Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les centrales nucléaires russes infectées par le virus informatique Stuxnet

Lorsque des virus informatiques ultra-sophistiqués créés par des gouvernements sont lâchés dans la nature, ils deviennent vite incontrôlables. C’est ce qui est arrivé avec Stuxnet, un ver informatique israélo-américain qui a infecté le réseau de centrales nucléaires en Russie. Explications.

Stuxnet est un ver informatique ultra-sophistiqué conçu conjointement par les experts américains et israéliens à l’époque où George W. Bush était encore président. Son but à l’époque : infiltrer les installations nucléaires iraniennes. Si l’on en croit certains rapports, ce ver informatique (à ne pas confondre avec un virus informatique qui a besoin d’un programme hôte pour se reproduire dans les ordinateurs) aurait infecté 45 000 installations dans le monde, 30 000 en Iran et le reste dans d’autres pays comme l’Allemagne ou la France.

Il vise uniquement les installations fonctionnant avec Windows et les appareils de la marque Siemens.Considéré comme étant le premier logiciel malveillant (malware) capable d’espionner et de saboter des systèmes industriels, Stuxnet a cette fois-ci infiltré le réseau de centrales nucléaires de la Russie. C’est ce qu’a dévoilé l’expert en sécurité informatique Eugene Kaspersky, co-fondateur de la société Kaspersky, lors d’une conférence de presse donnée le 7 novembre dernier en Australie. Tenant ses informations d’un ami travaillant pour le programme nucléaire russe, Kaspersky a donc expliqué que le malware avait infiltré le réseau russe alors même qu’il n’était pas connecté à Internet. Ce ver pourrait avoir provoqué des dommages non négligeables dans l’industrie russe, sans plus de détails.

Mais, contrairement à ce qui a été dit sur plusieurs sites Internet, Stuxnet n’a pas contaminé la Station Spatiale Internationale (ISS). Lors de cette même conférence du 7 novembre, Eugene Kasperksy a bien expliqué que l’ISS avait déjà été contaminée par des virus informatiques… Mais rien à voir avec Stuxnet !En effet, l’expert a raconté deux anecdotes, l’une à propos de Sutxnet et des centrales russes, l’autre à propos de virus informatiques non spécifiés qui ont infecté l’ISS : « Les gars de l’espace, de temps à autre, viennent avec des clés USB qui sont infectées. Je ne plaisante pas. Je discutais avec des astronautes russes et ils me disaient ouais, de temps en temps, il y a des virus informatiques dans la station spatiale. » Heureusement, là encore ces virus n’ont eu aucune incidence néfaste sur le fonctionnement de la Station Spatiale Internationale.

On est rassurés de savoir que la Station Spatiale Internationale n’a pas été touchée par ce ver informatique très sophistiqué ! En revanche, ça nous inquiète un peu plus de savoir que Stuxnet peut infiltrer aussi facilement des installations nucléaires dont la sécurité est censée être maximale. Pensez-vous que les gouvernements devraient continuer à créer des virus en sachant qu’ils pourraient en perdre le contrôle ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mouai !
    Si y’a un virus qui apparait même sans connexion, faut peut être chercher du côté de celui qui peut allumer l’ordi.

     

    • Le courrant electrique alternatif est aussi un language binaire.......certains sites stratégiques ont leurs alimentations electrique propre, déconnectées du réseau global mais chuuuuuuut, Big brother sétait énervé tout rouge il y a plus de 20 ans quand cela avait été dit ! Stephen H., tais toi ou on te crève les pneus..


    • Il y a une petite confusion dans l’article, Stuxnet est construit pour se propager partout mais peut s’attaquer uniquement au automates Siemens (SCADA) pour etre précis . Il n’y a aucune chance pour que des automates industriels soient à l’oeuvre dans l’ISS, ni meme dans un avion. Ces types de calculateurs ont une architecture trop spécifiques, les automates SCADA ne tiennent aucune des conditions climatiques requisent .

      @ananas split : non le courant alternatif, n’est pas un langage binaire... Il existe des réseaux se servant de porteuse sur les ligne d’alimentation (CPL comme pour la freebox ou le relevé de compteurs electrique), mais en aucun cas on ne peut pénétrer un réseau de l’extérieur si le site par CPL si celui-ci n’en ait pas équipé et dans l’industrie c’est très rare d’utilisé le CPL.

      Par contre que la plupart des industriels Francais utilisent Windows à outrance, voir même, ceux qui mettent leur donné sur le "Cloud", la c’est de l’inconscience. Je travaille dans une grosse boite Aéro du CAC40 et je peux vour dire que toutes les conférences et partage de doc se font avec CISCO. Avec ce que l’on sait sur la NSA et ses sociétés partenaires, c’est à la limite du crime de haute trahison !


    • Bonjour Arthurius, je ne retrouve pas l’article et le net au début 1990....enfin, je ne suis pas expert mais je me souviens qu’il parlait de passer par le courrant un peu à l’image du morse avec le + / - en jouant sur une infime modulation d’intensité (je n’utilise surement pas les bons termes).... peut-etre faut-il au préalable installer un logiciel pouvant le reconnaitre et le traduire (ou un logiciel préinstallé dormant) je ne sais pas mais un expert de l’armée était même questionné la dessus et restait évasif. Oui, les experts se trouvent à la pelle..lol...et moi je ne le suis pas mais cela ne m’étonnerais pas. Bonne journée


  • travailler dans le nucléaire sous windows ....
    nos "élites" sont des débiles mentaux !!!
    qui plus est , quand ça va peter ,la planète entière va en souffrir
    vous me direz quand on voit Fukuschima construit sur une faille sismique et face aux tsunamis avec une murette comme seule protection ....
    ceci par le peuple japonais que je tiens pour une référence en matière de technologies ....
    le pire est à craindre

     

    • #604461

      @ Richy

      Par lucidité, il faut sortir un peu de Fukushima et de son roman officiel, la compétence des Japonais n’est pas en cause ! On peut prévoir beaucoup de choses, mais un acte terroriste de cette ampleur n’est pas du ressort des ingénieurs !
      Vous devez donc être de ceux qui soutiennent mordicus que Tchernobyl fut un accident... pourquoi pas après tout, nous sommes dans la société de l’inversion !
      ... Mais le hasard aura choisi un réacteur de conception soviétique, loin de la Russie, dans un pays où les Russes n’avaient pas bonne presse parmi la population pour qu’une succession de "malchances" produise la séquence que nous avons connue. C’est ballot, non ?


    • Le système de surveillance vidéo a fuck’o’shima était géré par une société israélienne...


    • #605411

      @ webster tarplay

      Que voulez-vous, les statistiques sont tenaces... parce que l’ouverture à la vérité ne peut que passer par elles.
      Dans un monde où il est pratiquement impossible de trouver la cause de toute chose tant elle est souvent bien dissimulée, un écrémage statistique permet de relever les anomalies qui méritent d’être étudiées, après, l’approche scientifique fait le reste.
      On peut alors expliquer un phénomène non par son observation directe mais par les effets qu’il produit.
      Mais il est aussi possible de garder un point de vue réducteur (sionistes, juifs, FM...) et de s’en contenter même si cela ne mène à rien en l’occurrence...


  • La solution est donnée dans l’article...LINUX au lieu de la merde windaube...d’ailleurs, ceci est valable aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers...
    Personnellement, j’utilise Fedora depuis 2005 et autant les débuts furent difficiles car à l’époque,fallait pas avoir peur d’utiliser la ligne de code, autant maintenant c’est devenu aussi facile d’approche que windows ou mac.. il n’y a qu’à voir "androïd" qui est basé sur linux, et qui est facile à utiliser...et à tous les niveaux Linux est mieux :
    Sécurité, rapidité, stabilité....et en plus c’est gratuit !

     

    • (Sans vouloir être chiant)
      Le jour ou Linux s’installera facilement, du style je clique sur téléchargement puis exécuter et c’est bon, la oui, les gens utiliseront Linux, mais c’est trés trés trés loin d’être le cas... Donc vive Windows !!! ( Je dit cela pour le particulier comme moi qui ne connait pas grand chose en informatique)

      Si un pro a une solution simple, sans avoir a graver une image iso sur CD puis ect, ect ect..... Je suis preneur.

      Merci.

       

      • Tu mélanges un peu tout.
        Tu confonds l’installation de linux avec l’instalation des programmes dans linux.
        L’installation de linux est simple, en tout cas elle l’est pour les distribution les plus utilisées et les plus populaires. Dire le contraire est méconnaitre la réalité.
        Quant au "clique sur téléchargement puis exécuter et c’est bon" c’est le meilleur moyen de se faire infecter et c’est ce qui se passe d’ailleurs avec windows : des sites de téléchargements pourrissent les logiciels à télécharger par exemple 01.net et softonic, ceux là sont à fuir comme la peste.
        Pour linux c’est sécurisé car l’installation des programmes se fait àl aide de dépôts (des serveurs sécurisés) et donc pas de risque d’installer un programme infecté, et l’installation n’est pas compliqué non plus ça se fait en 2 ou 3 clics de souris.

        Ensuite pour le téléchargement d’un iso et le graver (ou le mettre sur clé USB) je ne vois pas ce qui te dérange ?
        Mais il est possible d’acheter des CD dans des magazines chez le marchand de journaux ou sur internet :
        http://enventelibre.org/ubuntufr ça c’est pour ubuntu pour les autres distribs je ne sais pas.
        Mais le plus simple c’est de télécharger


    • Vous pouvez acheter à vil prix certaines distribution GNU Linux (parfois même, en maison de la Presse...) déjà gravées sur DVD et installables de suite.


    • C’est sûr qu’androïd est réputé pour sa haute sécurité ... du grand n’importe quoi !

      Personnellement les trolls pro Linux me fatiguent au plus haut point, et c’est le dernier endroit ou j’aurais voulu tomber sur les horribles créatures que vous êtes.


    • Utilisez Pendrive Linux pour installer la distribution Linux de votre choix, c’est très simple.


  • Lors de la précédente apparition de Stuxnet en Iran, j’étais étonnée qu’on utilise des postes Windows, dans des centrales nucléaires, pour la supervision avec Win CC le logiciel de supervision de Siemens.

    Dans l’aéronautique depuis longtemps ils utilisent un OS certifié selon leurs normes DO 178 B : Lynx RTOS, basé sur Linux certes, mais sérieusement débugué et sécurisé ( c’est pas la tasse de thé de Torwald la sécurité : cf ses critiques d’ OpenBSD ), mais c’est le seul OS certifié aéronautique ! Rien à voir avec Ubuntu et autres guignoleries linuxiennes, et windows, ou Windows CE, qui ne sont certifiés pour aucune application industrielle.

    Mais je suis allée jusqu’au bout de la démarche, puisque je bossais dans ce secteur.

    Aujourd’hui il y a des normes très sévères, sur le matériel et les logiciels utilisés dans les divers domaines à risques. Des normes chapeau et d’autres spécifiques à chaque domaine. Voir les normes IEC. D’autre part ils utilisent des protocoles de communication extrêmement sécurisés.

    J’ai également eu accès au livre blanc de Siemens sur cette affaire.

    On ne pilote pas des installations nucléaires depuis un poste Windows. Rassurez vous. les divers circuits : conduite et analyse de données sont bien séparées, doublés, comparés.

    Mais pour faire le buzz, c’est mieux de dire qu’on a détruit des centrifugeuses avec un virus.

    Evidement ça peut gêner pour les études et la mise au point, et retarder la mise en service, mais la conduite et la sécurité, ça se passe ailleurs que dans des PC et on ne risque pas d’y pénétrer par internet.

    Là comme pour le reste, je suis convaincue qu’on nous raconte des conneries !

    .

     

    • Merci le pro de nous recadrer un peu tout ça. J’ai voulu être technicien dans ce domaine et j’ai été atterré de constater d’une part qu’il n’y a Jamais de sécurité totale en informatique en dehors de la cage de Faraday( les services secrets russes disent revenir à la machine à écrire) et d’autre part qu’on s’embringue collectivement dans des mécanismes où la mafia des puissants peuvent se cacher aisément derrière une complexité réelle pour nous manipuler.


    • Très bon commentaire jacqueline.

      Effectivement, on raconte beaucoup de connerie. En particulier au sujet de Linux.

      Concrètement celui qui ose prétendre qu’il faudra remplacer du Win par du Unix pour garantir la sécurité d’une centrale nucléaire c’est qu’il n’a pas compris grand chose à l’informatique (en général).

      Il est bien plus rentable et sûr pour ce genre d’entreprise de développer des OS sur mesure. Un système d’exploitation n’est qu’une couche d’interaction avec le matériel physique et les processeurs de traitement qui permet à l’utilisateur final d’opérer sur sa machine par le biais de périphériques entrantes (clavier, souris, tactile ...) ou sortantes (écran, imprimante, support de stockage ...)

      Les tableaux de commande d’une centrale nucléaire fonctionnent de façon automatisée par des systèmes domotiques (http://fr.wikipedia.org/wiki/Domotique) qui n’ont pratiquement plus rien à voir avec une logique d’informatique personnelle. C’est du sur mesure.

      Je crois que les feuilletons télé trompent les gens en leur faisant croire qu’un mec peut avoir accès à tout type d’information ou capable d’introduire n’importe quel réseau en vingt seconde.

      Bullshit et propagande de domination. Voyez comme on est fort et puissant, alors qu’il n’en est rien. La réalité est plus complexe. Idem pour les clef USB dans l’ISS ... si tu crois pas celle là on peut t’en raconter une autre.


    • Autant une centrale nucléaire, n’est pas commandé par Windows, autant le parc de centrifugeuse iranienne, on n’en sait rien (il n’y a clairement pas le meme besoin de sécurité), en général le reseaux SCADA est souvent piloté avec une machine windows qui sert d’IHM. Dans le cas des centrifugeuse, une fois le virus implanté sur la machine (et la il n’y a que la clé USB ou le CB), le virus fait le tour des périphériques de la machine, trouve une carte d’interface type bus industriel (Profibus en l’occurence), reprogramme les controlleurs moteurs des centrifugeuses et lui envoi un bout de code qui fera croire que tout va bien alors qu’il pousse la centrifugeuse au dela de sa vitesse max (et la c’est la casse).
      La page wiki version anglaise, explique bien le déroulé de l’attaque http://en.wikipedia.org/wiki/Stuxnet


    • Lorsque Stuxnet a été crée, et ceux, surement par un gouvernement, ou par des mecs qui rigolent pas vu la rigidité des codes, il a été codé pour viser principalement ces types d’installations (vols de certificats, ’taupe’ dans des centrales’...). C’est bien plus complexe qu’un virus comme vous dites, (d’ailleurs c’est un ver).
      Je sais pas si vous avez vu le code source, mais c’est ahurissant de voir le nombre de langages, et le fait que ce soit extrêmement bien écrit. Moi je suis largement convaincu que Stuxnet contrôle des automates, se propage dans tout le réseau des centrales, et trouve la faille pour modifier la vitesse des centrifugeuses, tout en disant sur les postes de contrôle que tout va bien.


  • Selon Leuren Moret qui a travaillé longtemps pour l’industrie nucléaire :

    Stuxnet aurait été introduit sur le site de Fukushima Daïchi par une équipe de sécurité du nucléaire israélienne quelques mois avant le 11 mars 2011. Quand a eu lieu le tsunami, tout le réseau informatique de la centrale nucléaire est devenu hors-contrôle faisant monter rapidement la température des réacteurs qui a déclenché la catastrophe nucléaire.

    L’époustouflante interview (en anglais) de Leuren Moret et ses révélations sur Stuxnet et "l’attentat de la centrale de Fukushima" :

    http://www.youtube.com/watch?v=mFJG...

     

  • Tenant ses informations d’un ami travaillant pour le programme nucléaire russe, ...

    Autre hypothèse :
    Quand on est un ptit gars qui travaille pour les programmes nucléaires russes, on ne dit rien sur les programmes nucléaires russes. On ne l’ouvre même pas sur les stocks de PQ dans les chiottes des installations nucléaires russes. S’il y a un virus ou si le PQ a pris l’humidité, on ne le fait pas savoir au ptit gars qui parle à d’autres gars. Quand on parle à ce gars-là, c’est pour qu’il aille parler de ce dont on veut qu’il parle.

    Mais je ne travaille pas pour les programmes nucléaires russes, alors j’dis rien.


  • Puisque les israéliens assassinent des savants atomistes Iraniens, ça serait bien que des informaticiens Iraniens envoient des virus informatiques dans les commandes des avions gros porteurs d’El AL, non ?



  • Kaspersky a donc expliqué que le malware avait infiltré le réseau russe alors même qu’il n’était pas connecté à Internet.



    Cela rassure qu’ils ne sont pas stupides au point de connecter au réseau internet des sites aussi sensibles ! Toutefois l’usage de windows et amener des clés USB qui ont été au préalable connectées à des ordinateurs extérieurs aux sites sensibles me semble être d’une imbécillité abyssale ! Est-si difficile pour de telles institutions fonctionnant sur des budgets de plusieurs milliards d’euros d’avoir un réseau informatique cloisonné fonctionnant sur un système d’exploitation indépendant ? Certes de telles mesures n’empêcheraient pas les imbécile qui ramène au boulot leur clé USB et les employés malintentionnés infectant volontairement le réseau informatique d’un site...


  • il y’ a des façons illimité d’infecter n’importe quel système et même le plus protégé qui soit tous les logiciels puissants(complices de gré ou de force du NWO) nécessitent des mises à jour automatique via des backdoor et que dire de toutes ces nouvelles normes de radiocommunication rfid bluetooth wifi 3g 4g etc tous les jours ils en inventent d’autres et certaines installés d’office et activées à notre insu , l’interconnexion aujourd’hui est obligatoire à moins de vouloir bosser sans téléphone et internet (arpanet à ces début puis un jour le nwo s’est dit que serait plus malin de faire payer les gens pour mettre en place globalement leurs réseaux sans que personne ne posent de questions donnez du porno du stream des réseaux sociaux à la con bingo et plus personne ne pose de questions !
    aujourd’hui toutes les télés sont dlna soit connecté, mieux que l’audimat ainsi on sait ce que les gens regardent aiment ou n’aiment pas ;pour internet via le flux ils ont encore du mal mais un jour ils viendront chez vous vous imposez des quotas de flux un genre de csa de l’internet ça va venir croyez moi !
    c’est pourquoi je regarde (peu) la télé mais par antenne et pas par box il ne faut jamais laissez le diable prendre le contrôle de son chez soi !

    ah autre chose les plus grands systèmes les plus complexes qui soient utilisent toujours du matériel grand public (mais pas forcément bon marché) seule garantie d’ approvisionnements et de non sabotages après il y’a quelques spécificités mais tout est compatible et interchangeable le seul truc c’est qu’on limite le nombre de gars qui accède à ces applications et on les motive pour qu’ils ne balancent pas soit par des avantages soit par des bonnes raisons personnalisés !

     

    • Si tu veux savoir pas besoin d’attendre le numérique pour avoir des courbes d’audimats très précises. L’histoire des quelques centaines de familles avec des boîtiers à domicile c’est une légende, ils savaient mesurer précieusement le nombre de téléspectateur à la minute près avant même l’arrivée de la TNT. Chaque animateur depuis longtemps reçois le matin sur son bureau les courbes d’audience sur toute la durée de son émission. Voir où sont les pics et les vallées et réagir en conséquence. Ce n’est pas 1000 cobayes qui sont suffisants pour déterminer des courbes à la minute près.

      C’est comme pour les sondages, il y a des sondés, on n’en connait aucun, et on n’a jamais été soit même sondé.

      Big Brother is watching you ... on oublie souvent de préciser depuis longtemps !