Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les médias déforment-ils les propos de Trump pour pousser à la guerre ?

CNN aurait menti sur les options militaires envisagées par le Président en Syrie

Le Président américain Donald Trump a déclaré ce jeudi ne pas avoir évoqué devant des membres du Congrès des options militaires en Syrie. Pourtant, selon la presse, de telles options auraient été remises par le Pentagone à la Maison-Blanche qui serait en train de les examiner.

Le Président américain Donald Trump a déclaré ne pas avoir discuté de l’option militaire en Syrie devant des membres du Congrès, rapporte l’agence Reuters.

Rappelons que plus tôt dans la journée de jeudi, la chaîne CNN, se référant à ses sources, avait fait savoir que le Président Trump avait déclaré examiner des options militaires contre la Syrie en signe de représailles contre la dernière attaque chimique en date.

D’après les informations de la chaîne, cette déclaration avait été faite en présence de plusieurs membres du Congrès américain. La déclaration de Donald Trump faite avant son départ pour la Floride vient donc démentir ces informations.

À la question de savoir s’il en avait discuté avec Vladimir Poutine, le Président américain a répondu par la négative, sans toutefois exclure une telle éventualité.

Par ailleurs, à en croire un responsable américain ayant requis l’anonymat, suite à l’attaque chimique perpétrée mardi dernier en Syrie, le Pentagone avait déjà remis à l’administration présidentielle des options militaires.

Citée par l’AFP, cette source précise que les options en question comprennent des frappes «  permettant de clouer au sol l’aviation syrienne ». Toutefois, selon lui, aucune décision n’a encore été prise.

La coalition nationale syrienne a fait état, mardi, de 80 morts et de 200 blessés dans une attaque chimique à Khan Cheikhoun, dans la province d’Idlib, imputant cette attaque aux forces gouvernementales syriennes. Le commandement de l’armée syrienne a rejeté les accusations et a reporté la responsabilité sur les djihadistes et leurs protecteurs.

Le ministère russe de la Défense a communiqué que l’aviation syrienne avait attaqué à Khan Cheikhoun un entrepôt de munitions des terroristes contenant des arsenaux d’armes chimiques destinés à des combattants en Irak. Une enquête sur l’incident a été ouverte par l’Onu et l’OIAC, mais aucune de ces deux organisations n’a publié de conclusions sur les coupables éventuels.

Précédemment le président syrien Bachar el-Assad avait déclaré que le gouvernement syrien n’avait utilisé aucune arme de destruction massive, arme chimique comprise, contre son peuple. Il a rappelé qu’en 2013 Damas avait donné son accord au démantèlement de ses armes chimiques et qu’à l’heure actuelle il ne disposait pas de stocks de ces armes.

La Syrie a adhéré à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques après une vaste attaque chimique en août 2013 dans la Ghouta, banlieue orientale de Damas. Cette démarche résultait d’un accord entre la Russie et les États-Unis sur la destruction des armes chimiques syriennes sous le contrôle de l’OIAC et a permis d’éviter une ingérence militaire des États-Unis en Syrie. Les stocks d’armes chimiques ont été évacués de Syrie.

En août 2014, la destruction en Méditerranée des armes chimiques les plus mortelles possédées par Damas avait été annoncée. Dans un communiqué, le Président Barack Obama avait lui-même assuré que les armes avaient été détruites par « des professionnels civils et militaires en utilisant un mécanisme américain unique en son genre ».

En janvier 2016, l’OIAC avait annoncé la destruction totale des arsenaux chimiques syriens. En 2013, le prix Nobel de la paix a été décerné à l’OIAC pour le désarmement chimique de la Syrie.

Quelle marge de manœuvre pour Donald Trump ?
Des réponses chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • le Président Barack Obama avait lui-même assuré que les armes avaient été détruites par « des professionnels civils et militaires en utilisant un mécanisme américain unique en son genre ».
    Ca veut dire quoi ? Parce qu’en novlangue ça pourrait donner "les armes ont été secrètement récupérées par la CIA et revendues au marché noir". Les armes ont été détruites sur des bateaux ? Plouf, plouf, plouf, un petit sous-marin ou deux dans le lot et le tour est joué.....Je suis créatif mais j’espère me tromper.


  • Ca appartient à qui CNN... ?

     

  • L’Etat profond américain pourrait-il déclencher une guerre contre la Syrie, et donc contre la Russie, et faire porter le chapeau à Donald Trump, déjà présenté comme un irresponsable par les médias occidentaux ?

     

  • Il est un peu plus de 3H du matin.

    Trump a envoyé 43 Tomahawks sur le sol syrien parce qu’il a été choqué par les images d’enfants atteints par des armes chimiques.

    Je rappelle que l’origine de ces armes chimiques n’est pas claire. Soit c’est Bachar qui les a envoyées, soit il a touché un repère rebelle qui stocke des armes chimiques pour que les frappes contre lui soit le plus sale possible.

    En attendant, l’élection d’un président totalement impressionnable par ce qui passe à la TV fait qu’il décide de bombarder avant d’avoir des informations fiables.

    Je crois que le rêve de certains moribonds commence à devenir réalité dans le monde réel.

    Même si vous êtes athée, je vous conseille de prier, car en plus de n’avoir rien à perdre au moins de cela vous ne mourrez pas.

     

  • Pour paraphraser le rav Ron Chaya : "¨Par la tignasse, qu’elles le veuillent ou non, nous tireront les grandes nations de ce monde vers la troisième guerre mondiale..."

    Nous arrivons à un moment très critique de l’histoire...à chaque instant tout peut basculer...


  • Après l’attaque chimique de Khan Cheikhoun, Washington passe à l’attaque en Syrie

    Des frappes ont touché une base aérienne du régime dans la nuit de jeudi à vendredi. Donald Trump a appelé « toutes les nations civilisées à chercher à mettre fin au massacre et au carnage ».

    http://www.lemonde.fr/syrie/article...


  • En attendant, désinformation de CNN ou pas, les USA on ont bombardé une base de l’armée syrienne cette nuit...
    Une cinquantaine de missiles et aucune interception des russes !
    Trump ne vaut pas mieux que ces prédécesseurs.

     

    • mais si il a prévenu les Russes et Bachar avant d’attaquer qui ont désactivé leurs anti-missiles et vidé la base comme ça trump ne peux pas être accusé par les médias de n’avoir rien fais en représaille de l’attaque chimique, ainsi évité d’être lynché par les médias et ces opposants sur ce point.


  • Aïe ! Aïe ! Aïe !... C’est la merde totale !...

    Aux dernières nouvelles, près d’une soixantaine de missiles de croisière Tomahawk auraient été lancé sur la Syrie depuis un destroyer américain localisé dans l’Est de la Méditerranée.

    Bref... Il semblerait que l’état profond américain n’en ait rien à foutre de qui est le président US... Il veut sa guerre et il aura sa guerre.

    Mais bon... Pour tenter un dernier coup de poker aussi grossier et dangereux, c’est qu’ils doivent vraiment être dans une position d’urgence, voire désespérée...

    Tout ceci est très très très inquiétant... Surtout qu’en cas de guerre, le flan à lunettes qui nous sert de président pourrait très bien déclarer qu’il annule les élections (je me demande d’ailleurs si ce n’est pas ça la raison profonde des agissements de l’Empire)...


  • Et pourtant..... Regardez ce qui vient de se passer ! Les cons !


  • Toujours chercher à qui profite le crime. Que l’on se rappelle l’incident du 17 mars entre la Syrie et Israël...


  • On sent la grosse volonté de paix chez ceux qui mettent la pression sur Trump et qui accusent la Syrie et la Russie de tous les maux, avec toujours les mêmes scénarios et les mêmes manipulations bien relayés par les médias, derrière les mêmes symboles et les mêmes émotions programmées . Direction le nouveau désordre mondial, de la guerre et du chaos, du déplacement de populations, du génocide, on réorganise derrière avec un bon formatage et une main de fer, un plan bien démoniaque .


Commentaires suivants