" de deux balles dans la tête, comme le gendarme Jambert qui enquêtait sur les disparues de l’Yonne et les réseaux pédophiles qui impliquaient des notables...

     

  • Le Ministre Robert Boulin quant à lui, s’est bien "suicidé" en se noyant dans 50 cm d’eau... Tout est possible dans ce pays...

     

  • Ce suicide est clairement un assassinat, et il faut exiger une enquête pour éclaircir les tenants et le aboutissants de cette affaire sordide. Si cela n’est pas possible en France, des pressions internationales doivent s’exercer pour exiger cela. Le pouvoir en place est évidemment mêlé à cet assassinat, et les responsables doivent être identifiés et punis.

    Voici les fonctions de Mme Bougrab, dont le groupe d’Helmric Fredou (SRPJ Limoges) était chargé de la sécurité rapprochée :

    - Elle est membre de l’UMP.
    - Elle est nommée maître des requêtes au Conseil d’État le 28 septembre 2007.
    - Elle a été présidente de la Haute Autorité de lutte contre les discrimination et pour l’égalité (HALDE) jusqu’en 2010.
    - Elle entre au gouvernement Fillon comme sécrétaire d’État à la Jeunesse et à la Vie associative le 14 novembre 2010.
    - De décembre 2012 à septembre 2013, elle exerce une fonction comme avocate au sein du cabinet américain Mayer Brown, elle participe à faire avancer l’implantation de ce même cabinet dans les pays du Moyen-Orient et au Maghreb.
    - En avril 2014, elle quitte la profession d’avocat en se faisant "omettre " du barreau de Paris, pour avoir prétendu être avocate associée alors qu’elle n’était qu’avocate collaboratrice, et réintègre le conseil d’État le 1er juillet 2014.
    - Et "last but not least", elle est membre du conseil d’administration de l’institut du monde arabe (directeur : Jack Lang).

     

    • Nous sommes légion à être plus réellement diplômés et certainement plus compétents que tous les "élus" ou "politiques" nés de parents maghrébins, mais voilà, nous ne sommes pas encarté à l’UMPS ; pas plus que nous sommes à acheter. Nous serons peut être un jour reconnus, comme tous ces prolétaires qui font avancer l’hôte de nos parents, la France


    • Et d’après vous qui fera l’enquête, si elle doit avoir lieu bien sûr ?
      D’après moi cette affaire pue depuis le début, il y a trop d’incohérences (ex : des individus en gilet pare balles sur l’immeuble d’en face au moment de l’attentat, la carte d’identité. ..), des victimes collatérales, des assassins en première ligne lors de la manifestation dimanche, bref on ne saura jamais le mot de la fin...
      Le tout est d’être conscient de la manipulation, et au vu du nombre de manifestants et des réactions que j’entends autour de moi (toutes générations confondues), ce n’est pas gagné.


  • en lisant l’article en entier on se rend compte de la profondeur du panier de crabes que constitue le milieu interlope médiatico-politique, et les liaisons dangereuses liant ce couple symbolique infernal : journaliste/politique...excellent article de Panamza .


  • Les merdias n’ont pas le temps pour parler de la pseudo-annulation du spectacle de Dieudo à Metz, et du suicide du commissaire chargé d’une enquête en lien avec les attentats... Toute cette histoire pue la merde depuis le début...


  • Bravo à PANAMZA pour le travail de haut vol, comme à chaque fois !


  • Peut être le seul héros de cette histoire, bonne bouille de français "les yeux ne mentent pas" "eyes don’t lie"...A Nous d’enquêter, les médias ne pipent mots sur cette affaire, la clé doit être là...

     

    • #1093331

      @Ludovic
      Effectivement ! Le seul et le plus grand héros de cette histoire !
      À déclarer héros de la nouvelle résistance française et à décorer de la quenelle d’or à titre posthume, en conviant à une conférence de presse, tous les grands médias étrangers.
      Vive la France libre ! Vive la liberté !


  • Faites "Helric Fredou" sur you tube et vous aurez 294 000 reponses en 0.34sec.........principalement en anglais

     

  • Et pendant ce temps là, les merdias multiplient les reportages pour dénoncer les "conspirationnistes" d’internet. Ils ont des ordres c’est sur. Quand toutes les rédactions ont une ligne éditoriale commune c’est qu’ils ont des ordres. Ils paniquent parce que la version officielle est difficile à avaler pour les personnes pas encore endormies (de plus en plus rare malheureusement) du coup il faut appeler à se méfier d’Internet.


  • La vérité sort doucement du puits.


  • Pouhahaha apres on me dit "Non ya pas de complot" evidemment...


  • Ils lui ont tendu un piège et l’ont assassiné au sein du commissariat !? Enfin tout le laisse à penser. Ils ne prennent même plus soin de faire attention à leur manifestation de haine absolue ! Ça craint .

     

    • C’est comme ces affaires où y a des "suicides" avec 2 balles dans la tete, j’me suis toujours dis "c’est pas possible que les mecs qui font ça, et qui sont des pros commettent des bourdes pareilles", et que c’etait peut etre bien fais exprès pour encore mieux faire passer le message "vous voyez, on fait ce qu’on veut, meme un truc pareil ça passera comme une lettre à la poste, à bon entendeur...".


  • celui la ne devait pas etre a vendre.


  • Bonjour à tous,
    De l’avis général, en tout en interne, quand un policier (ou un gendarme ou un douanier) se suicide de surcroît sur son lieu de travail avec son arme de service, comme il sait très bien le "boulot" que ça fait une balle dans la tête, il se tire une balle dans le coeur, peut-être une forme d’élégance, chacun interprétera cela comme il veut. De plus, soit "on " connait ses difficultés personnelles, professionnelles ou autre, soit il laisse une lettre pour expliquer son geste comme le font d’ailleurs quasiment tous les vrais suicidés


  • Le policier a du voir un truc qu’il ne fallait pas voir...

     

  • C’est en voulant défendre son bout de gras que Jeannette Bougrab a du faire une faute...


  • Cette histoire pue.


  • "Tout est pardonné".
    Ouf ! Au mossad, ils sont rassurés les gars.
    Pendant une minute, ils se sont dit, comme ça :
    "merde, on a fait les cons là !"
    Mais non, en fin de compte, ça va : "tout est pardonné".
    Puisque c’est charlie qui vous le dit ...

     

  • Une chose aussi que les médias passent "bizarrement" sous silence : les services secrets algériens avaient prévenu leurs homologues français des attentats la veille !!!!!!

    Que les médias n’en ont plus reparlé (ils l’ont évoqué une fois furtivement puis plus rien) cela en dit long... Pourtant une info pareille devrait revenir sans cesse pour poser les questions essentielles. Comment se fait-il que l’Algérie était au courant ? A-t-elle des éléments infiltrés dans les milieux djihadistes français ? Si non, comment a-t-elle fait pour savoir avant tout le monde ?

    Etc, etc, il y en a des questions à se poser sur ce point grave et avéré mais dans les médias RIEN, WALOU, NADA.

    Je sais pas vous mais moi ça me met la puce à l’oreille tout ça.

     

    • Bonsoir,
      Comme je l’ai déjà posté sur ER la semaine dernière, j’ai vu sur le net une info (disparue depuis), comme quoi les services secret russes auraient "logé" un commando du mossad le 5 janvier à Paris. Le lendemain, les services algériens préviennent leurs homologues français.
      Quant on connait les excellentes relations qu’entretiennent les russes et les algériens, on peut faire un lien.
      Je sais on est en plein James Bond, mais parfois la fiction dépasse la réalité.


  • Bon papier comme toujours quand il s’agit de Panamza. Solide, étayé, étoffé par un témoignage.A suivre... ( et pas dans la presse classique).


  • #1093160

    Pour analyser correctement le truc :

    1 - n’encenser jamais un flic, vous ne savez jamais ce qu’il a fait ou ce qu’on l’a forcé à faire

    2 - la piste Jeannette est intéressante mais il ne faut pas en occulter d’autres

    3 - célibataire avec je cite "une relation fusionnelle avec sa mère", on va dire homosexuel pour être clair, c’est à dire ce qu’on m’avait dit de Chard pendant des années.

    4 - il a le nom d’un peintre connu, genre de trucs que la République petite bourgeoise adore
    http://www.corpusetampois.com/cae-1... , en cherchant un peu on va tomber sur toute une famille incluse dans l’Etat (ex un Fredou nà Bucarest http://copainsdavant.linternaute.co... = corp diplomatique ? DGSE ?). Comme quand on trouve des de Menthon et Donnedieu de Vadres en tant que magistrats français à Nuremberg et 60 ans plus tard collés dans la république...

    5 - les postes types numéro 2 ou 3, etc... ne sont pas des rangs hiérarchiques mais des organigrammes pour initiés, cela veut dire num 2 = en charge de la DCRI RG locaux ou en charge des relations avec le préfet du ministère de l’Intérieur chargé de tels ou tels dossiers.

    En bref :

    Dès qu’il y a complot il y a des gens chargés de crééer un contre complot pour envoyer les gens sur une fausse piste. Certes il y a un problème a priori lié à Charpie Hebdo mais il n’est peut être pas celui qu’on pense.

     

    • Complot et "contre-complot". Intéressant ce que vous suggérez. On pourrait en faire un roman. Pouvez-vous en écrire plus ? Cela me passionne. Quant aux grandes familles de la république, on peut aussi citer les Chodron de Courcelles (soit Bernadette Chirac). En général, il y a beaucoup de faux nobles à servir aujourd’hui la cinquième république. (voir le "Dictionnaire de la fausse noblesse et de la noblesse d’apparence", Edition Sedopolis). Des opportunistes assez insupportables. Leur héros, c’est Louis-Philippe 1er roi des français. Les vrais nobles de sont retirés élégamment de cette chienlit de pseudo-république qui tourne au triomphe définitif de la bourgeoisie..

      Mais Jeannette a fait une intervention calamiteuse sur BFM et elle s’est mise en avant. Elle pensait que son statut de "copine" de Charb suffisait. On l’a ramenée à la réalité. Même si on est ancien ministre, baizouiller une fois par mois avec un pseudo-artiste de presse n’est pas suffisant pour demander qu’il soit au Panthéon.


    • @Vincent Martin-Pavaillié
      Tout à fait d’accord avec vous.
      Votre #5, coroborrerait le fait qu’il y aurait eu court circuit à l’intérieur des services. Ce qui devient de plus en plus certain au vu d’un communiqué du Krémlin du 12 janvier 2015 (service de renseignement), sur une interception électronique de conversations, prétendant la chose suivante :
      Helric Fredou était impliqué dans l’enquête concernant Charlie Hebdo, et voici ce qu’il aurait découvert dans le petit sac à dos perdu dans une des voitures volées par les frères Kouachi, qu’il était chargé de vérifier et dans lequel se trouvait outre le permis de conduire et la carte d’identité de Saïd Kouachi, un certain nombre de documents "cryptés" et des numéros de téléphone, dont le plus important était un numéro de téléphone portable américain, correspondant à une liaison directe avec David Petraeus, l’ancien directeur de la CIA. Suite à cela, Fredou aurait contacté le procureur de la cour d’assises de Paris, François Mollins. Il aurait exigé que l’on émette un mandat d’arrêt Européen immédiat contre Barack Obama et d’autres officiels américains, à nommer dans le 24h. 3h après que Fredou eût éxigé ce mandat, il fut retrouvé mort dans son bureau avec une balle dans la tête, à 1 h du matin, le 8 janvier 2015.
      Suite à cela, Obama et les officiels américains commencèrent immédiatement à renflouer les médias avec l’annonce que Petraeus risquait une arrestation pour haute trahison, en lien avec du matérial classifié en possession de sa maîtresse.
      Le rapport russe ne révèle pas explicitement ce que Fredou aurait encore découvert pour faire une demande de mandat d’arrêt. Ceci serait l’explication de l’absence de hauts officiels américains (à l’exception de Eric Holder, considéré comme niveau d’ambassadeur) à la manifestation en faveur de la liberté d’expression sous le slogan "Je suis Charlie".
      Source russe à vérifier et recouper : www.svr.gov.ru


    • @ Veritas
      Pouvez vous nous fournir une source dans une autre langue que le Russe pour étayer vos propos au sujet du mandat d’arret international contre Obama parce que cela ressemble a une grosse blague... et franchement il presaue impossible de distinguer la vérité du pastiche de nos jours.


    • #1093887

      Veritas,

      Je ne pense pas que les gusses se trimballaient avec le numéro TomTom de Petraeus, je ne sais pas trop si vous souhaitez faire avancer la question ou pas...

      Vous pensez bien qu’il y a de multiples fusibles et que ne serait ce que pour ne pas être repérés, ce genre d’appels se produit vers un téléphone volé et une sim de type revendeur oriental et jamais directement au central.

      Votre source srv ne dit rien.

      Par contre ils en parlent sur ce forum en se moquant de la collusion France - USA :

      http://www.baku.ru/frmpst-view.php?...

      Il faudrait les contacter pour voir si ils disposent d’autres source en russe.

      Il vaut mieux le faire nous mêmes, les services français sont soit corrompus, soit incompétents....


    • Rere #Vincent Martin-Pavaillié
      Il est certain que ce sont des rumeurs, et je ne souhaite pas citer plus précisément mes sources, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai appelé à vérifier et à recouper.
      Les chances qu’un terroriste laisse ses documents d’identité dans une voiture volée, que dis-je, qu’il les ait sur lui lors d’un attentat, pour lequel il compte se suicider, sont à considérer avec une probabilité proche de zéro.
      Ce qui est intéressant pourtant, c’est le nom de François Mollins qui y apparaît. Si ce brave homme a été contacté par Fredou, ou tout autre procureur / juge d’instruction, c’est bingo. Il faudrait simplement contrôler ses relevés téléphoniques (compte tenu que son téléphone portable privé a déjà été "sécurisé" par les services, auprès de la famille) et tous les téléphones à partir du comissariat.
      Cette affaire peut être élucidée avec extrêmement peu de moyens, mais il faut considérer que les Log-Files ont probablement déjà été effacés.
      Il y a deux pistes encore vivantes : François Mollins et Jeanette Bougrab. Et il y a une Omerta complète dans les familles impliquées. C’est déjà largement suffisant pour soulever le doute.
      Pour tous ceux qui voudraient se moquer des services français, je rappellerai, que ce sont eux qui ont inspirés et participé à la création du Mossad et qu’ils ont toujours été craints par la sécurité allemande.


    • #1094643

      Moi je les ai fréquenté les tocards du renseignement français : j’en rirais encore si je n’avais pas perdu autant de temps et argent dans cette relation inutile mais, je vous l’assure, hautement burlesque....


  • encore 1 qui devait bien faire son boulot et qui avait du trouver des choses croustillantes et qu’il fallait faire taire !


  • La “clé” de “l’énigme” se trouve peut-être là !!!
    Question à 0 euro : va-t-on investiguer pour connaître les raisons de ce “suicide” ???


  • encore une fois, la preuve que les médias ont des consignes de se taire -

    en tapant le nom du policier sur google actualités, on s’apercoit rapidement que les médias français dominants ne parlent pas de l’info -

    https://www.google.fr/search?hl=fr&...


  • " Mon frère était chez lui ce soir-là et comme il était de permanence, ils l’ont appelé et il est venu au commissariat vers 23h30… "

    Monsieur Fredou, homme sérieux et compétent (donc honnête, il est raisonnable de penser), pas dépressif, sans aucune intention de se suicider, s’en va au bureau sur un appel téléphonique à onze et demi du soir pour se suicider !!!!!!!!!!

    Comme par hasard, les grands merdias font l’omerta sur cette mort, alors qu’elle est liée à un meurtre de masse tel que le pays n’en a pas connu depuis des décennies. Ce dernier fait à lui seul en dit long, très long.

    Ces "journalistes" et leurs merdias se foutent vraiment de la gueule des gens.


  • Super article, très bons commenataires, etc.... OK mais...

    Je comprends toujours pas l’interet de "fabriquer" cette soit disante relation entre Bougrab et Charb... à moins que :
    - C’est vraiment une cinglée qui a voulu profiter d’une réelle petite amourette pour revenir sur le devant mediatique (encore que si Fourest est dans le coup, puisque premiere à en parler, ou c’est l’inverse comme c’est une copine de Boug qu’elle a manipulée,.. bref... )

    - Ou alors c’est un truc de tordu barjot hollywoodien, y a eut une réelle amourette (voir juste liaison de cul), elle a servit d’agent de renseignement sur lui, et pour la disculper de toute accusation meme les plus légère on sort les gros moyens et au grand jour (plus c gros mieux ça marche) en nous sortant la grande histoire d’amour qui finit tragiquement... en plus c bon pour l’emotionnel...

    A part ça vraiment je vois pas l’interet, ni le but...

     

  • Je suis Helric Fredou


  • #1093458

    malgré la chappe de plomb imposée par la propagandastaffel, si cette affaire remonte trop, c’est la jeanette qui risque de connaitre les affres de la dépression.


  • Cette histoire pue de A a Z un vrai 11/09 du pauvre, triste de voir autant de monde lobotomisé et apeuré en mangeant dans la main du system.


  • Quand un fonctionnaire de l’état se fait "liquider" de la sorte c’est que dans l’enquête un chef d’état est impliqué au plus haut point , je veux dire par là que c’est fort possible que l’ancienne ministre Bougrab a dû avoir une liaison avec un chef d’état Français actuel ou passé (Sarko) voire pire avec un chef d’état étranger (Natanyahou) ce qui justifierait de tuer ce policier avant qu’il n’ébruite le problème de haute trahison qu’il vient de découvrir . D’oû le fait que la famille de Charb se désolidarise de Bougrab parce que eux savent exactement ce qu’il en est et ce qu’ils risquent .


  • Plusieurs choses m’étonnent..

    Il leur a dit qu’il devait passer de toute urgence un coup de téléphone et comme ils ont vu qu’il ne revenait pas, un collègue est allé le chercher à son bureau et l’a découvert mort

    Et quoi, entre temps, aucun policier présent dans le commissariat n’as entendu de coup de feu ? Non mais, il y as un silencieux sur l’arme des policiers ?

    Et puis le : il devait passer de toute urgence un coup de téléphone
    Comprendre donc, il devait se suicider de toute urgence ?! (Une envie de se suicider, c’est pas comme une envie d’aller au toilette)

    Bon, je sait pas mais mon intuition, c’est qu’un des "Flics de Paris" est venu étouffer le rapports.

     

    • Non, le postula c’est vraiment qu’on peut se tirer une balle de 9 mm à minuit dans un commissariat sans que personne ne l’entende...mais si vous ne croyez pas celle-là, ils vous en raconteront une autre. Sur le fond ; que personne ne croit à ça est définitivement sans aucune importance, c’est la VERSION OFFICIELLE et pas quelque chose destiné à une quelconque critique. Et si on vous dit qu’après son ’suicide’ on l’a vu clairement sortir par le toit avec des ailes au cul, en faisant des signes d’adieu, c’est pareil, vous avalez, personne ne vous demande votre opinion ou d’exprimer vos doutes, ça ne sert à rien. Par contre personne ne peut vous empêcher de réfléchir a ce qui se passe et d’en tirer de quoi essayer d’y survivre (ce qui risque de s’avérer de plus en plus difficile...).


  • il y a un truc que je n’ai pas compris :
    il travaillait depuis un certain temps sur les menaces terroristes contre Charlie hebdo, ou alors c’est uniquement suite à la tuerie de la veille à Charlie Hebdo, qu’on lui avait demandé de faire une enquète locale, dans la famille Bougrab ?

     

    • Bien sur, quel était l’objet de l’enquête ?


    • Ce que je ne comprends pas c’est l’histoire de l’Africain employé au l’épicerie Cacher qui cache des clients dans la chambre froide ( hum chambre froide bon endroit pour conserver les morts ) et que ce Mr. qui devient un héros a qui on donne immédiatement la nationalité Française ,alors que lui ne reste pas là ,il préfère prendre le monte charge ou on peut y entasser 20 personnes et partir seul sur le toit ,là je ne comprends pas du tout pourquoi tous n’ont pas embarqué avec lui , une chance il n’a pas été tué sur ce toit. et que Dieu lui prête longue vie ?????


  • Effectivement, la mort de ce commissaire (non-relayée dans les merdias alors que ça aurait dû faire la une) et la carte d’identité oubliée dans la voiture, ça commence à faire beaucoup....


  • Un Directeur Adjoint de SRPJ n’est pas un flic de base ! C ’est une "huile" même dans les SRPJ "agricoles"....

     

    • j’avais cru qu’il avait été limogé et que son suicide était dû à une mise au placard .Mais non ! il est revenu à Limoges à sa demande, se rapprochant ainsi de sa famille.
      L’administration donne des promotions, quand les places se libèrent., donc il a eu une promotion au SRPJ de Limoges. Mais aujourd’hui avec les moyens modernes de communication et de liaisons, un flic peut s’occuper d’une affaire nationale, même au fin fond de la Lozère.
      Toutefois, il y a un truc que je n’ai pas compris, est ce qu’il suivait depuis un certain temps les menaces contre Charlie hebdo, ou sa connaissance de l’affaire ne remonte qu’au mercredi 7 janvier 2015 ?


  • "L’utilisateur a supprimé la vidéo." Ben voyons.

    Encore un 11 septembre. Les gens qui restent dans le système avec leurs œillères feraient mieux de remettre en question leur opinion sur le système plutôt que de gober toutes les conneries que les merdias racontent.

    Il y a tellement de preuves de l’hypocrisie gouvernementale que c’en est éblouissant. La première des choses à montrer aux gens est le grand écart entre la "défense de la laïcité" et le diner du crif.
    Je pense que la plupart des Français sont tellement abrutis que même si hollande gardait sa kippa en permanence, peu de gens s’en indigneraient ("ouais ben c’est la liberté, il fait ce qu’il veut.")


  • un commissaire de police qui se donne la mort...y en a mais c est rare et ce n est pas souligné.Bizarre !!
    Ce dernier enquêtait sur une affaire liée à Charlie Hebdo, une puce me gratte l oreille là !!.
    Des perquisitions faites au domicile de la victime alors que la version officielle "suicide avec son arme de service"....qu ils viennent me saisir mes biens persos ils n ont pas le droit. le suicide est "sois disant" établi..ils n ont rien à saisir.


  • toute cette histoire ressemble a une tartine de merde qu’on nous impose de bouffer tous les matins si non tu finis comme " michel " dans le psectacle tout seul qui date de 1997 .


  • Il y a un truc bizarre, Jeanette Bougrab pretend etre la compagne de Charb à la surprise de safamille. Pourtant dans l’hommage à Charlie Hebdo, Luz a dit etre son amant , il est donc homo ce qui fragilise la version de Bougrab, cette femme est tres louche. En plus c’est une UMP proche de Sarkozy, bizarre de s’acoquiner avec un anarchiste libertaire.
    Preuve en video :
    https://www.youtube.com/watch?v=4TY...


  • Quelqu’un pour donner le lien ? la video a "disparu d’ER ...


  • Bon sang mais c’est bien sûûûr ! :)

    Il ne faut pas se demander comment techniquement, l’assassinat de Charb et sa suite a été possible. Il a été possible techniquement puisque il a eu lieu.

    Ca vous rappelle rien ????

    Hervé

     

  • Et si on s’imprimait tous un T-shirt "Je suis Helric Fredou" afin de réveiller le peuple lobotomisé ?

     

  • Afficher les commentaires suivants