Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le préfet de police de Paris remplacé pour avoir autorisé les manifestations propalestiniennes ?

Vendredi 21 avril, Michel Delpuech, nouveau préfet de police de Paris, entre en fonction. Il remplace Michel Cadot, officiellement « hospitalisé pour une durée indéterminée, après s’être blessé en chutant de vélo ».

 

Encensé par le Crif, Delpuech s’était distingué dans le passé par ses interdictions de manifestations prônant le boycott d’Israël.

 

JPEG - 186.6 ko
Le nouveau préfet de Paris Delpuech et ses gardes du corps

 

Particularité de Cadot : malgré sa participation incongrue – le 30 mai 2016 – à la célébration d’Israël aux Folies Bergère, l’homme était dans le collimateur du Crif en raison de son autorisation répétée aux manifestations propalestiniennes organisées à Paris.

La dernière fut la plus controversée : le 1er avril, un rassemblement exigeait notamment « la séparation du Crif et de l’État ».

Des groupuscules sionistes comme Europe-Israël et JSS News avaient alors dénoncé le « nazisme » de cette manifestation et le « laxisme » du préfet de police.

Détail à souligner : la section antiterroriste de la préfecture de police de Paris est chargée – avec la DGSI – de l’enquête relative à l’attentat survenu aux Champs-Élysées jeudi 20 avril.

À noter : Cadot fut également celui qui avait confirmé au journaliste François Malye avoir entendu Bernard Cazeneuve lui prédire un attentat imminent « qui ferait 130 morts »... quelques heures seulement avant les évènements survenus le 13 novembre 2015 qui firent effectivement 130 morts.

La terrible dépendance des représentants de la République,
lire sur Kontre Kulture

 

Les préfets Delpuech et Cadot, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents