Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Hongrie : 95 % de votes contre les quotas de migrants décidés par l’UE

Un référendum – invalide – que Bruxelles ne comptait pas reconnaître

Si les Hongrois ont voté dimanche à 95 % contre les quotas de migrants, le quorum n’a pas été atteint avec 45 % de participation.

 

Un référendum invalide, mais une victoire quand même. Une « victoire qui balaie tout sur son passage », a même osé le député Fidesz (conservateur) Gergely Gulyás. Ce dimanche, les Hongrois ont voté à 95 % contre les quotas de migrants décidés par Bruxelles, selon un sondage sortie des urnes de l’institut Nezopont. Mais seuls 45 % d’entre eux se sont déplacés. Le premier ministre Viktor Orban a choisi de ne retenir que le premier chiffre. « Un référendum valide est toujours mieux qu’un invalide, mais les conséquences juridiques seront les mêmes, avait-il prévenu en votant, le matin. Car nous avons promis que nous mettrons en œuvre la législation sur cette question ».

Dans une tribune publiée samedi, il avait affirmé que les Hongrois avaient « le devoir » d’aider le gouvernement à combattre les décisions de « l’élite à Bruxelles ». « Avec le référendum, nous pouvons envoyer un message à chaque Européen : leur dire que cela dépend de nous, les citoyens, de ramener l’UE à la raison (…) ou de la laisser se désintégrer », soulignait-il.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Sur l’Union européenne et l’immigration organisée, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Démo-crassie" à deux vitesses, je me demande s’ils auraient invalidé le referendum s’il y avait une majorité de oui ?
    Pile je gagne, face tu perds, toujours la même rengaine.

     

  • Sur la chaine France Info une intervenante trotskiste disait que les référendums dans l’UE n’étaient pas normaux et un autre "journaliste" bien connu disait que la Hongrie prenait les subventions de l’UE donc elle devait se conformer aux directives de Bruxelles sur les clandestins !Que des traitres dans les journaux mainstream au service des sionistes !


  • Orban oublie que son pays dépend à 100% de l’UE ! Hors de cette Union européenne qu’il Conchie à longueur de journée, avec quoi bâtirait-il un avenir pour les siens ? La Hongrie n’a pas les moyens de sa politique car trop pauvre pour exister réellement...

     


    • Orban oublie que son pays dépend à 100% de l’UE !



      Non, percevoir beaucoup de subventions et en être totalement dépendant, ça n’est pas la même chose.



      Hors de cette Union européenne qu’il Conchie à longueur de journée, avec quoi bâtirait-il un avenir pour les siens ?



      Oui, on disait aussi que la mer allait engloutir la Grande-Bretagne après le référendum sur le Brexit, on attend toujours. ^^
      La Hongrie arrive à dépasser la France au niveau touristique : certes, ce n’est pas grand chose, mais ça prouve que ce pays n’est pas dénué de moyens. Et puis, ils peuvent très bien ré-industrialiser comme le souhaite Theresa May. D’autant que les russes aimeraient bien un allié européen avec qui faire du commerce, histoire de contourner les sanctions. La brutalité habituelle des germano-européens peut beaucoup aider les hongrois dans leurs choix commerciaux.



      La Hongrie n’a pas les moyens de sa politique car trop pauvre pour exister réellement...



      Comment savez-vous cela ? Vous y vivez ? Où donc, dans quelle ville ? Puisque vous pouvez dire cela avec autant d’assurance, c’est que vous devez connaître le pays par cœur, si tel n’était pas le cas, ce serait un sérieux manque de crédibilité à vos paroles, mais ça serait impossible bien-sûr ! ^_^


  • Quel est l’abruti qui a fixé un seuil de participation de 50% minimum pour que le référendum soit valide ?


  • Que penser des 55% manquants ?

     

  • La """validité"" ou non du referendum ne change rien au fait que les hongrois sont contre l’immigration, un résultat de 98% d’opposition à l’immigration était vraiment inespéré, à ce niveau d’opposition il est totalement improbable que les abstentionnistes aient voté autrement.

    En Europe de l’Est les gens ne se déplacent pas pour voter, c’est une chose qui est malheureusement très connue.


  • Ah, on croit rêver ..... Pour les hongrois, la réponse était tellement évidente que la majorité d’entre eux n’a même pas été voter et a préféré profiter pleinement d’un beau dimanche à la campagne .....
    Et effectivement, l’avis de ceux qui ont quand même fait l’effort d’aller mettre un bulletin dans l’urne est tout à fait clair et représentatif !!!
    Il ne reste plus qu’a procéder de la même manière dans les autres pays européens : Allemagne, Espagne, France, Grèce, Italie etc.....
    Ainsi, on saura vraiment ce que pensent les gens et les "élites" ne pourront plus jamais raconter n’importe quoi !!!


  • Quand-même ! Hamid Karzaï n’a été élu que par moins de 5% des afghans et pourtant, toutes les chancelleries occidentales l’ont reconnu comme président légitime de l’Afghanistan occupé. Désolé mais, si les 60 % restant avaient été vraiment contre, ils auraient voté. Faut assumer, les européens, la démocratie c’est pas juste un argument pour larguer des bombes sur les pauvres, c’est aussi le devoir d’accepter les gouvernement et les lois qui ne vous plaisent pas !

    4ème gifle démocratique de l’année pour l’UE !

    Référendum Hollandais
    Brexit
    Libération de Saïf al-Islam
    Et maintenant vote Hongrois

    Trump ne sera peut-être pas élu mais 2016 aura été meilleur que 2015, la révolte des nations prend forme.


  • euh erreur sur les chiffres ce sont plutôt ceux ci les bon !
    Ce dimanche, les Hongrois ont voté à 98,3 % contre les quotas de migrants décidés par Bruxelles, selon un sondage sortie des urnes de l’institut Nezopont. Mais seuls 39.8% des inscrits se sont déplacés, ce qui invalide juridiquement le résultat.


  • Le dernier Mayor of London a ete elu avec 42% de participation.


  • A partir de là, deux possibilités s’offrent au gouvernement hongrois :
    1° il fait revoter, jusqu’à obtenir la victoire valide du NON.
    2° il fait comme Sarkozy en 2005, quand il a bafoué son peuple.
    Les deux méthodes se situant, de toute façon, dans le plus pur "style" de l’ unionesque foutoir.

    De quoi se plaint-on ?


  • C’est une bonne chose.
    Les hongrois étaient trop heureux derrière leur frontière de barbelés.
    L’UE va désormais pouvoir leur envoyer quelques dizaines ou centaines de milliers de migrons.
    Les hongrois vont enfin connaître les joies du métissage, de l’immigration, du vivre-ensemble, l’ouverture à l’Autre.

    Bienvenus au club !


  • M. Orban se soucie des intérêts de son pays, voilà ce qu’on retient. Il n’est pas étonnant qu’après des décennies de soviétisme et un des régimes communistes les plus cruels de l’histoire (les interrogatoires dans des wagons sanglants), les citoyens n’aient plus envie de voter.
    C’est bien dommage ; car s’il est compréhensible de s’abstenir aux élections marchandes de fonctionnaires gavés (tous corrompus à divers degrés pour bénéficier d’influence et de fonds) il est important de toujours se manifester aux référendums.
    Maintenant, les chiffres peuvent être truqués pour que l’UE puisse justifier sa dictature et empêcher les parlements nationaux, quand ils sont représentatifs, de faire régner l’ordre et la raison.
    Orban appelle les Européens à se réveiller, à décider par eux-mêmes, à exiger le statut d’adulte qu’ils ont perdu pour décider de leurs propres affaires, et en revanche conservé pour payer celles des autres. Payer, payer, payer, ils sont assez grands pour cela.
    Si tous les pays font des référendums, l’UE s’écroulera.
    Si les Hongrois aimaient l’invasion, ils seraient aller voter oui en masse. Or ceux qui se sont déplacés ont voté NON. Les autres ont sans doute peur de la mafia bruxelloise et des ses "sanctions" brutales, comme ils avaient peur des terrifiants soviets, encore tout frais dans leur mémoire.


  • En attendant les maisons d’édition doivent être submergées de manuscrits relatant la relation passionnée entre une "volontaire" de la jungle de Calais et un beau "migrant", black et persécuté de préférence ...

     

  • 3,056 millions de Hongrois ont voté pour l’adhésion à l’UE (2003)
    3,246 millions de Hongrois viennent de voter CONTRE les quotas de migrants.


  • Mou du bulbe 1er a bien été élu avec moins de 50%...alors qui est valide, le vote ou lui ? Vous avez 4 heures..ou 2 minutes.


  • Voila l’exemple typique des abstentionnistes,au lieu de gueuler,de vociférer ,d’insulter,moi j’irais pas voter parce que c’est tous le mêmes gna gna gna !!
    Le principal est de dégager ces oligarques du pouvoir en votant ,il n’y a pas d’autres moyens .Si il y a 80% de votants qui vote à 90% contre ,ils n’auront pas le choix .


  • Une seule question.
    Pourquoi faire un référendum pour s’opposer aux directives européennes soumises aux traités du même nom auxquels la Hongrie a apposé sa signature et qu’elle doit donc obligatoirement respecter et ne pas faire tout simplement un référendum sur une sortie de l’U.E. pour que la Hongrie retrouve sa souveraineté ce que semble apparemment vouloir Orban ?
    Ça éviterait toutes ses agitations stériles et contraire au droit international !


  • Referendum ou pas, la Syrie doit être vidée de ses habitants, "intégrés" ou pas dans le dépotoir qu’est devenue l’Europe mais éviter surtout qu’ils reviennent revendiquer leurs terres lorsque les juifs se seront accaparés les territoires du grand Israël. Les choses sont claires, comme dit sarko, "on ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer".

    Donc les Hongrois vont manger bon après ce référendum en guise d’apéro. Les autres nations devraient faire bloc autour de ce résultat, mais malheureusement, en Europe comme ailleurs, c’est chacun pour sa gueule en face de Satan...


  • Le titre de Direct matin est "Un scrutin non valide", et le contenu est encore plus grave :

    "C’est donc un échec pour le premier ministre Viktor Orban, défié dans sa politique anti-migrants. Implicitement, le peuple hongrois s’est ainsi prononcé pour une politique d’accueil des migrants."

     

  • Si on voulait connaitre la vérité sans se voiler la face ,il suffirait de faire voter l’UE entière ,avec obligation de voter .Et on aurait obligatoirement le résultat .


  • Les quelques % manquants proviennent du boycotte du vote par les partis d’opposition socialo-liberalo-naivo progressistes qui soit croient au chemin du "progrès" montré par des idéologues unionistes membres du club des "élites"...
    soit qu’ils ont été achetés... (ça se fait dans ces régions)

    Avec quelques % de "oui" les 50% auraient ét vite et très surement atteint.
    Mais voilà, pour ces rats serviles de la pensée officielle, le but était justement ce que le référendum ne soit pas constitutionnellement validable.
    Ils ont boycotté en connaissance de cause.
    Ils ont boycotté le processus démocratique. Ce n’est pas un problème pour eux.
    Pressés qu’ils sont à finir de vendre "leur" pays à l’empire bancaro-sioniste.

    Pays profondément divisé entre vrais patriotes (pas du genre "us") et populace cosmopolite qui n’a plus que l’argent en tête (fruit de l’éducation occidento-libérale), si ce n’est pas directement leur me$$hiah...

    Reste aussi à se demander combien Soros a dépensé dans cette affaire.

     

  • Avant de pavoiser sur ce que certains appellent un "revers" au passif d’ Orban, il convient de se rappeler les lois adoptées à la quasi unanimité en FrOnce, dans un hémicycle déserté... à 90 %...


  • Si on pouvait organiser un référendum comme en Angleterre, sur la sortie de la France de l’Union européenne.

    Evidemment, je rêve !!!


Commentaires suivants