Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Lettre ouverte à Kevin Razy

Ne compte pas sur nous pour participer à ton lynchage

Kevin,

On n’est pas ici pour te déboîter, car tu dois vivre des jours étranges. Ce que tu subis en ce moment, cette campagne de lynchage venue des valets les plus vils du Système, c’est ce qu’on vit chaque jour. Alors on n’applaudit pas à cet amalgame fulgurant qui veut que dès qu’on ne pense pas comme il faut, ou qu’on prononce une phrase qui ne fait pas partie des phrases autorisées par la propagande officielle, ou qu’on fasse tout simplement une vanne sur le pouvoir, eh bien qu’on se fasse mettre à l’amende pour le restant de ses jours. Tu as expérimenté, à ton corps défendant, le dispositif anti-pensée du système politico-médiatique.

Certes, on pourrait se moquer de ton choix d’avoir répondu aux appels séduisants de Matignon pour incarner un pauvre monsieur anti-complot, mais c’est ton choix, et nous le respectons. Comme on devrait respecter le nôtre. Sauf qu’un choix doit être assumé. Même si on en ignore les conséquences, et c’est là que se révèle le piège. Cela veut dire que quand tu franchis la frontière du politiquement correct, tu dois y rester. C’est comme ça, le Système est binaire, il veut des propagandistes et un troupeau de larbins soumis ou terrorisés d’un côté, et des mal-pensants tatoués de stigmates de l’autre, avec toute la vindicte populaire qui leur tombe dessus. Sauf que la réalité ne se plie pas aussi facilement devant les désirs psychiatriques d’une poignée de dirigeants plus ou moins français dans l’âme. Ils veulent enfermer la pensée, et évidemment qu’ils n’y arrivent pas, malgré leur débauche de moyens, et leur pression constante qui prend des proportions aussi comiques que cosmiques. Il n’y a pas un jour où nous ne sommes pas menacés de près ou de loin par un pouvoir qui a perdu les pédales. La répression, c’est quand on a perdu l’amour du peuple. Le pouvoir se durcit quand il perd le lien avec le peuple. Et il devient l’ennemi du peuple, comme aujourd’hui.

 

 

Alors, toi, là-dedans ? Eh bien rassure-toi, ta carrière n’est pas terminée. Ce n’est pas parce que tu as dîné avec le diable ou quelques uns de ses serviteurs que tu es condamné à vie à errer dans les Enfers. Mais tu as senti le vent du boulet. Tu sais maintenant que c’est pas du flanc, et que s’il est confortable d’être du bon côté – ce que tu as été avec ONDAR (On n’demande qu’à en rire) et Studio Bagel, puis Matignon pour chapeauter tout ça – il est très inconfortable de se faire attaquer pour rien, pour un mot, une phrase, ou simplement de s’être assis à côté de gens qui ne pensent pas comme les médias nous l’enseignent à coups de taser.
C’est profondément con, et surtout, injuste. On ne te chargera donc pas, même si on a pu s’amuser un instant de l’arroseur arrosé.

Ne crains rien, on ne va pas te demander d’entrer chez E&R pour faire des vidéos rigolotes, car là, si tu vas beaucoup t’amuser en jouissant à plein de la liberté d’expression, pour laquelle nous nous battons tous les jours que Dieu fait (eh oui, on est du côté de Dieu, pas du Diable, malgré ce que le pouvoir raconte), tu vas aussi beaucoup ramasser. Nous, on est des guerriers, on a l’habitude de ce lynchage de basse intensité, qui parfois prend des proportions juridiques et économiques indignes, révoltantes.
Cela veut dire que la liberté d’expression est un luxe, que nous payons très cher, et on le fait pour nous, parce que ça nous fait plaisir, que ça offre une porte de sortie à la pression mentale imposée par le Système, et aussi pour tous, car pour des centaines de milliers de lecteurs, c’est un sacré ballon d’oxygène. Va t’amuser avec un discours de Valls, qui dégouline de haine et de menaces, de mensonges et de contrevérités, c’est pas ça la France ! Te goure pas de côté, Kevin, Kevin Razy, regarde l’article de BFMTV, ils ont même fait une faute à ton nom, l’écrivant « Razi » et pas Razy. Nous, on ne fera pas de faute, car on ne t’utilisera pas pour punir. Ici c’est pas le CRIF, cette officine qui dicte sa loi à un gouvernement de pétochards.

N’aie par peur de faire des phrases avec « Valls », « CRIF » et « Shoah » dedans, tu peux même rajouter « pouvoir », « lobby » et « médias » : c’est en exerçant sa liberté d’expression, guidé par quelque chose de plus haut que le pouvoir, la Vérité, qu’on s’en sortira. La vérité, ça c’est une lumière ! Ne la quitte pas des yeux, ne te laisse pas entraîner par les lumières artificielles du Système, qui déboussolent et font perdre pied. Il n’y a qu’une lumière, et elle est au-dessus de toutes les autres. Elle te guidera à travers toutes les embûches possibles, et si tu souffriras aussi, tu ne souffriras pas pour rien.

 

 

Car là, instruis-toi un peu, on est en plein maccarthysme. Et c’est demain, après la libération, qu’on comptera les courageux et les collabos. Qu’on séparera le bon grain de l’ivraie, comme toujours.

Pour en savoir plus sur Studio Bagel et StreetPress, avec E&R :

Sur la liberté d’expression, qui n’est pas un vain mot chez E&R :

Celui qui interdit le propre de l’Homme se condamne, lire sur Kontre Kulture :

Plus nécessaire que jamais, militer pour la réconciliation nationale avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1391029
    le 07/02/2016 par GERARD R.
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    En fait, les seules expulsions effectives, celles que l’on concrétise, se passent uniquement aux frontières du... politiquement correct. Les autres sont bidon...


  • #1391036
    le 07/02/2016 par Hugo bel
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Magnifique ! Même si je ressens un appel du pied, une sorte de proposition avec rubrique déjà pensée (vidéos rigolotes), pourquoi pas. Ce serait même judicieux, pour les deux parties de se joindre, et CATASTROPHIQUE, pour le pouvoir d’état, je dirais même dangereux.


  • #1391097
    le 07/02/2016 par webmaster
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    C’est étonnant que dans l’article précédent et celui- ci qui lui sont consacrés, vous ne mentionné à aucun moment qu’ il est avant tout, Kevin Razy, un sous fifre de Djamel Debbouze, ce garçon s’est fait connaitre dans le Djamel Comedy Club.
    De plus je suis d’accord avec le commentaire précédent, ça sent l’appel du pied grave et franchement ça pue.

     

    • #1391203
      le 07/02/2016 par Palikao
      Lettre ouverte à Kevin Razy

      Je suis plutôt de ton avis. Je pense que ça ne sert à rien. Dans quelques jours, il va sortir une vidéo demandant à E et R de ne plus le citer ; on verra bien ce qu’il en est.


  • #1391114
    le 07/02/2016 par Veritas
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Et surtout, cet épisode doit montrer et faire comprendre que ça ne sert à rien face à ces gens de demander pardon ou essayer de calmer le jeu etc. La seule solution, c’est d’agir de façon irréprochable, ou etre conscient de ses erreurs, mais de ne jamais faire de concession, jamais un pas en arrière face à ces gens qui sont les ennemis de la liberté, de l’intelligence et de la vérité.


  • #1391129
    le 07/02/2016 par JUL
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Comme nous sommes en pleine reforme du language, je propose un nouveau terme.

    CONSTI : toute personne prise violemment de crampe lorsqu’elle entend la possibilité que son gouvernement et ses médias lui ont menti. Les symptomes habituels de cette rare confrontation au réel se manifeste par un blocage mental de peur, et l’impulsion soudaine de crier répétitivement "Conspi, conspi !". Le terme serait un accronyme de constipation, en referance a l’incapacité de dépasser le blocage mental du a l’absorption prolongée de propagande d’Etat.

    Reste a demander a Finkelkraut de valider.


  • #1391151
    le 07/02/2016 par Eric
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Quel ironique rebondissement ! Puisse ceci faire réfléchir ce jeune homme et lui permettre de comprendre où il a réellement mis les pieds et ce à quoi il sert.

     

    • #1391171
      le 07/02/2016 par amanite
      Lettre ouverte à Kevin Razy

      A mon avis il le sait très bien le jeune homme. Il n’est pas idiot !

      Maintenant, il lui reste à faire un choix dithyrambique et avec tous les yeux braqués sur lui, mais pas pour rire.

      Perso, je ne vois pas en lui un sous-fifre du pitre Jamel ; il faut bien faire ses classes quelque-part !

      Je pense qu’il est intelligent et seul l’avenir nous dira s’il a su choisir son camp. C’est cela la guerre : Lorsqu’on ne peut pas faire autrement que de choisir un camp ou disparaître !

      Terrible et tragique, surtout quand à la base on est un comique.

      Je lui souhaite bonne chance, bonne route, que Dieu le protège.


    • #1391394
      le 07/02/2016 par Eric
      Lettre ouverte à Kevin Razy

      Pour le moment, le comique œuvre dans le registre involontaire. Idem pour l’intelligence, loin de moi l’idée absurde de ne lui en prêter aucune, simplement sur ce coup-là on va dire qu’il n’aura pas réfléchi du tout, ce qui l’aura amené au final à faire des choix idiots. On va dire que ce sera pour une autre fois peut-être, espérons-le pour lui ! :-)


  • #1391209
    le 07/02/2016 par Olisun7
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    On a jamais eu autant besoin de comiques....La joie est une arme de construction massive


  • #1391251
    le 07/02/2016 par Godwin
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    J’étais en plein accord avec l’article (moi aussi, je pense qu’il faut se marrer de la situation sans pour autant complètement démonter Kevin Razy) avant de tomber sur le regrettable rapprochement avec Joseph McCarty à la fin : il s’est fait injustement diaboliser (sa liste de communistes infiltrés dans les hauts rouages de l’État était correcte !)…
    Joe mérite sa réhabilitation, même s’il n’était pas parfait (en réalité, il a même plutôt ménagé les puissants : http://www.theoccidentalobserver.ne...).


  • #1391303
    le 07/02/2016 par jeandu
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Il devrait remettre son froc s’il ne veut pas perdre son public...


  • #1391424
    le 07/02/2016 par Emmanuelle
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Dans la même semaine :
    1 - un islamophobe viscéral déclare avoir passé sa vie à s’engager auprès des Musulmans (pour leur bonheur) ;
    2 - un élu des zélus presse publiquement d’autres zélus des zélus de dégager l’arène :
    3 - un humoriste élu du gouvernement et publiquement adepte des évidences du complot.

    C’est trop beau pour être vrai ! Entre l’humour ou la manipulation ou l’infiltration, j’opte pour l’infiltration tout court.

     

    • #1391549
      le 07/02/2016 par Eric
      Lettre ouverte à Kevin Razy

      Et pour compléter ce tiercé effectivement magnifique, je retiens pour ma part ce commentaire de l’inénarrable Soral concernant votre premier point, à savoir l’engagement auprès des musulmans exprimé par le non moins inénarrable (mais dans un autre registre) philosophe inversé, je cite donc (lu sur son Facebook) : " On comprend mieux pourquoi ils sont autant dans la merde ".
      Simplement énorme.


  • #1391510
    le 07/02/2016 par goydrake
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Est-ce que ses compagnons d’aventures vont avoir une réaction décente à son égard ? L’honneur ou la gamelle, ce dilemme. Perso, je m’attends à une réaction de type Salinge : "je ne veux rien avoir à faire avec vous". D’autant que les rottweilers de streetpress veillent au grain.


  • #1391546
    le 07/02/2016 par Pertedetemps...
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Pourquoi "Matignon" a-t-il choisi ce gros insipide, sans talent et particulièrement bête (aller se fourvoyer ainsi) ? Bordel, les bons comiques çà manque pas. Le catalan, bien placé en la matière, aurait pu choisir Fatus, le clown (parmi ceux) de la Licra. Là au moins on aurait rigolé et ce dernier (il est assez intelligent pour çà, lui) ne se serait pas fait baiser à aller se solidariser avec la "haine".
    Kévin (le bien nommé) Razy, z’yra pas loin le malheureux. Pourtant il venait d’un cercle solidement installé, dirigé par le lanceur de comorien sur les rails...


  • #1391836
    le 08/02/2016 par jova
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Puisse-t-il trouver le chemin de la vérité et la paire de couilles qui va avec.


  • #1391987
    le 08/02/2016 par Arrière garde
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Les socialo-sionistes comme les personnes qui dénoncent razy "complotiste" acteur du mouvement anti-complotiste du gouvernement employent bien des terroristes pour lutter faussement contre le terrorisme... Le trouble à l’ordre public voulu par les politiciens c’est du bon boulot pour le sionisme.


  • #1392572
    le 08/02/2016 par solaine
    Lettre ouverte à Kevin Razy

    Source : E&R
    Vous êtes forts les gars chez E&R... et c’est pour ça qu’on vous aime !
    Cette lettre a de la gueule, mince ! elle te prend les tripes et peut te foutre à terre si t’es pas assis, après une telle lecture ce soir, je peux dormir tranquille et c’est ce que je vais faire dans pas longtemps..., tout en espérant que le destinataire de ce “pamphlet”, non “lettre ouverte”, d’1 en comprendra le sens, de 2 en tirera les conclusions et de 3 en fera bon usage... c’est tout le mal qu’on peut lui souhaiter.
    Que Dieu bénisse toute l’équipe d’E&R !
    Bonne soirée à tous.


Commentaires suivants