Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Manifestation contre la loi Travail : 8 policiers blessés, dont 2 brûlés et 1 évacué par hélicoptère

Entre 12.500 et 13.500 personnes, selon la police, 40.000 selon les syndicats, participent à cette dernière journée de mobilisation contre la loi Travail. Le cortège parisien a été émaillé par des échauffourées. Douze personnes ont été blessées et six ont été placées en garde à vue.

[...]

Seize personnes ont été interpellées, pour deux d’entre elles, pour violences sur agent de la force publique. Quatre autres ont été arrêtées pour port d’arme prohibé, cinq pour jet de projectiles, trois pour rébellion et une pour dégradations, selon la préfecture de police de Paris. Après ces arrestations, six personnes ont été placées en garde à vue.

 

Évacuation par hélicoptère

Au moins quatre manifestants ont été blessés dans ces débordements, selon la préfecture de police de Paris, qui précise qu’aucun ne l’est gravement. Nos journalistes sur place font état de plusieurs blessés. Huit policiers ont également été atteints. Deux CRS ont notamment été brûlés, a-t-on appris de source policière. Un autre policier, blessé à la tête par un projectile, a été évacué par hélicoptère du boulevard Magenta. Les premières nouvelles sur son état de santé sont rassurantes.

[...]

La tension est montée d’un cran à l’arrivée du cortège place de la République où des cocktails Molotov ont été lancés sur les forces de l’ordre devant le restaurant Indiana. Un des cocktails Molotov est arrivé aux pieds d’une compagnie de CRS dont l’un a été atteint par les flammes et a été brûlé à la jambe. Les policiers se sont alors réfugiés dans un renfoncement avant l’arrivée de renforts.

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

 

 

De l’utilité des « antifas » pour le pouvoir, chez Kontre Kulture :

 

Le rôle des « antifas » : empêcher la jonction révolutionnaire
entre la police et le peuple ?

 






Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Malheureusement !!! tout va aggraver de plus en plus mais on voit bien que tout ça n’est pas très français, ça sent les réseau soros derrière tout ce petit monde.

     

    Répondre à ce message

  • 16 personnes interpellées :
    2 pour violences sur agent de la force publique,
    4 pour port d’arme prohibé,
    5 pour jet de projectiles,
    3 pour rébellion,
    1 pour dégradations
    ... et seulement 6 placées en garde à vue (pour la nuit, je suppose).
    Bon, il est vrai que tout ça est bien moins grave, qu’un alcolo qui crie "Allahu Akbar" à la sortie d’un bar.

     

    Répondre à ce message

  • Suis-je le seul à être choqué par le fait que les "manifestants" applaudissent et sautent de joie quand un CRS prend littéralement feu suite au jet d’un projectile ?
    Quand ils auront tué un ou deux flics, feront-ils un feu de joie ?

     

    Répondre à ce message

  • ils protègent un système corompu et pourri je ne pleurerais donc pas sur leur sort , pour nos "dirigeants" ils sont sacrifiables comme nous , qu’ils le comprennent !

     

    Répondre à ce message

    • Ouais ben t’inquiète pas mon grand, ils pleureront pas pour toi non plus, tu le mérites pas, tu voudrais qu’ils démissionnent ou qu’ils désobéissent à se faire virer ?
      Et quand ils auront plus de salaire, est ce que tu paieras leurs loyers ? Tu nourriras leurs enfants ?
      Ou tu continueras à leur vendre ta morale quand leurs femmes se seront barrées avec leur gosses ?
      Leur demande pas de faire un sacrifice que tu n’es pas toi même capable de faire.
      D’autant que quand un cambrioleur viendra par effraction chez toi, ou qu’un groupe de migrants agressera tes gosses à la sortie de l’école, là comme par hasard tu seras bien content de les trouver les flics, et tu leur feras plus ton petit procès de non désobéissance, tu leur diras même merci...

       
    • J’espère donc qu’en poussant ta logique à fond tu ne pleures pas pour les manifestants blessés, ni d’ailleurs pour charlie hebdo ou les morts du bataclan...

       
    • Pour rejoindre ce qui a été dit plus haut, un flic reste avant tout un être humain, comme chacun de nous il saigne, il chie, il mange, il pleure. Agresser un flic, c’est comme agresser gratuitement n’importe quel citoyen lambda et une punition s’impose, il y a des règles à respecter ( je parle là de règles de savoir vivre, pas de règles sociales, un policier n’est pas un surhomme, pas un sous-homme non plus).
      Mais on ne peut pas justifier tout avec des considerations humanistes. A un moment donné ( soral l’évoque dans plusieurs vidéos d’ailleurs), les corps constitués seront dans l’obligation de choisir : la soumission aux maîtres et donc la trahison de leur peuple OU participer à reprendre le pays aux mains de ces élites dégénerées (au sens médical du terme).
      Pour faire un parallèle, et vous me pardonnerez l’image choisie, mais on peut recadrer cette situation avec une scène de viol.
      Mettez une Marianne à quatre pattes, des hommes politiques qui font leur affaire, et des flics qui tiennent la femme pour faciliter le job des détraqués. ... vous saisissez ? La peur du chômage et la nécessité de bouffer ne justifient pas tout (d’ailleurs eux ne se soucient pas que vous perdiez votre boulot quand ils vous retirent le permis) mais ça c’est un autre débat.

       
    • "Je n’ai pas un amour particulier pour l"ouvrier" idéalisé tel que se le représente l’esprit bourgeois du communiste, mais quand je vois un véritable ouvrier en chair et en os en conflit avec son ennemi naturel, l’agent de police, je n’ai pas besoin de me demander de quel côté je suis" G.ORWELL "Hommage à la Catalogne"

       
  • Cette loi travail est horrible. Ces gens au pouvoir, ces puissants de ce monde, veulent nous faire revenir au début de la révolution industrielle du XIX...
    Jamais, nous n’aurions pu penser un jour en arriver là !
    Nous avons été un peu naïf, me semble-t’il aussi là-dessus... Il y a une petite phrase que j’ai retenu : "Nous sommes gouvernés par des carnassiers qui gèrent des herbivores."
    Bref, quand je pense à tout ce qu’ils veulent mettre en place, j’en suis accablée et étonnée !
    Non, ce n’est pas possible. Nous ne pouvons pas accepter de vivre jusqu’à 60 Heures de travail par semaine. L’être humain ne peut pas être réduit uniquement à sa fonction de travailleur. Ce n’est pas digne !
    Il n’y aura plus de place pour la vie de famille, le repos bien mérité, des activités équilibrés... et surtout le recul nécessaire à la réflexion.
    Non tout çà n’est pas digne d’un être humain... Ils veulent faire de nous des sous-êtres et des esclaves.

     

    Répondre à ce message

    • Entre la condition ouvrière du XIXe siècle et un allégement de la bureaucratie qui permettrait aux PME/PMI de retrouver de l’air, il y a un gouffre.

      C’est en refusant la moindre contrainte, même lorsque, comme aujourd’hui, l’économie est à bout de souffle, qu’ils vont nous y faire revenir de force au XIXe siècle et ce, grâce à l’arrivée de centaines de milliers d’immigrés économiques qui accepteront le boulot sans conditions particulières.

      La CGT, qui comme le PC, milite pour le mondialisme et l’U.E, combat tout ce qui est un tantinet souverainiste, revendique la libre circulation du tiers monde dans les pays riches, voudrait nous faire croire qu’elle descend dans la rue pour sauvegarder des acquis sociaux mis en danger, justement, par ce même mondialisme.
      C’est comique !

       
  • #1558538

    C’est chaud !

     

    Répondre à ce message

  • Déjà ils se trompent de cible. C’est pas les flics les responsables de cette lois. Et j’imagine que ce sont les mêmes délinquants qui sont vus dans toutes les manif pour semer le désordre. Eux aussi il faut s’en occuper. On peut manifester sans utiliser ce genre de moyen, on n’est pas en Ukraine. Mais on verra dans quelques jours.

     

    Répondre à ce message

  • Le problème c’est que le gouvernement se sert de la police pour faire pleurer les gens au moindre jet de pierre avec la complicité des médias tout en glissant une quenelle de 175 à son peuple sur les lois du travail.

    Remarquable de leur part puisque la majorité des gens ne se rendent même pas compte de ce qui est entrain de leur arriver, ni même la police ou bien les médias.
    On aurait des SS au pouvoir que les gens s’offusqueraient quand même de voir des types se battre contre les forces qui les protègent..
    On en arrive à un stade où finalement les dirigeants peuvent tout se permettre sans limites. Et c’est bien ça le plus sinistre.

    Les accords d’entreprise c’est le début d’une mort lente du code du travail pour rentrer dans un monde où chacun fera sa propre loi car ça ira plus loin il ne faut pas se leurrer au rythme où vont les choses.

    "En moins de huit mois, le système mondial a déjà consommé toutes les ressources naturelles renouvelables que la planète peut produire en un an" (source :http://www.lemonde.fr/planete/artic...)

    Et on nous explique qu’on ne travaille pas assez, qu’on ne consomme pas assez, qu’on ne produit pas assez, qu’on ne détruit pas notre monde et tout ce qui en dépend assez vite.

    Si la majorité des gens bascule dans la folie (élites inclus) il est du devoir des lucides de les neutraliser.

     

    Répondre à ce message

  • L’auteur de ce lanceur de cocktail devrait finir ses jours en prison. Une tentative de meurtre avec préméditation sur un gardien de la paix et de l’autorité, sachant que la démocratie n’existe qu’au travers du respect de ses lois alors cela devrait le mener tout droit à l’assassinat caractérisé. En d’autres temps ce serait ni plus ni moins que la peine de mort pour ce fils de pute.

     

    Répondre à ce message

    • Le mot démocratie est utilisé à tort et à travers, mettez vous en tête que la démocratie n’existe tout bonnement pas...on peut tout juste dire que ce mot est utilisé par les puissants pour donner l’illusion aux veaux du peuple qu’ils ont une once de liberté contrairement aux vilains russes et vilains syriens.
      Après il faut aussi relativiser et ne pas forcer caricaturalement le trait, un cocktail molotov n’a pas pour vocation de tuer, mais de faire un peu mal, de là à parler de tentative de meurtre... les mots ont un sens, et détourner ce sens profond est presque plus dangereux qu’un cocktail.
      On est cependant d’accord sur le fait que ce ce lâche mérite une sévère correction !

       
  • Ces images doivent être traitées pour ce qu’elles montrent.
    Contrairement à ce qui est dit dans certains commentaires, là, on voit pas des flics défendre le gouvernement contre le peuple descendu en masse dans la rue, non.
    Là on voit des flics qui tentent de rétablir l’ordre public et pas du tout de défendre des dirigeants ou un quelconque siège du pouvoir !
    Et on voit pas non plus un grand mouvement populaire qui se bat pour ses intérêts et essaye d’abolir la loi travail, non, on voit des petits connards d’extrême gauche pas du tout concernés par le travail, mettre le feu à des flics pas du tout concernés DANS CES IMAGES LÀ par la défense du gouvernement.
    Qu’on soit bien clair, les agents de l’état chargés de la protection personnelle des dirigeants sont le S.P.H.P. et le G.S.P.R. les C.R.S. eux sont chargés du maintien de l’ordre public, et d’ailleurs vous noterez une chose, dans les manifs de travailleurs, les provocations et les violences sont rares, donc l’usage de la force par la police l’est aussi, parce que les gens qui bossent ont autre chose à foutre que de blesser des flics.
    Par contre quand les casseurs interviennent, ben les flics aussi, normal quoi.
    Je vois pas comment on peut exiger d’un flic qu’il ne riposte pas quand on l’agresse à coup de cocktail Molotov ou d’une quelconque autre manière.
    Et je vois pas non plus comment on peut parler de réconciliation nationale, et en même temps se réjouir que des flics soient blessés, et surtout quand ils se font agressés pas des petits enculés d’extrême gauche.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents