Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

Pas sûr que TF1 achète le concept

Tout le monde l’aura compris : Artus se moque des émissions culinaires à la télévision, pas des aveugles. Depuis le succès phénoménal du Britannique Jamie Olivier, qui a désembourgeoisé la cuisine en y injectant créativité, simplicité et humour, tout le monde s’est mis à faire de la cuisine sur petit écran, avec plus ou moins de talent.

 

On a eu Top Chef, avec ses perdants qui pleurnichent, Qui sera le prochain grand pâtissier dont la recette gagnante finissait à la carte du wagon de restauration du TGV, Cauchemar en cuisine, où un pro relativement brutal « assassinait » de pauvres restaurateurs, Les carnets de Julie et Julie autour du monde, une mannequin maigre qui fait le tour des popottes sur terre, sans oublier le merveilleux Oui chef !, qui a malheureusement révélé Cyril Lignac... aussi doué en cuisine pure que Ribéry l’est en communication verbale.

Mais ne crachons pas dans la soupe, littéralement, et derrière l’écran de fumée médiatique, essayons de comprendre pourquoi les Français ont soudain accroché à ces programmes. C’est simple : ils ne font majoritairement plus la cuisine, américanisés qu’ils sont. Du coup, ils découvrent que faire la cuisine soi-même, c’est plus sain, moins cher, meilleur et plus convivial, tout simplement. Mais il a fallu en passer par ce matraquage télévisuel, qui s’avère, au final, pas si négatif.

Ceci dit, les Français pas riches n’ont pas attendu ces émissions pour aller au marché le mercredi ou le samedi et faire la cuisine à l’ancienne. Ce sont les générations montantes qui vont au MacDo (25 000 établissements de restauration rapide en France) qui sont fascinées par les recettes oubliées. Sachant qu’une bonne partie du patrimoine culinaire, s’il est entretenu par les 77 000 restaurants de l’Hexagone (50 milliards d’euros de CA et 500 000 salariés), a été oubliée ou n’a jamais été connue de la majorité des Français. Les curieux liront Le Grand dictionnaire de cuisine d’Alexandre Dumas, et ils découvriront leur... béante ignorance.

Mais fi de la cuisine bourgeoise, aujourd’hui, Artus nous prépare du colin à la sauce béchamel. Le colin est ce poisson que Jean-Edern Hallier – borgne de naissance – avait remis au goût du jour en sortant à l’automne 1979 ce brûlot anti-Giscard, Lettre ouverte au colin froid.

 

« Le Pen représente beaucoup de Français de la France profonde. Il faut réconcilier Doriot et Thorez » (Hallier au journal Le Monde en 1991)

Pour la petite histoire, alors admirateur de François Mitterrand, Hallier avait participé à la démolition de l’image de Giscard, espérant ainsi être récompensé par le poste de ministre de la Culture. Qui échoira dans les mains de Jack Lang, beaucoup plus contrôlable. Mitterrand deviendra alors sa cible et son ennemi. Jean-Edern sera écouté par les services de l’Élysée, et se défendra en sortant et ressortant dans l’adversité L’Idiot international en 1984 et 1989. On connaît la suite : l’affaire Mazarine, la ruine de l’aristocrate finistérien, et l’accident de vélo.

 

Jean-Edern Hallier, autre bête noire des socialistes, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1460445

    désolé les mecs,je l’ai vu sur l’émission d’arthur hier.
    ouai c’est pas mal, enfin,c’est un peu de la merde quand meme comme dirait l’autre.

     

  • #1460447

    positivement hilarant,
    pour vivre vieux il faut rire au moins une fois par jour, et je crois que j’ai gagné une semaine aujourd’hui,
    Oui Dieudo c’est le meilleur mais il ne faut pas non plus oublier le rire imbécile, ça purge aussi.
    pardon pour les "non voyants" tout ça tout ça.....

     

    • #1460531
      le 07/05/2016 par réGénération
      Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

      Le rire c’est l’intelligence de l’âme. C’est beau non ?
      C’est-à-dire qu’à la base c’est une certaine grandeur d’âme qu’il faut pour voir la médiocrité de ses contemporains, ne pas leur jeter la pierre mais choisir d’en rire.
      C’est le cas même pour Choron dans son journal bête et méchant : c’est un humour salace qui se moque de son époque de manière roublarde, méchant dit-il parce que provocateur et qu’il ne veut pas faire de mal, mais c’est sûr les deux ingrédients sont là : justesse de la cible quoique récurrente (intelligence) et ironie, moquerie des moeurs (rire).

      Or là, comme vous dites c’est juste un rire imbécile. Non seulement il ne rit pas de son époque puisque le côté comique viendrait du personnage qui est aveugle, donc il ne se moque pas du système, en tout cas si c’était le but, la cible est manquée !
      Pour moi on dirait plutôt un adulte qui joue à l’enfant avec sa dînette, sans plus. Çà a peut-être un sens quand on a encore une télé et qu’on peut comparer ? Moi je trouve plutôt que çà entre dans la nouvelle mode de faire une vidéo à tout prix, plutôt débile, parce que facilement consommable. Le piège c’est de tomber dedans, parce que y’a plus que çà maintenant !


    • #1460644

      il n’y a pas que le rire sérieux,
      qui n’a pas rigolé en voyant quelqu’un se ramasser sur une crotte de chien ? les quipropos, les fous rire dans un enterrement, les mots d’enfants etc etc. si on ne riait qu’intelligemment, on ne rirait pas souvent,
      ce rire est bête et méchant parce qu’il pousse à l’absurde les conséquences d’un handicap. c’est très con mais ça fait rire (ou non), c’est de la même veine que Choron (celui des fiches bricolages)


  • #1460452

    Arthus, l’humour trash que j’aime. Faut voir aussi son sketch le gaybecois, très fort !


  • #1460469
    le 07/05/2016 par réGénération
    Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

    Mon Dieu que c’est con...


  • #1460485

    j’ai parcouru la chaine et c’est vraiment sympas ! en revanche le niveau de connerie dans certain commentaires fait peur..


  • #1460532

    « Qu’elle a été grande, la France ! De l’individualisme et du culte de la liberté pour lesquels, autrefois, elle avait versé son sang - elle n’a retenu, dans sa forme crépusculaire, que l’argent et le plaisir... Quand on ne croit à rien, les sens deviennent religion. Et l’estomac finalité. Le phénomène de la décadence est inséparable de la gastronomie... Depuis que la France a renié sa vocation, la manducation s’est élevée au rang de rituel. Les aliments remplacent les idées. Les Français depuis plus d’un siècle savent qu’ils mangent. Du dernier paysan à l’intellectuel le plus raffiné, l’heure du repas est la liturgie quotidienne du vide spirituel. Le ventre a été le tombeau de l’Empire Romain, il sera inéluctablement celui de l’Intelligence française... Rien n’est plus gênant que de voir une nation qui a abusé - à juste titre - de l’attribut " grand ", grande nation, grande armée, la grandeur de la France -, se dégrader dans le troupeau humain haletant après le bonheur... La France n’a plus de destin révolutionnaire, parce qu’elle n’a plus d’idées à défendre... Les peuples commencent en épopées et finissent en élégies. »

    - Cioran , "De la France" 1941.


  • #1460556
    le 07/05/2016 par Requiem for a Dream
    Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

    Ceci dit, les Français pas riches n’ont pas attendu ces émissions pour aller au marché le mercredi ou le samedi et faire la cuisine à l’ancienne. Ce sont les générations montantes qui vont au MacDo (25 000 établissements de restauration rapide en France) qui sont fascinées par les recettes oubliées.



    J’aimerais savoir parmi vous si il reste des patriotes qui cuisinent encore les saveurs de la France, la vraie France. Pas celle des KFC, des Mac Do, des Burger King 100% halal et des Quick (autant dire le degré zéro de la gastronomie française) . Quelqu’un connait encore les Bécasses en salmis, le riz engoulé , la tarte Bourbonnaise sucrée, la Capilotade , les oeufs en meurette de Bernard Loiseau , le jarret aux crosnes, la sauce a l’Alénois , la potée Champenoise ou le blanc manger ?

    C’est en étudiant les classiques que l’on se forge son identité culinaire et que l’on comprend pourquoi notre nation est à la base des règles du bien-manger . A la fois sincère et exigeante, notre gastronomie (la plus renommée au monde) est le reflet de notre identité.... jusqu’à l’apparition de la Junk Food mondialisée (et halalisée aussi, ne le nions pas) .

    Notre cuisine est aujourd’hui en train de disparaitre sous le poids de l’américanisation et de l’islamisation (plus une seule boucherie traditionnelle dans des quartiers entiers). A nous de respecter ce patrimoine national qui doit faire rayonner la France dans le monde. Le nationalisme commence dans l’assiette.

    Mangeons français et boutons les Mac Do hors de France en les boycottant. Ce sont des lieux de perdition contraires a la culture française.

     

    • #1460616

      Je cuisine tous les jours car j’aime créer de nouvelles saveurs. Je constate qu’il y a beaucoup de monde au marché. Or on n’achète pas de la viande et des légumes sans cuisiner. Pour certains il s’agit aussi de préparer des repas au moindre coût...
      Je privilégie de plus en plus les produits locaux et je constate que c’est plébiscité par davantage de citoyens. Pour ma part je me suis intéressée à la cuisine après la naissance de mes enfants car le rôle d’une mère est de bien nourrir ses petits...c’est devenu avec le temps un acte de transmission culturelle pour les générations suivantes.


    • #1460715
      le 08/05/2016 par Requiem for a Dream
      Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

      Ah Odyle,

      ça m’fait plaisir de lire ça ! La cuisine française se transmet tel un héritage précieux. Si précieux que beaucoup ne veulent pas dévoiler leurs secrets , l’ingrédient magique qui ajoute un je-ne-sais-quoi dans nos palais gustatifs. Que les français cuisinent je n’en doute pas, ce qui m’inquiète c’est la perte de notre identité culinaire dans tout ce métissage de saveurs pures.

      Puisque vous parlez budget, les œufs en meurette de Monsieur Loiseau est une recette peu onéreuse. En plus, l’oeuf est un vrai défi pour tous les puristes de la gastronomie française que nous sommes . Ingrédient simple en apparence mais tellement complexe dans la précision de sa préparation..

      Sur ce, je vais préparer un Concorde de Gaston Lenôtre pour mes parents qui viennent demain. Encore une recette pas chère ( même si elle reste un défi) et surtout bien de chez nous. Sachez que le meilleur vin pour accompagner ce dessert aux œufs et au chocolat noir reste le Madiran. Ce vin rouge opulent propose justement les mêmes nuances d’arômes torréfiées que celle du cacao. Ça c’est un p´tit secret ;-)

      Le Bon Dieu est français puisqu’il nous a donné Lenôtre.


    • #1460807

      En tant que sommelier, j’ai quelques réserves sur votre association avec le Madiran sur un dessert, bien que cela fonctionne. Ceci dit, sur un plat avec une sauce au chocolat, cela marche plutôt très bien. Il faut cependant un Madiran à maturité. À tester également avec un vieux Châteauneuf-du-Pape, Vacqueyras ou Cornas.

      Les meilleures associations avec un dessert au chocolat se font avec des vins mutés (dont on stoppe la fermentation alcoolique en ajoutant de l’eau-de-vie) tels que Maury, Rivesaltes, Banyuls, Rasteau ou Porto Vintage. Excellent accord également avec un Pedro Ximenez.

      Cependant si l’on veut éviter ces vins sucrés, le Madiran peut se révéler un bon choix, bien que préfère ouvrir un Montus sur un bon cassoulet maison ;)


    • #1460836

      Perso, je vous conseillerais du Mas Amiel (AOC Maury). Voilà qui donne faim et soif :-)


    • #1460901
      le 08/05/2016 par Requiem for a Dream
      Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

      Bonjour à tous et bon appétit en ce dimanche familial.

      Le commentaire d’un sommelier tombe à pic . Certains diront que le tanin écrase le chocolat et je trouve au contraire quil le révèle. Moults accords sont possibles, on associe trop souvent souvent les entremets chocolatés avec des vins sucrés mais plus rarement avec du vin rouge. Les chocolats à minimum 80% s’accommodent parfaitement d’un vin rouge intense. Alors je persiste : rien de tel qu’un Pommard ou qu’un Madiran pour ouvrir le champs des saveurs fruitées et épicées ! Vous surprendrez vos invités, et en plus vous respecterez l’estomac de vos convives (d’un point de vue diététiques les vins sucrés en fin de repas ne sont pas ce qu’il y’a de mieux).

      Et si vous voulez encore plus surprendre vos hôtes, apportez donc un Porto de minimum 15 ans d’âge avec un plateau de fromage bien forts (des bleus). Attention, le Porto Vintage est un choix d’élite ! Le prix...


    • #1460930

      Je disais justement que l’accord avec un vin rouge type Madiran ou Cornas fonctionne mais ce n’est pas l’accord le plus "naturel". Les vins mutés sont parfaits pour le chocolat. Effectivement le Porto Vintage est un vin de "luxe" mais c’est le parfait compromis entre vin rouge et vin sucré.

      Ceci étant dit, rien n’est jamais figé et tout est aussi question de goût. La plupart des Français continuent à ouvrir leur meilleur rouge sur le plateau de fromages alors que la plupart des fromages s’accordent mieux avec un blanc (voire un liquoreux type Sauternes sur un Stilton ou Roquefort), et comme vous le dites justement, le Porto Vintage fonctionne à merveille sur certains fromages (le Stilton encore une fois et plus largement les fromages à pâte persillée). Le Tawny lui accompagnera un Parmesan (pas celui de chez Leclerc hein !) et même un foie gras.


    • #1460932

      Et concernant les tanins, c’est justement ce que je disais plus haut, il faut un rouge à maturité où les tanins sont bien fondus.


    • #1460970

      Je dois avouer qu’à titre personnel, je n’ai jamais dédaigné un petit McDo à l’occasion (surtout avec les potes, c’est agréable), mais je n’en ferai jamais mon alimentation quotidienne !
      Je ne suis pas le cordon bleu du siècle, mais ma foi, j’ai beaucoup de plaisir à cuisiner, même s’il ne s’agit que de plats simples ; j’aime aussi essayer des recettes de dessert (une petite mousse de framboise, ou alors une bonne charlotte, accompagnée d’un petit Asti, ça le fait toujours, ou alors un bon petit fondant au chocolat).
      Et je confirme, cela coûte en général moins cher de faire sa propre pâtisserie que de l’acheter en grande surface !
      Ce qui est bien avec la gastronomie française, c’est son extraordinaire diversité, à telle enseigne qu’il n’existe pas un seul plat emblématique, mais bien des dizaines (un jambon persillé de bourgogne, par exemple, la terrine de foie gras, la bouillabaisse, la charcuterie traditionnelle, voire une simple omelette, qui lorsqu’elle est bien exécutée, peut être vraiment délicieuse, en tout cas, moi j’en raffole !), et il y a vraiment de quoi satisfaire tous les goûts !


    • #1461003

      @ Requiem for a Dream

      Ma femme cuisine tous les jours d’EXCELLENTS petits plats, pour la journée de son mari et le soir pour nos enfants et nous-même. Et quand je dis "excellents", je veux dire par là, grâce à ce que nous avons mis en place, comme méthode : je suis piégeur/chasseur/pêcheur/éleveur/agriculteur familial, ce qui nous permet, dans le respect des animaux et de notre environnement direct et indirect, d’avoir pour chaque jour que Dieu fait, des légumes frais, y compris en hiver, ET de la viande fraîche et BIEEEEEEN plus saine qu’en supermarché. Nous faisons quasiment tout nous-même, de la lessive, au bois, en passant par les vêtements, et autres récupérations, nous n’avons plus de télévision, ni radio depuis 3 ans maintenant, et nous avons même le temps de ballades à vélo ou à pied (ce week-end encore), et nous prenons le temps de vivre... Et vous voulez connaître le plus marrant ??... Ma petite femme travaille pour un certain monsieur...

      Mc Donalds...


    • #1461103
      le 08/05/2016 par Requiem for a Dream
      Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

      Roots

      C’est un vrai plaisir de rencontrer un sommelier sur ce site de réinformation. Je suis cuisto, je travaille au sein d’une brigade française et je donne des cours aussi. La palette de nos vins français est telle que nous pouvons surprendre à l’infini. La cuisine française est dogmatique certes, mais on peut aussi oser des accords tout en restant dans le respect des traditions . Par exemple je prépare des petites saucisses confites au muscadet (les tanins étant trop taquinants). Un mariage surprenant qui fonctionne à chaque fois.

      Quant au plateau de fromage, il est sacré ! Le fromage se doit d’être une longue parenthèse dans les règles du repas français, les vins et les portos viendront jongler entre une bonne sucrosité et des acidités saillantes afin d’offrir une persistance sans fin dans la bouche.

      J’essaye de faire d’un plateau de fromage un véritable chef-d’oeuvre. J’accompagne mes fromages de figues et de poires pochées dans une reduction aux 4 épices et à la cardamome, je récupère ensuite ce jus pour mes sauces au chocolat (ça marche à tous les coups, les gens ne comprennent pas d’ou vient ce petit truc inexplicable qui vient cajoler le palais ). Je fais aussi une compression de dates aux noix dans une machine à reliure que je découpe ensuite en fine tranche. Le plateau de fromage doit être un moment formidable, avec des confitures, des pains authentiques et rustiques à la farine de lentilles vertes du Puy, des fruits, des massepains (si, si).


    • #1461112
      le 08/05/2016 par Requiem for a Dream
      Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

      @ Pierre et Letrap,

      Bien l’bonjour !

      Continuons de montrer l’exemple et de faire persister l’héritage de nos volailles, nos faisans, nos saucisses au muscadet et nos jambons en persillade. Le Mac Do m’a fait quelque peu sursauter dans vos commentaires ! La dernière fois que je suis allée au Mac Do c’était il y’a 15 ans et je m’suis tapée des boutons sur la gueule pendant une semaine ! Genre Luis de Funes dans l’Aile ou la Cuisse. Je suis une personne très sensible et je ne peux pas me permettre d’absorber ces intoxiquants américains. Les femmes, plus que les hommes, supportent mal ces graisses saturées. Dieu merci, mon corps réagit sainement en refusant cette nourriture.

      @ Letrap,

      Est-ce vrai que les employés du Mac Do ont reçu une notice qui leur demande de ne surtout pas manger chez eux ? Ca a été dit dans plusieurs journaux, il parait que ça rendait les employés malades...

      Je vous en prie ! Fuyez ces endroits sataniques, sionistes et marchands.


    • #1461207

      Plaisir partagé, je cuisine également mais essentiellement à la maison (il m’arrive de faire quelques extras ici ou là).

      Effectivement, le vin est une passion inépuisable tant les terroirs et cépages sont différents. Et les accords mets-vins sont en constante évolution, rien n’est figé, même si de grands principes se dégagent. Je vous conseille d’ailleurs "Il Vino" à Paris, ce sont les meilleurs accords que j’aie pu tester, avec menu et vin à l’aveugle. Grandiose ! Le restaurant a d’ailleurs depuis obtenu 1 étoile.

      Nous vivons dans un pays extraordinaire au niveau gastronomie et vins, profitons-en.

      Comme vous le dites, le but ultime est le plaisir, il existe tant de fromages de qualité, de pains innombrables, que chaque jour peut être fait d’une ou de nouvelles découvertes.


    • #1461408

      @Requiem for a Dream

      Oui, je vous comprends un peu... quand j’ai commencé à travailler, j’étais caissier chez McDo ! J’y mangeais donc tous les jours, et cela ne m’a pas dégoûté, en revanche, je n’ai plus jamais mis les pieds dans un Quick, KFC, Burger King, Subway ou autres...
      Je préfère encore un restaurant chinois ou un japonais (cuisine nippone ni mauvaise, d’ailleurs !) plutôt que ces succédanés de fast-food, et je comprends tout-à-fait votre allergie, surtout si vous avez pris l’habitude de préparer vous-même vos repas, selon vos critères, vos recettes, vos dosages et votre préparation ! Je conçois tout-à-fait qu’après cela, nul n’aille vous dicter votre façon de vous nourrir !


    • #1461540

      J’ose espérer que le succulent Pommard pour accompagner un dessert après un fromage qui, lui, aurait été servi avec du Porto, ce n’est pas lors d’un même repas :-)


    • #1461657
      le 09/05/2016 par Requiem for a Dream
      Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

      @ Éric, Lol !

      Oui ! Tout ça peut être inclu dans le même repas. Il s’agit de manger et boire des petites quantité. Paradoxalement, se goinfrer ne fait pas du tout partie de notre culture même si le menu traditionnel francais compte 8 services :

      - Mise en bouche

      - Hors-d’œuvre

      - Potage

      - Relevé

      - Entrée

      - Rôt (plat de résistance)

      - Entremets

      - Dessert (Fromage, Pâtisserie, Fruit, Entremets sucré, Mignardise).

      Ça , ce sont les règles françaises qui ont fait notre identité culinaire. Aucun pays au monde n’a une telle ordonance. Avec le TAFTA, tout disparaîtra. Notre identité aussi.


    • #1462086

      Vous faites preuve d’humour, je m’en réjouis. Cependant, ayant un grand attachement à l’égard des vins de Bourgogne, et plus particulièrement, s’agissant des rouges, les Pommards 1er Cru en Clos des Épenots, je vous saurais gré de ne pas vous livrer à de tels sacrilèges, quelles que fussent les quantités concernées. Toute personne qui se verrait enfreindre cette règle et déshonorer ce divin breuvage en le faisant précéder par plus sucré que lui m’amènerait à revoir ma position sur le bien-fondé d’un retour à la peine capitale :-) Sinon, merci pour toutes ces infos pleines de passion. Ce qu’il y a de sûr, c’est que lorsque l’on est convié chez vous on ne doit pas repartir avec la faim.


  • #1460567
    le 07/05/2016 par Requiem for a Dream
    Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

    On a vu un nombre incroyable de jeunes s’inscrire dans les grandes écoles de cuisine suite à ces émissions. Ils en sont vite repartis, beaucoup ne mesurant pas à quel point l’art culinaire français est d’une précision extrêmement raffinée et technique (qualifié d’art par certains).

    Il est important que la nation française contrôle son image et son identité culinaire et ce genre d’émissions contribuent largement a nuire a l’identité des terroirs de la France... ça participe carrément a la chosification de la cuisine française ! La dernière fois que j’ai vu Top Chef, le célèbre critique Demorand mettait en avant les recettes de Fast Food et de son légendaire hamburger pour promouvoir la mode de la Street Food qui nous vient d’outre-atlantique . Encore le degré zéro de la gastronomie.

    Et après ils se prennent tous pour des chefs...Pffff, ça m’fait bien rire ! Selon moi il y’a eu à peine 5 chefs en France, des vrais chefs, ceux qui sont les ambassadeurs du savoir-faire et du faire-savoir français :

    - Benoît Violier.

    - Bernard Loiseau.

    - Gaston Lenôtre (évidemment !) .

    - Francois Pierre de la Varenne

    - et l’immortel Guillaume Tirel dit Taillevent.


  • #1460569
    le 07/05/2016 par Bananonyme
    Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

    Vraiment drôle ! C’est pas seulement marrant en soi (c’est pas en soi non plus hilarant), mais c’est aussi fin et subversif !

    C’est à mettre en opposition avec les Recettes Pompettes de M. Poulpe (qui jadis faisait de l’humour de qualité). Quand on a recours à l’alcool pour faire marrer les gens, c’est vraiment qu’on a plus rien à dire d’original.


  • #1460803
    le 08/05/2016 par Kamel Daybreak
    Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

    J’ai regardé Top Chef cette année pour la première fois... et moi je trouve que c’est un bon programme.

    Des jeunes et des moins jeunes qui sont animés par une passion commune, qui s’affrontent, qui se dépassent, qui essayent de nouvelles choses, qui ont de l’imagination... si ça c’est pas motivant pour d’autres qui regardent cette émission !!!

    Ça reste une émission avec un scénario mais c’est 1000 fois plus utiles que des jeux, de la télé réalité ou des débats politiques.

     

    • #1460847

      oui mais c’est moins une ode à la cuisine qu’ une glorification de la compétition et de l’individualisme, et puis il y a cette urgence et ce stress qui n’ont rien de culinaire.
      la vraie cuisine c’est Maïté (pour ceux qui se rappellent)
      https://www.youtube.com/watch?v=QPN...


    • #1460961
      le 08/05/2016 par Kamel Daybreak
      Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

      Top Chef = concours de cuisine, donc compétition.

      La compétition n’a rien de malsain en soit. Au contraire, tous ceux qui sot restés plusieurs semaines ont pu développer de nouvelles facettes de leur cuisine. La compétition c’est aussi une émulation... si ça tire tout le monde vers le haut c’est tant mieux.

      Y’a pas que la cuisine de Maïté qui se vaut... un bon casse croute, un bon petit plat en famille, la bouffe de bistrot, la gastronomie etc... tout ça c’est de la cuisine.

      Moi c’est en regardant Top Chef que j’ai vu à quel point c’était du boulot, de la technicité et de l’art de faire des plats gastronomiques !

      Par curiosité j’ai regardé une compétition américaine de cuisine... c’est incomparable !!!


    • #1461026

      la compétition à ceci de malsain qu’elle oblitère la performance du vaincu, de plus elle introduit des facteurs totalement étrangers à l’art : l’efficacité technique aux dépends du beau jeu (voir le sport de compétition et en particulier les sports d’équipe ce qui est un comble.
      Donc privilégier l’émulation plutôt que la compétition, car là tout le monde participe au but final.
      quant à Maïté, vous ne connaissez pas ses recettes de sandwichs, vous tomberiez réellement sur le cul.


    • #1461174

      Top chef c’était bien sur les trois premières saisons, quand l’objet de l’émission était réellement la compétition et qu’elle apportait des astuces, innovations nouvelles pour le commun des mortelles, mais depuis la saison trois (qui était l’apogée de l’émission selon moi avec norbert et jean) m6 a réussi a détruire cette émission et la calquer sur le même modèle pathétique ou tout le monde chiale tout le temps peu importe le prétexte...

      Bon après peu être que j’ai abusé de l’émission...mais je ne regarde plus donc bon...mais vu que ER précise que c’est de la pleurniche, la méthode n’a pas changée...


    • #1461229
      le 08/05/2016 par Kamel Daybreak
      Les tutos à l’aveugle : le cours de cuisine

      @ paramesh

      J’ai pas du tout critiqué Maïté... par contre faut pas cracher sur le reste !

      Si si il y a des astuces, des conseils de chefs... etc... le but de l’émission c’est pas de nous apprendre à cuisiner, c’est une compétition ! Il y a des émissions satellites à Top Chef qui sont plus axées sur des préparations de plat.

      @ noname

      Je connais pas les saisons passées... par contre ER c’est pas la bible : de la pleurniche y’en a eu mais pas de manière exagérée ! S’il y a une personne qui pleure 20 secondes sur 2 épisodes... bref vous avez compris.


    • #1461578

      ER c’est clairement pas la bible mais c’est suffisamment pertinent sur ce type d’observation (que j’avais déjà faite surtout) que je les crois sur parole. Et comme je l’ai dit j’ai peut être abusé de l’émission mais j’ai arrêté parce que ça devenait vraiment insupportable de les voir pleurer ou de nous raconter pourquoi ils font l’émission en mode fragile pour prouver aux gens qu’ils ont des compétences etc...(Bon l’ultra présence de la pub a beaucoup joué aussi)

      Je suis sur que si je matte un épisode y aura au moins deux séquences de pleurnicherie....Après je t’invite à aller voir les trois premières saisons pour vérifier les changements. Et puis si t’aime l’émission, ce sont les meilleurs saisons...


  • #1460854

    Très drôle, malgré tout mon respect pour les aveugles (appelés par la gauche-bobo, reine de l’euphémisme inutile, non-voyants).
    Ça ne fera, d’évidence, pas rire les BHV-Attila du système... .


  • #1462210

    Je suis le seul à pas avoir trouvé ça drôle ?


Commentaires suivants