Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les ambiguïtés françaises de la lutte contre le terrorisme, par Damien Viguier

Extrait des Leçons de droit n°3

Dans cet extrait des Leçons de droit n°3 publiées en livre audio aux éditions Kontre Kulture sous le titre Terrorisme et crime contre l’humanité, Damien Viguier revient sur les ambiguïtés des autorités françaises dans la lutte contre le terrorisme.

 

Se procurer le livre audio des Leçons de droit n°3
chez Kontre Kulture :

Également disponibles chez Kontre Kulture :

 

Damien Viguier sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Petit rappel : la loi punissant le crime contre l’humanité est illégitime car RETROACTIVE . Art 8 de la déclaration des droits de l’homme de 1789 : " Nul ne peut être puni qu’en vertu d’une loi établie et promulguée ANTERIEUREMENT au délit, et légalement appliquée ".


  • "Les ambiguïtés françaises de la lutte contre le terrorisme"

    "Ambiguïtés", à prendre au 3ème degré.

    Rien que le titre prouve déjà et encore, les limites du Droit.
    En dernier lieu, il nous restent l’humour Noir, vérités - moments de gloires, Horlas des lois, qui surgissent plus brillantes que n’importe quel discours d’hommes ou de femmes d’État...

    Mes respects à Me Viguier.


  • Merci à Maître Viguier, et à E&R pour ce cours des plus intéressant.


  • Il est où Alain Bauer pour contre dire ?


  • Damien fait un bilan utile du point de vue juridique de la complicité des États vis-à-vis du terrorisme. L’on peut simplement préciser que depuis 2001 tout ce qui touche aux « lois », « décrets », « accords » et « constitutions » a officiellement été balancé aux chiottes, au profit de la stratégie du chaos. Rappelons que ceux qui ont ouvert le bal du terrorisme et de « l’illégalité constitutionnelle » à travers le monde ne sont autres que Bill Clinton, Georges W. Bush et les néoconservateurs Américains sous couverture du Projet pour le Nouveau Siècle américain (PNAC) fondé en 1997.