Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les incohérences européistes de Fillon

Le succès de François Fillon au premier tour de la primaire de la Droite et du Centre a été spectaculaire. Avec plus de 44 % des suffrages il a presque 16 points d’avance sur le deuxième, Alain Juppé, et pratiquement 23,5 points d’avance sur Nicolas Sarkozy, qui est éliminé. Ce succès s’explique par le double mouvement de rejet dont ont été l’objet tant Nicolas Sarkozy qu’Alain Juppé. On savait les français lassés par l’ancien président, qui n’avait quitté la politique que pour mieux y revenir. Sous des dehors de fermeté, sa versatilité, mais aussi ses compromissions, l’ont trahi.

 

Quant à Alain Juppé, il paye au prix fort l’ambiguïté de son personnage, qui se dit de droite mais n’a de cesse de vouloir draguer la gauche. Il a aussi souffert de sa superbe et de son arrogance, de son petit côté Aznavour chantant « Je m’voyais déjà, en haut de l’affiche… ». Mais il a prouvé qu’il ne suffit pas d’être vieux pour avoir du talent.

François Fillon, quant à lui n’a rien caché de ses opinions, et s’affirme un homme de droite, de la droite catholique qui a toujours existé en France. L’honnêteté paye en politique, et c’est une bonne nouvelle. Il ne reste plus qu’à espérer que le candidat de la gauche réelle, on veut parler de Jean-Luc Mélenchon, sera aussi au premier tour de la Présidentielle. La clarté des opinions vaut cent fois le clair-obscur d’un Juppé ou d’un Macron.

 

La percée de François Fillon

La probabilité désormais pour que François Fillon soit le candidat des « Républicains » à l’élection présidentielle de 2017 est donc importante. On ne peut, pourtant, exclure une mobilisation in extremis d’électeurs de gauche allant voter à la primaire de la Droite et du centre pour éliminer celui qu’ils considèrent comme « le pire » des candidats. Ce scénario est rendu possible par les règles même d’organisation de la primaire, qui permet toutes les manipulations. Mais, ce serait un comble d’immoralité et de malhonnêteté politique. Si l’on en croit les sondeurs, 15 % des électeurs au premier tour de cette primaire sont venus de ce que l’on appelle la « gauche ». Cela représenterait 600 000 voix sur les 4 millions de suffrages. Il n’est donc pas impossible que le résultat du scrutin, en ce qui concerne l’élimination de Nicolas Sarkozy, ait pu être faussé par ce vote, que l’on qualifie de « stratégique » d’électeurs de « gauche ». En effet, la différence entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy était d’environ 330 000 voix (8 points), et l’on ne peut donc exclure, si l’on considère que les électeurs venus de la « gauche » se sont majoritairement portés sur Alain Juppé, que ceci ait influencé le résultat final. Voilà qui montre bien le caractère non démocratique et manipulatoire des primaires dites « ouvertes ». Ceci valide l’idée que les « frontières » sont bien importantes pour la démocratie, une idée dont certains des adversaires des « primaires », n’est-ce pas Alexis Corbière, feraient bien de reconnaître…

Certains candidats ont donc décidé de rejeter ce système, et ils ont bien fait.

L’émergence de François Fillon comme probable vainqueur de la primaire de la Droite et du Centre implique une modification de l’échiquier politique. À l’inverse d’Alain Juppé, ce candidat aura – du moins en apparence – un programme à la fois plus radical en économie, mais aussi plus appuyé sur ce qu’il appelle la souveraineté de la Nation. On peut, à l’évidence, douter de cela, tout comme l’on peut aussi douter de l’efficacité du programme économique. François Fillon apparaît comme un homme respectable, mais dont le projet est aussi gros de fortes incohérences.

 

Les contradictions de François Fillon

Ce n’est pas sur l’éducation, où il prend assez courageusement le contre-pied des positions pédagogistes de la gauche comme de la droite, ou sur la politique extérieur qu’il faut, au premier regard les chercher. On ne peut qu’approuver la volonté de prendre ses distances avec l’Arabie saoudite, pays qui finance l’expansion du salafisme à l’échelle internationale, et qui s’enfonce chaque jour un peu plus dans une crise qui le conduira à l’éclatement. De même, la volonté affichée de se rapprocher et de l’Iran et de la Russie fait sens. Encore que, en politique extérieur, on peut et on doit s’interroger sur la cohérence qu’il y a à vouloir construire une politique commune au niveau de l’Union européenne, dont on ne sait que trop qu’elle est traversée de courants et de positions contradictoires, et l’affirmation – certes, bienvenue – d’une politique différente sur le Moyen-Orient et sur la Russie. Nommé Président, s’il y parvient, François Fillon devra ici choisir entre les intérêts de l’Allemagne et ceux de la France. Et, sur ce point, il semble bien qu’il y ait incompatibilité. Dès lors, que vaudront ses proclamation d’attachement à la foi européenne, ce que d’aucuns taxeraient d’européisme, et sa volonté de faire avancer l’indépendance nationale et la souveraineté française ? On sait que François Fillon avait, à la suite de Philippe Séguin, appelé à voter « non » au traité de Maastricht, un choix qu’il dit maintenant regretter. C’est son droit le plus strict. Néanmoins, cela lui ôte bien de la crédibilité quand il parle de la souveraineté de la France.

Lire la suite de l’article sur russeurope.hypotheses.org

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Jacques Sapir, sur E&R :

 
 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1608276
    Le 24 novembre à 10:55 par Themistocles
    Les incohérences européistes de Fillon

    Concernant "le caractère non démocratique et manipulatoire des primaires dites « ouvertes »."
    Il me semble indispensable de rappeler que des primaires ne sont qu’un vote privé, même si elles se déroulent parfois dans des lieux publics.

    En conséquence :
    - ) aucune législation ou garantie officielle,
    - ) aucun contrôle digne de ce nom,
    - ) aucune force de sécurité indépendante,
    ne peuvent veiller au juste déroulement des opérations de vote et de dépouillement.

     

    Répondre à ce message

  • #1608299
    Le 24 novembre à 11:42 par foot
    Les incohérences européistes de Fillon

    article cohérent l’euro est un fruit pourri

     

    Répondre à ce message

  • #1608304
    Le 24 novembre à 12:00 par Un ancien
    Les incohérences européistes de Fillon

    En même temps si le " vendéen " dit vrai , ce qu’a lâché Fillon dans une causerie à propos du Bilderberg : c’est eux qui nous dirigent ! Sachant que l’Europe est un organe concocté sous la férule des premiers , la boucle est bouclée ! Donc davantage à plat ventre ou sur les genoux , si l’on cautionne , le résultat est pareil !

     

    Répondre à ce message

  • #1608308
    Le 24 novembre à 12:17 par Domino
    Les incohérences européistes de Fillon

    Quelques points importants à souligner : vous parlez uniquement de la baisse de charges des entreprises, mais pas de celle des salariés (suppression de la cotisation maladie). Ce sont les deux qu’il faut mettre en regard de l’augmentation de TVA. Ce n’est pas un jeu à somme nulle : les salariés y gagnent en liberté, la compétitivité de la production française est favorisée.
    Sur la baisse du nombre de fonctionnaires, il est de bon ton de défendre notre fonction publique pléthorique, ses infirmières, ses policiers etc... C’est ignorer le nombre d’administratifs dans les hôpitaux, les ministères et différents comités Théodule parfaitement inutiles. Il est nécessaire de redéfinir le périmètre de l’Etat et l’avalanche de normes qui justifient toujours plus d’administration, de contrôle et toujours moins de liberté. Nous n’étions pas moins bien administrés au début du siècle avec un demi-million de fonctionnaires en moins...
    L’indépendance française et celle de l’Europe ne sont pas forcément contradictoires si l’on lit les propos de Fillon dans son livre. Il y dénonce l’excessive ingérence des Etats Unis qui touche à la fois la France et l’Europe.
    L’euro est un vrai sujet et pose la question de la convergence économique, fiscale, sociale des pays membres.

     

    Répondre à ce message

    • #1608360
      Le 24 novembre à 14:47 par Oligacholympique
      Les incohérences européistes de Fillon

      Favoriser la compétitivité et rester dans l’euro c’est un oxymore qui sera forcément au détriment des petites gens.
      l’independance Française est forcément contradictoire à celle de l’Union Européenne, puisque tant que la France reste dans cette dernière, elle n’est pas indépendante (monétairement, législativement, territorialement).
      La fin de votre intervention est une blague ?
      Qui a envie d’un état européen ? D’une fiscalité européenne ? D’une convergence sociale ?
      Et on s’alignera sur qui ? Sur la Grèce ?
      Vous pensez sérieusement que ça se fera le cas échéant au profit du petit peuple ?
      Quelle naïveté...

       
  • #1608310
    Le 24 novembre à 12:33 par Archimède
    Les incohérences européistes de Fillon

    Espérons que Fillon ne passe pas le premier tour des Présidentielles !

    Le gars parlent de baisser les impots des couples/familles cadres sup (entendu hier) qui payent plus de 20 000 euros d’impot par an..Tout son programme c’est moins de fonctionnaire plus de libéralisme plus de précarité, rien pour les sans dents ! ET ? quid des 85% du reste des Francais qui se trouvent en dessous de ces revenus Parisiens..loin de représenter le revenu moyen

    On ne devrait pas avoir le choix entre l’assistanat forcé (la gauche actuelle) et le libéralisme pour gens aisés que représentent Fillon et qui habille tout ca de soi disant souverainisme et autre morale de droite, qui ne sont que des mots.

    Par pitié pas de second tout fillon/valls ou fillon/lePen ou meme fillon/macron !!
    Un peu de sport svp, déja que voter ne sert à rien, autant s’enjailler un peu avec un 2e tour.. LePen/Mélanchon ! Voilà c’est dit !

    Toute facon je l’ai dit le vote ne sert à rien, juste à te faire croire que tu participes, alors autant voter pour les "Originaux" et avoir une véritable surprise au printemps...sinon ? benh tout est joué d’avance dans les configuration plus haut..A suivre ce que Mélanchon et LePen vont proposer aux Francais..évidemment

     

    Répondre à ce message

    • #1608830
      Le 25 novembre à 09:13 par Zobbo
      Les incohérences européistes de Fillon

      Un second tour entre un candidat "Europe Ecologie les Verts" et un du disparu sans laisser d’adresse "Chasse Pêche Nature et Tradition" aurait de la gueule !

       
  • #1608313
    Le 24 novembre à 12:47 par marmotte
    Les incohérences européistes de Fillon

    Une primaire ouverte à tous ne ressemble à rien si ce n’est à gagner 2€ par bulletin.
    La clownerie est totale.
    Comme dirait Francis Cousin, nous sommes dans le spectacle de la marchandise...

     

    Répondre à ce message

  • #1608323
    Le 24 novembre à 13:18 par Riton
    Les incohérences européistes de Fillon

    Dimanche des centaines de milliers, peut-être plus d’un million de gens de GAUCHE vont voter à la primaire de la droite pour faire élire LE PLUS MAUVAIS candidat de la droite, afin qu’il soit battu au deuxième tour par le candidat de la gauche, à moins qu’à leur tour des électeurs de droite ne se déplacent en masse aux primaires de la gauche pour faire élire le plus mauvais candidat de gauche ! Bref ces "primaires" manipulées devraient être interdites . Pourquoi le site "Europe-Israël" tient-il tant à faire élire Fillon ?

     

    Répondre à ce message

  • #1608395
    Le 24 novembre à 15:44 par Liberté
    Les incohérences européistes de Fillon

    Ce que dit Mr Sapir est tout à fait juste , on ne peut pas à la fois
    être européiste et souverainiste , c’est une formulation pour
    tromper les naïfs qui ne retiendront que le mot souverainiste
    alors que sa position politique est totalement contradictoire

    Quant à une Europe Chrétienne , j’en doute....à 27 pays ont ne
    décide plus....

    Et l’identité , là aussi , sans frontière à notre pays , rien ne pourra
    être possible , lui n’est pas contre l’immigration , il a même dit
    que si il était maire d’une commune il aurait accepté des migrants ,
    c’est vrai que lorsque l’on vit en bon bourgeois rien ne peut vous
    déranger....

    Fillon comme les autres ne sont plus maître de rien depuis qu’ils
    se sont livrés à l’Europe de Bruxelles , pilotée par les USA et
    autres lobbys supers puissants de tout poil...et comme les
    autres Mr Fillon préfère les honneurs et aller dans le sens du vent...

    La posture de Mr Fillon c’est dire au bon peuple Français ce qu’ils
    veulent entendre , ce qu’il aspire le plus mais en réalité il ne joue
    que sa carte gagnante et il ne sera en rien notre garant . Ne rêvez pas !

    Sans sortir du carcan Européen , tout ce qu’il dit ne sera que de
    vains mots , rien de ce qu’il dit est possible .

     

    Répondre à ce message

  • #1608440
    Le 24 novembre à 17:04 par Grz
    Les incohérences européistes de Fillon

    Encore un qui était contre la Loi Gayssot mais qui va se charger de la renforcer une fois au pouvoir.

     

    Répondre à ce message

  • #1608827
    Le 25 novembre à 09:05 par Zobbo
    Les incohérences européistes de Fillon

    Ou l’on apprend que Mélanchon serait un parangon d’honnêteté politique...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents