Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les films d’éveil politique

Émission de radio Fréquence Orages d’acier

Présenté par Julien Lebel d’Oda, ce 51ème numéro de Fréquence Orages d’acier avait pour thème : « Les films d’éveil politique, volume 2 ».

 

Invités : Charvet, Jean-Étienne, Xavier Javel et Cap’taine Danjou

 

Au sommaire :

- Mourir à 30 ans
- La Chinoise
- Les Chinois à Paris
- Moi y’en a vouloir des sous
- Fight Club
- L’Aventure c’est l’aventure
- Bienvenue à Gattaca
- Farenheit 451
- Equilibrium
- 1984
- Europa
- Le Troisième homme
- Borsalino et Stavisky
- Au plaisir de Dieu
- Le Président
- Dead man
- Into the wild

 

Musique : Mao Mao de Claude Channes

 

 

Un autre film d’éveil politique, chez Kontre Kulture :

Sur le cinéma, également chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

102 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1669652
    le 20/02/2017 par Fred
    Les films d’éveil politique

    Il manque , je pense, Will Hunting (Cf. la diatribe de m.Damon sur la cia ;) )

     

  • #1669661
    le 20/02/2017 par C’estCelaOui
    Les films d’éveil politique

    Matrix
    Soleil Vert
    Elysium
    Apocalypto
    Et enfin, last but not least :
    La Passion du Christ de Mel Gibson.

     

    • #1669712
      le 20/02/2017 par Laurence
      Les films d’éveil politique

      Les meilleurs pour ma part, enfin ceux qui m’ont vraiment marqués. Merci à toi pour cet ajout !


    • #1669792
      le 20/02/2017 par Mich
      Les films d’éveil politique

      Matrix, c’est plus science-fictionnel qu’autre chose, à part peut-être le premier, qui pourrait laisser penser que "la vie n’est pas celle que l’on croit". Elysium, trop gnagnan, et beaucoup d’actions. Soleil Vert, ouais c’est clair, c’est très actuel : le suicide assisté, la vérité sur la vie maquillée etc. A noter qu’il a été fait en réaction de l’industrialisation extrême du soja (le titre du film en anglais ne donne pas en français "Soleil Vert", "Soylent Green" est une référence au soja), soja si je ne m’abuse est principalement produit aux States et toujours aussi présent dans l’industrie agro-alimentaire... Apocalypto... connais pas. La Passion du Christ, c’est bien plus que politique je crois.


    • #1669845
      le 20/02/2017 par Quetzacoalt
      Les films d’éveil politique

      Pour Apocalypto, suffit pas d’avoir les roubignoles bien accrochées, faut aussi aimer la verdure genre forêt tropicale. Merde Laurence, c’est le genre film... Il te faut 3 jours pour t’en relever, à te demander comment tu t’es retrouvé devant l’écran ! ! !

      Même si ça fait plaisir à la fin de voir que l’Indien a vaincu la peur.


  • #1669702
    le 20/02/2017 par Prodome
    Les films d’éveil politique

    Orange Mécanique, on peut pas l’oublier celui-ci ! Après Brazil également pas mal du tout même si esthétiquement j’aime pas trop...

     

  • #1669723
    le 20/02/2017 par Mickaël
    Les films d’éveil politique

    Pour ma part, j’ajouterais aussi The Truman Show (1998) et Un crime dans la tête (2004).

     

    • #1669826
      le 20/02/2017 par JFR
      Les films d’éveil politique

      Je vous conseille le film Un crime dans la tête de John Frankenheimer (1962) bien plus passionnant que le remake. Il avait même été déprogrammé des salles au moment de l’assassinat de Kennedy.


  • #1669730
    le 20/02/2017 par IronButFair
    Les films d’éveil politique

    Eyes Wide Shut de Kubrick, le film qui lui a coûté la vie.


  • #1669735
    le 20/02/2017 par pleinouest35
    Les films d’éveil politique

    Comment oublier "Le Prisonnier" (The Prisoner) de 1967 ?
    C’est une série télévisée britannique en 17 épisodes de 52 minutes, créée par l’écrivain et ancien agent des services secrets George Markstein et Patrick McGoohan, acteur principal, scénariste, et le producteur exécutif.

    J’invite à visionner "Liberté pour tous" (Free for All).
    Tout le système totalitaire de la Démocratie est dans cette série qui dénonce Jeremy Bentham et son Panoptique de 1780, puis le biopouvoir et la société de contrôle deleuzienne.


  • #1669749
    le 20/02/2017 par Franky le cyborg
    Les films d’éveil politique

    Un autre bijou, culte et qui réveille : "Les dieux sont tombés sur la tête".


  • #1669751
    le 20/02/2017 par Leuleu
    Les films d’éveil politique

    Je trouve V pour Vendetta plutôt pas mal dans le genre


  • #1669752
    le 20/02/2017 par Sacha le Belge
    Les films d’éveil politique

    Fight Club est un excellent film, que j’apprécie beaucoup.
    Néanmoins, avec le recul, ce film n’est nullement anticonformiste...
    En effet (attention spoiler !) ce film retrace l’histoire d’un schyzophrène, lassé du matérialisme ambiant, et qui lance des clubs de combats, afin de retrouver un peu de virilité... Mais tout cela finit en terrorisme !
    Conclusion le message du film semble être le suivant : si vous reniez le monde matérialiste...vous finirez terroriste !!!! (oui, je sais c’est fort raccourci).

    Votre avis à ce sujet ???

    Merci d’avance pour vos réponses.

     

    • #1669802
      le 20/02/2017 par anon
      Les films d’éveil politique

      Bien au contraire c’est le seul film vraiment radical dans le sens où les protagonistes ont identifié la cause des causes : la société marchande capitaliste.
      Puis ils élaborent un plan pour la raser complètement, définitivement au lieu d’un plan qui vise seulement à la réaménager, la réformer ou la rééquilibrer (ce que Cousin appelle les néo-proudhoniens).
      A mes yeux un des meilleurs films jamais réalisés et extrêmement actuel donc visionnaire (sorti en 1999).


    • #1669820
      le 20/02/2017 par Greg
      Les films d’éveil politique

      Salut Sacha le Belge,
      juste pour préciser que le terrorisme dont tu parles à la fin du film c’est (attention re-spoiler) : la destruction des tours abritant les systèmes informatiques gérant les cartes de crédit du monde (civilisé !) entier.
      Le tout sur ’Where is my mind’ des Pixies, juste pour le plaisir.
      A l’époque, les images des tours explosant et s’effondrant (tiens ça me rapelle une autre super-production), associées à la chanson des Pixies ne m’avaient pas laissé indifférent.

      A suivre...

      G.


    • #1669868
      le 20/02/2017 par Mich
      Les films d’éveil politique

      Le problème de Fight Club c’est qu’il a surtout plu à une jeunesse rebelle un peu paumée, gauchisante quoi... et qu’il a été assez dénaturé par celle-ci qui a fini comme on le sait : bobo toutou du Système, un peu façon "T-Shirt avec la tête de Che Guevara". Mais bien sûr, ici, on est au-dessus de ça :)


    • #1669945
      le 20/02/2017 par python
      Les films d’éveil politique

      Plusieurs grilles de lecture évidemment, en voici une :

      Tous les personnages du projet Mayhem ne sont pas réels. La schizophrénie du protagoniste ne se limite pas à Brad Pitt, l’ego fantasmé d’Edward Norton, mais s’étend à tous les personnages impliqués dans le fight club.
      Le fight club symboliserait alors la lutte intérieure narcissique de l’individu confronté à la réalité du système, qui brise, déchire et divise l’être à l’infini en une multiplicité de catégories destinées à sa rentabilité.

      Les actes terroristes sont montrés comme un écueil narcissique, une voie de garage, une impasse où l’individu, pris par des élans révolutionnaires, agirait pompeusement sur le cours historique de l’humanité.

      Le personnage s’éveille progressivement et décide d’abandonner le projet de destruction pour se retourner contre lui même et tuer son ego en se tirant une balle dans la bouche. Il se fait donc violence... contre lui-même. Mais là, curieusement, comme par miracle, les tours implosent, le système s’effondre... Moralité ?

      Ce qu’il faut combattre, ce n’est pas le "système" par des actes terroristes ridicules mais bien Brad pitt, le véritable ennemi, celui qui nous amène à ces actes terroristes justement, c’est à dire combattre l’illusion de ce qui constitue notre supposée individualité, qui n’est rien d’autre qu’une construction narcissique modelée par le Capital et ses marchandises.


  • #1669755
    le 20/02/2017 par Mersito
    Les films d’éveil politique

    Il doit pas être simple à trouver en français mais the network (vf : Main basse sur la télévision) de 1976 est vraiment à regarder. Je suis d’ailleurs étonné de presque jamais en entendre parler.

     

    • #1669888
      le 20/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      De l’excellent Sydney Lumet. Je l’avais chopé en téléchargement au bon vieux temps d’eMule. Souvenirs souvenirs.


  • #1669761
    le 20/02/2017 par Matthieu
    Les films d’éveil politique

    Deux films SF d’éveil politique qui m’ont mis une bonne claque adolescent (le premier surtout) :

    Invasion Los Angeles (titre original : They Live) de John Carpenter

    ainsi que THX 1138 de Georges Lucas.


  • #1669773
    le 20/02/2017 par Laleh
    Les films d’éveil politique

    Ajoutez Network (1976) toute la critique sur les medias y figurait deja


  • #1669783
    le 20/02/2017 par Albert Schultz
    Les films d’éveil politique

    Xavier Beulin, président du principal syndicat agricole est décédé à l’âge de 58 ans.

    Le principal syndicat agricole français, la FNSEA, a annoncé dimanche le « décès brutal », à l’âge de 58 ans, de son président Xavier Beulin, qui était aussi le patron du groupe Avril.

    Souvent présenté comme le « véritable ministre de l’Agriculture », le tout puissant patron du premier syndicat agricole français était à la tête d’un empire agro-industriel et financier aussi puissant que peu connu du grand public : le géant céréalier Sofiprotéol, rebaptisé en 2015 Avril


  • #1669785
    le 20/02/2017 par Albert Shultz
    Les films d’éveil politique

    America : Freedom to Fascism . Film fait par Aaron Russo (assassiné)


  • #1669788
    le 20/02/2017 par Chambon
    Les films d’éveil politique

    Fight Club est un film produit par la "Fox" et "Regency" qui est une boite de production créée par un espion et marchand d’arme israélien !
    Vous voulez que je vous parle aussi de la Fox...
    Réveillez-vous les gars, le cinéma Hollywodien ne vous veut pas du bien...
    "Oui mais Fight Club est subversif"
    Non ; c’est tout l’inverse, surtout ce film.
    Réfléchissez-y bien comme dirait Musashi Miyamoto.

     

    • #1669855
      le 20/02/2017 par antoine.s
      Les films d’éveil politique

      C’est un livre à la base...


    • #1669856
      le 20/02/2017 par léon
      Les films d’éveil politique

      Quand la pensée dominante n’est pas menacée, elle ne rechigne pas à produire des œuvres "subversives" .

      Si on se remet dans le contexte, l’époque, il y a eu plein de films avec plusieurs interprétations possibles (dont l interprétation anti-système/ anti-sociale) ça ne pas empêché ni les producteurs,ni le public d’y trouver son compte.

      Aujourd’hui c’est plus tendu, le moindre mot est lourd de sens, alors un film !


    • #1669869
      le 20/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      Vous avez sans doute une analyse intéressante et à contre-courant à faire s’agissant de fight-club. Il est d’autant plus dommage que vous fassiez de la rétention et que vous ne preniez même pas la peine de livrer le moindre élément de réflexion pour nous éclairer.


    • #1669874
      le 20/02/2017 par Jean
      Les films d’éveil politique

      Réciter wikipedia est une chose, savoir de quoi on parle en une autre. Vous faites allusion à Arnon Milchan à qui l’on doit il était une fois en Amérique de sergio Leone, film boycotté à sa sortie par Israël et ayant fait l’objet d’une protestation officielle du gouvernement israélien en raison de l’image négative de la communauté juive donnée par le film.. Du reste le rôle de ce producteur en matière d’arme et d’espionnage est très fortement contesté et discutable. C’est l’un des producteurs mondiaux les plus visionnaires et on lui doit aussi brazil tueurs nés, la confidential, heat, etc. Un peu de respect ne serait donc pas superflu à mon sens.


    • #1669903
      le 20/02/2017 par Desk
      Les films d’éveil politique

      Fight club est une adaptation...

      Comme dit plus haut c’est un livre à la base, et non une œuvre originale Made in Fox etc


  • #1669791
    le 20/02/2017 par mohamed
    Les films d’éveil politique

    V comme vendetta, Confucuis, Abdou chez les almohades, les trois royaumes et Anonymous.


  • #1669794
    le 20/02/2017 par Lakotah
    Les films d’éveil politique

    La trilogie "Il était une fois" de Sergio Leone. Le corps de mon ennemi de Henri Verneuil (et de nombreux films de sa filmographie) et Mort d’un pourri de Georges Lautner avec les participations de Michel Audiard.


  • #1669795
    le 20/02/2017 par Chambon
    Les films d’éveil politique

    Fight Club est un film produit par la "Fox" et "Regency" qui est une boite de production créée par un espion et marchand d’arme israélien !
    Vous voulez que je vous parle aussi de la Fox...
    Réveillez-vous les gars, le cinéma Hollywodien ne vous veut pas du bien...
    "Oui mais Fight Club est subversif"
    Non ; c’est tout l’inverse, surtout ce film.
    Réfléchissez-y bien comme dirait Musashi Miyamoto.


  • #1669805
    le 20/02/2017 par mon_chien_c_mon_copain
    Les films d’éveil politique

    Oh les gars le concept c’est "Les films d’éveil politique", faut pas vous égarer, vos films divers préférés, on s’en fout.

    Pour ma part, ce n’est pas très original, "Fight Club" est le dernier film qui m’a vraiment mis sur le cul (ça commence a dater), le titre est trompeur je trouve, "Projet KO" correspond plus a l’histoire globale. L’ultime critique de la société de consommation. La scène de fin sur la musique des Pixies est géniale et cette réplique : "Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout."

     

    • #1669851
      le 20/02/2017 par Thomas
      Les films d’éveil politique

      C’est projet Chaos et non KO. Project Mayhem en version originale...


    • #1669858
      le 20/02/2017 par antoine.s
      Les films d’éveil politique

      Si la critique de la société de conso est juste, la vision du monde que propose tyler me parait complètement démoniaque en revanche. Pas de vision de la famille, pas de vision de l’accomplissement dans un métier ou un art, de la violence à l’état brut alors que bcp d’entres nous ne sont pas fait pour. Projet chaos me fait plus penser à une vision NOM qu’a un retour à la Tradition.


    • #1669865
      le 20/02/2017 par Tyler Durden
      Les films d’éveil politique

      Fight Club traite de sujets profonds sur un ton provocateur, hilarant et anti-conformiste. Mieux vaut regarder la VO car nombre de répliques sont difficilement traduisibles. "We just had a near-life experience" est un bel exemple.


    • #1670580
      le 21/02/2017 par Mich
      Les films d’éveil politique

      Antoine.s : je commence de moins en moins à comprendre cette peur du chaos et à y voir la patte du NOM... N’oubliez pas que le premier à évoquer le chaos est le Nouveau Testament qui nous parle d’Apocalypse. Voyez plutôt la chose sous un autre ordre. Si vous avez la Foi vous n’avez rien à craindre. Le monde et l’humanité se divisera en 2 : le Christ rédempteur viendra sauver ceux qui ont gardé la Foi et qui sont au bas de la Pyramide, libérés de l’oppression du poids de cette Pyramide, et rejoindront le Royaume de Dieu, tandis que ceux qui auront profité de la souffrance des couches basses de la Pyramide deviendront des Illuminés comme ils l’auront eux-mêmes souhaités, mais condamnés à errer éternellement dans ce monde matérialiste.
      Pour en revenir à Fight Club, c’est bien d’abord un fond où le problème est au sein de nous-même. Il paraît nihiliste, mais au fond la Religion n’est-elle pas nihiliste ? Un dieu qui crée soudainement un monde, sans but réel, à partir de rien. En fait, le film se divise en deux parti : la première partie montre à quel point le ’héros’ grandit et devient moins médiocre sous l’effet de son double nihiliste, et la deuxième partie montre qu’un nihilisme poussé à son paroxysme devient une machinerie de la folie, voire démoniaque.


    • #1670865
      le 22/02/2017 par antoine.s
      Les films d’éveil politique

      Chèr Mich. Non ce n’est pas exactement ça. Ce monde est voué aux ténèbres mais nous sommes que de passage. Le but des valeurs traditionnelles est de nous préparer au mieux possible à ce passage. Le métier qui apprends la responsabilité et l’accomplissement de soi, le mariage qui apprends la vie de parents et l’amour conjugal. Bien que ce monde coule, nous devons tout faire pour sauvegarder ces choses jusqu’à la fin des temps, le chaos est la fin de création mais nous ne devons pas l’augmenter bien au contraire, il est possible d’alléger ce qui va arriver de toute façon.
      Je ne suis pas d’accord avec votre vision du salut, même les raclures du haut de la pyramide pourront demander le pardon lors de leur rencontre avec le Christ, si Paul a pu être pardonné, alors pourquoi pas les Rothschild et les Rockfeller.
      "mais au fond la Religion n’est-elle pas nihiliste ? Un dieu qui crée soudainement un monde, sans but réel, à partir de rien. " Non pas du tout. Le monde n’est pas créé soudainement mais principiellement (c’est un peu compliqué alors je te demande de simplement me faire confiance).
      En revanche il y a un but très réél, la trinité est un don total de dieu à lui même dans un amour éternel de lui même. La création est un don purement gratuit de dieu dont le but est la participation à cet amour éternel. Il ne veut qu’une chose, c’est que nous soyons avec lui pour toujours. C’est le but de toute l’existence, le péché est simplement le fait que nous nous trompons dans les choses que nous aimons (l’argent le sexe, le pouvoir...). Mais nous sommes fondamentalement fait pour aimer Dieu, nous même et notre prochain.

      Fight club lui est un pur nihilisme, il ne reconnait aucun but à l’existence et il ne connait pas la dignité de l’homme et sa grandeur. Le seul espoir que nous pouvons en tirer est qu’a la fin le héros comprends que l’amour pour marla est la seule chose qui prenne sens et valent la peine d’être vécu. Sinon le reste est une pure décadence.


    • #1671668
      le 23/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      Votre conclusion est passablement contradictoire @antoine.s puisque vous parlez de pur nihilisme pour dans la foulée démontrer que ce n’en est pas un.


    • #1671760
      le 23/02/2017 par antoine.s
      Les films d’éveil politique

      Je me suis mal exprimé. Le projet du fight club est un pur nihilisme (et sa suite en projet chaos), mais à la fin il découvre un sens dans l’amour avec marla. Cependant il tue tyler, donc il montre que le fight club n’étais pas le but et même qu’il rejette son projet. Beaucoup s’arrête aux ambitions de tyler, alors qu’il me semble que ce ne sont que des ambitions nihiliste (chasser des élans dans les ruines du rockfeller center, un retour à l’état sous humain), la seule chose vrai du projet est sa critique de la société. L’amour pour marla ne découle absolument pas de ce projet, le héros est un célibataire du début à la fin, et il aurait pu rencontrer l’amour sans avoir besoin de détruire toute une civilisation, mais il lui manquait la virilité nécessaire, et cette virilité ne se trouve pas nécessairement dans un fight club.


  • #1669813
    le 20/02/2017 par késako
    Les films d’éveil politique

    I comme Icare (1979)
    Le Président (1961)

     

    • #1669849
      le 20/02/2017 par Thomas
      Les films d’éveil politique

      Auquel il convient d’ajouter le monumental Mille Milliards de dollars du même réalisateur soit notre situation actuelle exposée avec 40 ans d’avance...


  • #1669829
    le 20/02/2017 par Vince
    Les films d’éveil politique

    Je trouve qu’il n’y a pas mieux que le cinéma italien niveau politique, en particulier Elio Petri et Francesco Rosi.

    Pour Petri :
    - Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon
    - La classe ouvrière va au paradis

    Pour Rosi :
    - L’affaire Mattei (sur youtube normalement, introuvable en vente, ce qui contribue au mythe du film)
    - Main basse sur la ville
    - Cadavre exquis (avec notre Lino national)
    - Salvatore Giuliano

    La plupart sont en réaction aux années de plomb donc il résonne parfaitement avec notre contexte actuel.


  • #1669833
    le 20/02/2017 par pandanlagl
    Les films d’éveil politique

    Mille milliards de dollars
    I comme Icare
    Les ballets écarlates
    They Live
    The Matrix (dans une certaine mesure)
    Les Filles au Moyen Âge


  • #1669837
    le 20/02/2017 par
    Les films d’éveil politique

    Dans le cinéma français des années 1970-1980, on trouve de bien belles pépites, parmi lesquelles :

    - Le sucre de Jacques Rouffio (1978). Ce film est juste énorme à tous points de vue.
    https://www.youtube.com/watch?v=BNW...

    - Mille milliards de dollars d’Henri Verneuil (1982) :
    https://www.youtube.com/watch?v=ECC...

    - I comme Icare d’Henri Verneuil (1979).
    https://www.youtube.com/watch?v=LLA...

    Et tant d’autres...


  • #1669842
    le 20/02/2017 par Sony Crockett
    Les films d’éveil politique

    Le plus grand film politique est surement Orange Mécanique : Hollande qui soutient Théo à l’hosto, c’est exactement la scène finale du film ou Alex, le voyou, est soutenu et nourrit sur son lit d’hôpital par l’homme politique !......Kubrick avait tout vu, déjà, en 1971.

    On peut penser aussi a "Docteur Folamour", "Il Divo", "Le prix du Danger", "I comme Icare", "Z","Consumed", un thriller sur la malbouffe,"Promised Land" sur le gaz de schiste, avec Matt Damon.....

     

    • #1669885
      le 20/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      Très bien vu et très " drôle " votre parallèle avec Orange Mécanique ... starring Flamby :-). À ceux qui ont aimé ce film, je conseille la lecture du livre de Burgess que j’avais trouvé, lorsque je l’ai lu il y a maintenant bien longtemps, beaucoup mieux.


    • #1669974
      le 21/02/2017 par Par
      Les films d’éveil politique

      "Eyes wide shut" et bravo pour le parallèle avec "Orange mécanique", je n’y avais même pas pensé mais c’est tellement juste !


  • #1669864
    le 20/02/2017 par thomas
    Les films d’éveil politique

    Et pasolini ?


  • #1669881
    le 20/02/2017 par Jean
    Les films d’éveil politique

    On peut citer aussi les grands films de Pakula tels Parallax view avec Warren Beatty et Les hommes du Président avec Redford et Hoffman, l’affaire Pélican etc.


  • #1669882
    le 20/02/2017 par Pierre
    Les films d’éveil politique

    Pour l’éveil des enfants, il y a la petite maison dans la prairie. Et dans chaque épisode il y a une morale. Ce qui est très subversif aujourd’hui...


  • #1669893
    le 20/02/2017 par philippe
    Les films d’éveil politique

    Dans la discussion sur Equilibrium et 1984, on entend que les enfants ont été les premiers délateurs envers leurs parents pour des pouvoirs politiques dictatoriaux tels que le nazisme et le bolchévisme mais c’est encore le cas aujourd’hui...

    Cf un sujet du 24 janvier ici même, où on apprend que la Finlande appelle les enfants à dénoncer leurs parents s’ils ont des propos "à risque" sur les réseaux sociaux.

    D’ailleurs cette vidéo m’a incité à me regarder "Equilibrium" que je n’avais pas vu, et quand le fils de Preston lui indique qu’il informera l’équilibrium du bris de sa dose matinale de prozium, j’ai tilté direct sur cet article concernant la Finlande.

    Pour le reste, arrêtez de proposer vos films, si vous lisez l’intitulé de cette vidéo, vous pourrez voir "vol 2", donc il y a eu un "Vol 1" et peut-être un 3, un 4, etc...donc ça n’a aucun intérêt. Merci.

     

    • #1669938
      le 20/02/2017 par amejidonc
      Les films d’éveil politique

      Justement on prepare le prochain volume ! The Snowpiercer, Hunger games, Matrix (le premier, le reste c’est un delire)... C’est etonnant d’ailleurs à quel point ils sont francs dans leurs productions cinématographiques, tous ces films abordent chacun dans leur thème l’allegorie de la cave de Platon, ce que Max Levy (que devient-il ?) appelait la tripartition spirituelle de l’Homme, j’imagine qu’il suffit de remplacer le méchant et la plèbe n’y voit que du feu... du fond de sa cave.


    • #1670175
      le 21/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      Perso je ne propose rien mais si les gens ont envie de le faire pourquoi pas ? D’autant qu’il s’agit là surtout pour beaucoup de gens de se faire plaisir en évoqueront des souvenirs cinéphiliques. Ça n’oblige personne (encore heureux !) et en quoi ça peut vous déranger ?!


    • #1670271
      le 21/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      " en evoquant "


    • #1670496
      le 21/02/2017 par philippe
      Les films d’éveil politique

      Éric, j’ai dit que ça me dérangeait ?

      Non, j’ai dit que ça n’avait pas d’intérêt, c’est différent.

      D’ailleurs je le répète puisque certains n’ont sûrement pas vérifié que leurs propositions
      étaient dans le Volume 1 et qu’"il fallait que" tel ou tel film soit dans la vidéo alors que celle-ci se déclinant en volumes ne se veut absolument pas exhaustive puisqu’elle en proposera d’autres.

      Seulement voilà, lorsqu’on en arrive jusqu’à omettre de lire rien que le titre d’une vidéo...

      Ça donne des petits "et moi, et moi, et moi avec mon film" convulsifs et...sans intérêt.


    • #1670837
      le 22/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      Bonjour à vous. Si ça ne vous dérange pas, aucun intérêt de demander aux gens d’arrêter il me semble. D’autant que, quand c’est parti, vous savez très bien que ça ne s’arrête plus et que ce genre de conseil est assuré de rester lettre morte :-) J’ajoute que beaucoup de gens avaient sans doute déjà intégré vos évidentes remarques mais qu’ils voulaient peut-être tout simplement se faire plaisir, comme c’est mon cas d’ailleurs ! Et on n’est pas obligé de voir de l’égocentrisme partout. Ici on pourrait même y voir de manière bien plus positive les notions de partage et de plaisir, ça compte, et même si c’est au prix de convulsions " sans intérêt " pour d’autres.


  • #1669895
    le 20/02/2017 par Eric
    Les films d’éveil politique

    Et ce bon vieux Blade Runner, c’était bon ça aussi. Inspiré du génial P.K.Dick.


  • #1669901
    le 20/02/2017 par Mich
    Les films d’éveil politique

    Sinon, juste comme ça : et "Vol au-dessus d’un nid de coucou" ?

     

    • #1669939
      le 20/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      Je vais encore parler d’écrivain mais là aussi il faut lire le bouquin de Ken Kesey qui portait déjà ce titre. Il est considéré à juste titre comme un classique méconnu (j’entends au sens où beaucoup de gens connaissent le film mais peu savent que c’est tiré d’un roman et encore moins nombreux sont ceux qui l’ont lu) de la littérature américaine et même plus largement. Le film est excellent et le livre simplement exceptionnel. Kesey n’a d’ailleurs rien écrit par la suite qui ait rencontré le succès, comme s’il avait tout mis dans celui-là.


  • #1669916
    le 20/02/2017 par Sceptic
    Les films d’éveil politique

    "JFK" d’Oliver Stone, bijou cinématographique ! (à voir plusieurs fois car beaucoup de protagonistes), perso j’ai dû voir ce film voir 7 ou 8 fois, toujours aussi passionnant !
    Pour l’apéro, la fameuse scène avec Monsieur X, que l’on pourrait encore transposer de nos jours.


  • #1669918
    le 20/02/2017 par Stalker
    Les films d’éveil politique

    Le "problème" de ce classement, c’est qu’il ne s’agit que de films très faibles sur le plan artistique.... De ce fait, ces films ne peuvent en aucun cas générer un éveil politique sensible. Il ne s’agit que d’idées vaguement critiques qui resteront sans conséquences sur le terrain du réel pour le spectateur.

    Je propose donc les films suivants (capables de changer en profondeur la vision du monde de celui qui les voit et donc de le mettre en mouvement, ne serait-ce que par sa façon d’être) :

    - Le miroir (Tarkovski). (accessoirement le plus beau film du monde)
    - L’intendant Sansho (Mizoguchi)
    - Entre le ciel et l’enfer (Kurosawa)
    - La femme des sables (Teshigahara)
    - La honte (Bergman)
    - Le guépard (Visconti)
    - Salo (Pasolini)
    - Requiem pour un massacre (Klimov)
    - Soy Cuba (Kalatozov)
    - L’éclipse (Antonioni)
    - La règle du jeu (Renoir)
    - Playtime (Tati)
    - Le diable probablement (Bresson)
    - Hitler (Syberberg)
    - L’ange exterminateur (Bunuel)
    - Les chasseurs (Angelopoulos)
    - Sauve qui peut la vie - Week end (Godard)

     

    • #1670031
      le 21/02/2017 par Heisenberg-83
      Les films d’éveil politique

      C’est aussi très subjectif comme commentaire... Personnellement j’ai trouvé "Into the Wild" de Sean Penn magnifique au point de vue artistique : la beauté sauvage des Etats-Unis traversée par un jeune homme dégoûté de la société carriériste et consumériste actuelle.

      C’est beau, c’est vrai et moi ça m’a fait beaucoup réfléchir.


    • #1670120
      le 21/02/2017 par Rémi
      Les films d’éveil politique

      Merci pour cette fabuleuse liste. J’aurais mis aussi :

      - Barry Lyndon (Kubrick)
      - Stalker (Tarkovski)
      - Le Décalogue (Kieślowski)
      - Le visiteur du musée (Lopouchanski)
      - Sous le soleil de satan (Pialat)
      - L’humanité (Dumont)
      - La parole et la passion de jeanne d’arc (Dreyer)
      - Et tellement d’autres


    • #1670201
      le 21/02/2017 par Jean-Christophe Casadémont
      Les films d’éveil politique

      Je rejoins le commentaire de Stalker sur le fond. Andreï Tarkovski est un incontournable, notamment pour "Stalker" et "Solaris", en plus de "Mirror".

      Je recommande aussi les films subversifs suivants : "Blade Runner", "THX1136", "Dark city", "Brazil". "Le Procès", d’Orson Welles à partir du roman de Kafka.


  • #1669933
    le 20/02/2017 par Teri
    Les films d’éveil politique

    J’ajouterais aussi à la liste Le Secret avec Tritignant, Marlene Joubert et Phillippe Noiret avec la sublime bande son de Ennio Morricone. Il s’agit de l’histoire tragique d’un home persécuté par le terrorisme d’Etat en France, sujet très tabou dans les anées

    Et Idiocraty de 2006, où un gars de notre époque voyage dans le futur et remarque que toute intelligence a disparu, a voir avant ou après Elyseum, car les 2 films Font une critique brutale sur l’impact de la domination du technique sur l’humain, qui au lieu de booster l’intelligence, l’anniquile.


  • #1669934
    le 20/02/2017 par Philippe Emmanuel
    Les films d’éveil politique

    bon j’ai pas vu tous les com mais parler de films politiques sans citer les trois sydney Pollack, Kubrick et Lumet, c’est péché..
    quelqu’un disait matrix "dans un certaine mesure, mais il y un niveau de lecture politique et philosophique de ce film au delà de toute mesure. Enfin il y en a tant, en Italie, en iran (Panahi par ex.) en russie, bref, vive le cinéma. avec C majuscule et hélas loin du cinéma français contemporain et du mievre et pauvre belge qui nous a pondu sont "chez nous" recemment . un Lucas Belvaux, qui avait bien commencé pourtant, coté film "politique" ( cf ses premiers films)


  • #1669951
    le 20/02/2017 par Apollo18
    Les films d’éveil politique

    Capricorn One(1978),le film qui a contribué à la naissance des versions alternatives sur la conquête de la Lune...


  • #1669958
    le 20/02/2017 par ludo
    Les films d’éveil politique

    V pour Vendetta


  • #1669968
    le 21/02/2017 par Nono
    Les films d’éveil politique

    Ils sont partout, Un sac de billes, 24 jours, tout tout de suite, la vérité si je mens, nuit et brouillard, Shoah,etc, etc, etc,...
    C’est ça les films d’éveil politique (qui sont même prêts à te secouer pour te réveiller).
    Le cinéma c’est devenu à chier et en plus c’est cher.

     

    • #1670038
      le 21/02/2017 par Attribut du sujet
      Les films d’éveil politique

      « A chier et cher »... Raison de plus pour ne pas s’y rendre.

      Merci de l’avoir relevé.


  • #1669971
    le 21/02/2017 par Pépé le Moko
    Les films d’éveil politique

    " Being there " de Hal Hasby ... avec Peter Sellers ...

    La grande classe ...

     

    • #1670005
      le 21/02/2017 par Pépé le Moko
      Les films d’éveil politique

      Ainsi que :

      " Wag the dog " ( " Des hommes d’influence " ) Avec Robert de Niro

      " Emerald forest " de John Boorman

      " Pacific Heights " de John Slesinger ( et " The falcon and the snowman )


    • #1670312
      le 21/02/2017 par Rémi O. Lobry
      Les films d’éveil politique

      Being there

      Peter Sellers qui savait/pouvait tout jouer... Là, justement, il n’est rien et il ne joue rien. Il est juste là, Mr. Gardener is just Being there.

      Qui ne l’a pas entendu dans sa version indienne de My Fair Lady (Take me to the Tajmahal on time) ou dans Balham, getways to the South est un petit peu passé à côté de Peter Sellers.

      Les français le connaissent surtout pour The Pink Panther (En ratant son accent français dans la version originale) ainsi que son légendaire Mein Furher ! I can valk ! (avec un V pas un W).

      Pour des raisons diverses et variées j’étais londonien de 14 à 25 ans. Les trois premières années je vivais à Battersea où se trouve le quatier The Nine Elms. Aussi...

      Petit moment de poésie avec The optimists of the Nine Elms.... C’est l’époque où on mettait en exergue le prolétariat londonien avec des téléfilms comme The Loneliness of the long distance runner d’Alan Sillitoe. Sortez vos mouchoirs and enjoy !

      https://youtu.be/T6Fal0faBog


    • #1670438
      le 21/02/2017 par imdb
      Les films d’éveil politique

      Je pense que les lecteurs d’ER seront intéressés de voir cette image, tirée du film Being There :
      http://www.imdb.com/title/tt0078841...

      De noter que Peter Sellers était franc-maçon (membre de la Chelsea Lodge 3098, à Londres, comme son père).

      De savoir que ce film est une charge contre le christianisme.

      Bref, à mon humble avis : poubelle.


    • #1670466
      le 21/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      @ Rémi O. Lobry,
      Inoubliable Peter Sellers. Absolument hypnotique de zénitude hilarante dans The Party, toujours de Blake Edwards. Merci pour cette madeleine de Proust.


    • #1670631
      le 22/02/2017 par Pépé le Moko
      Les films d’éveil politique

      Ce qui nous amènent forcément à " Dr. Strangelove " ( Docteur folamour ) qui doit être LE film ( avec " Brazil " ) d’éveil politique par excellence ... que j’avais oublié de mentionner ...

      D’ailleurs , les globalistes adorent ce film !!!


  • #1670004
    le 21/02/2017 par chiz
    Les films d’éveil politique

    La première partie de l’émission rejoint pas mal la vidéo Numéro 4 Soral Vite : Ni Libéral économiquement, ni libertaire sur le plan des mœurs. Un mélange de l’un mais pas de l’autre ne peut que conduire à un positionnement ambiguë. Les positionnements les plus efficaces sont le plus souvent les extrêmes (ni ni ou tout tout). Parole de marketeur !


  • #1670012
    le 21/02/2017 par Druide
    Les films d’éveil politique

    The Manchurian Candidate (Un crime dans la tête), Paths of Glory (Les sentiers de la gloire), Dr Strangelove (Dr Folamour), A Clockwork Orange, American Psycho, Lansky, Bugsy, Terminator, Munich, Videodrome, Elvis Gratton, Le déclin de l’empire américain, Les invasions barbares, L’âge des ténèbres, The International (L’enquête).


  • #1670021
    le 21/02/2017 par marrante
    Les films d’éveil politique

    "Un tramway nommé Désir". Le film d’ Elia Kazan oppose au monde viril et laborieux incarné par Marlon Brando, celui tourmenté et sournois - tout en théâtralité - du personnage de Vivien Leigh.
    Un film tiré d’une pièce de théâtre justement, de Tennessee Williams.


  • #1670111
    le 21/02/2017 par TruthION
    Les films d’éveil politique

    Et les goonies !
    En tous cas très bonne idée de sujet. ; avec de bonnes recommandations de la part des commentateurs.
    Puis j’ai envie de dire que tous les films sur la Mafia ( des Affranchis en passant par Casino ; l’Impasse ; Il était une fois en Amérique... ) reflètent bien la politique d’aujourd’hui en général. Ses réseaux ; ses méthodes ; sa psychologie de vie ultra communautaire ; ses obédiences ; sa hiérarchie .... Ca en dit long finalement sur l’état dans lequel se trouve... ben ... l’Etat !

     

    • #1670263
      le 21/02/2017 par Eric
      Les films d’éveil politique

      Aaaahhh ! Les Goonies de Richard Donner ! Moi aussi je me suis éveillé grâce à Sinok et Choco :-)


    • #1670892
      le 22/02/2017 par alfredich cook
      Les films d’éveil politique

      Sinon l’éveil au sens large (y compris politique donc) , par la culture, pour les pré-ados issus des classes prolétaires, est bien mis en perspective dans le film Stella.
      Possiblement un film pour toutes jeunes filles (de genre donc), quoique par curiosité chacun peut le visionner.


  • #1670189
    le 21/02/2017 par RIP...Rick
    Les films d’éveil politique

    "Little Big man" "L’Argent de la vieille" "Pain et chocolat" "Le Grand Saut" "Le vieil homme et l’enfant" "Excalibur" "LA Confidential" "Kill your friends" ........


  • #1670193
    le 21/02/2017 par Rémi O. Lobry
    Les films d’éveil politique


    - Le prix du danger

    D’après une nouvelle de Robert Sheckley. Avec Gérard Lanvin et Michel Piccoli. Çà dénonce par avance les dérives de la télé-réalité. Là les concurrents doivent tuer un type pour de vrai.

    - Between Time And Timbuktu

    Un pot pourri de l’oeuvre de Kurt Vonnegut Jr.

    https://youtu.be/WmBKoO5pT94

    - Solaris D’après la nouvelle de Stanislav Lem

    "Nous ne cherchons pas d’autres mondes. Nous n’avons que faire des autres mondes. Nous cherchons des miroirs".

    The Remaker : Solaris (1972) vs. Solaris (2002)

    https://youtu.be/-kZtYMNh_IA

    - La Bible

    Premier livre de Science Fiction d’après Jorge-Luis Borges. L’œuvre la plus lue/consultée en occident après le Catalogue Ikéa.

    - Tous les détournement Situationnistes dans ce Monde de merde.

    https://youtu.be/uo0K3lQYZuI


  • #1670241
    le 21/02/2017 par Leïla
    Les films d’éveil politique

    - Invasion de Los Angeles de John Carpenter, 1988, (un peu kitch, mais tellement réaliste quand même).
    - Truman show
    - Signes (2002)
    - L’Agence (2011)
    Et bien sur Matrix ma trilogie préférée avec Walking Dead.


  • #1670323
    le 21/02/2017 par Desperados
    Les films d’éveil politique

    La tétralogie Alien...La froideur de la vérité crue sur notre époque actuelle.


  • #1670377
    le 21/02/2017 par NS
    Les films d’éveil politique

    Ne pas oublier :
    Tout le monde il est beau

    Et surtout :
    Les Charlots font l’Espagne ...

     

    • #1670484
      le 21/02/2017 par
      Les films d’éveil politique

      Moi y’en a vouloir des sous de Jean Yanne (1972) : kitsch et génial, sans prétention. Très efficace et très moderne.


    • #1670491
      le 21/02/2017 par Nono
      Les films d’éveil politique

      Tu sembles connaisseur, je te conseille "Jambon d’Ardenne" de Benoît Lamy avec Annie Girardot. Une perle rare.


  • #1670505
    le 21/02/2017 par laspirateur
    Les films d’éveil politique

    "Et mes yeux tu les as vu ?" Un film bien meilleur que tous les films !


  • #1670611
    le 22/02/2017 par hahaha
    Les films d’éveil politique

    Hahaha, cultissime "L’aventure c’est l’aventure" (je pourrais quasiment citer toutes les répliques en simultané...). Comme quoi, malgré sa filmographie plutôt chiante pour l’immense majorité, Lelouch a pu produire des perles. Le film sur les anciens de la Carlingue aussi, entre autre. En tout cas bravo les gars pour votre éclectisme !


  • #1670692
    le 22/02/2017 par Jamal
    Les films d’éveil politique

    Soleil vert.

     

  • #1671005
    le 22/02/2017 par Le gaulois
    Les films d’éveil politique

    Sans oublier "demolition man" inspiré du meilleur des mondes de Aldous Huxley


  • #1671232
    le 22/02/2017 par Isiothiel
    Les films d’éveil politique

    Il ne faut surtout pas oublier la série "Black mirror" qui nous montre les déviances de toutes les choses qui sont en train de s’insérer, s’installer, camper dans nos vies (réseaux sociaux, manipulation médiatique de masse, surenchère électoraliste)... Je recommande vivement cette oeuvre incroyable !

     

    • #1671582
      le 23/02/2017 par Juan
      Les films d’éveil politique

      J’ai dévoré les 3 saisons en 2 semaines tellement cette série est prenante et parfois tristement réaliste. J’evangelise un peu mon entourage, si ça peut leur faire prendre conscience de certaines choses...


Commentaires suivants