Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le président iranien Rohani rachète les valets de l’Amérique

Pluie d’or pour la France et l’Italie

Le président iranien Hassan Rohani a effectué une visite de quatre jours en Italie et en France la semaine dernière, après que l’Union européenne (UE) et les États-Unis ont levé les sanctions contre l’Iran après la signature d’un accord sur le programme nucléaire de Téhéran en juillet dernier. Après la visite de Rohani en Italie et en France, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walker Steinmeier s’est rendu à Téhéran mercredi de cette semaine.

 

Après avoir fait pression sur l’Iran pour qu’il signe l’accord nucléaire et accepte les concessions proposées, les puissances impérialistes européennes se bousculent pour se repositionner dans une économie de 400 milliards de dollars ayant la quatrième plus grande réserve de pétrole du monde et un marché de consommation de près de 80 millions de personnes. L’Europe était le plus grand partenaire commercial de l’Iran avant l’imposition des sanctions. Au cours de son voyage en Europe, le premier par un président iranien depuis 16 ans, Rohani était accompagné d’une délégation de 120 responsables et hommes d’affaires.

Avant d’arriver en Italie lundi, Rohani a dit : « Après l’accord nucléaire, nous voulons préciser la feuille de route, à moyen et long terme, de notre relation avec l’UE, et en particulier avec l’Italie et la France… Je serai à Rome et à Paris pour parler de différents projets économiques, et peut-être en arriver à des résultats concrets, comme la construction automobile et la modernisation de notre aviation civile. »

En Italie, Rouhani a eu des entretiens avec le président Sergio Mattarella et le premier ministre Matteo Renzi et a participé à un forum d’affaires Italie-Iran. D’éminents dirigeants d’entreprises italiennes, dont Claudio Descalzi d’Eni SpA, et le président directeur général de Fiat Chrysler, Sergio Marchionne, devaient assister à un dîner avec Rohani plus tard lundi. Lors d’une conférence de presse, Rohani et Renzi ont loué les accords signés entre l’Italie et l’Iran ; Renzi a dit que ce n’était « qu’un début » pour les deux pays.

Des entreprises italiennes ont accepté des contrats d’une valeur d’environ 20 milliards d’euros avec l’Iran. Le Groupe Danieli, l’un des plus grands fournisseurs d’équipement, a signé des accords d’une valeur approximative de 5,7 milliards dollars pour fournir des machines à l’Iran et mettre en place dans le pays des usines sidérurgiques et d’aluminium. La compagnie pétrolière Saipem et le Chemin de fer de l’État italien ont également signé un protocole d’entente avec Téhéran. Les chantiers navals Fincantieri ont signé plusieurs accords, dont un pour développer un nouveau chantier naval dans le golfe Persique.

Mercredi, Rohani s’est rendu en France et a rencontré de hauts responsables français et des chefs d’entreprises désespérés de faire oublier les pertes économiques en Iran en raison de la campagne de sanctions menée par les États-Unis contre ce pays. Le commerce de la France avec l’Iran de quelque 4 milliards d’euros il y a 10 ans est tombé à seulement 500 millions d’euros en 2013.

L’Élysée a déroulé le tapis rouge pour le dirigeant iranien, qui a signé des contrats de milliards d’euros lors d’une cérémonie spéciale au palais. Au cours de la conférence de presse qui a suivi, le président François Hollande a déclaré : « Un nouveau chapitre de nos relations s’ouvre aujourd’hui. »

L’Iran a également signé un protocole d’entente avec Airbus, le constructeur d’avions civils franco-allemand, pour acheter 118 avions Airbus d’une valeur approximative de 23 milliards d’euros afin que Téhéran puisse rétablir les vols commerciaux qui étaient limités par des sanctions. Le géant de la construction Bouygues et les Aéroports de Paris (ADP) ont convenu d’élargir l’aéroport de Téhéran.

Total, la société pétrolière française, a signé un accord pour reprendre l’achat de pétrole brut iranien et PSA Peugeot Citroën a signé un accord de 430 millions dollars en coentreprise avec le constructeur iranien Khodro afin de produire des voitures en Iran. Ils vont moderniser une usine près de Téhéran et commencer à faire des voitures d’ici la mi-2017, avec l’objectif de 200 000 véhicules par an. D’autres accords ont été signés sur l’agriculture, la santé et l’environnement.

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

L’argent est plus fort que le grand Satan, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "L’Élysée a déroulé le tapis rouge pour le dirigeant iranien..."

    L’Élysée avait aussi déroulé le tapis rouge pour le dirigeant libyen...

     

  • qu’est ce qu’ils en pensent les hommes de l’ombre et les fouteurs de merde ,de l’arrivée
    du président Iranien en France -
    on ne les entend pas beaucoup les grands penseurs , à moins qu’ils aient aussi une p’tite commission !!!!
    le pays à abattre devient du jour au lendemain , celui qui distribue des graines aux pigeons -
    nos guignols ont de la chance , que le président Iranien , n’est pas rancunier -
    bientôt , ils vont trouver des qualités à Bachar et lui proposer de reconstruire le pays - j’ai l’impression que le nouvel Ordre mondial et tous ses rats sont en train de quitter le navire -


  • le président Iranien aurait du imposer à Hollande et Fabius de se mettre en Djellaba pour le recevoir - ils auraient été capables de le faire -
    pour avoir juste une interview , une journaliste avait bien accepté, de porter le voile -
    pour signer quelques contrats , je vous dis pas ce qu’ils sont capables de faire !!!
    le prestige de la France !!!!!!!!!!!!!


  • #1392819
    le 09/02/2016 par Chevalier Lefebvriste...
    Le président iranien Rohani rachète les valets de l’Amérique

    Quittons l’axe du mal Washington, la City ,Tel Aviv...
    POUR
    L’axe du bien Moscou, Paris, Téhéran....
    A.Soral !
    Nationalisme et Tradition....

     

  • Les Iraniens ont intérêts de se méfier ,les marionnettes occidentales (l’umps) en particuliers étant aux mains des terroristes sionistes de tel-aviv ,ce"cheval de Troie" sera l’arme idéale pour faire imploser l’Iran !Pourquoi ces ennemis de l’islam se contenteraient-ils de quelques milliards alors qu’ils convoitent le pays dans sa totalité et à genoux !!


  • Ne vous y trompez pas : les sionistes de l’Elysée et de Matignon détestent l’Iran et Rohani, ils attendent la première occasion pour les poignarder dans le dos comme Kadhafi .

     

    • N’importe quoi. La Libye et l’Iran font à peu près la même surface. Population Libyenne : environ 1,7 millions - Population Iranienne : environ 80 Millions. Pays majoritairement Chiite. Les autres religions très minoritaires sont représentées au parlement. Bref l’Iran n’est pas du tout la Libye.


    • La comparaison avec la Libye et Kadhafi n’a aucun sens du fait que la Libye n’avait pas Moscou derrière elle et que la Libye ne disposait pas du puissant Hezbollah prêt a bombarder Israël a tout moment et maintenant ainsi un équilibre de la terreur avec les US via Israël.
      Si l’OTAN en venait a bombarder l’Iran, c’est Israël qui se mangerait le gros coup via le Hezbollah et la Russie ne resterait pas les bras croisé cette fois ci.


    • Derrière l’Iran, il y a la Russie mais aussi la Chine.

      Les sionistes peuvent dire adieu à leur plan de destruction et de colonisation des pays de la région en vue de mettre en place le projet du Grand Israël.

      Même si nombre de pays du Moyen-Orient sont aujourd’hui détruit ou en guerre, ces faiseurs de guerres ne réussiront probablement jamais à envahir ces pays à cause du soutien iranien à la résistance un peu partout dans la région.

      Israël a tout intérêt à faire la paix avec ses voisins avant qu’il ne soit trop tard.


  • Il est tout à fait possible que Rohani aie versé des millions d’euros au flan pour financer sa campagne de 2017, comme l’avait fait Kadhafi pour le nabot . Ce qui n’empêchera pas le flan de faire assassiner Rohani si l’occasion se présente...


  • L’Iran n’est pas la Libye où le pouvoir était personnalisé,en Iran,c’est tout un pays qui est anti-impérialiste,qui a lutté pour l’indépendance,qui a subit d’énormes sanctions et surtout à qui une guerre a été imposé.
    De plus,l’Iran a décidé d’échanger son pétrole en euros,ce qui est bénéfique pour l’Europe en plus des nombreux contrats signés.
    N’oublions pas que l’Iran est un grand pays avec une grande armée et qu’elle bénéficie du soutien de la Chine et de la Russie.


  • En même temps, changer Rohani par Sa’oud et vous aurez toutes sortes de commentaires différents, voir jusqu’à l’article même, là je suppose que c’est la légendaire diplomatie plurimillénaire iraniene... ? : )