Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

Le général de Gaulle destitué par des "forces opaques" ?

Parlons de Mai 68. Comme disait le philosophe libertarien Murray Rothbard (aux antipodes des néocons et de leurs relais médiatiques), « on appelle conspirative l’histoire qui n’est pas rédigée par l’autorité étatique officielle » et ses rédacteurs orwelliens. Cette citation importante met en relief le fait que l’histoire officielle (celle qu’on enseigne à l’école) est en elle-même une conspiration destinée à couvrir les crimes et les méfaits de nos élites privées ou bureaucratiques, et ce, quelles que soient les prétentions des fonctionnaires qui l’enseignent ; Nietzsche en parle déjà dans la deuxième considération. La désintégration de l’enseignement historique en France (ou de ce qu’il en restait…) sous le gouvernement socialiste met en lumière cette tentative.

 

L’universitaire Ralph Raico en Amérique décrit, dans A libertarian rebuttal les nuisances que représentèrent les présidents mythiques comme Lincoln, Wilson ou Roosevelt. Et Rothbard explique ailleurs que l’Amérique n’a livré que deux guerres justes : la guerre d’indépendance et la guerre de Sécession, mais côté sudiste bien entendu. Revoyez Le Mécano de la Générale !

Mais restons en France – ou dans notre hexagone !

Le Français moyen, comme le chien Ran-Tan-Plan, « sent confusément quelque chose à propos de mai 68 ». Le bataclan de ce mois légendaire avait tout, en fait, d’une révolution orange destinée à mettre à l’écart un pouvoir hostile, celui du gaullisme, et de soumettre la France, pardon, l’hexagone, à des intérêts occultes. Sempiternel malaise social français mis à part (voyez Vallès, Zola, Le Bon), on utilisa des émeutiers, on manipula des grévistes, on dénonça un despote, on déploya le beau slogan « CRS SS ». Le gaullisme fut en fait sauvé par la Russie et par la CGT. Et comme dit un inspiré Guy Debord, « rien, depuis vingt ans, n’a été recouvert de tant de mensonges commandés que l’histoire de mai 1968 ». Roger Frey parla de l’argent qui passait par la Suisse (L’Express N°2437) ; le fils du Général a dénoncé le rôle de forces opaques durant les événements si mal expliqués de notre post-histoire.

Le cruel dominion socialiste et chrétien-démocrate de la Quatrième république avait donné à l’empire américain toutes les garanties. Baroud colonial humiliant. Puis vint au pouvoir le Général, dont les convictions anti-impériales ne plurent pas à tout le monde. S’ensuivit une longue bataille politique et médiatique contre le pouvoir gaulliste en France et dans le « monde libre ».

Il est clair que le sinistre Lyndon B. Johnson et son administration Deep State détestaient de Gaulle. Le Général dénonce en 1964 à Peyrefitte les agissements de l’ambassadeur américain Bohlen (de la dynastie Krupp) avec la presse et la bourgeoisie aux ordres. Sur cette bourgeoisie, Chevènement a dit un jour, lors d’une vieille émission de l’ORTF : elle était aux ordres des Allemands pendant la Guerre, elle est aux ordres des Américains aujourd’hui. Et le gaullisme prétendait gêner le Lebensraum germano-américain qui engloutit aujourd’hui nos vieilles nations, pendant que la nouvelle Europe des Baltes, dirigée par des professeures américaines, exige en trépignant sa guerre nucléaire contre la Russie.

On retrouve deux éléments importants chez Carroll Quigley. Il dit, dans son opus sur l’établissement anglo-américain (il y célèbre la création de la table Ronde), que la France fut poignardée dans le dos (stab in the back) par l’Angleterre au cours des années trente, au moment notamment de l’accord naval anglo-nazi de 1935, parce que le groupe Milner ne voulait pas d’une grande guerre contre le nazisme ; il ajoute qu’on déclarerait la guerre au nazisme, mais qu’on ne la mènerait (wage) pas. Ce fut la drôle de guerre anglo-allemande, qui dura après le 10 mai 1940 : l’anglophilie nazie fit le reste, en Méditerranée et ailleurs. On préférait tuer du Russe. Guido Preparata explique tout cela très bien. Pour lui, les nazis ont joué les idiots utiles pour anéantir la puissance allemande et la Russie ; et ils n’ont jamais bien compris l’hostilité de l’élite anglo-américaine (elle ne veut que contrôler l’île-monde) alors qu’ils croyaient œuvrer pour elle. Preparata donne une fascinante interprétation cryptée des Falaises de marbre de Jünger.

Sur de Gaulle, Quigley, qui fut le professeur d’histoire de Bill Clinton, ajoute haineusement ceci, cette fois dans Tragédie et espoir :

« La France, malgré de Gaulle, devra accepter une Europe politique… Les États-Unis veulent que l’Europe soit unifiée et alliée ; De Gaulle veut l’Europe désunie et indépendante… Il semble évident que l’Europe, malgré un considérable retard causé par De Gaulle, émergera unifiée et indépendante ».

Indépendante ???

Le vrai visage de Mai 68, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1606578
    Le 21 novembre à 13:40 par Zorgl
    Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

    Qu’entend-il par "la bourgeoisie aux ordres" ?
    J’ai toujours trouvé ce terme de "bourgeois" très vague, du moins depuis la fin de l’Ancien Régime.

     

    Répondre à ce message

    • #1606618
      Le 21 novembre à 14:25 par yéti déporté au Benêtland
      Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

      Le bobo de Christophe Guilluy, opposé au bourgeois traditionnel du 19e, qui était économiquement et culturellement patriote.

      Écouter le discours de Trump sur le Saker !

      Guilluy :
      Ce brouillage social est accentué par le fait que ces classes supérieures tiennent en même temps un discours critiquent sur "les riches". Elles portent pourtant et cautionnent le modèle mondialisé de ces élites en tenant le discours de la société ouverte. Le problème est que "la société ouverte" est l’autre nom de la "loi du marché". Une loi du marché qui bénéficie effectivement prioritairement aux riches et aux détenteurs du capital mais aussi à ces classes supérieures qui, actuellement, se constituent notamment des patrimoines dignes des hôtels particuliers du XIXe. Mais aujourd’hui, cette bourgeoisie n’est plus identifiée comme telle. D’où mon utilisation du mot "bobo", qui m’a été reprochée. Si cette catégorie ne constitue qu’une fraction des couches supérieures (dont le point commun est de soutenir le modèle mondialisé, elles peuvent donc être de gauche ou de droite), elle permet de sortir du brouillage de classe en utilisant le mot "bourgeois". Ces gens sont arrivés dans des quartiers populaires, là où vivaient des catégories modestes (anciens ouvriers, actifs immigrés…), dont les revenus, le capital culturel, n’ont rien à voir avec ces classes supérieures. Cette nouvelle bourgeosie n’est pas "riche", elle ne détient souvent pas le "capital", mais il faut les désigner pour ce qu’ils sont : des bourgeois. Ces gens sont très sympas, cools etc., mais ils représentent une catégorie sociale qui n’a strictement rien à voir avec ce qu’étaient hier les classes populaires qui occupaient ces territoires. Il ne faut pas non plus oublier la violence sociale de cet accaparement de biens qui étaient anciennement ceux de ces catégories populaires.

       
    • #1606632
      Le 21 novembre à 14:49 par Soviet suprême
      Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

      Pour répondre à votre question, lisez le livre "Le Choix de la défaite" Par Annie Lacroix Riz.
      L’article est intéressant mais l’auteur dans un anachronisme confond URSS et Russie ça n’est pas pareil.
      Degaulle sauvé par les rouges ! Waou !!!
      Plus de précisions svp, merci.

       
    • #1606889
      Le 21 novembre à 22:21 par Track
      Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

      Soral en parle très bien dans plusieurs de ces vidéos en la nommant "bourgeoisie compradore" celle prête à toute les compromissions... Business is business !

       
    • #1607313
      Le 22 novembre à 20:28 par jojo l’affreux
      Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

      Par bourgeoisie il entend grand patronat et/ou détenteur des moyens de production de l’industrie française.
      Annie Lacroix-Riz soutient que ces gens ont fait le choix d’Hitler dans les années 30 voir 20 et pourquoi pas même avant-guerre alors que les politiciens et les militaires tenaient toujours à l’Alsace-Lorraine. Mais certains disent qu’ils ne croyaient déjà plus au projet Français depuis la défaite de 1870 voir celle de 1815. En tout cas, ils ne font que vendre le pays et trahir le peuple français avec le dominant du moment, c’est congénital.
      Voyez le récent voyage Pékinois de Pierre Gataz pour comprendre : il a cru flatter les Chinois en insultant le peuple Français et dans la pratique il a insulté les deux peuples mais sans s’en rendre vraiment compte. Parce qu’il est nul, c’est une fin de race comme tout ses congénères qui nous pourrissent depuis deux siècles.

      Pour de Gaulle sauvé par les rouges, c’est simple : les communistes et la CGT ont fait tout ce qu’ils ont pu pour sauver le gouvernement en dissuadant les ouvriers de se joindre aux étudiants mais derrière il y eu le désaveu référendaire qui provoquera la démission du président.

      Quand on y pense à ce fameux slogan "jouir sans entrave" (qui est le truc le plus concret que réclamaient les étudiants), c’est assez consternant : les Américains nous faisaient dire par leurs premiers young leader qu’ils en avaient assez qu’on les bride quand ils voulaient nous sodomiser.

       
  • #1606608
    Le 21 novembre à 14:18 par bertin
    Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

    Mai 1968, Europe 1,et le "Monde",

    Une station de radio Europe 1,un journal du soir "Le Monde",
    ont agi en mai 1968 comme des agents déclencheurs
    et coordinateurs des événements ,au détriment de la CGT,
    et du Parti communiste..
    Quiconque a vécu de près,et sur le terrain ,ces événements
    peut en témoigner .
    Le pouvoir gaulliste ,qui négociait avec le PC,en sous main ,
    n’accusa jamais ouvertement les services américains et israéliens,
    qui bénéficiaient d’appui au sein du gouvernement .
    Mendès-France à "Charléty", se tenait près à prendre
    le pouvoir avec l’appui des médias,mais le PC
    encore très influent fit capoter ce projet .
    Bref l’alliance secrète De Gaulle-PC,permit au pouvoir
    de triompher contre les pseudos révolutionnaires mondialistes !.
    Les successeurs de de Gaulle,de gauche comme de droite
    allaient finalement donner les clefs du pouvoir à l’Empire .

     

    Répondre à ce message

    • #1606655
      Le 21 novembre à 15:28 par VORONINE
      Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

      Les ouvriers, dans leur ensemble - à l’époque il y avait encore une classe ouvrière - n’ont jamais embrayé derrière les étudiants , menés par les "katangais " , mercenaires souvent anciens de l’OAS , appointés par l’ambassade US et la CIA .Les premiers pavés partis contre les forces de l’ordre au carrefour de l’Odéon étaient lancés par d’anciens paras .

       
    • #1606855
      Le 21 novembre à 21:03 par Valet
      Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

      C’est très exactement ce que dit AS dans son intervention en Russie (voir la vidéo) ; donnant en plus la raison du voyage du grand Charles à Baden Baden. Toutes choses qui semblent historiquement établies.
      On pourrait aussi évoquer le projet d’assassinat de Kennedy à Paris... dont témoignera dans un livre de 1973 le Corse C.G. Giovannoni.

       
  • #1606638
    Le 21 novembre à 14:55 par Prodome
    Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

    Mai 68 aurait pu être une "révolution" bénéfique pour la France si elle n’avait pas été manipulée et détournée par des dépravés, des individus dont les intentions étaient plus que louche...
    Car au fond, il y a eu deux mai 68, l’un légitime, anticapitaliste, critiquant la société de consommation, fustigeant l’impérialisme américain, dénonçant la guerre...
    Et puis il y a eu le mai 68 dégénéré qui a falsifié ce mouvement social, le mai 68 des libertaires, ceux qui profitent de la situation pour promouvoir leur moeurs de bourgeois pervers... ces mêmes libertaires qui ont collaboré plus tard avec le capitalisme prédateur, financier, néolibéral... la fameuse union libéral-libertaire...
    Eh oui ! on peut se demander légitimement, en voyant ces "révolutionnaires" gauchistes et libertaires faire le jeu du capitalisme libéral américain(puis carrément revendiquer leur atlantisme, des années plus tard comme Finkie et Cohn-bendit),s’il n’y a pas eu un certain soutien d’outre-atlantique...

     

    Répondre à ce message

  • #1606641
    Le 21 novembre à 15:01 par michel amm
    Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

    Mai 68 est la première révolution orange.

    Les grèves de Mai 68 on été financées de l’extérieur. Sans ce financement, pas de grève en 68.

    Remarquez que aujourd’hui bien que la situation soit très mauvaise pour les travailleurs, aucune grève sérieuse n’a lieu (sauf chez les fonctionnaires protégés).

    Pas d’argent, pas de vraie grève. Aucun salarié de base ne peu faire grève plus d’un mois. L’argent récolté par la CGT sert à payer les cadres du syndicat, pas à soutenir des grèves qui mériteraient d’être faites.

    Vérifiez ce raisonnement en analysant ce qui s’est passé en Ukraine : les grévistes de la place Maidan ont été payés par les US.

     

    Répondre à ce message

    • #1606907
      Le 21 novembre à 23:09 par envolées_des_incultes
      Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

      Il y plus d’une façon de contourner le problème de l’argent pour stopper une industrie et continuer de toucher de l’argent, d’autant plus quand l’industrie est moderne.
      .
      Le problème vient plutôt des rapports de forces qui n’ont plus rien à voir et du niveau d’abrutissement généralisé qui prend des proportions pharaoniques depuis la fin du PC.
      .

       
  • #1606709
    Le 21 novembre à 16:47 par LAL
    Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

    Il faut savoir que durant l’année 1940 après l’armistice franco-allemand, les anglais et les allemands négociaient par l’intermédiaire de Stockholm. Apparemment le gouvernement du Maréchal était au courant et Paul Baudouin, ministre des affaires étrangères, avait dit à des organisations de jeunesse le 28 novembre 1940 qu’il connaissait cette négociation et que si les allemands et anglais s’entendaient en vue d’une paix, ça serait sur notre dos.

    L’éternelle perfide Albion.

     

    Répondre à ce message

  • #1607221
    Le 22 novembre à 17:04 par Lavic’s
    Mai 68 et les conspirations anglo-saxonnes

    On peut pousser un peu le curseur de l’histoire et remarquer qu’en janvier 1973, l’ancien Premier Ministre de de Gaulle et alors Président de la République, un certain Pompidou ayant, auparavant, séjourné dans les couloirs de la banque Rothschild, a entériné une réforme fondamentale au titre de la loi dite Pompidou-Rothschild qui a interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à leur payer des intérêts. L’éviction de de Gaulle a été une aubaine pour ces banques et le début de l’endettement incontrôlé par les gouvernements successifs.

     

    Répondre à ce message