Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Malgré les pressions du CRIF, un documentaire palestinien a bien été diffusé à Cannes

Ni le président du CRIF ni le maire de Cannes n’ont finalement pu annuler la projection d’un extrait du documentaire palestinien consacré au « massacre de Munich ». La preuve en images.

 

Souvenez-vous : le lundi 9 mai, Panamza était le premier site à dévoiler une information passée sous silence par les médias traditionnels et largement reprise (sans citer la source) par des médias communautaires :

« Quand le CRIF demande la censure en France d’un film palestinien. Mardi 3 mai, Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France, a adressé un courrier à Pierre Lescure, président du Festival de Cannes, et Audrey Azoulay, ministre de la Culture.

 

 

Le motif : faire connaître son indignation à propos de la diffusion – le 16 mai, durant le festival de Cannes et dans le cadre du Marché du Film de Dubaï – d’un documentaire palestinien qualifié de "révisionniste" en raison de sa remise en cause la version officielle relative à la prise d’otages israéliens lors des Jeux olympiques de Munich [1].

Dans sa lettre, Cukierman "invite" tacitement Lescure à faire annuler la projection du film – accusé de "légitimer la violence terroriste" – en lui demandant expressément d’être "vigilant" et de "prendre les mesures les plus appropriées".

Pour en savoir plus le CRIF et sa dérive attentatoire à la liberté d’expression, consultez le dossier de Panamza [2] ».

Quatre jours plus tard, Panamza apportait un nouveau développement à cette affaire : Lemondejuif.info et Roger Cukierman ont chacun laissé entendre que le film était finalement déprogrammé. Selon le site communautaire, il s’agissait d’une volonté du maire LR David Lisnard en accord avec le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. D’après Cukierman, ce serait là le fruit de son entretien avec Pierre Lescure.

 

 

Dans les deux cas, c’est faux.

 

 

Lundi 16 mai, le réalisateur Nasri Hajjaj (ci-dessus, à l’image avec Yasser Arafat) était venu au Palais K de Cannes où se tenait – en présence du Britannique Ken Loach – la projection d’extraits de quatre films arabes – dont le sien – dans le cadre du Marché de Dubaï.

Une courte vidéo de 19 secondes, mise en ligne lundi soir sur le compte Twitter du Festival du Film de Dubaï (présent à Cannes), révèle la présence d’Hajjaj devant un écran de cinéma sur lequel fut projeté à 17h30 un extrait de 13 minutes de son documentaire, actuellement en post-production.

Dans une interview accordée lundi à un quotidien anglophone d’Abou Dhabi, Hajjaj a déploré la polémique suscitée par la mouvance sioniste et réfuté toute volonté de faire « l’apologie du terrorisme » – accusation portée notamment par Roger Cukierman, un idéologue islamophobe qui s’apprête à voyager en Israël avec Manuel Valls avant de quitter son poste de président du CRIF.

Enfin.

HICHAM HAMZA

Les coulisses du Festival de Cannes, sur E&R :

À lire, chez Kontre Kulture :

Des films à proposer à la sélection du CRIF,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’approche du réalisateur est certes iconoclaste et, si c’était une fiction, on pourrait à la rigueur dire "Bou ! Il réécrit la vérité sans apporter de preuves sous couvert de faire de la fiction, blah blah blah".Mais on peut très bien juger les arguments, bons ou pas, d’un documentaire...
    Une fiction est "une vision" ; un documentaire, lui, à besoin de convaincre pour être crédible. Si le point de vue du réalisateur (apparemment ami d’un des preneurs d’otages à l’époque ?) est trop parti-pris et sans arguments intéressants, le documentaire se discréditera de lui même.
    Donc pourquoi vouloir le déprogrammer si ce n’est par peur de ce qui peut bien si trouver ? A moins que cela ne soit aujourd’hui un réflexe "pavlovien" des sempiternels censeurs actuels.


  • On en arrive à s’étonner de pouvoir encore faire quelque chose qui dérange le crif, si insignifiante que soit cette possibilité. C’est dire, preuves à l’appui, jusqu’où va la tyrannie de ce lobby qui n’a aucune légitimité démocratique et qui ne représente les intérêts que d’une très infime minorité de la population dans laquelle il sévit sur un mode quasi hystérique. Le niveau de soumission à leurs dictats atteint par les institutions de ce pays dit assez jusqu’où va leur domination et leur noyautage, leur instrumentalisation. Savoir que le crif défend ouvertement les intérêts d’une nation étrangère permet de qualifier sans ambiguité la soumission que ce lobby impose ainsi que ceux qui s’y prêtent.


  • Deux choses :
    - le CRIF est égal à lui-même (coup de pression, mensonge, délation...)
    - il semble que ça commence à bouger du côté des "juifs du quotidien" qui commencent à comprendre que le CRIF leur fait énormément de tort.


  • Les français se foutent royalement de la palestine, et ils ont bien raison. Arrêtez de nous saoûler avec ça, cela ne nous concerne pas.

     

    • Changez de site ! Allez sur fds ou riposte laïque, vous y aurez une place de choix !
      Tout est lié, réveillez-vous ! Avez-vous, seulement, visionné les vidéos de AS qui décortique, analyse puis explique clairement tout ces mécanismes ?
      Toute cette géopolitique est compliquée, je vous l’accorde. Mais le fait est que le travail a pratiquement était "mâché" magistralement, par AS et quelques autres, à nous de faire l’effort intellectuel, d’au moins essayer de comprendre plutôt que de rejeter en bloc.
      En fait, vous n’êtes point déranger que notre pays, la France, soit soumis, tant qu’il ne l’est pas par des sarrazins, ces maures, affreux, sales et méchants...
      Bien à vous


    • "Les Français" (avec une majuscule), je ne sais pas, toi si, visiblement. Et difficile de dire si tu as "bien raison". La Palestine (encore avec une majuscule) est liée de très près à ce que nous subissons. Puis, ne serait-ce que par compassion, cela peut concerner quelques uns d’entre nous.


    • Il nous arrive exactement la même chose qu’aux palestiniens mais, apparemment, ça ne semble pas vous concerner non plus.....


    • C’est juste que le lobby sioniste fout la pagaille depuis soixante huit ans au nom d’un projet messianique qui lui arrogerait le droit d’occuper la région du Nil à l’Euphrate.. et que cette pagaille nous concerne plus que jamais.


    • Hahaha, c’est certain que toi "français de là-bas" tu préfères nous saouler avec la réthorique du camp adverse, non ? :) À la longue tu pourrais faire un effort pour être au minimum neutre. Ça éviterait de passer pour un employé de l’ambassade...


  • A force de vouloir étouffer tout et son contraire pour imposer un seul point de vue, on finira par nous transformer (êtres humains) en moutons qui font beuuuuuuur (clin d’œil à... passons c’est pas le propos) à longueur de journée pour un oui ou pour un non... et comme les moutons nous serons aussi bêtes qu’eux, comme les moutons nous aussi nous allons de temps en temps nous égarer dans le pâturage (sauf à être enfermés) et encore, comme les moutons égarés, il faudrait encore que le berger (le maître) aille nous chercher, nous retrouver surtout... mais ça, ça risque à la longue d’énerver le maître berger, je parie.
    Alors Homme ou mouton ?...


  • Quoi, il y a encore des gens qui n’obéissent pas aux ordres du Crif ..... Mais c’est un scandale ..... Valls, au secours !!!


  • les responsables à Cannes ont plus de courage , de morale et de Justice que les guignols qui nous dirigent .....