Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le nombre de SDF français ne fait qu’augmenter mais la priorité sociale est donnée aux réfugiés

La semaine dernière, la ministre française du Logement Emmanuelle Cosse a proposé de créer un dispositif d’hébergement de migrants chez les particuliers. Cette initiative a suscité une vague de critiques de la part des associations qui aident les SDF, dont le Groupe de Secours Catastrophe Français (GSCF).

 

Dans une interview accordée à Sputnik, le président du GSCF Thierry Velu estime que l’idée de la ministre « aurait dû être mise en avant plus tôt pour éviter certains drames mais aussi pour éviter la confusion que nous avons sur Calais ».

« Nous, ça fait cinq ans qu’on se bat contre un gouvernement totalement fantôme sur le sort des personnes SDF. Parmi celles-ci figurent des personnes que j’appelle des primo-arrivants : ce sont des personnes qui du jour au lendemain par un accident de la vie ou un défaut de moyens financiers pour se loger se retrouvent dehors. Ces personnes ont besoin d’un coup de pouce pour justement qu’ils puissent rebondir. Et actuellement ce coup de pouce n’existe pas », déplore-t-il.

« Le nombre de SDF actuellement en France est évalué entre 140 000-150 000 personnes. L’augmentation est de plus en plus criante parce qu’actuellement vous avez de plus en plus de personnes qui se retrouvent dehors mais qui travaillent. Avec l’hiver qui arrivera au mois d’octobre, au mois de novembre vous allez avoir de plus en plus de personnes qui vont se retrouver dehors », indique l’interlocuteur de l’agence.

Toujours selon lui, les Français, qui vivent actuellement « une conjoncture difficile », n’ont pas pour le moment accueilli l’initiative d’Emmanuelle Cosse.

« Vous avez actuellement à Calais des heurts qui se passent tous les jours, vous avez les CRS, vous avez des pompiers qui actuellement tous les jours interviennent sur la Jungle. Et automatiquement les gens ont peur des réfugiés », explique-t-il.

« Vous avez actuellement les Français qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts, vous avez des Français qui de plus en plus ont peur du chômage, vous avez des Français qui de plus en plus ont peur des attentats. Et on leur dit : si vous voulez, on va proposer d’accueillir un réfugié chez soi », conclut M.Velu.

 

À lire, chez Kontre Kulture

 

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Puisque si il y a de plus en plus de SDF c’est aussi (entre autres) à cause du chômage.
    Pas plus tard que la semaine dernière, juste avant de démarrer et quitter le parking d’un supermarché (enseigne bien française et donc ici en France) je vois 3 ouvriers qui finissaient de bosser sur l’aile du dit supermarché, puis passer près de moi.

    Je sais pas quelle langue ils parlaient, mais en tout cas une langue d’un pays de l’est ça c’est sûr... et pas juste un, les trois.
    Bientôt eux aussi ils vont râler sur les migrants qui piquent le boulot de nos ouvriers "polonais" ?

     

    • Le premier problème pour un SDF c’est de trouver un boulot à sa mesure. On ne travaille pas directement dans le batiment quand on a passé plusieurs mois dans la rue. C’est stupide. De même que la plupart des migrants sont inaptes à travailler directement, ne serait-ce qu’à cause de la langue et du niveau. Ce qu’il faut c’est une volonté de sortir les SDF de la détresse où ils sont et d’agir en conséquence. Mais il y a déjà bien longtemps que l’Etat a laissé tomber les siens.
      J’ai travaillé dans une association de charité. Je dirais que 80% était des gens d’origine africaine dont beaucoup de maghrebins et 15% des gens d’Europe. Les SDF on en voyait pratiquement jamais. Enfin, si, on avait notre SDF communicationnel qui servait à nous promouvoir auprès de gens qui n’auraient jamais imaginé où allaient les dons qu’on recevait.


  • Dans les gigantesques appartements de fonctions de ces ministres il doit y en avoir de la place pour accueillir des migrants. Une partie des notes de frais et autres avantages pourront aider ces migrants.

    On sent le cynisme et la volonté d’humilier le "bétail". Elle en a appris des choses avec Denis.

     

  • https://www.youtube.com/watch?v=vRi...
    A partir de 4:00
    Révélation à 5:00
    Je me disais bien que j’avais vu çà sur ER
    Riche de sens, mais attention à votre tension artérielle en regardant çà


  • " priorité sociale est donnée aux réfugiés"

    Normal, c’est le cœur du plan Goudenove-Kalergie qui a tant inspiré les Monnet, Cassin, Blum, Mendès-france, Jean Zay ....et tous ces grands "Européens"cosmopolites


  • Honte à Nous ! Aucun de nos compatriotes (je veux dire né en France ayant travaillé ici etc ......), ne devrait se retrouver à la rue, cela devrait être impossible ! Quand aux migrants, Ils sont en situation illégale, il suffirait d appliquer le droit existant .


  • J ai deja passé une nuit dehors étant jeune, au moi d octobre en Bretagne ( armée) sans toile de tente ni rien, Je peux Vous dire que je m en rappellerais toute ma Vie . .


  • Ecoutez aussi Toubon le défenseur des droits,qui a une franche priorité pour les etrangers ,les francais auront bientot moins de droits que les sans papiers , qualification qui ne va dailleurs pas tarder a etre supprimée . C’est progressif pour nous endormir et nous habituer.


  • Le nombre de SDF qui font la manche dans le metro ne cesse d’exploser.
    Il est désormais impossible de faire un trajet sans être sollicité par l’un d’entre eux.

    Les abords du périphérique sont envahis par les miséreux et les migrants.
    Sur les trottoirs il arrive fréquement de devoir enjamber les SDF allongés par terre.
    Les parcs publics avec des points d’eau ou des bassins sont pris d’assaut le soir pour la toilette par les migrant et les clochards.

    Mais "ça va mieux" d’aprés notre président...


  • Non ,mais madame Cosse ,qui d’ailleurs porte bien son nom, car je pense que les cosses se sont déconnectées dans le cerveau et doivent se balader et ont finies par se toucher .Pour être ministre ,ce qui est pour elle inespéré et sortir ce genre d’ânerie,révèle la pensée inconsciente et démoniaque de cette femme ,qui ne peut avoir un brin de compassion pour nos SDF .Autrement dit ,veuillez aider les étrangers et laissez crever nos SDF .HALLUCINANT !


  • Venant de pays en guerre où règne le chaos, ces réfugiés accepteront des emplois sous-payés pour un temps de travail bien plus grand que nous. Et c’est du pain béni pour le "patronat", d’ailleurs les allemands ne s’en sont pas cachés il me semble.
    C’est pour ça qu’on les accepte par centaines de milliers. Il y a forcement une logique marchande derrière. Entre autres.


  • Pendant ce temps là, dans l’Allemagne de 2016...

    https://francais.rt.com/internation...


  • Il y a un ordonnancement naturel et traditionnel des choses... donc logique que nos Anciens ont toujours vécus de génération en génération.
    Nous devons en premier nous occuper de nous afin de ne pas être une charge pour les autres. Puis il convient de prendre soin de notre conjoint, de nos enfants, de notre famille (parents/grands-parents, de nos cousins, de nos voisins... et ensuite seulement des autres... en premier lieu de chez nous, bien sûr !
    Maintenant, le système nous fait croire qu’il est normal de "déshabiller Paul et Martine pour habiller Mustapha et Mamadou, ou Tchang, par exemple..."
    Cela n’a pas de sens : on n’a jamais vu çà dans toute notre Histoire. Ni dans toutes les civilisations du monde et de tous les temps. Chacun s’occupe d’abord des siens !!!
    Ce qui se passe actuellement est profondément injuste et immorale.
    Il y a des jeunes gens qui ont remarqué ce problème visible dans nos rues - ils suffit d’observer ! -
    Ces jeunes gens allaient en priorité vers les nôtres à la rue, en grandes difficultés, et souvent murés dans la honte et le mutisme... délaissés par les institutions et les associations qui s’occupent déjà des clandestins et des étrangers.
    Alors, des associations "anti-racistes" ont porté plainte contre cette association de jeunes étudiants catholiques, car ils favorisaient, d’après eux, en premier lieu les "blancs."
    A ce propos : je vois de plus en plus de femmes blanches dans la rue. C’est une honte ! C’est déjà très dur pour un homme... de survivre dans la rue.
    Je pose la question :
    - quelle est l’association charismatique qui ne s’occupe pas d’abord des gens de sa communauté ?!
    Bref, on se moque de nous !
    Conclusion :
    On nous ment. On veut nous culpabiliser. On veut anéantir notre Pays et notre civilisation.
    C’est un fait : on veut nous tuer jusqu’aux derniers d’entre-nous, si nous ne faisons pas allégeance, d’une manière ou d’une autre, au système.
    Nous sommes légitimes chez nous, la terre de nos Anciens. Nous avons hérité d’un beau Pays, d’une belle Histoire qu’il faut rétablir. Nous devons rétablir notre spiritualité chrétienne la vraie, si nous ne voulons pas mourir... Nos ennemis ont tout fait pour qu’il en soit ainsi depuis longtemps.
    Vive La France Libre !

     

  • Faire passer en premier les clandestins qui sont des délinquants, car ils viennent illégalement en France, avant les SDF est choquant.

    Chose aussi choquante, parmi les 150 000 SDF, il y a aussi 50 000 enfants !!!

     

    • 50 000 enfants ?! Quelle honte !
      Les Français doivent se réveiller sinon nous allons tous finir comme des esclaves ou à la rue... chez nous.
      Ils peuvent aussi nous mettre à la porte ; hors de France lorsqu’ils auront installés les autres envahisseurs à notre place et à la place de nos enfants... c’est ce qui s’appelle le grand remplacement.


Commentaires suivants