Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les États-Unis cherchent la confrontation en mer de Chine

"L’interception imprudente d’un avion" en prétexte

Selon des allégations non fondées du Pentagone, « au moins deux » avions tactiques chinois J-11 ont effectué une interception « imprudente » d’un avion de surveillance des États-Unis EP-3 pendant qu’il effectuait une « mission de routine dans l’espace aérien international » au-dessus de la mer de Chine méridionale le 17 mai.

 

Les allégations sont venues au milieu d’une série de demandes incendiaires faites par le Pentagone, les commandants militaires américains de haut rang et des responsables de la Maison-Blanche en faveur d’un « élément déclencheur » pour une confrontation avec la Chine, supposément afin de contrer ses activités d’expansion dans les eaux territoriales contestées de la mer.

Un doute considérable entoure les dernières accusations américaines. Le Pentagone a refusé de rendre publiques des photographies de l’incident, invoquant des préoccupations de sécurité nationale. Même l’emplacement n’a pas été précisé. Il a seulement été dit qu’il était à l’est de l’île d’Hainan en Chine et au sud de Hong Kong.

Ces assertions sont néanmoins alarmantes. Un responsable du Pentagone a allégué le 18 mai que les jets chinois sont venus jusqu’à quinze mètres de l’avion américain. Un responsable militaire a déclaré à l’agence de nouvelles Associated Press que le pilote américain a été contraint de descendre d’environ 60 mètres pour éviter une collision.

Aucune explication n’a été fournie pour expliquer ce que faisait cet avion d’espionnage au large de la côte de la Chine. Les avions EP-3 sont généralement déployés pour intercepter des communications électroniques, hébergeant un système électronique intégré de reconnaissance en vol (ARIES). Si la Chine envoyait un aéronef semblable près de la côte américaine, les États-Unis réagiraient certainement de la manière la plus menaçante.

La description du Pentagone de la réaction chinoise comme « imprudente » montre avec quelle rapidité un tel incident pourrait devenir le point de départ d’une attaque militaire américaine sur la Chine. L’accusation a laissé entendre que les avions de la Chine avaient enfreint les protocoles signés avec Washington au cours des dernières années, apparemment pour empêcher les conflits militaires de provoquer des explosions.

L’incident est survenu juste une semaine après que la Chine, pour la première fois, a ordonné le décollage immédiat des avions de combat au moment où un contre-torpilleur américain avait navigué de façon provocatrice dans la zone de douze milles nautiques autour d’un récif sous contrôle chinois dans la mer de Chine méridionale. Cette réaction de Pékin a marqué une escalade des tensions sino-américaines, signalant que la Chine était prête à réagir militairement à ces incursions américaines.

Des navires de guerre américains ont maintenant pénétré dans les eaux revendiquées par les Chinois trois fois depuis octobre dernier, sous le prétexte de défendre la « liberté de navigation » dans cette mer stratégique, qui abrite l’une des plus grandes routes commerciales du monde, et dont la Chine dépend fortement pour ses importations et exportations.

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1471564

    Si on cherche un prétexte , fut il faux , on va le trouver ; pourvu qu’il serve les intérêts requis !


  • #1471569

    Que ce soit avec la Russie ou avec la chine et mème avec la Corée du nord on voit bien qu’il y a une volonté américaine de déclencher un conflit majeur à tout prix.
    Si la guerre sert à reduire " l’excédant en matériel humain" alors il faut croire que nos "amis" Bill Gates et autres Rockefeller n’ont pas trop de succès avec leurs vaccins de merde.
    La planète n’ayant jamais été aussi peuplée et nos "élites" n’ayant jamais eu besoin d’aussi peu d’esclaves que maintenant le massacre à venir risque de faire passer ceux du passé pour de la bagarre de rue ou de la virile empoignade.
    Depuis Jésus Christ et jusqu’à Soral ( j’espère ne pas blasphèmer) tant de monde a mis l’humanité en garde . Comment avons nous pu en arriver là ? C’est inimaginable .


  • Comme dirait dieudo, "c’est les americains, ils sont avec nous, mais ils sont tout seul en fait". En cas de guerre personne ne les suivra et on les laissera se suicider.


  • Vivement que les Américains change la présidence, en espérant qu’il ne remettent pas un kamikaze ,parce que on sent bien qu’ils ont des fourmis dans les jambes.La fiole et les armes de destructions massives ,çà c’est fait , le 11/09 aussi ,il y a peut être un truc qui traine dans les placards pou emmerder les chinois .

     

    • #1472230

      Vous croyez vraiment qu’un seul guignol, aussi futé soit-il pourrait avoir à lui seul le pouvoir de décision pour toutes les saloperies que cet « état » voyou a et est en train de faire ? Laissez-moi rire (ironiquement). C’est à la limite du désespérant de voir qu’il existe encore des gens pour croire en la démocratie, la présidence et tout ce cirque politico-médiatique.

      A l’heure actuelle, la définition qui me parait la plus adéquate pour un président (ou même un politique de manière générale) c’est : une personne désignée et non choisie, souvent appâtée, avec le sens moral d’un oignon, qui signe tout un tas de trucs qu’il ne doit surtout pas lire ou modifier et donner son feu vert sur d’autres trucs qu’il ne doit surtout pas comprendre, le tout en fermant sa gueule, pour ensuite devoir tout assumer aussi bien sur le plan populaire qu’historique, sans forcément en rendre compte à qui que ce soit (au moins dans cette vie).


  • Et cette fois-ci à quoi allons-nous avoir droit comme prétexte, quel mensonge, quelle nouvelle escroquerie, pseudoagression ? Que vont bien pouvoir inventer ces infatigables prédateurs ? Qui va désormais être ’libéré’ par leurs soins empressés ? Combien de victimes supplémentaires à leur tableau de chasse, femmes, enfants, innocents, ruines, marasmes, massacres individuels et de masse,, avantageux remplaçants d’un régime soviétique qui a implosé ? Insatiables Molochs, hystériques de l’ultraviolence.


  • #1471693

    Vite, Trump l’isolationniste à la tête de ce pays, on sera plus tranquilles .....


  • Provoquer la guerre avant que Trump n’arrive au pouvoir, n’est-ce pas le but recherché ?


  • #1471950

    Je ne pense pas que les USA veulent la guerre maintenant. C’est trop risqué


  • La fin du dollar , signifiera la troisième guerre mondiale comme ont dit jamais deux sans trois...

     

    • Oui, c’est cela oui...
      Et jamais 3 sans 4, puis 4 sans 5, 5 sans 6...etc...etc...
      Vous en avez pas marre de crier au loup chaque année depuis des décennies ? A la Jovanovic !
      Les commentaires du genre "c’est écrit dans les saintes écritures chapitre machin verset truc..." ne vont pas tarder, "pi faut vite acheter de l’or, tout va s’effondrer blablabla.."
      Chaque année, c’est pour l’année prochaine, et chaque année ça recommence (faut bien continuer à vendre des bouquins), c’est la fin du monde etc...etc...Vous devenez ridicules, aucune analyse fine, lorsque Poutine pète ou que Xi Jinping éternue, c’est la fin du monde qui arrive et pi c’est tout !

      Autrefois au moins, lorsqu’un gus se loupait à ce point, il était écarté définitivement (genre paco Rabane) mais aujourd’hui, vos "prophètes peuvent prédire la fin du monde chaque année et des effondrement économiques quasi chaque mois à la "san-machin".

      Heureusement que Soral ne verse pas la dedans.


  • #1472080

    Techniquement parlant, en dehors de leur "civil war", les américains n’ont jamais gagné une guerre tout seul...