Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le pape François à la synagogue de Rome

Le message du Christ aux oubliettes

Prévue, attendue, louée, honorée, exploitée, le pape François a donc effectué sa première visite au Temple Majeur de Rome, la synagogue sise dans le ghetto, dimanche 17 janvier 2016.

Pour l’occasion, le vicaire du Christ s’est présenté « en tant qu’Évêque de Rome » bien que sa démarche engage toute l’Église selon ses propres mots : « Lors de cette première visite que je fais dans cette synagogue en tant qu’évêque de Rome, je désire vous exprimer, en l’étendant à toutes les communautés juives, le salut fraternel de paix de cette Église et de toute l’Église catholique. » Dommage ! On aurait préféré que l’Église universelle soit en dehors du coup !

Accueilli dans l’après-midi par la présidente de la communauté juive de Rome, Mme Ruth Dureghello, puis par Renzo Gattegna, président de l’Union des communautés juives d’Italie (UCEI), et par le Grand rabbin de Rome, Riccardo Shmuel Di Segni, François est rentré dans une synagogue comble où 1500 personnes, la plus part appartenant à la communauté juive de Rome mais aussi d’Europe et du monde, dont de nombreux rabbins, l’attendaient. Étaient présents également les cardinaux Koch et Kasper, le président et président émérite du Conseil pontifical pour la promotion de l’Unité des chrétiens.

Madame Ruth Dureghello a prononcé le petit mot d’accueil dans lequel elle a tenu à affirmer que « tous doivent dire au terrorisme de s’arrêter. Pas seulement le terrorisme de Madrid, de Londres, Bruxelles ou Paris, mais aussi celui qui frappe tous les jours Israël ». Elle a remercié également le pape François pour avoir dit l’an dernier à une délégation juive qu’« une attaque délibérée contre Israël était de l’antisémitisme ». Et les attaques et les bombes contre la Palestine, le martyr des enfants et femmes palestiniens que sont-ils ? Juste des petits dégâts collatéraux du grand Israël ? Ni du racisme ni de la haine contre les arabes palestiniens ? On ne peut qu’être stupéfait de cette outrecuidance.

Le représentant du Christ sur terre, faut-il lui rappeler son rôle tellement cela a été occulté durant cette rencontre, a pris ensuite la parole dans un discours, sensiblement le même que ces messages humanitaristes. Écologie, terrorisme, violence, paix à construire, avenir bon à rechercher, furent les thèmes abordés sous l’angle des responsabilités particulières des catholiques et des juifs dans l’avènement de ces temps meilleurs, plutôt New Age d’une époque d’apostats et de décadents : « Ensemble, en tant que juifs et en tant que catholiques, nous sommes appelés à assumer nos responsabilités pour cette ville, en apportant notre contribution, avant tout spirituelle, et en favorisant la résolution des différents problèmes actuels. » Avant, le pape avait cependant rappelé que les juifs, selon l’expression chère de Jean-Paul II, sont nos « frères aînés » dans la foi. Mais de quelle foi parlent-ils, ces papes conciliaires, à des juifs qui refusent le Christ et ont rompu leur alliance avec Dieu en ne reconnaissant pas son Fils comme le Messie ?

50 ans de Nostra Aetate obligent, François a tenu à saluer l’approfondissement persévérant et constant de « la dimension théologique du dialogue judéo-chrétien » selon l’expression pontificale, que les Pères et les docteurs de l’Église d’avant Vatican II avaient cependant traitée et résolue dans un dimension surnaturelle centrée sur le Christ, pierre angulaire de la doctrine catholique traditionnelle.

Lire la suite de l’article sur medias-presse.info

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1375100

    Le pape François, grand initiateur du noachisme ?

     

    • #1375228
      le 18/01/2016 par Sauve qui peut
      Le pape François à la synagogue de Rome

      Exactement ! Si lui, est le représentant chef suprême de l’église catholique ?... on connaissait les dérives suscitées par Vatican ll , en 45 ans : on a vu les églises se vider , transformées en salle de spectacle , appartements , ou abattues ...les fidèles convertis au " Madison" autour de l’autel ...mais notre Pontife , nul doute , s’est grisé des fumées de satan qui embaument le saint siège ...depuis tout ce temps ! Effectivement la nouvelle religion des mondialistes a trouvé son mentor !


  • #1375134

    L ’approfondissement de la soumission par la trahison de la foi et du message du Christ . Je n ’aime pas d ’ailleurs pas sa figure à ce pape : molle comme son discours .


  • #1375145
    le 18/01/2016 par Arrière garde
    Le pape François à la synagogue de Rome

    Il se décalotte et on ne voit plus qu’une kippa, chapeau !


  • #1375165
    le 18/01/2016 par curtis newton
    Le pape François à la synagogue de Rome

    On commence à comprendre l’éviction de Benoît XVI... Vous savez, celui qui avait un passé "neo-nazi" dans les jeunesses hitlériennes... Mais "François" est tellement plus sympa. Il aime le foot, Boca Junior en particulier je crois, achète ses lunettes lui-même chez un opticien de Rome devant des passants médusés, etc... C’est vrai qu’il est plus sympa François. Et tellement docile...

     

    • #1375311

      C’est une vedette médiatique de la religion,
      comme Obama,vedette médiatique de la politique.
      Deux hommes de paillette ,des mêmes maîtres !
      Et nous..........les paillassons !


    • #1375388
      le 18/01/2016 par masque de chair
      Le pape François à la synagogue de Rome

      "Et tellement docile

      "

      Une fois pour toutes, ceux qui prétendent réfléchir pourraient-ils arrêter d’édulcorer la réalité ?

      Quand on me parle de "docilité", chez les grands de ce monde, je pense plutôt à "complicité".

      Même chose quand il s’agit de "naïveté", d’"inconscience", etc. Complices, vous dis-je, complices ! - et donc coupables par la même occasion.


  • #1375168

    C’est typique du dérèglement des esprits d’aujourd’hui : concilier les contraires


  • #1375191

    Si cela ne suffit pas pour comprendre où nous mène ce pape, le noachisme, voilà ce qu’il dit lui-même :
    https://www.youtube.com/watch?v=uVN...

     

  • #1375226

    Ça me donne envie de me convertir a l’islam .
    C’est le Chalgoumi catholique notre pape .

     

    • #1375660

      Les religions monothéistes ont le même Dieu et les mêmes textes ; ce sont les talmudistes de Babylone qui ont réécrit l’histoire ...


  • #1375251
    le 18/01/2016 par toto la ciboulette
    Le pape François à la synagogue de Rome

    Quand ils sortiront Jésus de sa marmite d’excréments, on reparlera du dialogue inter religieux, en attendant phosphore blanc pour tout le monde, catholiques comme musulmans.

    Je me demande si ce pape a fêté les 10 ans du ghetto de Gaza, il me fait penser à Marek Halter et sa gueule enfarinée qui vient monter une équipe de foot dans ce camp de concentration moderne pour la réconciliation des peuples.

    Comme ça pendant qu’on s’agite et qu’on plante des arbres pour la paix, l’avant garde de l’humanité peut continuer à voler, torturer, spolier et assassiner en toute tranquillité.

    Les activiste pour le boycott sont condamnés pour une demande de justice excessive, ils ne peuvent comprendre ce formidable petit pays (argument choc quand on a plus rien à dire, mais étrangement non applicable à l’Afrique du sud, du temps de l’apartheid).


  • #1375266

    Le "pape" François s’abaisse et se prostitue une fois de plus devant la Synagogue. Mais la Synagogue, la maîtresse-prostituée de l’ordre anglo-saxon, va faire fi de tous ses salamalecs. L’Ordre anglo-saxon a déjà décidé, en vertu d’un voeu de revanche à la base même de sa fondation, que le proche avenir de Rome, comme aussi de Paris, la fille aînée d’Israël qui doit se sacrifier pour éviter à sa mère et prendre sur elle son karma négatif accumulé, va être à l’ombre de l’ISIS.


  • #1375269

    le pape....serviteur du Christ ?? ahahah, j’ai bien rigolé en lisant ça. J’ai trouvé plus drôle que Dieudo sérieux.


  • #1375290

    Avant le pape avait cependant rappelé que les juifs, selon l’expression chère de Jean-Paul II, sont nos “frères aînés” dans la foi. Mais de quelle foi parlent-ils ces papes conciliaires à des juifs qui refusent le Christ et ont rompu leur alliance avec Dieu en ne reconnaissant pas son Fils comme le Messie !



    C’est exact, les Juifs sont nos "frères ainés" comme Esaü est le frère ainé de Jacob (Jacob est appelé Israël. Ce qui signifie que les chrétiens sont les véritables héritiers de la Promesse. Il faut ajouter que Jacob et Esaü se réconcilient Gn 33) ou comme Caïn est l’ainé d’Abel (Le parallèle avec la mise à mort du Christ par les autorités juives est évident : Cain est jaloux, Abel est innocent, berger, le premier homme à mourir, il préfigure le sacrifice du Christ).

    Conclusion : Il ne faut pas prendre le pape pour une bille (et avoir quelques notions de culture biblique pour saisir les subtilités).

    Quant aux propos tenus par d’autres, le pape n’en n’est pas responsable.
    Pour ce qui est du message du Christ, il est absolument impossible d’aborder des questions théologiques dans ce genre de rencontres, c’est aller au devant de controverses irréductibles, il vaut mieux y participer dans un esprit de charité et de réconciliation.

    Concernant l’attitude des chrétiens vis à vis des juifs : ils attendent ardemment leur retour dans l’Église, Car si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une résurrection d’entre les morts ? (Paul, Épitre aux Romains C11,v15) et ce n’est pas par la brutalité qu’ils espèrent obtenir leur conversion.

    L’église catholique, dans sa dimension humaine a toujours subit les assauts extérieur et intérieur (clergé dévoyé) de l’Ennemi, il n’y a jamais eu un "âge d’or" où tout était parfait ici bas (confondre citée terrestre et citée céleste = début de l’hérésie). Si le clergé est critiquable, il faut faire preuve de discernement et ne pas rejeter tout en bloc. Quant à certains chrétiens ils devraient d’abord se demander ce qu’ils font eux même pour l’Église plutôt que jouer les purs et jeter la pierre.

     

    • #1375414
      le 18/01/2016 par Vent Couvert
      Le pape François à la synagogue de Rome

      Assez d’accord bien que l’on puisse contester le peuple juif comme frère ainé de l’Eglise. Le judaïsme d’aujourd’hui, c’est le talmudisme d’hier, le pharisaïsme d’avant hier. En quoi le pharisaïsme serait-il l’ainé du catholicisme ?

      Ainsi posé le problème vous apparait bien plus complexe que vous ne l’aviez cru au premier abord.
      La réalité est plutôt celle-ci : « Ce n’est pas le christianisme qui procède du judaïsme, c’est le judaïsme qui procède proleptiquement du christianisme ; il en procède comme ce dans quoi ce dernier s’anticipe, de même que le génie grec s’était anticipé dans la spéculation orientale (panthéisme). Tel est le sens de l’épisode biblique (Genèse 38, 24-30) de Pharès et de Zara, deux jumeaux nés de l’union de Juda et de sa belle-fille Tamar ; la main qui sort la première du ventre de la mère est destinée à être entourée d’un fil rouge (pour identifier l’aîné), mais, avant qu’on ne puisse lui faire porter ce fil, la main rentre dans le ventre de la mère et une main du second enfant apparaît ; le véritable aîné est celui qui apparaît en second. C’est le christianisme qui est l’aîné du judaïsme. Les Juifs ont été infidèles à leur propre révélation, et c’est pourquoi il y a un problème juif.
      La religion est ce qui relie, et le médiateur est indubitable quand le témoin est son propre témoignage, ainsi quand c’est Dieu qui se révèle aux hommes en se faisant lui-même homme sans cesser d’être Dieu. Ce qui suppose que Dieu soit trinitaire : un en trois personnes. Dieu est transcendant au monde et capable de lui être immanent. Il est transcendant au monde par son être substantiel, et immanent au monde sous deux rapports : par sa causalité, et aussi par son Incarnation. De ce fait, il est dépassement du judaïsme (qui ne le concevait que comme transcendant). Parce qu’il le dépasse en tant qu’il l’assume, il ne laisse rien du judaïsme qui s’en trouve vidé. Le christianisme ne s’oppose pas essentiellement au judaïsme (comme si tout son être n’était qu’à nier quelque chose dont il ne serait pas ontologiquement l’origine), il n’a pas besoin de s’opposer à lui pour exister et pour s’affirmer, il le dépasse en l’exténuant, il le vide de lui-même, comme le papillon par rapport à la chrysalide qu’il fait être en s’y anticipant.Le christianisme intègre, ainsi catholique, s’oppose au judaïsme à la manière dont un papillon s’opposerait à une chrysalide qui ne veut pas mourir et qui prétendrait continuer à vivre à la place du papillon. »


  • #1375300
    le 18/01/2016 par Georges 4bitbol
    Le pape François à la synagogue de Rome

    Je me permets de conseiller aux lecteurs d’E&R les vidéos d’Arnaud UPINSKY qui relate la manière scandaleuse d’aborder le Saint Linceul de Turin par le pape anchois, lors de la dernière ostentation en mai 2015. Tout est dit, tout est clair.

     

    • #1375629
      le 19/01/2016 par Scutigere
      Le pape François à la synagogue de Rome

      Sur une image PLANE à l’échelle de mon visage, je mesure 15 cm d’une oreille à l’autre...
      si j’enroule mon visage dans une serviette (ou un "linceul") et que je déroule, je mesure 30 cm d’une oreille à l’autre...
      Conclusion, soit le personnage du linceul de Turin était plat comme une limande soit c’est uns esbroufe de première (plus c’est gros, plus ça passe).


  • #1375304

    Notre PERE qui êtes aux Cieux...Va falloir redescendre sur terre pour nettoyer tout ce merdier !!! ou une petite interview ICI si pas le temps ! Merci !!!

     

    • #1375516

      Demande à Zeus parce que leur Dieu n’existe pas ! Ce ne sont que "des sorciers" ayant le don d’être capables de faire exister des fables que l’on gobent comme les enfants gobent celle du père Noël...


  • #1375351
    le 18/01/2016 par Aiguiseur de guillotines
    Le pape François à la synagogue de Rome
  • #1375360

    Mon cher Pape, revoyez un peu vos fondamentaux !
    http://www.egaliteetreconciliation....


  • #1375366
    le 18/01/2016 par HéritagedenosPères
    Le pape François à la synagogue de Rome

    Avec la vidéo récente du pape pour l’année jubilaire, théologiquement je ne vois plus ce que François a à faire à la tête de l’église catholique, on va vers du pur syncrétisme universalisme bisounours ?.
    A terme le pape devrait vite rejoindre un groupe New Age ?
    Avec le New Age mélange tout, en s’intéressant à la télépathie, le pouvoir des cristaux, les « enfants indigos », le channeling, les théories Gaïa, sans oublier la Kabale …


  • #1375411

    il doit avoir une autre interprétation de judas que moi ...

    mais le sanhédrin n’avait il pas dit qu’il devait être poursuivi pour antisémitisme ? c’en est où cette histoire ? il se prosterne et on oublie ?


  • #1375434
    le 18/01/2016 par Antinomas
    Le pape François à la synagogue de Rome

    "Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’antéchrist. L’Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation" dit le message de La Salette (apparition de la Vierge Marie en 1846). Cette fois, c’est parfaitement visible. Heureusement il restera l’Eglise Orthodoxe pendant cet âge sombre.

     

  • #1375435
    le 18/01/2016 par Zarathousthra
    Le pape François à la synagogue de Rome

    Après 2000 ans de lutte, en vain, contre le judaïsme, l’Eglise mourante tend la main aux juifs... Ça ne fait décidément pas envie cette religion.


  • #1375441
    le 18/01/2016 par antiApape
    Le pape François à la synagogue de Rome

    Un signe ? Ben déjà, les pourritures journalistiques entre autres, comme voulu par cet anti-pape, ne disent plus Sa Sainteté, ni Le Pape François, ni le Saint-Père, juste "François"... Même Hollande n’aurait pas osé se faire affubler ainsi. Cette, enfin ce **** est dit le dernier selon la prophétie (St Malachie par exemple), mais peut-être l’avant dernier ou l’avant-avant-dernier, avec un jour l’avènement d’un "Pape" réel, depuis si longtemps remplacé par ces "cornutos" et qui correspondra à la prophétie. Là, depuis Vatican II, ce ne sont que des satanistes...


  • #1375465

    quel "représentant du Christ sur terre" ? Jamais le Christ a reclamé un représentant ! Jamais ! jamais de la vie le message du Christ se transmet par un "Représentant". On n’en a pas besoin ! Le message central du christ était d’agir dans l’esprit de son message, mais jamais, jamais de la vie de suivre les instructions d’un représentant. On s’en tape des représentants, on ne vend quand-même pas de fers à repasser !

     

    • #1375718

      Le Pape prépare son prochain positionnement dans la future religion globale : le Nohaisme...
      Il a une boutique à faire tourner, et puis pape c’est mieux que la mine...
      D’un autre côté, il ne représente d’une faction de crédules superstitieux tout au plus, c’est dire son importance... Le message christique est une invention rodée sur des siècles, la réalité du personnage Jésus est des plus ténue, donc ce que fait ou pas le pape...


    • #1381536
      le 26/01/2016 par Morovaille
      Le pape François à la synagogue de Rome

      Avant d’affirmer les choses de façon péremptoire, il faudrait lire les Évangiles. Le Christ dit à Pierre : "tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église". Si ce n’est pas avoir un représentant... On le voit aussi envoyer ses apôtres prêcher son message en leur demandant explicitement de transmettre ce qu’ils ont reçu, expressions qu’on retrouve beaucoup dans les lettres qu’ils écrivent ensuite. Ce ne sont pas les représentants du Christ ?


  • #1375595

    Comme l’a dit un intervenant, il faut relativiser. Ce que font les papes depuis Vatican 2 n’est autre que l’application de "Nostra Aetate" à la lettre. Mais il faut rappeler que ce document dit ceci également ;

    Toutefois, elle (l’Eglise) annonce, et elle est tenue d’annoncer sans cesse, le Christ qui est « la voie, la vérité et la vie  » (Jn 14, 6), dans lequel les hommes doivent trouver la plénitude de la vie religieuse et dans lequel Dieu s’est réconcilié toutes choses [4]. Elle exhorte donc ses fils pour que, avec prudence et charité, par le dialogue et par la collaboration avec les adeptes d’autres religions.

    L’Eglise contrairement à ce que l’on pense est dans la continuité de son message. Nostra Aetate a juste permis de démontrer que la graine de la foi en Christ se trouve particulièrement chez les juifs et les musulmans parce qu’ils croient aussi en un Dieu unique. Mais comme l’extrait ci-dessus le démontre, elle réaffirme qu’il n’y a pas d’autre chemin que le Christ.

    Le problème ce ne sont pas que les textes, c’est surtout la sur-interprétation de ces derniers par certains papes et cardinaux, en particulier JPII et François. Le jeune Ratzinger (futur Benoit XVI) qui a participé dans l’ombre du cardinal Frings à ce concile a par la suite compris les dérives possibles et est devenu plus conservateur.
    Il a réaffirmé la validité des textes tout en y mettant un bémol, une bride ; ces textes ne sont pas une rupture changeant considérablement l’Eglise comme le voudrait les progressistes (en poussant encore davantage l’interprétation des textes pour transformer l’Eglise en gigantesque association philantropique et faire passer le sacrée après) ces textes sont selon Benoit XVI dans la continuité historique de l’Eglise. C’est la fameuse herméneutique de la continuité qui lui tient tant à coeur, mais qui du coup pose une condition limitée à l’interprétation du concile par elle même.
    Durant son pontificat il a essayé de se réconcilier avec la fraternité St pie X, il a réaffirmé la vérité de la religion catholique sur les autres (le fameux, le contesté mais excellent discours de Ratisbonne en 2006), il a remis la messe tridentine en avant ; Summorum Pontificum etc

    Certes, il y a beaucoup à redire, mais tout n’est pas à jeter à Rome comme le voudrait bien les ennemis de l’Eglise, au contraire..Seul les charognards s’attaquent à un blessé.
    En espérant des jours meilleur au Vatican et cela arrivera pour bientôt à coup sûr.


  • #1375656

    "Avant, le pape avait cependant rappelé que les juifs, selon l’expression chère de Jean-Paul II, sont nos « frères aînés » dans la foi. "

    Il est là le véritable problème des religions "monothéistes". Croire que le judaïsme a précédé le christianisme qui lui-même a précédé l’islam. Quelles sont les bases réelles de cette chronologie ? La Bible, écrite on ne sait quand, par qui vous savez !

    Je suis content d’être musulman ; on nous enseigne dans le Coran qui sont les falsificateurs et les diviseurs ...

     

    • #1375711
      le 19/01/2016 par Georges 4bitbol
      Le pape François à la synagogue de Rome

      @awrassi
      Le coran provient d’une secte christiano/judéenne : les Nazoréens associés à des tribus arabes du Hedjaz pour la reconquête de Jérusalem et qui commencera par la défaite de Muta
      Il y a plus de citations sur Moïse et Jésus que de MHT(3). Les plus anciens corans sont écrits dans une langue simpliste, sans voyelles, sans ponctuation, nombres de consonnes ayant des sens différents, donc source de confusions et difficilement déchiffrables même par des experts théologiens musulmans d’aujourd’hui.
      Comme les juifs avec la Bible et les Chrétiens avec le Nouveau Testament, il fallait un "livre" pour ces tribus et une seule théologie pour unifier et conquérir qui facilitera le djihad.


  • #1375738

    Il est grand temps de la dire haut et fort : quel gros c****rd celui-là.

    Ce n’est pas la première ni la dernière fois qu’il ’’omet’’ ne serait-ce que de mentionner Notre Seigneur. Comment peut-on être Chrétien sans la Christ ? Les Chrétiens éveillés ont très bien compris sa démarche de haute trahison, il suffit de répondre à la question : enlevez le Message du Christ que reste-t-il ?...
    JAMAIS. Il est temps AUSSI de le congédier.Plus vite cela sera fait mieux cela sera !!!


  • #1375744

    Ce n’est qu’une question de temps avant le retour de la vraie foi dans l’Eglise catholique qui n’en a été amputée que partiellement. Le progressisme (drôle de nom) de certains prélats catholiques à ses limites lorsqu’il y a une profonde baisse dans la foi.

    C’est le cas des progressistes qui se réfèrent aux hommes, avant Dieu. Ils n’ont donc plus la foi, leurs sort et scellé depuis le début. Les jours sont comptés pour les infiltrés du Vatican et les profiteurs de l’Eglise. Il est fort à parier que les vrais hommes d’Eglise ont identifiés le mal en son sein depuis un moment ; les "progressistes" comme le démontre certains faits du pontificat de Benoit XVI n’ont pas réussi à s’imposer complètement.

    L’Eglise qui est au centre des attaques des mondialistes depuis plus de deux siècles.
    Bien que très affaiblie, elle est toujours là malgré l’apparente facilité de détruire un système pyramidale (qui est paradoxalement à la fois sa force et sa faiblesse) avec le Christ tout en haut bien sûr.
    Malgré les révolutions du passé, le laïcisme, les guerres mondiales, le communisme (en particulier italien), l’avènement et la chute de différents empires plus en arrière, le modernisme, le consumérisme, la dictature de la raison sans Dieu...
    Tant d’occasions d’en finir avec l’Eglise, tant de fois où elle a été attaquée jusqu’en son sein... En vain. C’est assez étonnant pour ne pas dire miraculeux. Cela confirme q’elle dérange particulièrement les mondialistes.
    La vérité dérange dit-on...

    Le point sur la raison sans Dieu est le plus important de très loin, car il est au centre de la crise de l’Eglise. Benoit XVI l’a identifié depuis longtemps malgré que beaucoup ne l’aiment pas. Il faut suivre son parcours depuis le début.

    https://www.youtube.com/watch?v=WDr...
    Il parle français ici en 2001 à Paris, sur la raison et la foi.

    Ainsi que le discours de Ratisbonne ;
    https://w2.vatican.va/content/bened...

    Est-ce pour cette raison qu’il a été forcé de démissionner ? Peut-être, entres autres. Il y a des rumeurs comme quoi certains cardinaux progressistes (Kasper, Danneels) l’auraient fait chanter pour mettre l’argentin à sa place.

    Benoit XVI a ouvert une brèche malgré tout ce qu’on peut dire sur lui. Son pontificat qui semble apparemment effacé par rapport à François et Jean-Paul 2 est en réalité bien plus lourd de sens et révélateur. Le temps le lui rendra.

     

  • #1375965

    Le judaïsme n’est pas " le frère aîné" du christianisme.
    Les deux ont le même age.
    Le christianisme commence avec le Christ .
    Le judaïsme commence avec Judas.

    Avant, ce sont des israélites. Évitons des synonymes trompeurs.


  • #1376059
    le 19/01/2016 par Chevalier Kadosch
    Le pape François à la synagogue de Rome

    Le frère François convoqué à la synagogue de Rome !


  • #1376386

    Nul ! Déjà, dans son cas, on ne se fait pas appeler "François", pourquoi pas carrément Jésus tant qu’on y est. Non, Yannick çà aurait eu de la gueule. Merde, Yannick pour faire la promo du noachisme....


  • #1376698
    le 20/01/2016 par samsonbest
    Le pape François à la synagogue de Rome

    Quand la religion catholique vient d’un endroit tres precis
    et nous voulons disserte sur ce faite, ouah....qui on est, ne
    pas oublier qu’on est que de pauvres humains..de passage
    en plus et les voies du seigneur sont impenetrables


Commentaires suivants