Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le mythe du "trou de la Sécu"

À en croire les médias et les débats politiques, la Sécurité sociale serait menacée de faillite par un déficit abyssal. Pour faire face à l’augmentation des dépenses et au vieillissement de la population, notre système de protection sociale, créé en 1945 pour donner « la garantie à chaque homme qu’en toutes circonstances il pourra assurer sa subsistance et celle de personnes à sa charge », serait condamné à se « réformer » sans cesse : déremboursements, réduction des prestations, hausse des cotisations, voire privatisation.

Chercheur au CNRS, Julien Duval renverse les termes du problème : il n’y a pas de « déficit de la Sécu » mais « un besoin de financement » que les gouvernements successifs ont décidé de ne pas satisfaire en multipliant depuis 1993 les exonérations de charges sociales. En effet, l’affaiblissement de la protection sociale découle non pas d’arbitrages techniques mais d’un choix politique : le transfert généralisé des « risques » du capital vers le travail.

Vous souhaitez éviter les grands réseaux de distribution ? Vous pouvez aisément vous procurer cet ouvrage auprès de votre libraire habituel en lui donnant le titre du livre et son ISBN (978-2912107343).

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #20875
    le 05/06/2011 par amedebout
    Le mythe du "trou de la Sécu"

    Les exonérations de cotisations sociales sont passées de 1,7 milliard d’euros en 1991 à 4,7 milliards d’euros en 1994 ; elles ont atteint près de 10 milliards d’euros en 1996 ; en 2002, elles ont dépassé les 18 milliards d’euros ; elles sont passées de 18,69 milliards d’euros en 2003 à 19,68 milliards en 2004 et presque 25 milliards d’euros en 2005 - soit près de 15 fois plus qu’en 1991... censées être compensées par l’État qui y met de plus en plus de mauvaise volonté...

    Depuis l’adoption du premier plan d’austérité de Raymond Barre, en septembre 1976, on ne cesse de nous rabâcher que la sécurité sociale est en déficit !...