Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le terrorisme est une "opportunité" selon certains européistes

"Il faut plus d’Europe !"

Les attentats de Paris et de Bruxelles pourraient servir la cause de certains partisans de l’Europe unie, estime le spécialiste des questions européennes Pierre Lévy.

Après les tragiques attentats de Bruxelles, il convient avant tout de s’incliner devant le drame des victimes et la douleur de leurs proches.

Pour autant, l’émotion ne doit pas empêcher la réflexion. A ce stade, l’on peut déjà formuler quelques remarques et questions. La première porte sur l’abyssale disproportion entre les événements bruts, et le flot continu de « directs » et d’éditions spéciales qui ont saturé l’espace médiatique, et balayé quasiment tous les autres événements. Étrangement, on ne cesse d’expliquer que les djihadistes tentent d’impressionner, de subjuguer et de terroriser les citoyens ; et les mêmes n’hésitent pas à ainsi sur-relayer cette guerre psychologique.

Si encore les grands journaux, radios et télés apportaient des questionnements nourrissant la réflexion, ceux-ci seraient légitimes et bienvenus. Or seule la question du « comment ? » est évoquée : comment ont-ils procédé, comment ont-ils pu échapper, comment leur faire échec ?... En revanche, la question essentielle du « pourquoi ? » passe à la trappe.

Comme si l’invocation compulsive de « la haine » suffisait à solder l’analyse ; comme si la psychologie suffisait à expliquer les guerres ; comme si, ces dernières n’avaient pas, toujours, des causes matérielles et des intérêts sous-jacents. Car on ne cesse de nous le répéter : « nous sommes en guerre ». Mais si tel est le cas, la première des questions à se poser est : quel est, quels sont, les véritables « buts de guerre ».

La doxa politico-médiatique explique qu’il s’agit de répandre la terreur. Mais, ça, c’est une stratégie – pas un objectif. En faisant passer les moyens pour les fins, on ne risque guère d’éclairer les citoyens. Croit-on vraiment que le groupe État islamique est uniquement composé de fanatiques écervelés dont le seul moteur est la « haine de l’autre », et le seul espoir, l’arrivée expresse au paradis coranique ? N’y a-t-il pas, au moins, quelques têtes pensantes, et qui sait, quelques amis discrets, qui réfléchissent en termes de buts à atteindre, d’intérêts à défendre, de services à rendre ?

Le plus étrange est que la question ne soit jamais posée – en tout cas dans le débat public.

Ce que chaque citoyen peut en revanche constater, ce sont les conséquences de la situation ainsi créée. Deux au moins crèvent les yeux. La première est le fol emballement sécuritaire, aussi dangereux qu’inefficace. L’image des hélicoptères vrombissants dont les projecteurs balayent nuitamment des quartiers entiers est quasi-orwellienne. A Paris, les fusils-mitrailleurs et les uniformes kaki se banalisent dans les rues et dans les transports ; faudra-t-il bientôt passer à la fouille avant d’attraper le métro ?

La seconde conséquence tient à la relégation au second plan des actuels problèmes sociaux et économiques.

Quant aux causes de la violence métastasée en attentats criminels, elles sont évidemment complexes et multiples. Il importe cependant de rappeler encore et toujours que, parmi celles-ci, figure le chaudron moyen-oriental. Qui peut prétendre que la gangrène qui n’a cessé de s’aggraver depuis des décennies de la Palestine à la Syrie et à l’Irak – et plus récemment, de la Libye jusqu’au Pakistan – n’est pour rien dans la barbarie perpétrée par les djihadistes ? Affirmer ceci ne constitue ni de près ni de loin un début d’excuse pour ces derniers. Mais l’occulter revient à se condamner à la poursuite de l’enfer.

[...]

Soyons justes, de nombreux commentateurs ont quand même « découvert » le véritable objectif des kamikazes de Bruxelles, et le répètent en chœur : « c’est symboliquement l’Europe qui était visée ». Cette propension des dirigeants de l’UE et de ses propagandistes à se croire le centre du monde n’est certes pas nouvelle, même si, en l’espèce, elle est touchante de ridicule. Car les explosifs qui ont ensanglanté Bruxelles avaient précédemment touché l’avion de touristes russes revenant d’Égypte, et même tout récemment, Istanbul – était-ce déjà l’UE qui était visée ?

Qu’importe qu’aucun personnel des institutions communautaires n’ait été touché ; qu’importe que le communiqué de revendication ne fasse aucune allusion à l’Union européenne : écrire que c’est l’UE qui était visée permet à quelques plumes de pointer la solution miracle (quel que soit le problème, d’ailleurs) : « il faut plus d’Europe ». Mettre en place une Europe fédérale, telle est la piste que pointe ainsi Arnaud Leparmentier, directeur éditorial du Monde (dans sa chronique du 24 mars 2016), en déplorant toutefois que « les pressions populistes » (comprendre : les réticences populaires) bloquent cette voie. Parmi les idées suggérées : « la création d’un FBI européen » (tiens, il n’a pas écrit : « la création d’un FSB européen »…).

Pour sa part, Jean-Michel Servant, rédacteur en chef adjoint du quotidien régional Le Midi Libre dévoile sans ambages l’état d’esprit de certains orphelins de l’Europe : « ce terrorisme aveugle est aussi une opportunité pour la construction européenne ».

Lire l’intégralité de l’article sur francais.rt.com

À ne pas manquer, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • si « nous sommes en guerre »...faudrait, peut être, qu’ils pensent à nous enseigner le maniement, et nous fournir, des armes...histoire qu’on puisse (se) défendre...

     

    • Pardi, ils ont bien trop peur qu’on se trompe de cible ;-)


    • Notre armée n’as déjà pas de munition pour l’entrainement alors nous donner des armes est un doux rêve mon pote. Demande au Militaire d’active combien de munition ils tirent par an et tu vas bien rire.
      Le FAMAS a 36ans de service qui sera remplacé par le fusil Allemand HK G36 qui tire de travers à cause d’une surchauffe anormalement en tire auto. Mais Le Drian le veux quand meme...
      Tu parles d’instruction au tire.... il y avait dans le temps le service militaire pour ça.... ah oui suspendu sous Chirac 1996.

      Dans les faits tu n’as pas vocation à te défendre parce que c’est le choix de la défaite de nos salopes d’élites....


  • Oui bien sur en faisant plus d’Europe ,on pourra mieux contrôler ,c’est bien ça ,déjà qu’on arrive pas à contrôler cette UE existante ,ce sera encore mieux si on élargit UE.Autrement dit nos Européistes convaincus nous prendraient pour des c... que ça ne m’étonnerais pas .


  • Il est donc possible d’imaginer une symbiose parfaite entre la politique américaine du chaos contrôlé et celle socialiste de la surveillance généralisée du peuple qui la rejette !


  • oui si cette Europe était mieux protégée et défendue contre le tsunami migratoire notamment mais ce n’est pas le cas alors il faut la rejeter de toutes nos forces.


  • Evidemment, cela justifierai encore plus une politique de défense européenne afin de consolider cette structure (le nouveau Babel Noachide). Créez la menace et proposez la solution : le goyim apeuré viendra tout seul se mettre dans le piège...


  • #1431155

    Finalement le "Stand behind" n’est vraiment pas de l’histoire ancienne.
    On voit bien le projet d’ici... comment les gens peuvent encore ne rien voir, ni rien comprendre ???

     

    • Parce qu’ils font ce qu’on leur dit de faire c’est à dire de croire absolument tout ce que les merdias leur racontent depuis qu’ils sont tout petit. Et puis c’est la pensée "dominante", le discours officiel, les gouvernants pour qui ont a voté qui le disent, etc ...
      98% des gens sont conditionnés pour ça y a qu’à en parler autour de soi pour se rendre compte que plus aucune mise à jour logicielle n’est possible si c’est pas TF1 ou BFM-WC qui le dit !
      La mascarade démocratique a de beaux jours devant elle ...


  • le terrorisme, "Une opportunité" disent ils.

    C’est vrai que quand on a perdu un gamin, on est vââââchement soulagé de pouvoir se dire "bon, au moins j’aurai un peu plus d’Europe".


  • Plus d’Europe sans doute ! Mais en aucun cas celle qui se nomme UE, initiée par deux agents stipendiés de la CIA, qu’étaient Schuman et Monnet, et qui est un satellite de Washington.

    Nous voulons une vraie Europe des nations, voire peut-être une confédération de l’Atlantique à Vladivostok, et rien d’autre. Pour l’UE, nous avons déjà que trop donné.


  • c’ est le 11/09 du pauvre.....


  • Ça fait 30 ans qu’on nous dit qu’il faut une autre Europe, plus d’Europe, etc ...
    La réalité c’est que ça ne marche pas du tout mais c’est pas grave puisqu’à l’instar ça semble très bien rouler pour les traitres non élus qui y siègent, les lobbys, les banques privées et tous les politiques qui font leur petite tambouille dans le dos des peuples ...
    Le peuple lui il regarde ça, médusé ...
    Qui nous parle de l’Europe à part lors des élections où on y fait vite fait allusion ? Personne ! Et le reste du temps on en entend jamais parlé.
    Tu m’étonnes !!! ...