Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marine Le Pen dénonce la mise à mort des petits patrons français par la finance internationale

"Une France indépendante, c’est une France des indépendants"

Le 7 mars 2017, Marine Le Pen a répondu aux questions d’entrepreneurs français dans le cadre de son intervention à la Confédération des PME.

 

Sans fioritures, mais en en présentant les tenants et les aboutissants, Marine Le Pen a explicitement dénoncé le projet oligarchique de mort souhaitée des indépendants français.

 

 

L’intervention de Marine Le Pen en intégralité :

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

 

En lien, sur E&R :

Réfléchir à un nouveau modèle économique et social
avec Kontre Kulture :

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Juste une remarque pour le rédacteur :
    En France, sous la cinquième république, un candidat à la présidence n’est pas le candidat d’un parti. Mais rien n’empêche un ou plusieurs partis politiques de le soutenir.

    MLP est une des rares à respecter l’esprit de notre constitution. Il n’y a pas de "primaire" au FN. Elle n’est pas la candidate du FN, mais sa présidente.

    Sur le fond et la forme de son intervention, je souscris totalement.

     

    Répondre à ce message

  • L’appui de Marine aux indépendants...

    Pendant que Macron ,l’homme de Rothschild
    et de Mr Uber,qui transforme les hommes
    en auto-esclaves de la finance ,Marine soutient
    la dignité et le courage des indépendants .
    Que de chemin à parcourir ,après tant
    de destructions de notre tissu artisanal et paysan,
    et des petites et moyennes entreprises familiales .

     

    Répondre à ce message

    • Uber, c’est tout simplement ce qu’on appelle un "rickshaw" à Bombay ou à Delhi, un homme à qui on loue un tricycle et qui pédale jusqu’à la mort pour tirer des grosses mémères qui lui gueulent dessus quand il avance pas assez vite.

      A Madras, j’ai voulu descendre du siège dans une côte pour soulager le squelette qui s’acharnait sur les pédales mais il m’a fait remonter illico presto et j’ai compris ensuite que dix autres squelettes attendaient la place pour pédaler à sa place en cas de défaillance.

      L’oligarchie qui nous ronge est très fortiche. Sous couvert de "modernisation" et de "compétitivité" elle est en train de transbahuter la misère de Bombay à Paris ou Mulhouse. Les multinationales dotées d’un statut de nation, après avoir pulvérisé les frontières, les corporations, les statuts qui protégeaient les travailleurs, vont fondre sur ces secteurs de l’activité et vont s’accaparer la France entière et ses habitants. On deviendra alors la propriété de google, d’amazon ou de windows.

      On ne dira plus "j’habite en Bretagne ou en Alsace", on dira "je suis google" ou "je suis windows" ou pire encore "je suis charlie"...

      Et tout ça est validé par l’LRPS sous la forme du CETA. Que Dieu ait pitié de nous.

       

    • A Madras, j’ai voulu descendre du siège dans une côte pour soulager le squelette qui s’acharnait sur les pédales mais il m’a fait remonter illico presto et j’ai compris ensuite que dix autres squelettes attendaient la place pour pédaler à sa place en cas de défaillance.




      mauvais exemple, Rickshaw est un métier qui utilise l’énergie humaine (naturelle), cela te semble dur parce que tu es confis dans ton confort occidental, mais le métier de rickshaw n’est pas plus dur que celui d’un manoeuvre sur un chantier en France. quand au squelette, c’est normal, tous les travailleurs des pays chauds qui utilisent leur force physique doivent impérativement être maigres. je terminerai en disant que le métier de rickshaw est un métier indépendant qui rapporte un bon salaire et qu’un bon rickshaw peut travailler sans problème au delà de soixante ans (pratique et expérience).
      En fait, le fait de descendre était un manque de respect (de confiance en ses capacités) surtout si c’était un vieux rickshaw.
      Ne te formalise pas, il m’est arrivé la même expérience à Thanjavur lors de mon premier voyage en Inde (il y a plus de tente ans). maintenant que j’y ai vécu pendant des années, j’ai compris comment cela fonctionne : les codes sont différents.

       
    • Merci Paramesh pour cette belle mise au point sur les rickshaw qui n’empêche pas de critiquer l’uberisation de la société.
      Je suis allé pas mal dans ce pays contrasté qu’est l’Inde et je confirme ce que tu dis là. Comme quoi il est très facile de penser et de comparer sans savoir, sans en avoir la réelle expérience sur la base de nos connaissances acquises et de nos états d’âmes (émotions) et de notre bonne volonté. Ce que nous faisons plus ou moins tous.

       
    • @Paramesh
      Cessez d’essentialiser l’immonde décadence indienne.
      Les ravages du capitalisme sont les mêmes en Inde qu’en Europe.

      Etre conducteur de pousse-pousse n’a rien d’enviable en Inde, ce n’est pas une fierté et aucun indien ne le souhaite pour ses enfants, y compris les conducteurs de rickshaw, sauf peut-être ceux stationnés devant les monuments officiels, qui touchent des pourboires des touristes. Mais cette place ils l’a paient cher aux placiers, à la police et la mafia.
      J’en ai soigné et j’ai discuté avec eux. Il s’agit de paysans sans terre venus à la ville pour survivre. Ils n’ont rien à manger et se stimulent contre la faim et l’épuisement par les drogues, d’où leur maigreur. Et pour tout çà ils ne vivent pas vieux. Dr T.O.

       
  • Si elle continue comme ça, à filer un mauvais coton, elle va finir sa campagne dans le Dieudo Bus.

     

    Répondre à ce message

  • C’est surtout la vérité. On le voit dans les autres pays soumis à ce mondialisme américain. Plus le mondialisme parle d’indépendance, de liberté et de prospérité, plus il apporte la dépendance, la misère et la violence. Cette ubérisation du monde doit finir !

     

    Répondre à ce message

  • Que du bon sens ! Quand je pense qu’il y a encore des entrepreneurs qui croient en la droite "républicaine" qui ne soutient pourtant que les multinationales...

     

    Répondre à ce message

    • #1680363

      Beaucoup d’entrepreneurs sont complètement aveuglés par l’appât du gain. Ils se voient tous en Bill Gates, jouent les patrons plutôt que de l’être réellement. Pas étonnant qu’il règne en France cette exécrable mentalité de "petit chef" et qu’il y ait autant d’échecs.

       
    • @mediavengers oui c’est vrai, j’ajoute que la télé/cinéma et la "nouvelle éducation" y sont pour beaucoup dans ce comportement.

       
    • En fait, on a l’impression d’être sur le site du FN ici. Mais c’est pas grave, je vais quand répondre à ce commentaire.
      Tout d’abord, il faut bien comprendre que tout mettre sur le dos des multinationales, ce n’est pas justice. Mme Le Pen ne propose rien de différent des autres candidats, dans la mesure où elle souhaite que l’état continue à contrôler nos vies par divers moyens. En tant qu’entrepreneur, ce qui m’empêche de vivre, c’est la sécu obligatoire, le RSI et tous ces organismes qui nous dictent comment on doit cotiser à la retraite. Malheureusement, il n’existe aucun candidat pour remettre en cause ces sujets de fond, ce qui me permet de constater que la France est une dictature socialiste.
      Il faudrait ensuite aussi voir une chose, concernant la sécurité : l’état ne peut pas assurer la sécurité de chaque citoyen. Ainsi, il serait bon de pouvoir s’armer et se défendre avec nos armes, en ayant la possibilité de créer des milices. On pourrait toujours le faire me direz-vous, mais à l’heure actuelle ce serait se mettre hors la loi.
      Il devrait y avoir un autre principe : l’état n’a pas à nous dicter quelles plantes nous souhaitons cultiver et consommer. Ainsi, si une personne décide de cultiver du tabac ou du cannabis, ou de faire du schnapps avec des topinambours, ça ne regarde qu’elle, et pas l’état.
      Mme Le Pen a raison de dire que nous avons eu une monnaie indépendante pendant 15 siècles. Elle devrait alors en prendre de la graine et proposer de laisser les initiatives locales développer leur propre économie et leur monnaie. En effet, pas besoin d’une monnaie nationale pour acheter une poule et quelques salades.
      Enfin, pour les russophiles béa : la Russie est en effet un pays où il fait bon vivre. Et devinez pourquoi ? Car le système c’est écroulé et l’état n’a absolument pas le-même pouvoir que dans notre pays. Mais au fur et à mesure que l’état devient plus puissant, la qualité de vie se dégrade. Désolé pour les fétichistes de poutine. N’oublions pas que le gouvernement de poutine consiste à persécuter les skinheads et à redonner du pouvoir aux banques. Pour le reste, le peuple russe est toujours considéré comme des smerdis, rien de plus. Donc pas d’illusion, cette élection n’apportera rien, ni Mme Le Pen, ni personne d’autre. Vivement notre pérestroïka !

       
    • Dans les 144 résolutions, le RSI est cité.
      Il sera dissout.

       
  • Tous les avantages pour ceux qu’on retrouve toujours comme sponsors cachés des Partis, des Hommes politiques ...

     

    Répondre à ce message

  • Si un pays ne protège pas son industrie ,ses PME et PMI .Il est condamné .On ne peut faire du commerce sans règles ,et encore moins sans les siennes ,tout ça adossé à une monnaie imposée et surévaluée = délocalisation , faillite ,chômage .
    C’est ce que vie la France et de nombreux pays Européen .Économiquement c’est imparable.

     

    Répondre à ce message

  • Hahaha, il faut bien avouer qu’elle a musclé son discours économique pendant la période de black-out médiatique, et comblé bien des lacunes dans ce domaine. Le problème est que les français sont des veaux bien confortablement installés dans leur cocon de consommateurs...

     

    Répondre à ce message

  • Super affutée la Marine !
    Argumentations cohérentes avec une vision stratégique emplie de bon sens. Aura-t-elle la capacité, suffisamment de meneurs qui l’appuient dans l’effort nécessaire pour atteler tous ces ânes bâtés qui freinent les quatre fers pour ne pas retrouver le chemin de l’intérêt du bien commun ?

     

    Répondre à ce message

  • Du blabla. Rien de concret.

    UBER, il faut purement et simplement les interdire puisqu’ils ne respectent ni le code du travail, ni le code du commerce, et ne payent aucune taxe en France.
    Les mettre autour d’une table comme le préconise MLP et comme l’on déjà fait tous les gouvernements avant elle, c’est leur permettre d’acheter ceux qui devraient les affronter et qui ne le font jamais, et donc leur ouvrir un boulevard pour continuer à détruire les emplois et la dignité des indépendants.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents