Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le système de l’étalon-dollar est à bout de souffle

La seule question est de savoir à quel point la transition sera douloureuse

Le régime de l’étalon-dollar a remplacé celui de l’étalon-or. Cela a conduit à des déséquilibres commerciaux puis financiers à l’échelle mondiale. Ce système est à bout de souffle.

 

Alors les Dieux du marché vacillèrent, et leurs sorciers enjôleurs se retirèrent, et les coeurs les plus vils furent humiliés et commencèrent à croire en cette vérité, que tout ce qui brille n’est pas d’or, et que deux et deux font quatre. – Rudyard Kipling, 1919

Lorsque le système monétaire international de Bretton Woods prit fin en 1973, les responsables financiers du monde entier furent incapables de s’accorder sur un nouvel ensemble de lois pour réguler le commerce international et les relations monétaires. À la place, un nouveau système commença à apparaître sans accords formels. Il est également resté sans nom.

 

Le dollar a remplacé l’or

On appellera donc le système monétaire international actuel, né de l’effondrement des accords de Bretton Woods, « l’étalon-dollar » – parce que le dollar américain est devenu la première monnaie de réserve mondiale en remplacement de l’or, qui constituait les actifs de réserve sous le système de Bretton Woods ou avec l’étalon-or classique du 19ème siècle.

L’étalon-dollar a principalement permis aux États-Unis de financer des déficits courants extraordinairement élevés. Les États-Unis vendirent des obligations du Trésor à leurs partenaires commerciaux – au lieu de payer pour leurs importations avec de l’or, comme l’aurait exigé le système de Bretton Woods ou celui de l’étalon-or.

C’est ainsi que l’étalon-dollar a inauguré l’ère de la mondialisation, en permettant aux États-Unis d’acheter ses produits à crédit au reste du monde. Cet arrangement a permis une croissance économique beaucoup plus rapide, en particulier dans les pays en développement.

Cela a également tiré vers le bas les prix pour les consommateurs et par conséquent les taux d’intérêt aux États-Unis, car les biens manufacturés bon marché fabriqués par une main-d’œuvre très peu chère ont été importés aux États-Unis en des quantités toujours plus grandes.

 

Les trois vices de l’étalon-dollar

Toutefois, il devient aujourd’hui de plus en plus évident que l’étalon-dollar a également donné lieu à un certain nombre de conséquences indésirables et potentiellement catastrophiques.

Lire la suite de l’article sur contrepoints.org

Le dollar, premier des kamikazes ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1529777

    Entre un article anti-Poutine, anti-Chavez et anti-Brexit, et un autre qui chante les louanges de l’ouverture des magasins les dimanche, ce site (contrepoints) est une synthèse.
    L’article mis en avant ici n’apporte rien et se garde bien de prospecter l’avenir. Ce système est non-viable et à bout de souffle depuis 40 ans. Et après ?
    Libéraux en papiers mâchés….


  • #1529793

    Pour ceux qui ont du mal avec l’arnaque de l’économie papier aux mains des oligarques, et qui veulent comprendre, je conseil l’excellentissime sketch « L’extra terrestre de Jupiton » de notre ami, l’immense humoriste Dieudonné. Tout est dit dans la chute. En plus ce sketch a dut plaire à Jean-Claude Juncker. Ce sketch est donc en plein dans l’actualité.


  • #1529794
    le 07/08/2016 par Lumpenprolétariat
    Le système de l’étalon-dollar est à bout de souffle

    A titre individuel, je pense que c’est déjà assez douloureux pour certains d’entre nous.
    Soit, on n’en est pas à se ruer dans les zoos pour y manger les animaux comme au Vénézuela, mais être chômeur dans une société d’opulence ce n’est pas très folichon...

     

    • Tu n as pas dû aller au Venezuela.... Peronne ne mange d’annimaux dans les zoo... Ne croit pas la propagande. Les gens ont une niveau de vie tout à fait descent au Venezuéla... Deamnde donc à Vincent Lapierre...


  • Ce à quoi on pourrait ajouter à quoi ça sert d’aller chercher la main d’oeuvre pour produire moins cher alors qu’il suffirait pour battre les Chinois et le reste, d’automatiser entièrement la production par la micro électronique sans aucun ouvrier et vendre au ras des pâquerettes, pourquoi cette logique n’est pas possible hein mon bon monsieur dites le moi ?
    On ne pourra résoudre la crise de la valorisation, par la magie de la circulation de l’or ou de l’argent, ou de la monnaie basée sur ces étalons.
    Lors de la grande dépression de 1873-1896 les US s’en sont sortis grâce à l’exportation massive et à bas coût de quantités de blé.
    C’est toujours un nouveau secteur valorisable qui sort le capitalisme de l’impasse, où sa logique le conduit immanquablement.
    Par exemple le classique exemple du Fordisme a permis l’emploi de millions d’ouvriers, ce qui a fait considérablement augmenter la valorisation.
    Dans cet exemple la prospérité des trente glorieuses ne doit rien à l’or mais tout au travail humain.
    Il n’en demeure pas moins que pour une monnaie d’être l’étalon mondial procure certainement des avantages.
    Cependant tant que la production de travail humain se multiplie il n’y a pas en soi de réel problème.
    La où commence le problème, c’est à partir de la baisse tendancielle du taux de profit, et de la robotique qui l’accompagne excluant de plus en plus de travailleurs.
    Les délocalisations vers les marchés dits émergents ne sont que la conséquence de la perte de valeur (les robots ne produisent pas de valeur, sauf pour l’usine en question).
    L’or est un métal qui a une quantité finie, le capitalisme repose sur l’expansion infinie, première contradiction, la monnaie est la cristallisation d’une quantité de valeur travail, même la monnaie imprimée repose sur une valeur future un crédit à venir une dette qui sera payée, la monnaie sert également à la circulation des marchandises dans les rapports sociaux entre individus.
    Dans Londres au début du XIX ème sous la monnaie d’or et d’argent, cela n’empêchait pas que la durée de vie moyenne des habitants d’East London était de 35 ans.
    La richesse de L’empire Britannique reposait sur l’exploitation féroce des travailleurs, ce n’est pas pour rien que des industriels comme Owen, ont été saisie et ont essayés d’apporter des solutions aux masse laborieuses complètement hébété, et sous humanisées.
    On ne pourra pas se sortir d’affaire avec la monnaie basée sur l’or.


  • Une bonne guerre mondiale ( nos chères élites « otanesques » semblent y travailler actuellement ; en tout cas ça y ressemble fort… ) et affaire réglée : dizaines, voire centaines de millions de morts pour une remise des compteurs à zéro et un nouveau cycle de croissance ( sans cesse sur le métier… ), cette fois-ci avec gouvernement et police mondialisés ( tous les jeunes crétins « antifas » actuels vont enfin savoir ce que c’est que le fascisme et pouvoir apprécier la différence ), monnaie unique et disparition du cash. Au profit de qui ? De ceux qui auront créé de toutes pièces ladite guerre.


  • " l’étron-dollar " .


  • Bonjour à tous,
    je ne connais absolument rien à l’économie dans son ensemble et cherche à m’instruire dans ce domaine.

    Aussi auriez-vous un bon "manuel" à conseiller, permettant d’acquérir les bases de l’économie (c’est assez large me diront les puristes, j’entend bien) afin de pouvoir attaquer les livres proposés par KK sereinement ?

    Merci d’avance !

     

    • #1530053

      Vous pourriez déjà commencer par visionner les vidéos de l’excellentissime Martin Prescott .
      Tapez moneymakeredge sur youtube
      Cordialement


    • #1544308

      Vous ne connaissez rien à l’économie ? Ca n’est pas grave, l’économie réelle, tout comme le Dodo de l’île Maurice, a totalement disparu. Il parait que la viande du Dodo était excellente, mais qui s’y intéresse maintenant ? Un peu comme il parait qu’avant la spéculation financière, l’économie réelle, c’était sympa......


  • #1530698
    le 09/08/2016 par Tigre d’Arkan...
    Le système de l’étalon-dollar est à bout de souffle

    Le système de l étalon-dollar est à bout de souffle...
    Un peu comme Rocky l étalon italien non ?
    Adrienne, Adrienne, Adrrrr..............iennnnn ......eee.....
    Je me moque du dollar. de l €uro le système va s écrouler reste à savoir qui y survivra et comment !