Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Lille : un groupe d’antifascistes veut tagguer un bar identitaire et… se trompe de bâtiment

Une petite dizaine d’activistes antifascistes a voulu dénoncer à coups de graffitis l’ouverture imminente d’un bar de la mouvance identitaire à Lille. Le problème ? Confondant les numéros, ils s’en sont pris à la façade d’un immeuble voisin.

 

C’est ce qu’on appelle plus communément un fiasco. Le 15 septembre au soir, le groupe Action Antifasciste NP2C a fièrement revendiqué sur Facebook avoir « visité et redécoré le futur local des identitaires », qui doivent ouvrir un bar controversé baptisé « La Citadelle », au numéro 8 d’une rue de l’est de Lille.

Malheureusement, l’action revendicatrice a immédiatement tourné au vinaigre, les activistes maladroits s’en prenant à la façade du numéro 10 de la rue, où se trouve une agence immobilière qui n’a, elle, aucun lien avec les identitaires.

Contacté par RT France, l’un des locataires de l’immeuble dégradé n’a pu que constater les dégâts. Des graffitis « Antifas » et « pas de fascistes dans nos quartiers », accompagnés de quelques stickers du même acabit, ornaient en effet sa façade en grès, particulièrement « difficile à nettoyer ».

Une plainte sera déposée.

 

Un reportage de France 3 à l’origine du quiproquo

À l’origine du malentendu, un reportage sur l’ouverture du bar controversé sur la chaîne France 3 régions, avait diffusé des images de la mauvaise adresse, le numéro 10 de la rue, laissant croire qu’il s’agissait de l’emplacement où ouvrirait « La Citadelle ».

Lire la suite de l’article sur francais.rt.com

 

Conscientiser les Antifas avec Kontre Kulture

Les Antifas, valets pauvres de l’oligarchie, sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents