Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le "virus Zika", prétexte d’une ONG pour promouvoir l’avortement

Une "urgence mondiale" qui va faire des (industriels) heureux

Women on Web, une ONG néerlandaise, a annoncé mardi qu’elle offrirait des pilules abortives aux femmes enceintes à travers le monde qui craignent le virus Zika.

Comme par hasard, « le virus Zika se répand pour la plupart dans des pays où l’accès à l’avortement est très réduit », notamment dans des pays catholiques très conservateurs, a déclaré à l’AFP Rebecca Gomperts, directrice et fondatrice de l’ONG Women on Web, faisant notamment allusion au Brésil, pays dans lequel on annonce 4 000 cas suspectés de microcéphalies sans prouver le lien avec le virus Zika.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié lundi d’« urgence de santé publique de portée mondiale » l’épidémie du virus Zika, transmis par un moustique, soupçonnée [il n’y a toujours aucune preuve démontrée] de causer des malformations congénitales.

Et l’OMS ne manque pas d’épouvanter les femmes en prétendant que le virus « pourrait » se propager « de manière explosive » dans la région des Amériques, avec 3 à 4 millions de cas potentiels en 2016.

Ce discours alarmiste de l’OMS sert de tremplin à l’association Women on Web, connue pour promouvoir l’avortement et la pilule abortive. L’ONG mortifère propose d’envoyer des colis contenant une combinaison de deux sortes de pilules entraînant un avortement sans chirurgie, possible jusqu’à la douzième semaine de grossesse, selon Mme Gomperts, qui a refusé de révéler combien de paquets ont déjà été envoyés.

Se poser quelques questions sur les virus, une affaire de santé publique :

La santé et les officines mondialistes,
un sujet à étudier avec Kontre Kulture :

Prendre soin de sa santé avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un prétexte pour faire connaître et banaliser le recours à la pilule abortive ? pas bête, le coup du virus...


  • Comment peut-on laisser une ONG lambda décider d’envoyer des "kits santé" là où elle veut, à qui elle veut,
    - ) sans contrôle préliminaire du pays où siège l’ONG,
    - ) sans validation du processus par le gouvernement destinataire,
    - ) sans avis des organismes de santé du pays destinataire (sécurité sociale, mutuelles, assurances),
    - ) sans un avis du médecin personnel de chaque destinataire ?

    Et quid en cas de problème ? Sont-elles assurées ?
    On rêve !


  • Vous avez vu les séquelles que ça entraine sur les nourrissons où pas ?
    Le virus n’est pas dangereux pour les adultes, une fois attrapé le corps humain le détruit tout seul en moins de 5 jours et vous n’en gardez pas de trace post-rémission. Il est très peu contagieux d’homme à homme, sauf par voie sexuelle et sanguine. Par contre quand vous êtes infecté, si un moustique vous pique, pratiquement n’importe quelle espèce de moustique, il devient vecteur et peut transmettre la cochonnerie tout autour de lui et déclencher l’épidémie. C’est comme ça qu’un fléau sud-asiatique est devenu fléau sud-américain. Vive la mondialisation.
    Malheureusement, il s’avère que sur la femme enceinte, le virus passe au fétus et qu’il y a plus de 50% de chance qu’il en garde des séquelles irréversibles et gravissimes toute sa vie. Regardez bien les photos des gosses et regardez bien les statistiques des naissances d’enfants mal-formés des brésiliens depuis l’année dernière.
    Le gouvernement Français fait tout son possible pour empêcher les femmes enceintes métropolitaines de se rendre dans les dom-tom ou le reste de l’Amérique du sud. Il recommande aux Antillaises enceintes de dormir avec moustiquaire imprégnée de lotion anti-moustique, de porter des vêtements le plus couvrant possible et de ne pas sortir le matin et dans la soirée. Quand il identifie un patient infecté qui a ramené le virus en métropole, il ordonne le placement en quarantaine et il envoie une équipe procéder à la démoustication de la zone autour du domicile du type pour éviter que le virus s’implante chez nous.
    Il est donc totalement faux de dire que les autorités procèdent uniquement par l’avortement systématique des femmes enceintes dans les zones infectés.



    Et l’OMS ne manque pas d’épouvanter les femmes en prétendant que le virus « pourrait » se propager « de manière explosive » dans la région des Amériques, avec 3 à 4 millions de cas potentiels en 2016.




    Il y en a eu déjà plus d’un million en 2015 au Brésil et l’épidémie s’est étendue.



    l’épidémie du virus Zika, transmis par un moustique, soupçonnée [il n’y a toujours aucune preuve démontrée] de causer des malformations congénitales.




    Et ça c’est de la pure désinformation par dogmatisme. Vous non plus vous n’avancez aucun élément de preuve pour soutenir ce que vous dites. L’OMS à les stats des naissances mal-formées brésiliennes de 2015, elles ont été multiplié par 40 par rapport à la normale.

     


    • Et ça c’est de la pure désinformation par dogmatisme. Vous non plus vous n’avancez aucun élément de preuve pour soutenir ce que vous dites. L’OMS à les stats des naissances mal-formées brésiliennes de 2015, elles ont été multiplié par 40 par rapport à la normale.



      Il serait bon pour vous, avant d’agresser qui que ce soit ou quelque argumentation que ce soit, de vous renseigner un poil plus loin que le bout de votre nez...

      Je ne dis pas détenir la vérité, néanmoins, il serait peut-être bon d’attendre les résultats d’analyses (SI elle ont été lancées...), et se pencher un peu sur d’autres choses dont on connaît (par des études de plus de 3 ans sur des rats, par exemple, et pas sur 2 mois...) la toxicité sur le corps humain, et les malformations possibles... Car d’après votre "théorie", cela NE PEUT PAS être dû à tous les pesticides fournis par Monsanto, et épandus par voie aérienne que ce soit au Brésil, en Argentine, ou autres, par exemple...

      Faites des recherches et demandez autour de vous, aux paysans qui élèvent et font naître cochons, veaux et lapins déformés, pour ne citer que ces animaux. Au programme : mortalité "infantile" +++++++, micro-encéphalie (hooooooo bah ça alors...), manque le groin ou la truffe, manque le cerveau, 5 pattes, 2 têtes, paralysies diverses et variées, ou tout autres déformation physique, dû à la nourriture de certaines marques, qui sont "goût ogm" ou "goût pesticides"...

      MAIS NON !!! Cela ne touche pas l’homme, puisqu’on vous le dit...

      Demandez à ces mêmes paysans de combien la mortalité chez les nouveaux-nés a augmenté, et s’ils ont arrêtés de les nourrir aux ogm, les effets de cet arrêt sur leurs animaux et leur production... Il y a fort à parier qu’il y aura une petite surprise...

      De plus, demandez-vous aussi, pourquoi le nombre de cancers, "d’accidents cardiaques", ou autres troubles nerveux graves, constatés de plus en plus jeune est en explosion ici comme là-bas...

      Quand au virus en lui-même, il a été découvert en 1947... Donc s’il y avait dû avoir une épidémie, on en aurait entendu parler depuis un moment... Mais non, hop !!! Des virus apparaissent, comme ça, tout d’un coup !!! Un peu comme Ébola, ou E.Coli... Dont on n’entend plus parler, soit dit en passant... Alors que les migrants arrivent de là où étaient les souches...

      Mais il ne doit plus y avoir de ces virus, ou de porteurs sains, puisqu’on n’en parle plus à la téloche...


    • Bonjour cher jojo,
      Il s’agit d’un article relayé depuis media-presse, et il me semble que la seule critique formulée par la rédaction E&R est que cela serve de prétexte pour fournir gratuitement des pilules du lendemain, mais sans mettre en doute l’existence ou la dangerosité de ce virus.
      Après concernant le droit de penser ce qu’on veut sur l’avortement...
      Romain.


  • Ils nous sortent tous les jours un virus, c’est marrant...

    Pourtant Roselyne n’est plus ministre, elle n’achètera plus rien...


  • C est le royaume de Monsanto l Amérique du Sud.
    OMS dit blabla bla bla méfiez vous.

     

    • C’est très drôle, car Lundi, dans CASH INVESTIGATION, ils parlaient justement de MONSENTO et toutes ces pathologies venaient des pesticides... Dont la MICROCÉPHALIE et les dommages cancers et autres dans ces pays et même dans le nôtre. A noter : De plus en plus de cas d’autismes avérés. Rapports à la clé.
      Regardez cette émission, elle est très instructive.
      D’autre part, je suis d’avis effectivement que la recherche aille plus loin, et que les femmes enceintes se montrent très attentives à la possibilité d’un "problème" en cas de contamination avec ces moustiques... Mais un Médecin de La Salle Pé, spécialisé en Infectiologie est venu
      donner son avis dans un journal tv. Il a affirmer qu’il ne comprenait pas cet "peur soudaine" pour ce virus et qu’il voyait là plus un problème de l’OMS, qui ne su pas prendre les bonnes décisions lors de l’Ebola, qui aurait peur d’être mis encore "au pilori", à cause de cet pseudo épidémie...
      Quant à cette ONG, qui déciderait par elle-même de faire avorter les personnes enceintes, en envoyant des "kits santé" comme elle veut : Personnellement, je ne peut vraiment pas l’imaginer !
      De plus que dire du labo qui va se faire beaucoup d’argent en tuant des enfants à venir, qu’on ne sait même pas vraiment contaminés... Mais où sommes nous ?
      J’ai de plus en plus de mal à comprendre ce monde.
      Sylvie.


  • Il est bon de rappeler que le Virus Zika appartient à la fondation rockefeler , fondation fondée en 1913 pour « promouvoir le bien-être de l’humanité dans le monde » . En 2015 des moustiques ogm infecté par ce virus ont été dispersé en Amérique du sud. Aujourd’hui le Brésil appelle les femmes à ne plus tomber enceintes ou à se faire avorter. Pour comprendre les effets et les conséquences d’une action, il faut parfois imaginer le pire, si demain l’on stoppe toutes les naissances sur la planète, en moins d’un siècle c’est toute l’humanité qui disparaitra.


  • Je viens de passer 3 semaines au Brésil à bourlinguer de Rio à Curitiba. Pas vu un seul moustique (ce qui m’a d’ailleurs étonné).


  • Aprés le H1N1 - dont personne n’à vu la couleur
    et l"épidémie d’ébola - apparue aussi vite que disparue
    voici la nouveauté anxiogène : zika ( un truc inconnu au bataillon jusqu’à hier ) .


  • Enième médicaments, vaccin,... avec des beaux effets secondaires afin de réduire la population mondiale. Un virus tout particulièrement dangereux pour l’homme c’est le virus Bill Gates.


  • L’apparition de ce virus "foudroyant", qui n’avait jamais posé de problème aux femmes enceintes, est étonnante.
    Peut-être que ces malformations ont un lien direct avec le nouveau vaccin Tadp, devenu obligatoire en janvier 2015 au Brésil, pour les femmes enceintes avant 22 semaines de grossesses.
    Et injecté également dans les autres pays d’Amérique du sud...
    Les labos reportent-ils encore une fois leur responsabilité ?
    Et enfin, conclure aussi vite que ce virus est transmissible sexuellement... quelle grande avancée de la science.
    On peut aussi s’interroger sur les nouveaux moustiques génétiquement modifiés, qui ont été répandus sur le Brésil, afin de "limiter la prolifération des moustiques tigres transmettant le chikungunya et la dengue"
    Comme quoi, il y a beaucoup de piste à suivre, pour arriver à la "vérité".