Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le régime irakien érige une muraille autour de Bagdad

La violence et les murs, héritage des "libérations" impériales

Incapable de mettre un terme aux attentats incessants qui visent la communauté chiite bagdadie depuis 2003 – 299 civils tués et 765 blessés rien qu’en janvier dernier – et craignant apparemment une offensive surprise des troupes de l’État islamique, le régime de Bagdad a décidé d’élever des fortifications autour de la capitale.

La première tranche des travaux d’un mur de sécurité de 3 mètres de haut sur 100 km, surplombé de caméras de surveillance et doté à ses portes de systèmes de détections d’explosifs, est en cours de construction. Elle devrait protéger Bagdad d’incursions venant éventuellement de Falloujah, toujours considérée comme un bastion islamiste.

À l’intérieur de Bagdad, les murs construits autour des certains quartiers par l’armée américaine, percés de check points, seront démantelés, mais pas celui entourant la Zone verte, siège du gouvernement, des ministères… et de l’ambassade des Etats-Unis.

Une tranchée sera creusée le long du mur. Le ministère de la Défense ne dit pas si elle sera alimentée par les eaux du Tigre, comme du temps des califes abbassides !

Dans l’histoire, les murailles de Bagdad n’ont jamais protégées les dirigeants du moment des « ennemis de l’intérieur », c’est-à-dire de la colère de leur propre peuple. En 836, l’insécurité et des émeutes à répétition avaient conduit le calife Al-Mu`tasim (833-842) à transférer la capitale irakienne à Samarra… Les dirigeants actuels en feront peut-être un jour autant.

Les internautes irakiens ne sont pas dupes. Sur les réseaux sociaux, ils se moquent de la décision du gouvernement, l’accusant de chercher plutôt à protéger les membres du régime et leurs familles, et d’abandonner le reste du pays à son triste sort.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ses murailles n’empêchèrent pas Bagdad d’être prise par les Mongols en 1258 après qu’ils y aient ouvert une brêche . On mis à mort le calife en le roulant dans un tapis sur lequel on fit passer la cavalerie...Le massacre des bagdadis dura une semaine, ils furent exterminés comme les habitants de Jérusalem prise par les Croisés en 1099 .

     

  • Le mur de Bagdad renforcera la sécurité autour du butin des sionistes "américains", l’or l’argent et les pierres précieuses, sans oublier les pièces d’archéologie qu’ils pillent par milliers depuis des années .


  • #1389766

    Cette fois on y est, c’est le retour du moyen-âge : à l’époque toute ville digne de ce nom avait sa muraille. Pauvres Irakiens !
    D’un autre coté, ça pourra peut-être arranger la situation sécuritaire et si ils détournent les eaux de l’Euphrate pour faire une douve, ça pourrait presque être joli.
    Je suis pas trop d’accord avec le postulat de l’article : les attentats tuent essentiellement des badauds irakiens et quand ils sont commis par l’EI, ce ne sont pas forcément des irakiens les auteurs.