Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le président philippin qualifie Barack Obama de "fils de pute"

Le politiquement correct est définitivement enterré

Le président philippin Rodrigo Duterte a qualifié le 5 septembre son homologue américain de « fils de pute », incitant Barack Obama à s’interroger sur l’intérêt d’une rencontre prévue le lendemain au Laos.

 

« C’est un garçon pittoresque », a réagi Barack Obama, s’exprimant en marge du sommet du G20 en Chine, précisant avoir demandé à son équipe de vérifier l’utilité d’une telle rencontre. « Je veux toujours m’assurer, si j’ai une rencontre prévue, que cela va être vraiment productif », a-t-il ajouté à la veille d’un entretien prévu avec le président philippin Rodrigo Duterte à Vientiane, au Laos, dans le cadre du sommet de l’ASEAN (Association des Nations d’Asie du Sud-Est).

Auparavant, s’exprimant lors d’une conférence de presse aux Philippines avant son départ pour le Laos, le bouillonnant président philippin s’était emporté en évoquant les remarques que risquait de lui faire Obama sur les droits de l’homme, et notamment concernant les méthodes qu’il utilise dans la lutte contre le trafic de drogue.

« Il faut être respectueux. Il ne faut pas se contenter de balancer des questions et des communiqués. Fils de pute, je vais te porter malheur dans ce forum », a lancé le président phillippin.

Les Philippines, ancienne colonie américaine, sont l’un des pays les plus proches des États-Unis depuis l’Asie du Sud-Est, notamment dans le contexte des différends territoriaux avec Pékin sur la mer de Chine méridionale. Les deux pays sont liés par un traité d’alliance militaire.

Mais depuis son accession au pouvoir en mai dernier et après une campagne ordurière et populiste, Rodrigo Duterte a multiplié les insultes, notamment contre l’ambassadeur américain, menaçant de quitter l’ONU et de rompre avec Washington et Canberra.

Il s’est attiré les critiques des Nations unies et du département d’État pour avoir engagé ses concitoyens à tuer eux-mêmes les toxicomanes et les dealers afin d’éradiquer le fléau de la drogue dans ce pays. Ces exécutions extrajudiciaires ont déjà fait officiellement près de 2 000 morts.

 

Sur le politiquement correct,
lire chez Kontre Kulture

 

En lien, sur E&R :

 






Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1549868
    Le 6 septembre à 00:30 par Fiat Lux
    Le président philippin qualifie Barack Obama de "fils de pute"

    Ca va sentir le polonium la bas...

     

    Répondre à ce message

  • #1549872

    Rodrigo est un grand president contrairement a holande

     

    Répondre à ce message

  • #1549875
    Le 6 septembre à 00:49 par goy pride
    Le président philippin qualifie Barack Obama de "fils de pute"

    Je me demandais jusqu’où Duterte pourrait aller sachant qu’aux Philippines il y a des bases militaires américaines...Faux ! Après vérification il n’y a plus de base militaire US aux Philippines ! Ce qui m’avait très surpris sachant que c’est un pays traditionnellement très proche des USA. Si Duterte fait une alliance stratégique avec la Chine en parvenant à régler certains contentieux territoriaux cela sera un gros revers pour l’Oncle Sam.

     

    Répondre à ce message

  • #1549891

    Celui-ci je l’adore !

     

    Répondre à ce message

  • #1549944

    Il est pas le seul !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1549955

    Je voudrais bien connaître son avis sur Hollande.

     

    Répondre à ce message

  • #1550005

    Il est le fils de qui en fait ?
    Sa mère est sûrement sa mère, mais le père ?
    Et ses filles ? Sont-elles bien à lui ? La seconde à la rigueur...
    Hypothèses purement personnelles : la première serait à Michelle (qu’il/elle en soit le père ou la mère). La seconde à Barack. Ou alors elles seraient adoptées.
    Un président cachottier, c’est une plaie et ça ne devrait pas être toléré. On dit que les verres sur lesquels BO a posé ses augustes lèvres sont ramassés immédiatement par ses gardes, de peur qu’on ne relève son ADN.
    Il pourrait être un Américain reconnu et prouvé, s’il acceptait d’être le fils du pornographe. Mais il se proclame fils d’étranger kenyan, (c’est très possible). Il est officiellement par adoption le fils d’un Indonésien. Et ne peut produire le moindre certificat crédible de sa naissance en territoire US.
    Dangereux, ce jeu-là. Pas que pour les autres.
    Plus dure sera la chute.

     

    Répondre à ce message

    • #1550457
      Le 6 septembre à 21:39 par VORONINE
      Le président philippin qualifie Barack Obama de "fils de pute"

      Sachant qu’il a également un demi frère chez les frères musulmans ...Qu’il a suivi une partie de sa scolarité dans une école coranique ...Que ses condisciples d’université se souviennent de lui comme un junkie gay....Il a tous les atouts pour etre président des us.

       
  • #1550022

    "Le politiquement correct est définitivement enterré". Ce n’est une question de politiquement correct mais de politesse élémentaire et de dignité diplomatique. Si les chefs d’état se mettent à se traiter publiquement de "fils de pute", comme des ados dans une cour de récré, on est vraiment tombés bien bas.

     

    Répondre à ce message

    • #1550142
      Le 6 septembre à 15:17 par H. K. Daghlian
      Le président philippin qualifie Barack Obama de "fils de pute"

      Vous auriez préféré : « fils d’une maman dont les mœurs sont assez légères ? ».
      Il a peut-être un langage cru, mais c’est surement pas un lèche cul et ne fait que décrire (même involontairement) une personne selon son comportement fourbe et lâche, contrairement aux autres caniches à la botte des US qui sont à la botte du dernier faux pays au monde.

       
  • #1550087

    Bon une fois de plus je vais devoir expliquer que "son of a bitch" en anglais, même si la traduction littérale est bien "fils de pute", a plutôt le sens de "salaud" ou "enfoiré" dans le langage courant. C’est une erreur de traduction très classique. Enfin ça reste quand même une insulte.

     

    Répondre à ce message

    • #1550414
      Le 6 septembre à 20:56 par Almanzor
      Le président philippin qualifie Barack Obama de "fils de pute"

      et alors ? un fils de pute c’est un enfoiré/un salaud en français, non ? c’est imagé il va sans dire, et ce, dans les deux langues...

       
    • #1550539
      Le 6 septembre à 23:16 par Engliche
      Le président philippin qualifie Barack Obama de "fils de pute"

      Sauf qu’il n’a pas prononcé ces mots en Anglais, mais en Philippin, donc votre propos est non avenu.

      En outre, si vous avez raison quant à la signification réelle de l’expression, à savoir "salaud" ou "enfoiré", bitch ne signifie en aucun cas "pute" même traduit de manière littérale, mais à la base, la femelle du chien, puis, de manière péjorative, une "pétasse".

      Bitch n’est pas non plus, contrairement à ce que beaucoup de Français croient, l’équivalent de "salope", qui serait plutôt le mot "slut".
      Dans le monde Anglophone, on n’emploie bitch très facilement et ça n’a pas du tout la même connotation que "salope" en France.

       
  • #1550648
    Le 7 septembre à 09:09 par Chris_Hcmc
    Le président philippin qualifie Barack Obama de "fils de pute"

    Je vis aux Philippines et je puis vous dire que je change d’avis sur ce personnage. Au départ j’ai vraiment cru qu’il était fou. Evidemment la campagne a été disons mouvementée et les commentaires dans la presse étrangère totalement anti Duterte.
    Comme dirait notre roi de l’humour, j’ai creusé la question et je peux vous assurer qu’il fait un travail considérable pour s’attaquer aux vrais problèmes de la société Philippine : drogue et corruption.
    Tout ce que j’ai pu lire dans la presse étrangère est évidemment faux, comme cette histoire de statistiques sur les meurtres commis depuis son arrivée.
    Il menace réellement les gens et la dernière en date qui a chaud aux f… c’est la Ministre de la Justice. Cette personne a un pouvoir très fort et même le Président ne peut rien faire. Mais il a un dossier sur elle en béton semble-t-il comme des photos et vidéos de cette dame venant fêter l’anniversaire d’un grand dealer et mafieux en prison.
    Les Philippins sont heureux de leur choix et le revendiquent haut et fort. Vous pouvez trouver des stickers sur les portes des maisons à la gloire du Président.
    Il a nettoyé Davao, il va tenter de nettoyer le pays tout entier. Evidemment ses jours sont comptés et il le dit mais il fera son travail, pour le bien du peuple qui l’a élu.
    Ça fait tout de même rêver un vrai patriote.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents