Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Marie Noëlle Lienemann, agent du mondialisme ?

Réflexions sur le clientélisme de la députée européenne PS

Marie Noëlle Lienemann, député européen PS, préconise la sixième semaine de congé payés, la semaine de quatre jours et la suppression de l’article 49.3 de la constitution qui instaure sur certaine lois un vote bloqué qu’on ne peut contester que par l’adoption d’une motion de censure. Les passages en force de Valls permettent à la gauche de la gauche, sous couleur de démocratie et tout en faisant du clientélisme, d’émettre des propositions qui entrent dans la dialectique mondialiste.

 

C’était un dimanche tranquille, le premier d’août, l’un de ces jours de fête de la mer que les ménagères organisées consacrent à la lecture de Marc Lévy et Michel Onfray pendant que leur époux découvre un nouveau rosé en regardant vaguement les JO, un de ces jours terribles où les journalistes n’ont rien à se mettre sous la dent, pas même un attentat terroriste, et où ils se demandent avec horreur de quoi ils vont remplir leurs colonnes, un jour que François Hollande mit à profit pour dire qu’il allait prendre une décision en décembre et où l’on en fit un titre, un jour où un galet qui fait plouf dans un océan d’huile est un événement, bref, Marie Noëlle Lienemann a parfaitement choisi son moment pour s’exprimer, et le Journal du dimanche a été tout heureux de recueillir le résultat de ses réflexions estivales sur l’avenir politique, économique et social de la France. Pendant que nous rissolons au soleil, la gauche de la gauche, là-bas à Paris, pense ferme, et elle a deux idées synergiques, la réduction du pouvoir exécutif (la fin de la « monarchie républicaine ») et la réduction du temps de travail.

 

Fin du 49.3 et de la « monarchie républicaine »

Trop de dictature tue la dictature. Marie Lienemann qui fut ministre de Mitterrand, en bonne marxiste, connaît la dialectique sur le bout des doigts et s’appuie sur le gouvernement de sergent-chef de Manuel Valls, toujours en mode passage en force, sur ses coups de menton hystériques, sur l’abus constant du 49.3, pour discréditer en bloc tout ce qui dans les institutions de la cinquième république donne les coudées un peu franches à l’exécutif. De Gaulle s’était inspiré de la république romaine pour la rédaction de l’article 16 qui suspendait exceptionnellement, dans la guerre, l’exercice normal de la démocratie. Il en avait abusé, mais pas tant que Valls abuse du 49.3, qui lui aussi, en mineur, doit être utilisé avec parcimonie et seulement quand les circonstances le requièrent. Mais De Gaulle, monarque, abusait légèrement des institutions à son profit pour les faire perdurer, alors que Valls, complice de l’ultragauche, exagère carrément pour démonétiser ce dont il se sert. Et Lienemann sa comparse opposante s’engouffre dans la brèche : au nom de la démocratie, elle réclame le rabotage systématique de toutes les dispositions de la constitution qui assurent la prévalence de l’exécutif. Cela s’étend au président de la république, verrou de la souveraineté nationale face au projet mondialiste : outre la fin du 49.3, Marie Noëlle Lienemann demande aussi que le premier ministre soit désormais choisi par l’assemblée nationale, et même, pour se poser en défenseur du peuple, elle réclame le recours au referendum pour l’annulation de certaine lois, ce qui serait une fort bonne chose.

 

Lienemann maximaliste de la réduction du temps de travail

Ainsi parée des plumes de la démocratie, l’ancien ministre de Mitterrand s’est attaquée au gros morceau de son propos, la réduction du temps de travail, par deux moyens principaux : la semaine de quatre jours « à négocier branche par branche », et la sixième semaine de congés payés.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1530864

    En Israël, ils en sont déjà à un stade plus avancé que l’Union Européenne concernant la sixième semaine de congé payés et la semaine de quatre jours !


  • #1530900

    La réduction du temps de travail et tout particulièrement la semaine de 4 jours reste pour moi une bonne idée... je ne vois pas en quoi ça arrange le mondialisme, j’ai dû louper un bout de l’argumentaire...
    si on supprimait la débilité dans nos entreprises (je travaille dans une grosse boite qui marche sur la tête) on pourrait même se permettre de ne travailler qu’un jour par semaine avec autant de productivité ! faire des heures sup pour faire du travail ridicule, inutile et j’en passe, merci de l’intérêt !

     

    • #1530958

      Comme vous, je ne comprends pas ce papier.
      La démocratie, l’amélioration des conditions de travail, la décroissance seraient des "agents" du mondialisme ultra-libéral ???
      Etre plus compétitif que qui ? Les polonais, les roumains, les chinois ?
      Pour sûr, la semaine de 50 h, l’abandon du smic et la retraite à 75 ans, c’est la solution.
      Plus de 6 millions de chômeurs, toujours plus de technologie et de robotisation dans la production et les services, pollution et épuisement des ressources, des revenus du travail de plus en plus faibles et des revenus du capital de plus en plus importants mais faudrait que les petits soldats du capitalisme mondialiste travaillent encore plus ?
      Il est des métiers où travailler beaucoup et longtemps ne pose pas de problème mais s’agissant des "petites mains", de ceux qui bossent à l’usine, des ouvriers ou manutentionnaires, 35 h d’un boulot de merde pour un salaire de misère, c’est déjà trop !
      Bizarre cet auteur, combattre le mondialisme ultra-libéral en encourageant le libéralisme français ? On pourrait même penser à un canular ...
      Après ce que Lienemann a derrière la tête, c’est une autre histoire ...


  • #1530907

    "La décroissance est un autre projet mondialiste. Après l’Europe sans travail humain viendra nécessairement l’Europe sans hommes".
    Le projet inscrit sur les giorgia guidestone (population mondiale : 500 millions d’individus)... ?


  • #1530929

    la meilleure façon de tuer un peuple, c’est de le priver de travail et d’activités stimulantes pour l’esprit...un RSA à 500 euros et du sport non-stop à la télévision pour tous : ainsi privé d’estime de soi et rendu amorphe par la sensation d’être inutile et incapable de se projeter dans l’avenir, le " peuple " se laissera conduire à l’abattoir sans réagir...


  • #1530981

    Toujours la même rengaine ! Faire miroiter à la population des mesures qu’elle n’appliquera pas dès lors qu’elle aura la permission d’être élue par ses amis « sionistes » du PS !

    Va falloir désormais vous accrocher au micro pour parler pour ne rien dire puisque députée de l’U.E. vous n’êtes là que pour encaisser vos grasses rémunérations ! L’U.E. est l’inspiratrice de la loi sur le Travail.

    Vous n’arrêterez pas d’agiter le peuple avec vos chimères socialisantes sionistes pour lui faire croire à une gauche de la gauche et comme d’habitude, le leurrer, le bercer, le faire attendre dans l’antichambre du camp de concentration à ciel ouvert qu’est devenu l’Europe !

    Tous ces débats ne vous appartiennent dorénavant plus si d’aventure, ils vous aient jamais appartenus puisque, vous êtes membre de la pieuvre mondiale qui nous gouverne et à laquelle vous avez fait allégeance aux yeux de VOTRE Éternel ....pas du nôtre !


  • #1531233
    le 10/08/2016 par David Marty
    Marie Noëlle Lienemann, agent du mondialisme ?

    Je ne suis pas l’argumentaire de cet article. Les propositions de cette femme ne me semblent pas aussi évidemment mondialistes au point de se passer de toute explication. Je reste ouvert sur cette idée mais cela me semble devoir être démontré d’abord. De prime abord je serais même d’accord avec elle.


  • #1532780
    le 12/08/2016 par Chevalier Kadosch
    Marie Noëlle Lienemann, agent du mondialisme ?

    Évidemment qu’elle en fait parti !
    Ses envolées humanistes et sociales ne sont que des paravents pour masquer les objectifs réels.

    Interrogez donc la dame sur le 11 septembre,..sur les origines du DAESCH , sur la laïcité, sur la théorie du gender, sur la légitimité d’Israël.....les réponses, si réponses il y a, seront convaincantes !