Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Lyon : l’homme fiché "S" interdit de séjour devant les lieux de culte chrétiens et juifs

La justice française vraiment à la hauteur

La préfecture du Rhône a interdit mardi à un homme fiché « S » et assigné à résidence de paraître devant les lieux de culte chrétiens et juifs de la métropole de Lyon, au lendemain d’un jugement pénal à l’issue duquel il a été relaxé. Âgé de 32 ans, cet homme né dans les Hauts-de-Seine a été jugé lundi en comparution immédiate « pour violences volontaires avec préméditation, sans ITT ».

 

 

Il avait, le 17 juillet, déposé un sac « opaque » contenant des baguettes de pain à l’intérieur de la cathédrale Saint-Jean (5e arrondissement) avant de quitter les lieux rapidement. Selon ce trentenaire fiché pour radicalisation et dont la tenue vestimentaire témoigne d’une pratique rigoriste de l’islam, ce geste était avant tout un témoignage de « charité », ce que contestait le parquet de Lyon qui y a vu une volonté de créer une forme de psychose. L’homme avait été condamné à de la prison ferme en 2007 par une cour d’assises, pour des violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Selon l’arrêté préfectoral que l’AFP a pu consulter, il « multiplie ces dernières semaines les comportements provocateurs » dans un contexte marqué par la menace terroriste : le dépôt du sac dans la cathédrale dont il est ressorti le sourire aux lèvres, une « posture immobile et insistante » devant les enfants d’une école catholique réputée de Lyon.

Lire la suite de l’article sur france3-regions.francetvinfo.fr

Une justice française pas à la hauteur des enjeux, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants