Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les banques ont supprimé 600 000 emplois depuis 2008

Les banquiers à la rue comme tout le monde

La crise financière n’explique pas à elle seule les plans massifs de réductions d’effectifs dans le secteur de la finance. Les effets de la digitalisation ont pris le relais. 8 000 nouvelles suppressions de postes ont encore été annoncées depuis le début 2016.

 

La purge dans les effectifs des grandes banques de la planète se poursuit. Depuis le début de l’année, trois acteurs majeurs de la finance ont annoncé de nouveaux plans de réduction de leur masse salariale. Crédit Suisse a annoncé jeudi la suppression de 4 000 postes, Lloyds 1 500 la veille, et Barclays 1 200 en janvier. Près de 8 000 en tout, qui viennent s’ajouter aux 600 000 emplois détruits depuis 2008 par l’ensemble des banques de la planète. Un total comptabilisé par l’agence Bloomberg à la clôture de l’année 2015.

Bien sûr, le secteur a vécu la pire crise de son histoire. Sauf que la purge se poursuit. Rien qu’en 2015, 99 000 emplois ont été supprimés. C’est l’américain Citibank qui a le plus taillé dans ses effectifs. L’établissement a réduit de plus d’un tiers le nombre de ses salariés depuis 2008, soit près de 140 000 salariés. Et Citi, qui est présente dans plus de 100 pays, a encore prévu 2 000 licenciements d’ici à la fin de cette année.

 

La France pas épargnée

Plus généralement, les plans sociaux s’enchaînent dans la plupart des grands groupes bancaires de la planète. Le numéro un allemand, Deutsche Bank, entend se passer de 26 000 collaborateurs d’ici à 2018. La plus grande banque d’Italie, UniCredit, a programmé une purge presqu’aussi conséquente et compte se délester de 18 000 collaborateurs. Au Royaume-Uni, la Royal Bank of Scotland et Barclays prévoient eux de supprimer 30 000 postes. HSBC s’impose un régime encore plus drastique. Objectif : 50 000 postes en moins d’ici à 2017.

Lire la suite de l’article sur bfmbusiness.bfmtv.com

 

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

Pour en savoir plus sur le Réseau d’économie solidaire :

Le système bancaire sera-t-il « sauvé » une nouvelle fois ? Voir sur E&R :

Voir clair dans le nébuleux système bancaire international,
avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1390404

    A 33 secondes. Le jeunot à côté de Mme Chevrilon pose une question au "spécialiste" : ".. Qui c’est Qui...". Douce France !


  • Les banques multiplient les incitations à leurs clients pour l’utilisation des services à distance (internet essentiellement) afin d’avoir de moins en moins d’agences et d’agents à payer.
    La crise a bon dos mais cette politique de dématérialisation du travail n’est pas exclusive aux banques et n’a que des avantages pour les gouverneurs, administrateurs et actionnaires des banques : augmenter le taux de rentabilité et donc leur portefeuille.

    Tous les prétextes sont bons (la crise) mais à dire vrai c’est la fuite en avant pour l’automation de tous les services afin d’augmenter les bénéfices en mettant les salariés au chômage, tout simplement.

    On est pas des jambons, enfin pas encore assez pour croire que la crise poursuit ses effets néfastes sur les banques qui n’ont finalement pas perdues grand chose au contraire ce sont les citoyens contribuables qui paient toujours la note.
    Le système est toujours gagnant gagnant pour les banques....

    La banque est l’ennemi du peuple et de l’état dès qu’elle est dans les mains de capitaux privés.Quasiment tous les systèmes de création monétaires ressemblent plus à des pyramides de ponzi à grande échelle qu’à autre chose.

    C’est l’une des plus grandes escroqueries de l’histoire de l’humanité : l’usure.

     

    • #1390538

      Bernard Madoff a créé un système de Ponzi qui a fonctionné pendant 48 ans. Lorsque de nombreux clients souhaitèrent retirer leurs avoirs de sa société d’investissement lors de la crise financière de 2008, ils se rendirent compte que les caisses étaient vides et qu’ils avaient perdu tout leur argent. Comme par hasard, c’ est qu’a ce moment là que le FBI a réagit ;) Il existe plein de variantes du système de Ponzi, pas besoin d’être un génie en math pour faire du capital. Les banksters de la BCE gère l’inflation pour protéger les rentiers de la baisse de la valeur de leur capital, et surtout pour garantir à leur amis banquiers privée de profit important en s’assurant que l’inflation est inférieur au taux d’intérêt.


  • La pire crise son histoire mes fesses. Une arnaque à plusieurs centaines de milliards, plutôt.


  • Bonjour,
    C’est une grande question métaphysique que nous propose Bfmtv.com :
    La tragédie de la mise au chômage de tous les collabos de la banque.
    Devons-nous en pleurer ou en rire ?
    Devons-nous nous fendre de vingt balles pour venir en aide aux veuves et aux orphelins des maquereaux rendus à l’océan du chômisme pour tous ?
    Il faut réagir vite et demander au roitelet Hollande les états généraux de la banque !
    Pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Pauvres cloportes que nous sommes...
    Soral à bien raison, un journaliste qui bosse à Bfm ou ailleurs est une pute ou un chômiste...
    A bon entendeur salut !


  • Aux jeunes de se débarrasser de ces dinosaures. Petit à petit... - Dieudonné travaille bien à son Ananassurance ! Animé par d’autres valeurs. Pour moi, Dieudonné est un stimulant pour les jeunes... N’est-ce pas Najat ?!

    http://www.rtbf.be/info/economie/de...


  • ..« Digitalisation »... qu’est-ce que les doigts viennent faire dans l’histoire ?

    Numérisation, informatisation.

    Non, aux anglicismes idiots.


  • bienvenue dans le monde du chomage de masse , il est evident que la technologie (robots etc) nous remplacera de plus en plus ... cette periode de transition que nous vivons tous est bel et bien reelle ... fini les emplois bien payés , par contre les politiques vont devoir nous imposer de rester tous chez nous a rien faire et toucher une subvention minimale pour vivre du genre 8oo euros pour tous car les machines prendrons nos places . avant ceci il y aura la grande purge , c’est a dire baisser la population mondiale de moitie au moins , faire la vraie mondialisation ( gouvernement mondial) suppression de la monaie physique , implanter une puce aux nouveaux nes etc.... comme dans terminator .... le regne des machines


  • Les employés de banques ?! Mais dites donc, ils y a dix ans, quand, pour m’envoyer "bouler", ils me désignaient ces nouvelles machines à billets (pour se décharger d’encaisser eux-même un dépôt en espèce ou de me tendre un petit peu de liquidité) ou encore, mieux, quand ils me répondaient qu’il fallait envoyer une demande de crédit par "internet" afin que "l’ordinateur" m’inflige un oui ou le non (à leur place), ils jubilaient les bougres, pensant être allégés de leurs tâches. Maintenant, "j’ai bon" de savoir qu’on les traitent enfin comme ils nous traitaient, à savoir, comme de la merde. Et c’est bien fait pour eux parce que, nous, à ce moment là, on ne demandait qu’à avoir à faire à eux. Mais eux, plutôt que de se plaindre aux Syndicats de cette amputation de travaille qui présageait le pire futurement pour eux, ils étaient sûrement fraîchement sur Facebook, noyant le nouveau temps qui leur était "offert", l’esquisse du sourire aux bords des lèvres, en songeant que les clients ne les faisaient, enfin, plus chier. La suite, la voici, et il ne fallait pas être devin pour deviner ce qui leurs arrivent mais bien trop faignant...


  • Bientôt (si on laisse faire) ce sera la puce rfid dans le corps humain qui servira de banque....lol ! le but, le pourquoi : contrôle total, de votre argent, de votre santé, de vous, voir plus....


  • Quoi de plus normal, avec du papier monnaie qui ne vaut plus un kopec.....combien de banquiers ont perdu leur boulot avant le 3 janvier 1973 ?

    Adieu le virtuel ! à quand le réel ?