Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le slogan officiel de la candidature de Paris aux JO 2024 est en anglais

La honte d’être français des socialistes

Rien de bon ne peut décidément sortir de la tête des dirigeants socialistes de la ville de Paris. Figurez-vous que le slogan officiel pour Paris 2024 – 12 ans après sa candidature malheureuse sous l’égide de Bertrand Delanoë – est en anglais, et tiens en trois mots aux forts relents mondialistes : « Made for sharing ». Fait pour partager, ou être partagé (l’anglais n’a pas la précision du français). C’est dur d’être gouvernés par des cons, pour reprendre le slogan du dessin de Cabu, lors du Charlie Hebdo sur les caricatures de Mahomet.

 

 

Heureusement, le comité qui s’occupe de trouver les slogans débiles a prévu une version française du slogan : « Venez partager ».

Partager quoi ? Une ville devenue crasseuse pour millionnaires (les milliardaires sont à Londres) et migrants ? Les millionnaires ayant repoussé les classes moyennes et inférieures (oh le joli nom) à la périphérie, les nobles migrants ayant eux repoussé les SDF dans la rue... Une sociologie impitoyable, qui fait se côtoyer abondance et misère, avec plus rien ou presque au milieu.

Une projection de la France brésilianisée, une vitrine mondiale qui montre clairement le projet oligarchique : une couche de super-riches, et un tas de pauvres mendiant un boulot ici, un salaire décent là, ou carrément un bout de pain. Certes, rien n’est achevé dans cette entreprise, mais on en prend le chemin. Les voisins des camps de Roms en reformation porte de la Chapelle pourront en témoigner. C’est d’ailleurs par là que Paris avait récupéré des terrains SNCF pour y créer le village olympique, lors de la candidature pour les JO 2008.

 

 

Tony Estanguet, le triple champion olympique en canoë monoplace, est le représentant de cette clique insupportable qui a pondu ce slogan insultant. Un malgré-lui, en quelque sorte.

« Nous voulons partager la passion des Jeux lors d’une célébration inédite, dans les stades et dans les rues »

Dans ce concours des grandes villes qui espèrent toucher le pactole des Jeux, il ne reste que Los Angeles et Budapest. Bon, sans être devins, Budapest, avec un populiste à la tête de la Hongrie, peut aller se rhabiller. Les Jeux sont devenus une vitrine mondialiste pour deux ou trois milliards de téléspectateurs, et il y a peu avant qu’on se tape des épreuves transgenre. Les super-décideurs sont capables de tout déglinguer, juste pour asseoir leur domination et leur vision du monde mi-risible, mi-démoniaque. Le Diable sait rire...

 

 

Sortir ce slogan aussi con le lendemain d’un « attentat » au Carrousel du Louvre, cet élétcro-aimant à touristes (et à voleuses roms), ça fait un peu double tâche. Alors Cazeneuve, devenu Premier ministre par la grâce du sacrifice foireux de Manuel Valls (il a offert son corps à son pays qui n’en a pas voulu), a aussitôt rassuré les touristes friqués du monde entier, qui seraient tenté d’assister à quelques « épreuves » à Paris, histoire de relancer une hôtellerie qui a bien souffert des errances socialistes :

« Le risque terroriste est partout dans le monde. C’est parce que nous avons été frappés que nous nous sommes adaptés. C’est ce que nous avons fait durant l’Euro 2016, c’est ce que nous ferons en 2024 »

Sacré Cazeneuve, l’homme qui gobe toutes les couleuvres. Avec ses 7 000 militaires et toutes les polices qui surveillent les artères du pays, pour éviter un énième attentat oligarchique sous faux drapeau... Dépense inutile, mais qui rassure le citoyen, qui vit désormais dans la peur du suivant.

 

Du pain, des jeux, et après ?

Sans parler du trou béant dans l’économie grecque que les Jeux de 2004 (ceux du centenaire) ont creusé, tout récemment, après les Jeux de Rio (2016), une équipe de CNN a été filmer l’après-JO. Le stade de Maracana – ce symbole mythique du Mondial 1950, où le Brésil avait perdu devant l’Uruguay –, la plus grande enceinte du monde, puisqu’il pouvait accueillir jusqu’à 220 000 personnes debout (il a été réduit et mis aux normes depuis), est devenu un champ de vaches, mais sans vaches. Les zébus brésiliens qui arrosent de leur viande vite poussée l’Europe entière broutent ailleurs...

 

 

Le porte-parole brésilien de l’enceinte sportive nous explique que quand on loue une maison pour des gens qui viennent y faire la fête, on espère en général la retrouver à peu près en l’état. Ce qui n’est pas vraiment le cas. Alors, le Maracana, symbole de la dévastation post-olympique ? Après la fête, la défaite ? Sans aller si loin, les Jeux étant devenus un enjeu mondialiste, il reste, après les paillettes et les médailles, surtout de la dette pour les villes et les pays. L’occasion en or pour le FMI d’intervenir !

Un reportage sur les sites complètement à l’abandon des JO d’Athènes :

 

Sur les manipulations mondialistes, lire sur Kontre Kulture

 

Les JO sont devenus la caisse de résonance universelle du mondialisme
mais aussi de l’antimondialisme, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est ainsi que l’on se soumet à l’empire anglo-saxon ! Paris, ville des lumières, qui se met à l’ombre des puissants...
    Comment peut-on accepter cette soumission par consentement ?? Paris ne mérite plus d’être la capitale...on pourrait changer la capitale de la France, comme l’on fait les Allemands pour d’autres raisons.


  • Jusqu’au bout ils auront vraiment tout fait pour salir la France, même morte ils y tirent encore dessus.

     

  • Made for sharing... la soumission totale aux colonisateurs, quoi. L’oubli de soi, le reniement par l’allégeance affichée comme à l’époque de l’occupation où une partie des politiques et militaires était totalement disposée à germaniser la France.

    Et bien là, on ne se pose même pas la question, c’est fait, on est angloricanisé jusqu’au fondement, "grâce" à la défroque de tous les responsables de la Mairie de Paname et du pays en déliquescence.

    Car oui, Paris est l’une des capitales les plus crasseuses au monde. Pas un seul quartier qui ne soit envahi de merdes de chiens, de poubelles qui dégueulent et de Roms vautrés sur des matelas tous les 100 mètres. Le parisien et le francilien qui bosse doit supporter cette merde imposée par l’Âne Hidalgo trop occupée par ses activités infantiles de bords de Seine et les jeux débiles sur le parvis même de l’Hôtel de Ville. Faut occuper le chaland n’s’pas ?

    Il n’y a pas que le slogan des JO qui soit devenu la marque de l’occupant, toutes les affiches, 90 % des noms de magasins, toutes les pubs sont en anglais avec la traduction française renvoyée en bas de page et en minuscules.

    Et oui, on comprend mieux pourquoi les têtes bien peignées qui sortent des "grandes " (?) écoles de commerce et de techniques soit incapable de s’exprimer correctement. L’emploi de mots anglais, presque toujours mal utilisés d’ailleurs dans leur sens véritable, est la marque des branchés de la mondialitude affichée elle aussi comme un slogan floqué sur le devant d’un chandail.

    A noter en passant que les animateurs de toutes les émissions télévisuelles qui se disent "sérieuses", qui sont autant journalistes que je suis archevêque, passent leur temps en fautes de syntaxe, d’orthographe, de sens et de nuance.

    Jusqu’où allons-nous descendre ? Mystère total pour la réponse...


  • La meilleure riposte à ces jeux mondialistes, est le boycott pur et simple.

    Et ceci, même s’il y aura toujours des abrutis pour regarder la télévision.


  • De la part d’une anti France comme Hidalgo , rien d’étonnant ,
    c’est pour cela qu’aux prochaines élections , il faut virer tous les
    mondialistes , voire aussi les Euro-mondialistes , cette Europe
    de Bruxelles n’étant que le marche pied des mondialistes .

    Il faut vite se débarrasser de ce monde là...

     

  • On se consolera en sachant que 50 à 70% des mots anglais viennent du français...

     

  • " Made For Sharing " ne veut pas dire " Venez partager ".
    La traduction peut se faire par :
    - " Fait pour le partage "
    - " Fait pour partager "

     

  • D’autant que le français est l’une des deux langues olympiques. Cela même été la seule langue olympique jusqu’en 1972.


  • On atteint le fond des chiottes... La presse internet mais aussi TV nous gavent de plus en plus de termes américains. Même à la météo, la présentatrice nous sort des mots comme "jet stream" avec un accent tellement lamentable qu’on comprend qu’elle est obligée de respecter un quota de mots particuliers.
    La France est attaquée sur tous les fronts, et la langue qu’on veut nous imposer nous permet d’identifier précisément l’agresseur.

    - "Ouuuuuais mais euuuh ! S’ils avaient pas été là on parlerait allemand aujourd’hui !"
    - "Bah ouais, mais j’ai pas envie de parler américain non plus..."

     

    • - "Ouuuuuais mais euuuh ! S’ils avaient pas été là on parlerait allemand aujourd’hui !"

      J’aurais bien aimé , parce qu’en 7 ans de cours d’allemand ( lv1) au collège puis au lycée , je n’ai jamais réussi plus qu’à baragouiner quelques mots dans cette langue ... Et je regrette beaucoup aujourd’hui de ne pas pouvoir lire Goethe , Nietszche ou Rilke dans le texte .
      Par contre dans le métro ou les rues de Paris j’entends plus souvent parler l’arabe le roumain ou le wolof que l’américain ...


  • Le drapeau israélien flottant sur le fronton de la Mairie de Paris et maintenant le slogan en anglais des JO 2024 à Paris !!Ils vont devoir changer le nom de ce pays en anglais ou en hébreux !

     

    • En plus :
      dans les grands magasins, les marques sont majoritairement étrangères,
      dans les villes moyennes, les nom des enseignes sont très souvent en anglais,
      à la télé, les slogans publicitaires sont de plus en plus en anglais.

      A quand une loi restaurant l’usage du français à la télé ?


  • #1658147

    L’expérience m’a fait constater que ceux qui utilisent des anglicismes ne savent absolument pas tenir une conversation en anglais, même simple, non plus qu’ils ne savent écrire correctement le français.
    C’est malheureusement un signe très révélateur d’abrutissement, et une blessure profonde, la langue étant aussi ce qui nous constitue.


  • Il y a au moins une chose qu’on a envie de partager, c’est notre langue.

    Or ils veulent nous imposer l’anglais !

    Il me semble que c’est contraire à la défense des minorités.

    Toujours ce 2 poids 2 mesures !


  • Pour qu’un slogan officiel soit encore en français il fallait organiser les JO à Alger ou à Rabat ! ! !


  • Ce slogan est tout à fait normal, la France est un hôtel, it’s made for sharing !


  • Pourvu que les JO se passent loin de chez nous. C’est une escroquerie monumentale dont les contribuables sont les victimes.


  • Du kiss tout craché "made for loving you" une vrai ode à l’inverticité !


  • C’est aussi fade qu’un slogan "Mac Do".
    En même temps les JO de nos jours ca ressemble surtout à une grosse page de pub pour les sponsors (Coca Cola et les cerveaux disponibles).


  • Le maximum du ridicule est atteint, fermez le ban.


  • L’article va dans tous les sens, mais ne contient même pas le début – après, chacun dénonce ce qu’il veut…

    Un des principaux arguments utilisé pour défendre le choix de l’anglais – en général et dans ce cas précis – est le désir d’un message universel.
    Sur la planète Terre, en 2017, il n’y a pas de langue universelle.
    La langue anglaise ne se prête pas à un tel rôle – la langue française non plus –, pour être véritablement universelle, elle devrait devenir la langue maternelle de tous, car si l’on considère la variété des langues vivantes, l’anglais ne se situe pas aux bons croisements pour être un pont concevable et équitable entre toutes les langues du monde.

    Le choix conscient de l’anglais pour le slogan peut paraître comme une soumission pour certains, mais le vrai problème est tout le raisonnement et l’argumentation derrière.

     

    • Oui oui. ..toujours un peu de moraline...des fois qu on aurait pas compris la problematique...
      le français est la langue olympique, à cause de de coubertin, donc rien que pour cette raison c’était une idée de mer-e.
      Et d’ expérience les anglais eux memes sont horifiés de voir les non-anglophones utiliser l’anglais dans les demarches officielles et se soumettre comme cela, à l’eurovision par exemple.


    • Comment ça de la moraline ?

      Le statut du français dans les Jeux olympiques n’a visiblement pas suffit face au statut supposé de l’anglais. Les décisionnaires se seraient sentis mal de ne pas employer la langue universelle à leur disposition.
      Oui, la langue française est la première langue officielle du CIO, et il est prévu par défaut que lorsque le français et l’anglais se contredisent, le français fasse foi.
      Le problème n’est pas d’avoir voulu choisir une langue universelle pour un slogan censé faire le tour du monde – c’est un raisonnement tout à fait acceptable –, mais de croire qu’une telle langue existe.
      Il y a une guerre linguistique ; nous ne défendrons pas le français en dénonçant le mondialisme, mais simplement en faisant comprendre que l’anglais est une langue pour les pays anglo-saxons actuels, et surtout pas une langue plus particulière que toutes les autres.
      Il faut défendre la langue française pour ce qu’elle est, c’est indéniable, mais au lieu d’avoir des arguments de préservation, il faut faire comprendre que l’anglais ne peut pas être ce que beaucoup croient.
      L’anglais s’invite en grande partie par l’idiotie et l’ignorance de certains, pour l’ignorance, nous pouvons déjà faire quelque chose, après je ne sais pas…


  • Apparemment le Français est fier de changer de nationalité ,c’est toujours mieux quand c’est Anglais ou Américain .Il y en a à Verdun ,qui auraient du rentre chez eux ,au lieu de se battre pour ses sans couilles ,et les laisser dans leur merde. Par moment la mentalité Française me fait gerber .Et je me dis dans le fond ,ils n’ont que ce qu’ils méritent ,et parfois je trouve même que nos gouvernants sont indulgent avec eux.


  • Le globish (Global English), la langue de nos maîtres. L’utilisation même du globish (dans les centres d’achat, les magasins, les universités, les lieux publiques, sur les vêtements, etc.) est une forme de soumission.

     

  • Pour nous au Québec, c’est toujours désolant de voir comment la France ne se respecte pas. Ça fait des siècles que nous défendons ici dans cet océan anglophone les couleurs de la France. Mon ancêtre est arrivée ici vers 1575, il était français et j’aurais honte de trahir ce qu’il m’a légué.


  • Tous ces stades abandonnés reflètent tellement ce que sont devenus les J.O et l’homme "moderne". En dehors de l’aspect sportif où quelques disciplines marginalisées peuvent s’illustrer, il s’agit surtout d’une gigantesque machine à fric, marketing et consommation tous azimuts. L’homme passe, construit, détruit...ou bien il laisse en plan ses grosses merdes bétonnées et c’est dame nature qui doit se les fader. On se croirait sur une plage l’été, c’est pareil. Quand 2-3 personnes veillent à emporter leurs saletés avec elles, des dizaines d’autres planquent leurs mégots et sacs plastoque dans le sable.


  • Paris réduite à tapiner pour les anglo-saxons (sionistes) principaux acteurs et instigateurs du mondialisme mortifere.
    La gauche de Hollande ou la totale soumission face aux bourreaux de la France.

    Honteux et Rageant.


  • Et oui il faut bien faire comprendre que la France, comme l’Egypte antique, n’existe plus que dans des vieux monuments que certains voudraient voir rasé d’ailleurs... On y viendra mais chaque chose en son temps.


  • Rien que pour ça, on ne mérite pas de les avoir ces jeux !

     

  • #1660292

    Moi comme slogan officiel de la candidature de Paris aux JO 2024 j’aurais plutôt pris !
    « Wesh rouya woullah ladine tu ziva à panam sur le coran de la Mecque péter des systas che-blan et hagra des faces de craies ! »
    Là on serait plus dans le progressisme socialiste et dans la non stigmatisation des futurs Montaigne en Lacoste et Air-Max non ??
    Entonnant d’ailler que Julien Dray, Malek check’ son Boutih ou Anne Hidalgo n’y aient pas penser ??
    Bon après n’est pas saint Augustin qui veut... d’ailleurs le veulent-ils ?
    D’ailleurs aussi j’espère que Le Monde, Libération, Charlot Hebdo, l’Obs, Marianne et le Quotidien auront une équipe pour l’épreuve la Fistiniere... et qu’ils y auront les médailles qu’ils méritent !!


Commentaires suivants