Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron à Marine Le Pen : "Le nationalisme c’est la guerre"

Création d’emplois, maintien ou sortie de l’UE, terrorisme islamique, morale politique... Voici cinq points clés de la confrontation entre tous les candidats officiels à l’élection présidentielle, qui ont débattu mardi soir pendant près de quatre heures.

 

• Les candidats étalent leurs désaccords sur l’emploi

Interrogé sur la situation économique de la France, et notamment sur la manière dont le candidat Les Républicains entend créer des emplois, François Fillon propose « de rénover le code du travail, de diminuer de 40 milliards les charges qui pèsent sur nos entreprises, de mettre en avant l’alternance, d’investir dans les nouvelles technologies, mais aussi de réformer le RSI ou de supprimer toute une série de normes qui pèsent sur l’agriculture ». Tout le contraire pour Jean-Luc Mélenchon, qui veut « rétablir l’ordre public social dans notre pays. » Pour Marine Le Pen, la préférence nationale, qu’elle entend mettre en place, « va créer des emplois et rapporter de l’argent parce que cela passera par une taxe future sur les entreprises qui voudront employer des étrangers ». Rapidement, le débat dérive et s’enflamme sur le statut des travailleurs détachés. «  J’ai fait voter une loi qui permet de mettre des cartes d’identité dans le BTP, et c’est en train de marcher », affirme Emmanuel Macron. « C’est totalement faux », lui réplique Nicolas Dupont-Aignan. « Je voudrais dire que monsieur Macron est très clair : il veut maintenant la concurrence déloyale au cœur de notre pays. Or il faut changer les règles du jeu. Dans le cadre des traités actuels, il est impossible de créer des emplois en France. Il faut changer de cadre sinon la France crèvera à petit feu ».

 

• Des positions irréconciliables entre souverainistes et pro-européens

Si Benoit Hamon veut « continuer à faire le pari de la construction européenne », une partie de ses concurrents à l’Élysée affiche des idées contraires. « Tous les traités européens nous cadenassent dans une politique économique et sociale intenable pour les Français », estime par exemple François Asselineau, favorable à une sortie immédiate de la France de l’Union européenne, sans passer par un référendum. Une différence notable avec Marine Le Pen, qui souhaite laisser les Français trancher ce sujet. Interrogée sur son « protectionnisme intelligent », la présidente du FN défend son projet, arguant que « l’intégralité ou presque des pays du monde protège leur propre production. Je vous rappelle que la Suisse a des droits de douane agricoles de près 55 %, la Corée du Sud de 41 %. Et ces pays vont très bien, beaucoup mieux que nous, il faut parler aux agriculteurs de temps en temps Monsieur Macron. » Réplique du tac au tac de la part du leader d’ En marche ! à Marine Le Pen. « Ce que vous proposez, c’est la guerre économique, et nous ne sommes ni la Suisse ni la Corée du Sud. Ce que vous proposez, c’est le nationalisme. Le nationalisme c’est la guerre. N’oublions pas de quel côté nous venons ! », lâche-t-il. « On en se présente pas comme la nouveauté quant on sort de vieilles badernes vieilles de 50 ans », lui répond-elle dans la foulée.

 

 

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Pour Emmanuel Macron, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

89 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il répète mot pour mot une formule de Hollande : quelle inventivité !

     

    • #1695253

      Tu as raison.

      Mais Hollande ne fait que répéter ce que disait ( mot pour mot ) François Mitterrand, matricule 31 12 de l’extrême droite française, décoré de la Francisque.


    • Avez-vous remarquez comme le petit macron a aussi par moment la même voix et les intonations du grassouillet Hollande ?
      Ce qui stupéfiant, c’est qu’aujourd’hui dans les médias officielles télévisés, on entend cette aberration : "finalement, le débat était un peu cacophonique et on aura pas avancé sur le fond" !??
      Le seul qui ramène le fond justement, n’en déplaise aux fans de MLP, c’est bien Asselineau. Pourquoi, parce que le fond c’est bien la libération d’un pays (le nôtre) par la désaliénation de Bruxelles et de tout le diktat qui en émane depuis 20 ans.
      Je ne suis pas spécialement fan de ce monsieur mais il faut reconnaître que tout le reste devient bla bla caduque et sans aucun effet lorsqu’on a compris la totale dépendance que nous subissons depuis l’intégration (désintégration, est le mot juste) à l’UE.
      Restons dedans et dans deux ans la France sera à peu près comme la Grèce, l’Espagne ou le Portugal. C’est voulu, planifié et nous nous retrouverons avec les "grandes régions", elles-mêmes encore plus aliénées à Bruxelles.
      MLP parle de "sortir de l’€ mais pas de l’UE. Elle affirme rediscuter les traités mais ce sera sans effet. Il faut être d’accord avec 27 pays pour rediscuter telle ou telle loi et cela prendra bien évidemment des années... autant dire que cette proposition de MLP n’inquiète nullement le Système.
      Ils vont demeurer masos pendant combien de temps les français ??


    • #1695304

      Oui, comme le dit P. Jovanovic : c’est MACREUX ! ! !


    • Si vous connaissez un lien (moi j’ai pas trouvé) ou des gens susceptibles d’avoir enregistré l’émission "La Revue de presse" sur Paris Première, où était invité Patrice Duhamel il y a 1 an ou 2 maximum je pense.
      Moi je l’ai vu en direct, et un passage m’a paru extrêmement "intéressant".

      Patrice Duhamel a déclaré que François Hollande et Ségolène Royal (il a bien précisé les deux), ont été coopté par Jacques Attali sous l’ère Mitterand.
      Quand on sait qui est derrière Macron à commencer par ce même Attali.
      Il est plus que "probable" que Hollande et Macron sont juste les mêmes types d’employés mis en avant pour servir les mêmes forces qui sont derrière.
      Fort à parier que c’est tristement aussi simple que cela....

      Donc toutes ces "ressemblances" n’en sont que plus ... logiques.... tout simplement.


  • Réflexion macronisante à transmettre d’urgence aux dirigeants américains et saoudiens !

    Quant à Israël, chacun sait que c’est le nationalisme le plus humain qui soit

    CQFD


  • Marine pas très percutante hier et confirmant son manque de répartie du premier débat.

    Attention, le système via son bras armé sondagier, la place au second tour depuis des semaines, certes, mais le piège est peut être ici.
    A force de ne pas contrer correctement des attaques sur la sortie de l’Euro, sur la religion, sur les affaires, Marine perd du terrain à l’instar d’un Juppé qui s’est cru intouchable au point de se laisser bouffer par un trop grand stoïcisme et lors des attaques pendant les primaires.

    Philippot et surtout Marion, sont bien meilleurs que Marine et dans cet exercice.

    Je persiste à penser qu’elle continuera de perdre du terrain d’ici le premier tour, un resserrement sondagier devrait donc s’opérer entre trois voire quatre candidats, il se peut donc que Mélenchon ou Fillon soit au second tour.

     

    • Je partage vos inquiétudes concernant Marine mais le match idéal serait Marine Le Pen-Jean-Luc Mélenchon au second tour. Je vois mal la droite se rallier à Mélenchon qui est un personnage clivant. Bien sûr il va tenter d’adoucir son image mais j’espère que les gens ne seront pas dupes...


    • Hélas d’accord avec vous Marine est d’une faiblesse insigne, d’un manque de consistance accablant. Elle ne maîtrise aucun sujet,n’a aucune culture et patauge dès qu’on sort des slogans pour parler de la mise en oeuvre du programme . Même maître Collard ferait mieux !
      Je voterai pour elle malgré tout, en espérant qu’on ait Marion qui a bien plus de potentiel la prochaine fois, sur une ligne plus identitaire.


    • #1695280
      le 05/04/2017 par Rosseur de poulardes
      Macron à Marine Le Pen : "Le nationalisme c’est la guerre"

      Goyband,

      Je pense comme vous, Philippot ou Marion auraient été bien meilleurs, et Gollnisch encore plus.
      Marine a l’air fatiguée ?! C’est la campagne, probablement, car d’habitude, elle répond bien mieux. Aller parler des crêches de cette façon en face de Mélenchon, quelle maladresse... !
      Je crois que Marine passera la main pour la prochaine présidentielle, mais il vaudrait mieux que ce soit à Marion, et non à Philippot...

      On risque d’avoir en effet Mélenchon-Fillon au second tour, avec victoire de Fillon, à moins que les gens soient d’une naiveté sans nom, et portent Macron au second tour, où, là, tout serait possible...
      Je pense quand même que la droitisation du peuple profitera à Fillon, en dernier ressort.

      Pour ce qui est du nationalisme, il faut arrêter de se voiler la face, je pense qu’il a été en effet très sévèrement desservi tout au long de l’Histoire, par des crétins prêts au meurtre et au n’importe quoi, au nom de la nation, ce qui, philosophiquement et moralement, est totalement indéfendable dans l’optique d’une prise de pouvoir stable. Qui souhaite un criminel comme représentant durable de la Nation ? Pas moi.
      Quand vous avez des Conversano, Le Lay, Benedetti, Sidos, Venner, etc etc, sans parler des mecs de l’OAS, de la LVF, du GUD et des néo nazis, dans une mouvance politique, évidemment que ce sont des très lourds boulets qui servent en fait d’épouvantail et de repoussoir de façon permanente, auprès du peuple, ce qui empêche les natios de prendre le pouvoir, et permet aux mondialistes de tout détruire.
      Rien à rajouter, l’homme est un gros con, incapable de mesure et de juste milieu, il faut toujours qu’il soit excessif et foute le bordel partout.


    • Même sentiment. Elle semble reposer sur ses acquis et laisse passer des attaques qu’elle ne devrait pas. Exemple Hamon qui ressort que ça arrange bien le FN la situation. Là elle se contente de repondre non. C’est très insuffisant. Il fallait attaquer en retour que c’est le PS que ça arrange le racime car c’est bien SOS racisme qui a fait son beurre dessus.
      Pareil quand elle parle de lutter contre limmigration croit-elle pouvoir faire l’économie d’y ajouter que ce n’est pas lutter contre les immigrés ? Elle ne le peut pas. Il faut le marteler. Il faut y adjoindre en demandant avec bon sens si lutter contre la maladie, c’est lutter contre les malades ? Ou bien contre la pauvreté, est-ce lutter contre les pauvres ? De la même façon s’opposer à l’immigration c’est s’opposer à ceux qui l’ont organisé ainsi : les politiques. Elle l’a deja dit certes mais hier non, et hier c’était un débat de présidentielles.
      Il faut faire réfléchir les gens et c’est ce qui a fait la force du FN à un moment : factuel et réfléchissant pas principes simples de bon sens. Il faut continuer dans cette voie, user de métaphores, illustrer les choses.


    • J’ajouterai concernant cette réplique mitterrandienne, que là aussi il faut y répondre conséquemment. A savoir que ce qui a provoqué les guerres n’est pas le sentiment national mais des volontés d’empiètement sur le territoire d’autrui. En d’autres termes la guerre ce n’est pas le nationalisme et par extension la Nation - car en vérité c’est l’idée de Nation qui est attaquée -, c’est l’expansionnisme guerrier en un mot l’impérialisme.
      Les nationaux eux n’ont d’autre horizon que de vouloir vivre en paix chez eux. Est-ce que posséder sa maison, son chez soi implique nécessairement de vouloir nuire au voisin ? Eh bien il en est de même pour les Nations, les patries, qui ne sont rien d’autre que de grandes maisons communes.

      C’est trop demander dans un débat d’argumenter ainsi ? Avec tout ça je vous le dis si MLP savait en user le FN décollerait car si les français savent être des veaux en retour ils savent remercier ceux qui leurs ouvrent les yeux.


    • Très bien vu .


    • Même analyse, elle manque de pugnacité face aux attaques qui lui font endosser les échecs et autres calamités des autres grands candidats parce qu’elle est définitivement étiquetée Adolf Hitler et zeureslesplussombres.
      De toute manière, celui qui est sorti avec une pensée claire après ce brouhaha me fasse signe. Franchement, je me suis dit si c’est avec ça qu’on pense redresser la France eh bien nous allons reprendre une bonne de lampée pour 5 ans : c’était peut-être ça l’objectif, la zizanie du VUCA ou tout simplement du spectacle pour assurer l’audimat.
      Ce sera la moins mauvaise qui l’emportera au premier tour car Fillon est totalement cramé, Macron démasqué fait pschitt, Mélenchon s’en tire plutôt pas trop mal…
      Maintenant pour le deuxième tour, c’est l’inconnu.... et dénoncer le parti pris des médias ne sera pas forcément suffisant : le coup de Trump ne va pas marcher ad vitam aeternam.
      Je vois aussi des candidats fatigués, je pense qu’une campagne politique c’est dur physiquement et psychologiquement.


    • Bachar, dans votre hypothèse, de loin la plus polarisante pour les français, Marine ne ferait pas le poids face au brio de l’ancien grand maître du GOF et dans le débat de l’entre deux tours.

      Ne pas négliger les ralliements de gauche et même de Macron pour Mélenchon, un front républicain étendu donc, même si Fillon venait à ne pas donner de consignes pour le second tour.

      Pour tout vous dire, le système voterait donc Mélenchon face à Marine, sans aucun doute, pour une victoire plus que probable.


    • En France tout se joue la derniere semaine avant l election et ça Marine le sait tres bien...


    • Il est clair qu’elle a encore singulièrement manqué de répartie. Elle aurait dû aligner gentiment Poutou, Arthaud et Asselineau, et bien moins gentiment, voire méchamment, Hamon, Macron et Mélenchon. Laisser dire entre autres injures que Daesh arrangerait ses petites affaires aurait dû valoir à ceux qui se sont permis ce genre de propos une réplique incendiaire à plusieurs niveaux. Au lieu de ça, rien ou si peu. Comment c’est juste possible, sérieux ?!


    • Marion à sa place aurait fait des étincelles ! Elle est de ceux qui comprennent qu’il faut y aller franco ! C’est ce qui a fait gagner Trump. Et elle s’exprime à merveille.
      Marion présidente !


    • Igor meiev, outre la thèse de la fatigue, plausible, Fillon et Mélenchon me semblaient également marqués, ne pas oublier que le format de ce show plus médiatique que démocratique, privilégie les punchlines par rapport au fond, ce qui peut expliquer pourquoi l’avantage formel est au procureur à charge plutôt qu’à la défense, on l’a très bien vu avec le duo Poutou et Arthaud par rapport à un Asselineau quasi inaudible car trop technique et pour ce type de prestation.

      Non moi ce qui m’a choqué, c’est le scud envoyé par Macron et au sujet des prétendus mensonges du Menhir, clouant sur place Marine, incapable de rétorquer quoi que ce soit.
      J’ai pensé qu’il se passait quelque chose et à cet instant même, une crainte palpable de voir partir en fumée tous ses efforts de dédiabolisation médiatique, ce qui est son talon d’Achille lorsque l’adversaire l’attaque au travers de son père ou de sa nièce.

      Or en laissant passer ce genre de missiles, elle participe à la fracturation de son propre parti, entre l’aile gauche et l’aile droite respectivement incarnée par Philippot et Marion.
      A force de jouer cette carte, elle s’affaibli idéologiquement, elle en devient donc plus vulnérable face à l’idéologie du système et ce dernier en profite.

      Si Marine échoue dans sa quête de second tour, ce sera la fin actée de sa ligne, celui ou celle qui reprendra le flambeau sera celui ou celle qui saura rétorquer à l’oligarchie que le Menhir avait eu raison 20 ans avant tout le monde, car dédiabolisation ne vaut pas renoncement.

      Démonter la supercherie SOS racisme, détricoter la stratégie immigrationniste des mondialistes, dénoncer le plan Kalergi du multiculturalisme forcé, démontrer que des superstructures financières et politiques se substituent aux états nations, accuser les laïcistes de tuer la notion de foi et de transcendance et expliquer les réseaux transnationaux participants à la pérennité des 1% possédant 50% des richesses mondiales, véritables sources de conflits armés et idéologiques.

      Il faudra incarner cette ligne sans faillir, le pédagogique devra être consubstantiel à la dénonciation de la nocivité mortifère de l’ultralibéralisme débridé.


    • #1695489

      D’accord avec les commentaires sur la prestation assez faible de Marine.
      Je n’ai vu que la fin, mais l’ai trouvée tendue et sur la défensive. Et quelle idée de taper ainsi sur Fillon ? C’est pourtant le plus proche d’elle concernant l’identité, l’immigration, les racines chrétiennes, la sécurité et la méritocratie.
      A ce que j’ai vu, Fillon était posé et calme, avec un très léger sourire semi amusé, semi ironique.
      Et aussi, malheureusement, j’ai trouvé Macron très bon dans son genre : imperturbable, laissant parler l’adversaire, répondant sans une once d’agressivité. Ca m’ennuie beaucoup car, Président, ce serait une 2ème Hollandie, avec toujours plus de vivrensemblisme....


    • #1695495
      le 05/04/2017 par Rosseur de poulardes
      Macron à Marine Le Pen : "Le nationalisme c’est la guerre"

      Goyband,

      J’étais d’accord avec votre premier commentaire, mais pas avec le second, assez naif.

      Si le FN stoppe la dédiabolisation voulue par Marine, on retombe non pas dans un futur nouveau, mais dans un passé ancien avec JMLP, qui a échoué. Vous n’en avez pas pris acte ?
      Détailler de face avec précision les saloperies du Système ne passera pas, voyez JMLP qu’on ne laissait surtout pas parler, car dès qu’il apparaissait sur un plateau télé, les questions fielleuses et débiles ne tournaient qu’autour de :

      "et au sujet des chants nazis que vous avez réédités, donc soutenus, pensez vous que la France aurait dû s’allier totalement avec le IIIème Reich, plutôt que de collaborer "mollement" ?
      "au sujet de durafour crématoire, pensez vous qu’interner actuellement les juifs, voire les arabes, seraient encore la bonne solution ?"
      "un attentat au bataclan vient de faire 200 morts, pensez vous que cela soit un petit point de détail de l’histoire contemporaine, comme le laisse penser vos allégations habituelles ?"
      "Que pensez vous de Maurice Bardèche, de Léon Daudet, de Brasillach ?"
      "ne fallait il pas nommer Céline, ministre de la culture sous pétain ?"
      "réactiver un nationalisme néo nazi ne serait il pas une excellente chose de nos jours ?"
      "vous venez de critiquer le banquier Macron, mais alors soutenez vous l’économiste du 3ème Reich, de la NSDAP, Gottrieb Feder ? n’était il pas excellent ? qu’avez vous pensé de son livre ?"

      alors que le bouquin de Feder datait des années 30 et qu’on n’en avait rien à foutre, mais associer JMLP à ces mecs là suffisaient à le couler direct.

      etc etc etc, réécoutez les débats des années 80 et 90, et vous verrez que TOUT ce que disait le menhir était refondu sous l’éclairage nazi, et réduit ad hitlerum, ou ad mussolinum, ou ad Francum, ou ad Pétainum.

      Remettre ces couverts là, et le FN retombe à 5%, car son électorat est composé en grosse partie d’athées décadents, de laicards franc mac, que Marine a réussi à rameuter uniquement grâce à son système à elle.
      Si vous enlevez ça, l’extrêêêême drouâââteuuuuu redeviendra réellement l’extrême droite, avec échec total aux élections.

      Il n’y a pas de porte de sortie, les gens veulent leur monde moderne.


    • Encore plus incompréhensible, lorsqu’elle parle d’immigration, de l’invasion des migrants, elle se fait immédiatement reprendre par Mélenchon, Hamon voire le reste dont Macron.
      Aussi je ne comprends pas pourquoi, elle ne les reprend pas avec virulence en leur signalant qu’en juillet dernier lors du massacre des familles à Nice, on n’a pas du tout entendu leur véhémence mais bien au contraire.
      Aussi comme à leur accoutumée, ces franc-poissons métisseurs du “vivre ensemble” se font tout discret lorsque le drame arrive et moins d’un an plus tard, ils reprennent leur censure par le politiquement correct du “pasdamalgame” comme si de rien n’était.
      Est-ce si compliqué à faire ? Est-elle avocate et donc rompue à cet exercice oui ou non ?
      Avec 250 morts et 1000 blessés, faut-il qu’un nouvel attentat se produise dans les 15 prochains jours pour qu’elle trouve un argument sur ce sujet ?
      A vouloir ainsi se dédiaboliser, je me demande, si dans deux semaines, nous arriverons encore à distinguer son discours de celui de Macron.


    • Il est possible que ce soit vous qui soyez naïf @Rosseur de poulardes, ceci dit sans vouloir le moins du monde vous offenser. Comparaison n’est pas raison. En effet, le temps à passé depuis JMLP et les mentalités ont évolué, même si de notre point de vue insuffisamment. Raison pour laquelle il ne faut pas croire que ce qui n’a pas payé à un moment ne peut pas être opérationnel ultérieurement. Et je crois que ce moment est arrivé. De plus en plus de gens en ont plein le cul du politiquement correct et autres culs sur la commode. Je ne dis pas qu’il faut s’enfermer dans la provoc systématique mais il ne faut pas avoir peur de l’utiliser le cas échéant. Et arrêter de trembler des genoux.


    • Il est possible que ce soit vous qui soyez naïf @Rosseur de poulardes, ceci dit sans vouloir le moins du monde vous offenser. Comparaison n’est pas raison. En effet, le temps à passé depuis JMLP et les mentalités ont évolué, même si de notre point de vue insuffisamment. Raison pour laquelle il ne faut pas croire que ce qui n’a pas payé à un moment ne peut pas être opérationnel ultérieurement. Et je crois que ce moment est arrivé. De plus en plus de gens en ont plein le cul du politiquement correct et autres culs sur la commode. Je ne dis pas qu’il faut s’enfermer dans la provoc systématique mais il ne faut pas avoir peur de l’utiliser le cas échéant. Et arrêter de trembler des genoux.


    • Poulardes, la dédiabolisation n’est qu’un sésame pour les mainstreams, idéologiquement, elle n’apporte rien ou pas grand-chose.
      Mon propos n’est pas de faire l’apologie d’un retour formel à JMLP, ce dernier ne voulait pas le pouvoir, à contrario de Marine, il souligne juste les limites de la soumission à la dédiabolisation.

      La preuve en est que lorsque Marine est attaquée de la manière dont vous vous faites l’écho, elle s’interdit de répliquer, alors que l’héritage en terme de vision pourrait lui permettre de moucher les contradicteurs tentés de la renvoyer aux excès formels du menhir.

      Vous faites erreur, rappeler l’héritage n’a pas valeur automatique de diabolisation, c’est la forme qui ne passait pas chez JMLP, pas le fond même si le système a longtemps manipulé les gens en se saisissant de ses prétendus excès pour occulter sa pensée, bien plus dangereuse pour l’oligarchie.

      Marine, dimanche dernier, a démontré par sa faible réponse aux attaques, que si elle n’était plus blacklistée par les mainstreams, elle était devenue plus vulnérable idéologiquement face aux procès ad hitlerium de ses adversaires.

      Or une critique de l’ultralibéralisme construite autour des thématiques dont je me suis fais très rapidement l’écho un peu plus haut, possède non seulement le mérite de court-circuiter ceux qui seraient enclins de ramener uniquement le FN formellement à son père fondateur, mais de rassembler les deux lignes du parti que vous décrivez inconciliables, mais dont le plus grand dénominateur commun est l’héritage, donc la transmission.

      Posez vous donc la question de l’héritage de la dédiabolisation si jamais Marine n’était pas au second tour ?

      Votre scenario catastrophe prendrait alors tout son sens.

      Le monde moderne, dominé par la gauche culturelle et l’ultra libéralisme, n’a jamais eu autant besoin d’une figure exploitant la fracture méthodologique quant à critiquer le grand capitalisme et opposant Marxistes/libertaires aux sociaux-libéraux incarnés par Boboland et cie, ces derniers attaquant les souverainistes pour mieux masquer leur propre impuissance.


    • #1695903
      le 06/04/2017 par Rosseur de poulardes
      Macron à Marine Le Pen : "Le nationalisme c’est la guerre"

      Goyband,

      merci pour votre explication.
      je suis d’accord avec vous en fait, je disais juste que ce sont les merdias qui faussent l’image de l’héritage auprès du public, c’est tout. C’est leur capacité de nuisance qui m’inquiète, car les gens se laissent manipuler et n’ont pas, pour la plupart, l’éclairage apporté par Soral. Comprendre le nationalisme est une chose fine, et sans explications soraliennes, les gens se font bouffer par les merdias.

      Ceci dit, j’aurais préfèré aussi Gollnisch à la tête du FN, plutôt que Marine, c’est évident.


    • Rosseur de poulardes, les médias et dans leur grand majorité, sont totalement incapables d’expliquer le nationalisme autrement que par des clichés.
      Les plus grands ennemis des nationalistes, des souverainistes ou encore des identitaires, ce ne sont pas paradoxalement eux, mais bien les intellos de la gauche dite culturelle qui déferlent sur les plateaux et servant les intérêts de l’idéologie dominante.

      Eux sont dangereux, car ils possèdent le bagage intellectuel pour se servir de l’histoire afin de développer leur rhétorique ad hitlerium contre Marine, impactant les médias et influençant les générations encore marquées par la seconde guerre mondiale.

      C’est ce combat qu’il ne faut pas perdre et en priorité pour le FN, pas celui de la dédiabolisation.


  • Je connais au moins 2 super puissances et plusieurs autres pays nationalistes qui n’ont jamais déclaré la guerre à quiconque : l’URSS, la Chine, la Corée du Nord, l’Albanie,l’Algérie, la Russie, etc.
    Je connais une superpuissance et plusieurs pays libéraux qui ne cessent de guerroyer. Macron est un âne bâté qui ne comprend rien à l’analyse marxiste (la seule à avoir analysé ce phénomène) : la guerre est toujours d’ordre "impérialiste". Mais bon, je lui pardonne : ses patrons sont impérialistes !

     

    • Tu connais rien du tout.
      Certains ont déclarés la guerre à leur propre peuple ou à leurs voisins.
      URSS n’a pas existé avec le consentement de tout les pays qui étaient dedans.
      Plusieurs dizaines de millions de morts entre l URSS et la Chine communiste.
      Un régime dictatoriale avec goulag et laogai.Séparations des familles entre Corée du Nord et Corée du Sud et toutes les attaques et les représailles diverses entre ses pays trop longues à énumérer.
      Retourne à tes bouquins ou plus précisément commence à en lire avant d’écrire quoi que ce soit.


    • #1695323

      L’URSS a déclaré la guerre au Japon le 8 août 1945 : d’ailleurs aucun traité de paix n’a été signé entre les deux pays. La Guerre des Sables de 63 aurait été déclenchée par l’Algérie avec violation du territoire Marocain.


    • #1695348

      Vous avez raison, l’URSS a attaqué la Pologne en 1919 et en 1939, la Finlande en 1939, a roulé sur les pays baltes cette même année, se préparait à envahir le IIIème Reich quand Hitler a décidé de prendre Staline de vitesse, a écrasé les révoltes de Berlin, de Budapest puis de Prague, est intervenue en Afghanistan en 1979... Mais n’a déclaré la guerre pour aucune de ces interventions, ça change tout !


    • Awrassi, je n’en rajouterai pas aux autres commentaires (dont certains auraient pu être plus courtois, on est sur ER). Mais votre intervention est intéressante car elle amène à une réflexion reprise par une politique Russe. Sur "notre sol" (nous, les Russes etc) nous avons subit la guerre, les souffrances. Les USA qui mènent allègrement des guerres ailleurs n’ont jamais connu ça "sur leur terre". Leurs guerres, "au sein du peuple", relève du jeu vidéo. US go home !


  • En entendant cette phrasease de Lacron, je me suis vraiment dit qu’il avait bien appris son catéchisme mondialiste.
    N’y a-t-il d’autre alternative que l’ouverture totale et sans règles ou le repli sur soi genre Corée du nord ? Le simple attachement à son identité et ses racines ainsi que la défense bien comprise de nos intérêts semblent pourtant de simple bon sens. Après, les méthodes peuvent varier suivant la conscience que l’on a des contraintes qui pèsent sur nous et de nos possibilités de nous en affranchir.
    La phrase de M. Macron montre que le manichéisme est un trait essentiel de ceux qui nous gouvernent (avec leur déconnexion des réalités). Le Bien, le Mal, pas de milieu, quelle régression intellectuelle !


  • #1695216
    le 05/04/2017 par PER CAPITA .................
    Macron à Marine Le Pen : "Le nationalisme c’est la guerre"

    Et quand on pense à la verbigération de ce Macron merdeux ... on se demande vraiment comment il "serait" possible qu’il soit en tête des intentions de vote
    comme on ne cesse de nous le rabâcher depuis des semaines et des semaines ?..
    Quant au débat ?.. quel débat ?.. c’était ni plus ni moins qu’une succession de phrases courtes mises bout à bout sans aucune suite logique et ponctuée de "coupage de parole" incessants ... une sorte de puzzle qui ne pouvait en aucun cas donner au spectateur la moindre idée des programmes de qui que ce soit !..
    De surcroît le comportement de cet abruti de Poutou est venu donner - au cirque auquel nous avons eu droit - un côté clownesque qui n’avait pas sa place dans une "réunion" dont on nous disait qu’elle promettait d’être sérieuse.
    Les ouvriers qui donnent leur avis OUI !.. mais les gens mal élevés et insultants ... NON !..
    Refus de faire la photo ... T shirt ouvert ... manches relevés ... appuyé sur son pupitre ... discutant sans cesse avec sa bonne femme, dos tourné aux caméras ... insultes et diffamations diverses vis à vis d’autres candidats ... bref ce lascar n’avait strictement rien à foutre sur ce type de plateau ... quant au choix des deux "interviouveuses"... difficile de faire pire !..


  • Il n’y a que deux pays en guerre permanente depuis 1945 : les USA et Israel.

    Ne pas connaitre l’histoire de France, on vous le pardonne vu votre manque d’intérêt pour le sujet. Mais ignorer celle de vos sponsors attitrés ca fait tache Monsieur Macron.

     

  • Marine Le Pen c’est la souveraineté avec la légitimité. Elle va l’emporter.


  • Macron certainement inspiré par l’exemple d’Israël


  • Oui, M.Macron ,l’UE, c’est la paix .Qu’elle paix ?? il y a une guerre économique sans merci ,d’une agression vorace comme jamais ,des tentions entre pays et des attentats comme on n’a jamais vu .Si c’est cela la paix ,alors vous n’avez jamais connu la paix ,c’est normal, vous êtes trop jeune et inculte. Quand la paix existait ,on arrivait entre nations à bâtir ,construire (concorde ) (herbus ) ,voila de beaux exemples de coopérations entre nations .Et, pourtant, il y avait des frontières,des monnaies nationales, et 2% de chômage .Vous êtes un idiot .


  • "Vieilles badernes vieilles de 50 ans...".
    N’ayons pas peur des répétitions.

    Il parle de la vieille Trogne(eux) qui lui sert de nounou ?

    Tous ces socialopes sont vraiment fâchés avec le français, normal, ils préfèrent l’anglais, langue du NOM. On a pu voir avec quel talent l’âne de Paris s’y est mise.


  • il affirme que le nationalisme c’est la guerre,bien et alors il pense quoi des nationalistes ukrainiens soutenus par Soros et BHL qui ont mis le pays à feu et à sang ?


  • #1695245

    Macron dit que le nationalisme c’est la guerre , qu’est ce que l’UE ? Et la guerre secrete et perpétuelle qui est menée en France depuis des lustres dont aucun candidat n’a parler , l’immigration abusive !


  • #1695246

    Donc le mondialisme c’est la paix ?
    Il a raison : à l’avenir, soit nous serons des légumes, soit des androïdes programmés à obéir !
    C’est le projet.
    Ainsi ils auront effectivement la paix.


  • J’ai regardé le débat , je l’ai trouvé relativement médiocre .
    On n’y a rien appris , tout le monde balançait des banalités sur le monde merveilleux des bisounours qu’il nous faudrait réinventer .
    On se serait cru dans une réunion de hippies ou tout le monde était relativement d’accord sur le fait que "le bonheur c’est beau ! "
    Artaud qui a fait du Laguiller d ’il y a 20 ans avec son "grand patronat qui spolie le peuple " a toutes les sauces.
    Poutou qui s’est cru sur son stand de merguez pendant un piquet de gréve.
    Lassale .. je sais même pas quoi dire sur lui car il attire la sympathie mais franchement a part ca .. ses interventions étaient soporifiques .
    J’ai apprécié les points d"informations concrets sur les traités européens apportés par Asselineau .
    Mélanchon est probablement celui qui a su donner la meilleur image de lui même , mais c’est tout , car son discours était creux , tout comme celui de l’ insignifiant Macron.

    Marine Lepen n’a pas comme a son habitude réussie a être claire et percutante .
    Et Fillon je l’ai trouvé puant de suffisance , notamment vis a vis de Dupont Aignant.
    Je pense que personne n’a vraiment gagné de point dans ce débat ,ou alors Mélanchon peut être un peu , mais ce dont je suis certain , c’est que Fillon est celui qui y a laissé le plus de plumes .

     

    • Faut pas bouder son plaisir !

      Pour une fois qu’à une heure de grande écoute vous avez une majorité de gens qui disent ses 4 vérités sur l’Europe, sur les travailleurs détachés, sur nos relations désastreuses avec la Russie. Il devrait y en avoir bien plus souvent. Je ne vote pas Asselineau, mais je l’ai trouvé particulièrement croustillant hier soir à mettre sous le nez des présentateurs ces vérités qui dérangent sur l’UE.


  • N importe quoi !

    Le monde était très mondialisé avant 1914 et ça n’a pas empéché la guerre d’avoir lieue.

    Il était tellement mondialisé qu’il a fallut attendre les années 1970 pour retrouver le même niveau de mondialisation c’est reconnu par tout le monde ça.

    C’est des caricatures tous ces gens.

    Quand ils parlent frontières c’est de suite les murs étanches or il n’est nulle part question de ça mais de juste réguler ce qui est normal qui entre et qui sort.

    Quand ils parlent de l’euro ils parlent de ce que ça coute d’en sortir mais jamais de ce que ça coute d’y rester.

    Ils confondent exprès union européenne et Europe.
    Tout ce qui s’est produit de positif en Europe a eu lieu avant l’euro et avant Maastricht : erasmus , airbus , le concorde , ariane , le tunnel sous la manche etc ...

    C’est à gerber moi j’en peux plus de tous ces démagos j’espère que la France va se réveiller enfin et mettre ces escrocs dehors une bonne fois pour toute !


  • Et bien non mon petit Manu. Décidément, il y a un problème avec les Manu ! Ce n’est pas, par définition, le nationalisme qui induit la guerre mais bien le mondialisme et sa saloperie de droit d’ingérence qui consiste à faire ses courses partout où bon nous semble en nous trouvant pour ce faire et comme par hasard un bon gros méchant à qui la morale commanderait de casser la gueule. Donc remballe ton baratin pour neuneus.


  • "Le nationalisme c’est la guerre"
    et le vol des banques ( dont vous faites parti ) envers leurs clients ça va mener ou Mr moucron ?


  • #1695263

    Des mots de menteurs pour ne rien dire....comme d’habitude ,
    des logorrhées utilisées déjà par Mitterrand comme si leur politique
    amenait que richesse et bonheur alors que c’est bien tout le contraire ,
    il n’y a jamais eu autant de tension

    Ces endormeurs bonimenteurs de Socialistes et gauchistes en tout genre
    essayeront toujours de faire croire n’importe quoi .


  • Moi j’ai "admiré" Poutou, comme son alter ego Arthaud, d’ailleurs. Voyons, le premier est candidat à la présidence de la France, ce qui ne l’empêche pas de déclarer, (en gros) que des Français (sous-entendu : de souche) il s’en tape. Bravo ! Quelle objectivité !

    La seconde évoque le droit inscrit dans la Constitution, pour chaque Français d’avoir un emploi. Mais alors si la Constitution concerne les Français, où va-t-elle caser tous les immigrés qu’elle veut absolument importer ?

    En outre, entre deux règlements de compte avec Marine Le Pen, elle injurie abondamment le patronat, auquel elle demande toutefois de payer plus, les travailleurs et de ne pas délocaliser.

    Il fut un temps où la schizophrénie valait d’être enfermé. Aujourd’hui, on leur offre tribune. Cherchez l’erreur !!


  • Dans la même phrase, le mec te dit que le nationalisme c’est la guerre mais que lui l’internationalisme veut la continuer en Syrie !


  • Elle aurait pu rétorquer : Le mondialisme c’est la guerre et le chaos alors ne la ramenez pas !


  • #1695298

    Vous focalisez trop sur Macron.

     

  • Marine a pas été percutante comme sait le fort un Philippot par exemple...
    ça confirme les commentaires mitigés sur sa 1ère prestation.

    A mon avis ça lui a pas été très bénéfique hier soir, voir même contre productif, surtout au vu du format à 11.

    J’ai remarqué qu’elle était plus à l’aise sur un format ou on peut développer et travailler ces idées face à des menteurs exposant de lourdes contradictions.

    Allez, espérons tout de même une vague bleu marine d’ici 2 semaines, il faut y croire c’est notre dernière chance.


  • #1695306

    N’empêche Soral a eu raison. Macron s’auto nettoie comme un con et à la suite du débat, selon BFM, c’est merluche qui aurait été le "meilleur d’entre nous". Ça va fumer dans la prairie au dernier débat prévu. Autrement RouteElCrif et sa bande se sont largement félicité du débat génial. Perso j’ai trouvé très merdique.


  • Macron n’est qu’un perroquet inculte, qui ne fait que répéter ce que ses maîtres mondialistes lui ont dit de dire.


  • Si le nationalisme c’est le replis sur soit, alors pourquoi le nationalisme serait la guerre ? C’est antinomique ! Quand tu te calfeutres derrière tes frontières tu ne transgresses pas celle des autres.

    La vérité, c’est que ce n’est pas le nationalisme qui est vecteur de guerres, mais bien l’impérialisme, qui n’est pas tout à fait la même chose, c’est un euphémisme. Il y a des nations isolationnistes et des nations impérialistes, on ne peut pas généraliser.

    Qui est-ce qui se fait la guerre en 14-18 ? Ce n’est pas la nation française, ou la nation allemande, ou la nation anglaise. C’est l’empire français, l’empire allemand, l’empire anglais, l’empire russe. Ce sont des empires qui, comme tous les empires, débordaient de leurs frontières, voir de leur continent et s’éloignaient de beaucoup de leur cadre strictement nationaliste.

    Une politique purement nationaliste et isolationniste est dangereuse car elle peut mener à un repli sur soit dommageable*...mais ce genre de politique est largement moins dangereuse et moins vectrice de guerres que l’impérialisme et l’oubli du respect de ses frontières et de celles des autres.

    Les nazis n’étaient pas nationalistes contrairement à ce que l’on nous martèle : ils étaient racialistes. Pour eux, c’était la race qui devait se substituer aux frontières nationales (tous les germains d’Allemagne, d’Autriche, de Pologne, de France & de Tchécoslovaquie se devaient d’être réunifiés et merde pour les frontières de ces pays qui s’opposaient à ce projet "biologico-utopiste").

    C’est l’affirmation belle et bien nationaliste qui a arraché nombre de pays colonisés à la tutelle occidentale (en premier lieu l’Inde...amusez-vous en tant qu’occidental à aller critiquer le drapeau indien en Inde et vous allez voir ce qu’est l’anticolonialisme violent).

    La nation, c’est la paix.
    L’impérialisme c’est la guerre.
    Nation =/= impérialisme.

    *(en tant qu’ancienne nation coloniale qui a gardé tout un tas de territoires en dehors de l’Europe et qui joue toujours un rôle dans son ancien empire ; on doit assumer notre présence sur les autres continent, sans pour autant être dans une démarche néo-coloniale. Ne serait-ce que par rapport au poids de la francophonie dans le monde. En tant que nation créatrice et pourvoyeuse de la langue française, on se doit de jouer un rôle dans le monde un peu comme l’Angleterre avec le Commonwealth)

     

    • Belle analyse !


    • #1695417

      Merci pour ce commentaire.
      On peut ajouter que le patriotisme, qui signifie la défense de la terre des pères, dans le cadre de la République bourgeoise, pour ne pas dire plus, dite française, c’est potentiellement la guerre.
      La République des Lumières est impérialiste car universaliste (colonialiste) et non pas universelle (modèle qui ne s’oppose pas aux particularités).
      La "République Universelle" (universaliste) est le cadre politique, mondialiste, du capitalisme financier...
      A la fois libérale (suppression de toutes frontières, de la limite entre vrai et faux, entre soi et autrui, découlant du subjectivisme cause par l’individualisme bourgeois), à la fois communiste (fusion-acquisition et égalitarisme, synthèse qui détruit soi intérieur et autrui extérieur).
      La République emmène le cycle économique et politique, en même temps que l’illusion du Progrès. Quand elle arrive en fin de cycle, pour se maintenir et afin de passer de passer à l’étape supérieure, elle déclare la patrie en danger (démocratie, institutions, extrême-droite) et la nation en danger (humanité, droits-de-l’homme, crimes contre l’humanité).
      Le nationalisme français bien compris (il y a autant de nationalismes​ que de nations) consiste à restaurer les principes constitutifs de la nation française (esprit). Il doit primer sur le patriotisme (corps) en temps de guerre car ce dernier est manipulé par les ennemis de la nation. C’est lui qui détermine alliés et ennemis. Il s’agit de faire appel à la raison doctrinale plutôt qu’à l’émotion circonstancielle. Il ne s’agit pas d’accepter l’invasion... Mais de profiter de la situation pour s’extirper de la République, sans pour autant se soumettre à un autre qui veut aussi prendre le contrôle de son territoire. Il s’agit d’opérer un retournement d’Alliance contre les responsables de la situation de crise...


    • #1695436

      Une politique purement nationaliste et isolationniste est dangereuse car elle peut mener à un repli sur soit dommageable*...mais ce genre de politique est largement moins dangereuse et moins vectrice de guerres que l’impérialisme et l’oubli du respect de ses frontières et de celles des autres.



      Le Japon a été isolationniste depuis sa création jusqu’a la restauration Meiji (ou le Japon devient impérialiste !)

      Quand il a été isolationniste le Japon s’est bien porte (même si il y avait des conflits féodaux internes...)


  • #1695316
    le 05/04/2017 par Chevalier Lefebvriste
    Macron à Marine Le Pen : "Le nationalisme c’est la guerre"

    "Le nationalisme c’est la guerre"
    Et la guerre c’est pas beau, c’est pas gentils, la guerre c’est méchant....
    Euuuh ça va ainsi !


  • “Le nationalisme c’est la guerre !" Ok !
    Mais comme la guerre, c’est la paix ! Ca va !


  • La guerre c’est la paix.
    La liberté c’est l’esclavage.
    L’ignorance c’est la force.
    Le nationalisme c’est la guerre.

    Orwell, Macron, la boucle est bouclée…


  • #1695330

    Macron et ses petites phrases pourries qui d ailleurs ne sont même pas de son fait, il peut dire merci à Mitterrand sur celle du nationalisme et de la guerre.... C est d autant plus minable que les faits nous démontrent l exacte inverse ! C est bien le supranationale ou le mondialisme auxquels est attaché Macron qui sont les meilleurs vecteurs de déstabilisations et de conflits dans le monde !
    Ce tapin de la finance et de l atlantiste est vraiment pitoyable et n est qu une imposture !


  • Une phrase empruntée à un autre traitre (François Mitterrand) décidément c’est le mouvement "En Marche" (arrière ça fait moins mal). Dire que des Français vont voter pour ce clown vendu à ses maîtres ..


  • Tout cela c’est de la mascarade, les dés sont jetés : ils ont déjà décidé dans les coulisses : Mélanchon/Macron. De plus leur futur programme de destruction du pays, ce sera ensuite du cerveau, avec Linky...... Qui parle du linky et de ses dangers ???????? Ils le mettent en place, sous silence, les gens "débarquent". Suite du complot contre les peuples (comme l’a écrit la pauvre Claire Séverac) !

     

  • Elle est à double la sens la dernière phrase de l’article ci-dessus ! Belle quenelle à cet imposteur total, à 100% la plus grosse blague politique des 30 dernières années - le système qui monte un faux parti, coquille vide, pour un banquier mondialiste un an avant les élections, quelle fumisterie !!


  • Le nationalisme c’est la guerre ? Bah oui en fait, mais il faut alors expliquer que c’est à cause des banquiers qui ne peuvent blairer les nations indépendantes et qui donc font tout pour provoquer des guerres (crise politique (1ere), crise économique (2e)) etc. etc.
    Il faut juste expliquer aux gens que la Nation c’est tout simplement une armée qui ne le fait pas pour le pognon (enfin le pognon de son propre peuple, celui des autres par contre...).


  • j’ai trouvé marine le Pen beaucoup sur la défensive, elle aura au moin consolider son électorat à travers une ligne cohérente.
    Ce qui réconforte, c’est la bonne prestation de Melenchon, il a d’énormes chances de se retrouver au 2 ème tour grâce à sa bonne dynamique ( et acter la victoire du FN !).
    Macron comme d’habitude, a été une belle montgolfière, si il continu sur ce rythme, bientôt il sortira de l’atmosphère terrestre.
    Bonne prestation de Dupont-Aignon qui a explosé la baudruche ( c’est bon pour le FN ).
    Asselino n’est finalement qu’un bon conférencier sur l’europe mais n’a aucune chance de faire plus de 1%.
    Pour moi, ce débat a été un formidable tremplin pour faire accéder Melenchon au 2 ème tour, ce qui est une excellente nouvelle en vue d’une victoire du FN.

     

    • Heuu doucement sur Mélenchon, il est quand même un candidat assez sérieux. Bien qu’il soit diamétralement opposé à Marine sur l’idée de nation, l’immigration, les frontières et la monnaie. Sa volonté de quitter l’UE ainsi que sa "révolution par les urnes" risque de séduire énormément de gens tentés par le narcisisme de faire "partie de l’Histoire" via la création de sa VIe ripoublique.

      Sans compter ceux qui peuvent voir en lui une Marine soft, sans le tampon fasciste qu’on nous inculque depuis 40 ans.. ainsi que ceux qui voteraient pour lui par défaut pour "faire barrage à l’êxtrêêêêême droaaate au nom des valeurs de la république et mes couilles"

      Enfin voilà, un Mélenchon au 2e tour c’est quand même pas gagné d’avance pour Marine.


    • Mélenchon au 2 ème tour, est la seule chance pour Marine de remporter la victoire finale.
      Macron ou Fillon (l’arc ripoublicain) remporteraient la victoir à coup sûr contre un FN qui n’arrive pas à ratisser large.
      Je pense que Marine n’arrive pas à attraper les voies des français d’origine maghrébine (indispensable à la victoire) pour la simple raison que sa droite des valeurs n’est pas assez compréhensible par cette communauté ( pendant le débat, elle a parlé de crèches, de sapins....alors qu’il aurait été plus intelligent de choisir d’autres symboles )
      Cette communauté est un fruit mur prêt à être ceuillit ( sos racisme, touche pas à mon pote, ni pute ni soumise.....et toutes ces conneries, c’est fini !!!), il suffit juste de parler de valeurs communes entre chrétiens et musulmans : la famille, PMA, GPA, théorie du genre, mariage pour tous, Jésus ...... - rien à foutre de la la laïcité- pour capter l’attention de cet électorat ( les musulmans pratiquants ou pas, sont extrêmement réceptifs à ces thèmes ) tout en consolidant l’électorat de droite.
      Elle pourrait aussi se positionner sur la question palestinienne : que l’on soit chrétien ou surtout musulman, on ne peut accepter la situation de ce peuple ( sauf pour maître Connard ou son cher gigolo de service ).
      Si seulement elle avait un Soral comme conseiller, je pense que la droite des valeurs aurait tout son sense et l’électorat musulman basculerait indéniablement.


  • Grossier amalgame + phrase repompée à Hollande (qui l’a dit il y a qqes semaines) + beaucoup de vide = Macron

     

    • Ce n’est pas François Hollande qui en est l’auteur, mais le matois François Mitterrand ; Jean-Marie Le Pen raconte d’ailleurs que ce dernier lui a avoué ne pas croire lui-même à cette assertion.
      Le dialogue entre les deux (après le discours de François Mitterrand), de mémoire, à quelques mots près :
      « Alors comme ça, le nationalisme, c’est la guerre ?
      — Avouez que je vous ai bien eu ! »

      Je ne retrouve plus d’extrait vidéo, mais je me souviens avoir vu cela en ligne : Jean-Marie Le Pen narre cette anecodte à au moins deux reprises, dont une fois dans Chez FOG.


  • C’est sur que le retour aux francs et aux frontières ça va faire chier plus d’un banquier. Je comprends qu’il nous parles de guerre, ça veut dire qu’à la sortie de la France de l’Europe les autres pays Européen vont raconter à leur peuple que l’extrême droite à gagné, que c’est le retour aux années trente, que Marine se laisse pousser la moustache et que de sursaut général les Français ont commencé à construire des camps de concentrations. Si ça se trouve ils diront même que Marine veut envahir la Pologne ! Et les autres pays Européen nous bombarderont au nom de la liberté et de la démocratie.

    Donc quand Macron dit que le nationalisme c’est la guerre c’est pas une affirmation, c’est la menace d’un banquier à un peuple qui aimerais être souverain.


  • Et l’immondialisme, c’est le progrès, air connu...


  • C’est vrai que Marine n’a pas été spécialement bonne, mais elle disait il n’y a pas longtemps être du matin et pas du soir. Organiser des débats si longs qui débordent largement après 00:00, c’est idiot. Pour ce qui est du nationalisme qui serait la guerre, je crois qu’à la place de Marine, rapidement, je lui aurait dit, "le socialisme c’est la mort", en ajoutant à Cramon qu’ont peut comme il le fait débattre et faire campagne à coup de poncifs idiots.

     


    • « C’est vrai que Marine n’a pas été spécialement bonne, mais elle disait il n’y a pas longtemps être du matin et pas du soir. »



      Ben qu’elle prenne des vitamines. Ce sont les présidentielles ; elle a l’orgueil d’y prétendre et c’est une guerre, alors en avant... Méthode Jeanne D’Arc : droit devant.


  • Le moment de vérité ...pour le Trotskiste Mélenchon !

    Mélenchon était en mesure de remporter le gros lot .
    Mais entendant et voyant le numéro de clown de Poutou
    il s’est lâché sur les crèches et arbres de Noël retrouvant
    ses vieux accents de politicard "Trotskiste".
    Mélenchon n’a pas changé .Il est plus rusé ,
    mais il n’a pas tenu la distance !


  • Ce genre de débat n’apporte absolument rien ,et sème la confusion .Ça n’a aucun intérêt .


  • Faudrait qu’il arréte de diaboliser la guerre à tout bout de champs ce Macron. Comme si c’était ce qu’il y a de pire.


  • #1695469
    le 05/04/2017 par La marmotte de combat
    Macron à Marine Le Pen : "Le nationalisme c’est la guerre"

    "Le nationalisme c’est la guerre"... Cette phrase est tout simplement une menace...
    déjà prononcée par Jaquie Attali...


  • Comme le système a mis Macron en orbite haute, le truc consiste maintenant à mettre dans la tête des gens que Mélenchon (et son imparfait du subjonctif) est un génie de dernière minute qui vaut la peine qu’on vote pour lui.

    Non seulement cela dégage le front national du second tour, mais garantie également la persistance de l’état profond aux affaires.

    Car il ne faut pas se leurrer : Mélenchon est un franc-maçon pur jus (cf. la réaction aux crèches), avec une carrière assez longue à gauche pour savoir se renier complètement et sans complexe face au principe de réalité. Son projet de négociation avec les autres pays européens pour faire passer la dette des pays à la banque centrale européenne (imaginez la prime à l’endettement que cela donne, et naturellement l’approbation allemande sans réserve qui en découlerait !) est typiquement le genre de piège à cons que la gauche sait jouer à la flûte de paon sans scrupule aucun.

    Ainsi, le second tour donnerait le choix entre le système et le système, la mafia du FRIC contre la mafia franc-maçonne, sachant que les deux sont en 69 depuis des lustres.

    Mais est-ce que le français est encore capable de se concentrer plus de 30 secondes pour comprendre cela ?


  • "Le nationalisme c’est la guerre", elle aurait dû lui rétorquer : "Oui ch’suis d’accord avec vous !". Et là l’hilarité absolue garantie.


  • #1695768

    Ce genre de débat a un très grand intérêt

    Celui de démontrer que le régime est usé à la corde : son personnel nous ennuie.

    Ils le savent, nous le savons, ils savent que nous le savons : la république se conjugue à l’imparfait.

    C’est le calme idéologique avant la tempête, le ron ron des faux débats avant le déluge.

    C’est la dernière élection de la V république
    Une des dernières mascarades électorales de l’U.E.
    La fermeture des litotes du XX et l’ouverture des vraies questions de toujours et donc du XXI.

    Nous fermons une parenthèse de 250 et 500 ans, celles de Luther, d’Andersen, de Lenine.(1517,1717,1917)

    Ça nous prendra un siècle.

    Voici ce qui va changer et ce qui va émerger du changement : la fin des Lumières, la fin de la laicité cette haine implicite du Christ

    La Contre révolution est en marche, son propos se résume à remettre le Christ au centre de la Politique et le Décalogue au sommet de nos normes là où la Révolution avait déclaré le Christ hors la loi, et sa Loi une barbarie ;

    Ce pourquoi le personnel de la république nous ennuie : ils sont obsolètes

    Postérieurs et inférieurs à nous


  • #1696191

    marine ne perd pas de terrain quand les sondages annonce 25 pourcents d’opinion vous pouvez rajouté 5 pourcents pour cette dame moi je voulais voté Asselineau mais je me vais me résoudre à faire barrage à Fillon et Macron. Je n’ai pas envie que les mondialistes se retrouvent aux manettes et je veux la retraite a 60 ans

     

    • Vous voulez voter pour Marine alors que vous reconnaissez qu’Asselineau a raison sur toute la ligne ? Du jamais vu. Ah, le vote (in)utile, j’oubliais.


    • Au troll @XbobxHard
      Tout le monde peut se tromper, il a retrouvé la raison et le sens commun. Quand on a le sens pratique et donc en l’occurrence celui de l’urgence de la situation, on a conscience que le temps à perdre est un luxe pour neuneus déconnectés. Ceci explique cela.


Commentaires suivants