Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les archives des ventes d’armes israéliennes durant le génocide rwandais resteront closes

La Cour suprême israélienne rejette une pétition d’un avocat destinée à révéler les exportations militaires au pays africain, citant un risque pour la sécurité nationale et les relations étrangères.

 

Les archives des ventes d’armes d’Israël au Rwanda pendant le génocide de 1994 resteront scellées et dissimulées au public, a décidé cette semaine la Cour suprême.

L’avocat militant Eitay Mack avait demandé en 2014 au ministère de la Défense les informations sur les exportations militaires vers le pays africain. Sa demande avait été rejetée par une cour de Tel Aviv, et l’affaire est passée dans le système d’appel pendant l’année et demie suivante, pour s’achever avec la décision de lundi.

Mack a affirmé qu’il y avait « un intérêt public majeur à révéler ces informations, et qu’empêcher leur divulgation avait créé un sentiment que les accusés s’interposaient en raisons de considérations extérieures », selon la décision de la Cour.

La présidente de la Cour suprême, Miriam Naor, le juge Neal Hendel et le juge Yitzchak Amit ont déterminé que malgré le droit de savoir du public, il existait des préoccupations sécuritaires et diplomatiques qui les empêchaient d’accéder à la demande.

Lire la suite de l’article sur fr.timesofisrael.com

L’implication israélienne dans le conflit rwandais, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "un risque pour la sécurité nationale et les relations étrangères"...
    C’est la ruée dans la Réalité, ce pays l’admet, ses ventes d’armes sont hyperproblèmatiques. Autrement dit la vérité les empoisonnerait, un peu comme s’ils étaient frappés par une épidémie d’honnêteté et de bonne foi, ça ne pardonnerait pas...

     

  • Les archives de l’Afro-Musulman Tchadien ( pays voisin du Rwanda ) Hissene Habré sont beaucoup plus intéressantes que celles du Rwanda aux yeux de Macky Sall : ce Hal Pulaar ( tribu africaine nomade favorable à l’avortement ) qui est président du Sénégal et qui vient d’enrichir son pays en
    1) organisant le procès d’Hissene Habré : l’Union européenne a fait un gros chèque au Sénégal donc à la coterie qui le dirige ;
    2) volant la fortune d’Hissene Habré ( condamné à la prison à perpétuité ).

    Chez les agents impériaux, le deux poids, deux mesures est permanent.

     

  • "préoccupations sécuritaire et diplomatique", ben voyons !
    Le Rwanda se préparait-il à envahir Israël en 1994 ?
    Quant aux préoccupations diplomatiques, elles sont claires : reconnaître qu’être complice d’un génocide, en plus d’être un Etat ouvertement raciste et colonialiste, ce n’est pas demain la veille qu’on va entendre ça de la bouche de Bibi...


  • Le refus d’ouvrir les archives vaut aveux. Ce n’est pas pour rien que les relations entre Israel et Paul Kagamé, le dirigeant autocrate du Rwanda sont excellentes.
    Israel est très intéressé par cette zone de l’Afrique de l’Est sub-saharienne (Sud Soudan, Kenya Ouganda, Rwanda.......).
    Israel "negocie" d’ailleurs avec ces pays l ’expulsion de ses 50 000 refugiés africains.

    En arrière du génocide rwandais, les historiens découvriront un jour la guerre d’influence des occidentaux : français, belges, américains, israéliens, ect...... dans cette zone dite des grands lacs


  • Les archives des ventes d’armes israéliennes durant le génocide rwandais (c’est pas nous, c’est eux...)
    Aschtag #c’est-pas-leur-faute-ils-savaient-pas


  • Le plus intéressant ça reste les chiffres des ventes d’armes à l’Ouganda dans les 5 années précédentes.
    Paul Kagamé est diplômé de West Point, l’école de guerre américaine, c’est avéré. Mais ça ne suffit pas pour renverser un gouvernement élu par la force, il faut un soutient militaire et financier.
    On sait de source sur que les américains ont vendu au moins 2 missiles stingers puisqu’ils ont servi à abattre l’avion des présidents.

    De toute façon la vérité finira par sortir, les chiffres de cette affaire sont beaucoup trop exubérants : 750 000 à 1 000 000 de Tutsis aurait perdu la vie au Rwanda en 1994 ? Comment est-ce possible ? Ils étaient 850 000 !
    Vous voulez plutôt dire Tutsis et Hutus modérés ou Hutus et Tutsis modérés non ?

    Une chose est certaine néanmoins : le président Juvénal Habyarimana est innocent du fameux génocide puisqu’il était mort quand il s’est déroulé. Ses assassins n’ont toujours pas été identifié et jugé...