Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

Marion Sigaut revient sur la « révolution sexuelle » et particulièrement sur le « droit » à l’avortement, qui est devenu un droit de la femme, sinon un nouveau droit de l’homme.

 

 

Sur l’avortement, lire chez Kontre Kulture :

Retrouvez Marion Sigaut chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1605566
    le 20/11/2016 par inference.deductive
    Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

    Pour la Journée internationale des droits de l’enfant (aujourd’hui), il serait peut être bon de penser à rajouter : Le droit de naitre.

    Sans oublier que tous droit est subordonné par un devoir.

    Très bonne vidéo, félicitation Marion, toujours aussi percutante.


  • #1605605

    Merci Marion...

    je viens de transmettre votre dure mais si pertinente interrogation finale...



    “... j’aimerais savoir ce qu’elle en pense aujourd’hui...”



    auprès d’un site communautaire de bonne tenue éthique faisant d’habitude l’éloge de l’académicienne en question.

     

  • #1605663

    Vidéo de Marion Sigaut très intéressante et les femmes désirant mener leur grossesse à terme devraient en effet pouvoir être soutenues et accompagnées.

    Après, heureusement, je ne pense pas que cette propagande idéologique encourageant l’avortement entrave réellement le désir d’enfant des femmes et la natalité en général. La très grande majorité des femmes aspire à avoir des enfants et en aura .

    Un phénomène préoccupant qui mériterait également d’être développé est celui de l’infertilité !

     

    • #1605876

      Tout à fait d’accord avec vous cela n’entrave pas le désir des femmes d’avoir un enfant mais moi qui vient d’un milieu socialiste et c’est typique chez le socialiste mais aussi dans les autres milieux de français pure souche .On remarque la plupart du temps que le français ne fait pas plus de deux enfants ,en général un garçon et une fille .On ne voit plus comme par le passé des français ayant jusqu’à 6 ou 10 enfants. Par contre l’étranger lui pas de probléme il peut en faire autant qu’il veut, il y a les allocations pour l’aider. Ex : en 2000 je sortais avec une Marocaine qui n’était pas musulmane ses parents et grand parents oui sont musulman mais les enfants s’en foute de l’islam d’ailleurs cette fille dont je vous parle n’est sortie qu’avec des français pure souche et à perdu sa virginité avec des français tout les enfants qu’elle a elle les a eux avec des français. Elle a 36 ans et 6 enfants et la derniére fois qu’elle à travailler c’était en 2001.


  • #1605676

    Le seul mot de "Droit à l’avortement" est en soi un scandale absolu .....
    C’est le "Droit" d’assassiner les enfants quand ils sont tout petits !!!


  • #1605678

    Bonjour Marion,

    En effet, une très jeune femme confrontée à une grossesse imprévue (# non désirée) se voit proposer presque automatiquement l’avortement. Chaque médecin, en fonction de ses propres convictions, sera plus ou moins insistant.

    Cela dit, en France, il existait une allocation parent isolé (API) dont je constate après avoir visionné votre vidéo qu’elle a été intégrée dans le RSA qui ne peut être attribué qu’à des personnes âgées de plus de 25 ans. L’API était attribuée à toute personne élevant seule son enfant jusqu’en 2009. Le fait qu’elle ait été intégrée dans le RSA constitue une indiscutable régression éthique et sociale.

    L’API était une allocation précieuse pour de très jeunes femmes conciliant par exemple poursuite d’études et maternité, elle permettait de pourvoir aux besoins élémentaires de l’enfant et de la mère (avec une gestion très rigoureuse) jusqu’aux trois ans de l’enfant.

    La limite de ce revenu modeste était qu’il excluait de fait le père : un très jeune couple n’avait pas droit à ce dispositif, j’ai connu des familles vivant ainsi sur la sellette, dans la crainte d’un contrôle de la CAF. On peut concevoir des garde-fous pour éviter que des enfants ne soient envisagés par les parents comme des "gagne-pain" mais, de mon point de vue, cette ségrégation entre couples et parents isolés n’était pas satisfaisante.

    Quelle est aujourd’hui la possibilité pour une très jeune femme de mener sa grossesse à terme ? Elle est évidemment presque nulle si elle n’a pas un soutien moral et financier de sa famille. Le marché de l’emploi étant ce qu’il est, mener de front recherche d’un premier emploi et maternité relève de l’exploit.

    Autre curiosité du droit français : où une femme a le droit d’accoucher sous x sans en avertir qui que ce soit, se dédouanant ainsi entièrement de sa maternité, un homme, lui, dès lors que la femme peut établir qu’il est le père biologique de l’enfant qu’elle porte, peut se voir légalement contraint à la reconnaissance de l’enfant en question. Il y a là une asymétrie tout à fait choquante.

    Paradoxalement, où autrefois, la fille-mère était fort injustement stigmatisée par la morale, notre société laïque revient à cette marginalisation par la précarité financière que la très jeune mère célibataire doit affronter.

    Dans une société civilisée, les femmes, les couples doivent avoir le choix, la misère ne doit acculer qui que ce soit à l’avortement ou à l’abandon d’un enfant.


  • #1605700
    le 20/11/2016 par L’étrangère
    Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

    Une femme qui se fait avorter pensera chaque jour de sa vie à cet enfant qu’elle a perdu. 18 ans après elle se dira " Tiens, ce fils qu’on ma volé devrait aujourd’hui faire son entrée à l’université, avec une charmante petite copine à son bras..." on ne parle pas assez des séquelles psychologiques et physiques d’un avortement. Les désordres sur la santé sont considérables. Cette société encourage impunément l’avortement, et il n’est pas rare de voir aussi des familles qui encouragent l’avortement de leurs enfants.

    Une société saine devrait encourager la maternité. Notre société envoie les femmes européennes a l’abattoir et déploie des sommes folles pour encourager l’immigration de masse et de peuplement, faisant venir toute la fange de l’humanité. Il y’a un lien.

     

    • #1606629

      Associer l’immigration massive à toute la fange de l’humanité est d’une mauvaise foi absolu lorsque l’on a les zélites putrides que l’on a : la véritable fange de l’humanité se trouve sur nos têtes et au pouvoir un peu partout dans le monde ! C’est cette même élite qui qualifie notre sang de "sang pourri des français" (cf. Carla Bruni-Sarköziy)
      La fange absolu ce sont ces mondialistes apatrides qui souhaitent annihiler notre Nation et les autres. Quant à l’immigration massive, avant de leur dénier toute dignité, n’oubliez pas qu’ils sont l’instrument de la véritable fange désireuse de nous détruire, déracinés de force de leur terre comme beaucoup parmi nous le furent de nos campagnes françaises par la "Révolution industrielle" par le même capitalisme cannibale dont on connaît les origines... Par contre, il est évident qu’une partie non négligeable (c’est un euphémisme) de cette immigration relève plus du tri sélectif opéré par les pays d’origine nous prenant pour une sorte de poubelle.
      Parfois je suis totalement d’accord avec vous et ne pourrais pas mieux dire mais parfois vos propos me répugnent !
      Je comprends votre colère, je ressens la même, mais ne soyons pas stupide au point d’offrir à la fange apatride la meilleure arme qui soit pour finir de nous détruire en détruisant ce que nous avons de plus cher : notre raison et la lucidité qui va avec !

      Bien à vous.


  • #1605712

    Une vidéo très intéressante de notre chère Marion Sigaut. C’est encore pire ce que je pensais ou présumais connaitre sur ce sujet.
    Parler de génocide planifiée à propos de l’avortement ne devient plus un grand mot lancé dans la marre mais cela est devenue une triste réalité.
    Par ailleurs, il y a la fameuse chanson Aurélie de colonel Reyel qui traite des grossesses involontaires et Colonel Reyel prend de manière subtile position contre l’avortement.
    Cette chanson passait en boucle sur toutes les radios pendant l’été 2011.


  • #1605743

    Effondrement...
    On touche le fond et nos gouvernants creuse à la pelleteuse.


  • #1605745

    Ce n’est pas parce que des gens se servent à postériori de la dépénalisation de l’avortement pour faire de l’argent , que le droit a avorté encadré est mauvais par essence. (Si on sort des considérations religieuses).

    Car cela est soutenir qu’un abus pervertirait le principe ainsi abusé. Mais il ne peut en être ainsi que si l’abus démontre une incomplétude du principe et non de sa mise en œuvre.
    Rien est démontré dans cette vidéo.

     

    • #1605961

      Puisque dès la fécondation, le zygote possède son ADN propre qu’il gardera toute sa vie, il est déjà question d’un être humain comme les autres et considérer qu’à quelques semaines près, il n’en serait pas un est un sophisme. Tuer un zygote c’est tuer un Homme, étant donné que ce qui définit l’Homme n’est pas son stade de vieillissement mais bien son ADN qui lui donne sa spécificité en tant qu’espèce. Il n’y a aucune différence entre l’ADN d’un zygote et le vôtre, tout est déjà là dans son programme pour devenir ce qu’il sera plus tard, comme il l’était dans le vôtre à ce stade du développement.

      Qu’on arrête tout remboursement de l’avortement, et qu’on laisse avorter les Hommes sans foi qui le désirent, à leur frais, après tout nous n’avons pas besoin de leur descendance et de la transmission de leur "morale" dans notre civilisation future. Moi je ne veux pas payer pour des actes qui nuisent à ma morale en plus de nuire directement au bien être démographique de ma nation.

      Les juristes et philosophes n’ont pas plus de légitimité à définir ce qui est mauvais (ou bon) par essence que les théologiens, ainsi les considérations religieuses sont tout autant à prendre en compte que les pseudos réflexions juridiques ou philosophiques.

      Dans la religion catholique, est défini bon ce qui sert le bien commun, le développement durable et le bonheur des hommes sur le LONG terme, une société irresponsable qui tolère l’avortement sans en comprendre les effets néfastes à long terme est une société d’idiots individualistes qui définissent le bien et le mal en fonction de l’émotion plus que de la raison. D’ailleurs tous les arguments pro-IVG cherchent soit à culpabiliser la société sur la "souffrance" de la femme, soit à prétendre qu’il vaut mieux ne pas vivre du tout que de vivre moins aisément à cause d’un bout de viande, qui n’a rien de différent de nous si ce n’est sa situation de faiblesse provisoire que nous finirons tous par redécouvrir avec la vieillesse.

      L’avortement pour raisons économiques est aussi immoral que l’euthanasie que propose Attali pour les personnes âgées qui coûtent trop cher.


    • #1606045

      wow. Tu es une synthèse si je me le permet. Ou as tu vue ?lue ? la religion dans tout ça ? Tu ne comprends pas que l’avortement est un droit des bourgeoises pour se proteger des amants, gendre, belle-fille, des maîtresses ?Combien d’hommes connaissent le coût d’une IVG ? Tout cela est plus d’un conflit féminin que certains hommes ont soutenue honnêtement. Cela va dans tous les domaines c’est vrais. Comme en économie quand christine ockrent se paye audrey pulvear, natacha polony, vanessa et autres...surprise surprise Polony denonce la caste cachée economique qui broie le monde etc. Au lieu de faire sa promo en toute quiétude comme comme elle etait lancé. Demain on lira il est beau le droit des femmes il est beau le combat pour une economie saine etc. Crois toujours et n’oublie pas de souligner que la croyance est religieuse.


    • #1606073

      Elle ne cherche pas à démontrer que l’avortement est mauvais par essence, elle dénonce ses abus, et son apologie alors qu’il devrait être un choix exceptionnel, triste, final, parce-que sans autre solution.

      Du coup ça tombe bien.


  • #1605771
    le 20/11/2016 par Pépé le Moko
    Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

    Un " droit à l’avortement " qui se mute en " droit à vendre des pièces détachées découpées d’un foetus encore vivant pour s’acheter une Lamborghini " ( comme c’est déjà le cas aux USA , bien que ça ne soit pas encore un " droit " du point de vue légal ... mais pas pour autant punis ) ...

    Faut dire que les avortements " live " ( courtesy of la clique Gisèle Halimi , Simone Veil , Badinter etc ... ) pratiqués en France dans les années 68 et après avaient mis la barre déjà bien haute en matière de shutzpah et de cruauté barbare !!!


  • #1605776

    Ne pas oublier que le droit à l’avortement en plus d’être un problème moral est un énorme business qui intéresse l’oligarchie.
    En savoir plus : https://fr.sputniknews.com/actualit...


  • #1605781

    D’un coté vous avez les humains 84 délaissé par leur parents et l’autre vous avez la mère ours qui défend ses petits au péril de sa vie

    Les organes de fœtus humain sert de greffon dans le but de régénérer les organes de personnes ;pourquoi à votre avis les élites vivent très vieux.
    Le foetus humain sert aussi de milieu nutritive pour la fabrication de vaccin
    Vous imaginez le planing qui pousse la femme Lambda a avorté ,elle avorte et quelque temps après elle se fait vacciner avec un produit issue de son propre avorton ,c’est cocasse et ironique

    Si les mères des pro avortement les avaient avorté ,il n’y aurait pas d’avortement ,il n’ y aurait pas de problème de retraite et puis ceux qui étaient pour l’avortement ,ce sont les élites ,donc si il n y avait pas d’élites le peuple aurait le pouvoir.
    Avortement total = destruction du peuple de France millénaire en 100 ans

    Un jours faire naître une vie serait considéré comme un acte de résistance.

    La politique anti-natale eugénique eunuque des élites dépasse et de loin toute les politiques nazi ,fasciste et bolchevique


  • #1605796

    Merci Madame Sigaut, toujours très instructif. Et ça permet d’avoir des billes au moment de défendre une position que l’on sent être celle du bien contre le mal, mais qui se heurte d’emblée à un féminisme de façade.


  • #1605826

    Salut à tous et très respectueuses salutations à Madame sigaut, dont je suis les conférences, dont j’ai lu des livres, et que je respecte profondément.

    Je vais me faire l’avocat du diable, et suite aux propos modérés de cette intervention, j’ignore si elle sera publiée....vediamo !

    Il faut quand même être conscient d’une chose (je n’aurai pas le temps de développer en 2500 signes), mais il y a un dénominateur commun à grosso modo tous les problèmes que rencontre l’humanité de nos jours ( destruction des biotopes, raréfaction et disparition de la variété biologique, pollutionn, ressources en déclin ; etc...) et ce paramètre, c’est la surpopulation !

    TOUT le monde le sait, mais personne ne veut en parler, pourquoi ?

    Une progression de la population humaine mondiale en exponentielle, depuis des dizaines d’années, n’est pas tenable !

    Comme je l’avais développé plus en avant dans des commentaires sur différents papiers sur Agoravox, il est évident que tous les gens de pouvoirs dans toutes les sphères des "shadow governments", ont pris conscience de ça deppuis longtemps !
    L’homme moderne est étrangement possédé par un sentiment d’infini : il croit qu’il y aura toujours des ressources, que tout sera dispo ad vitam aeternam (désolé pour le e dans le a )...eh bien non !
    Il est donc logique (et je dis bien logique, qui n’a rien à voir avec les sentiments et les passions), que soient encouragés :
    - les relations sexuelles entre mêmes sexes, car elles ne sont aps productives
    - la contraception sous toutes ses formes, avec comme argument de vente, le sexe ludique pour tous !
    - L’avortement, car il permet de réduire l’augmentation des effectifs !

    L’Inde, dès les années 1970, avait compris ça, et des campagnes de vasectomies étaient lançées dans les campagnes, contre une gratification de l’époque, une radio à transistors : personne en occident à l’époque, n’a jamais rien vu à y redire !

    La situation actuelle en démographie, est intenable, tout le monde le sait, mais personne ne veut ouvrir les yeux !
    Comme je le disais sur Avox, on en est à la méthode douce ! Si d’ici quelques dizaines d’années, il n’y a pas de résultats et toujours plus de gens, vous pouvez être sûrs que nos oligarques passeront alors à du plus contraignant, et là, je vous laisse voir en littérature SF, ce que ça pourrait donner !

    Adishatz (2359 signes)

    H/

     

    • #1606011

      L’avortement détruit notre nation, on trouvera des solutions bien meilleures en ce qui concerne le manque de ressources, on trouvera des moyens bien plus élevés de contraception par l’éducation dans nos contrées, la population est en décroissance chez nous, pas en croissance. Si tout cela ne suffit pas, que les hommes en âge de se battre s’entre-tuent main contre main, ce sera toujours plus noble et digne que de tuer les plus fragiles et plus innocents d’entre nous. Je préfère la guerre totale à cette hypocrisie moderne des lâches, qui fait porter le chapeau de notre surconsommation à ceux qui n’ont jamais eu le temps de consommer. En ce qui concerne les combustibles fossiles, des solutions quasi-illimitées de production peuvent être mise en oeuvre, de même que pour la nourriture et la gestion de l’environnement. On aura qu’à créer un nouveau domaine de compétence concernant l’amour et l’érotisme au sein du couple, donnant les clefs les plus naturelles et saines pour ne pas procréer sans le vouloir. L’abstinence de temps à autre n’est pas non plus une horreur. Il y’a des milliards de solutions à mettre en place à condition d’organiser la réflexion générale dans l’intérêt de tous et pas d’une élite minoritaire et immorale.

      La première chose à faire c’est de refaire de l’instruction nationale une priorité, et de dégager toute la culture de la médiocrité pour laisser place à la créativité du plus grand nombre, trop occupés aujourd’hui à se vautrer dans le vice qu’on leur enfourne depuis le plus jeune âge pour ne pas qu’ils se posent trop de questions, pour ne pas qu’ils pensent à l’avenir.

      L’avortement est la plus égoïste des solutions de l’Homme.


    • #1606486
      le 21/11/2016 par L’étrangère
      Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

      Bonjour Hunter,

      J’aime beaucoup vous lire sur Agoravox et je vous rejoins totalement sur le tabou de la surpopulation mondiale.Oui, la démographie exponentielle est un crime contre l’humanité ! Une bombe qui va bientôt nous exploser à la gueule . Ceux qui osent, sans rougir, nous sortir des arguments sur la soi-disante dénatalité ne font que répéter ce qu’ils entendent dans les médias au service du libéral-mondialisme. Nous sommes trop nombreux. Reproduisez vous disait Dieu, mais veillez à ne jamais être trop nombreux.

      Le but des élites est d’avoir sous son joug une armée de consommateurs exponentiels, abrutis et sans repères. Acheter des smartphones, des frigos,des brosses à dents, des écrans plats semble être l’ultime but du Capitalisme, il faudra toujours plus d’âmes pour faire tenir ce système immonde debout .

      Nous n’avons jamais été aussi nombreux sur cette terre et bizarrement le sujet de la surpopulation mondiale est le tabou des tabous, car il nécessite de se prononcer sur indicible, remuer l’interdit et le sacré. Comme tout sujet innommable, la langue de bois est de mise ! Ici nous parlons de ceux qui encouragent l’avortement des femmes européennes, je crois que la moindre des choses serait de faire l’amour sans faire de dégâts. Je suis une femme et je ne supporte pas la pilule (nausée, déprime, amaigrissement...). Il existe des méthodes naturelles et basiques pour éviter une grossesse non désirée , parlons franco : le retrait ! C’est vrai quoi, c’est le plus simple ! Pondre sans conscience n’est que ruine de l’humanité certes, mais nous ne devons pas mener non plus ces femmes européennes à l’abattoir. L’avortement européen est une boucherie encouragée par le système.

      Adishatz

      Faites l’amour sans faire de victimes !


    • #1606594
      le 21/11/2016 par David Baggio
      Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

      Ce n’est pas la "surpopulation" qui est la cause de tous les maux que tu cites ( destruction des biotopes, raréfaction et disparition de la variété biologique, polution, ressources en déclin...), c’est le mode de vie adopté et encouragé par les élites occidentales depuis 1945. Ces élites sont possédés par une idéologie sois disant progressiste qui a accéléré l’évolution de tous les domaines sociaux et environnementaux plongant les Hommes dans un consumérisme excessif et contre nature.

      Les Hommes n’ont besoin que de quelques potager et quelques troupeaux pour se nourrir, mais cette nourrirture n’est pas l’essentiel quand je lis ce que tu écris, tu es complètement fou et à l’image de nos élites, ton âme est sombre tu appelles littéralement au génocide de l’être humain et tout ça surement sans t’en rendre compte.


  • #1605836
    le 20/11/2016 par Francois Desvignes
    Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

    L’avortement est un sacrifice humain, de ceux que pratiquaient les société paienne de l’Antiquité

    Païenne et donc satanique.

    Celles qui avortent, ceux qui promeuvent l’avortement n’ont que rarement conscience d e la dimension "rituelle et sacrificielle" de l’avortement

    Ce n’st qu’à la lumière de sa cause et de sa dimension sataniques, que l’on comprend le succès et l’universalité des pratiques abortives.

    Situer la discussion sur le terrain du droit (?) , sur le terrain philosophique de la vie, ou de la science politique (l’Etat et la nation ont besoin d’enfants pas de foetus avortés), ne sert qu’à occulter sa cause et sa dimension premières : le sacrifice satanique.

    L’avortement est une pratique religieuse crypto satanique

    Et le planning familial une entreprise luciférienne.

    On devrait faire de l’avortement un acte essentiellement et obligatoirement gratuit tant pour l’acte principal que ses accessoires, sous peine de radiation de l’Ordre ou l’interdiction définitive d’exercer.

    Il y a une différence entre le gynéco et le fossoyeur, entre donner la vie et enterrer les morts.(en l’espèce les jeter à la poubelle)

    L’acte n’étant plus rémunéré, personne ne voudra plus le pratiquer que dans des cas exceptionnels de détresse ou de danger avérés de (pour) la mère.

    Et puis, pour en terminer, je pense que nous devrions autoriser les statistiques sinon ethniques, religieuses : on sera surpris (ou pas !) de constater que l’écrasante majorité des avortés sont issus de familles...chrétiennes.

    La vraie shoah des temps modernes, celle là à l’unité près : 220 000 français/an sur 40 ans ...

    Si en plus vous voulez un dessin, c’est que celui d’en bas vous a payé !


  • #1605844

    A chaque fois que je finis une de vos vidéos ou un de vos bouquins j’ai envie d’aller pendre quelqu’un.

    C’est un compliment formulé bizzarement.


  • #1605881

    Interdire les avortements en Russie ? Pas possible, selon l’Église orthodoxe russe

    https://fr.sputniknews.com/russie/2...


  • #1605960

    Le meilleur argument pour contrer les pro-avortements est de leur dire qu’il revêt un caractère mortifère, puisqu’on donne la mort, et que l’être humain déteste la mort.


  • #1606034

    Mme Sigaut n’aborde pas ce point, mais un tel encouragement à l’avortement, surtout dans les pays occidentaux, ne relève-t-il pas d’une stratégie de réduction du volume de la population occidentale, si chère à nos mondialistes, comme le claironne si bien M. Attali, pour la remplacer par des personnes du "tiers monde", plus facilement manipulable et corvéable ?

     

    • #1606465
      le 21/11/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

      @ Cavaillon

      Ce que vous dites est essentiel en réalité, les populations importées étant, pour des raisons culturelles et religieuses le plus souvent, hostiles à l’avortement et possédant par conséquent un taux de natalité bien plus élevé que le nôtre.
      Il ne faut pas se tromper, le pouvoir oligarchique mondialiste occulte (donc réel) est racialiste pour des raisons objectives (se maintenir), il se fiche pas mal de la couleur de peau des individus.
      Toute l’arnaque est ici, et elle nous perdra si nous n’y prenons pas garde... tout comme elle a perdu Hitler qui était antisémite pour de mauvaises raisons.


  • #1606046

    Marion va se faire des ennemies chez les bourgeoises avec ça comment on dit infréquentable au féminin ?Bravo Marion toujours précise juste et bonne historienne.


  • #1606180
    le 20/11/2016 par STEF de MARS
    Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

    Comme ne le dira jamais ce flagorneur de Francis Huster :
    " Il y avait peut-être, parmi tous ces fœtus, des futurs Montaigne... "

     

  • #1606238

    Un foetus est un enfant. Si toutes les femmes du monde avortaient du foetus en leur sein, combien resterait-il d’enfants à naître ? Aucun. Si donc aucun enfant ne reste à naître lorsque tous foetus est sacrifié, c’est bien parce que le foetus est un enfant.

    Ce n’est pas parce qu’entre le foetus informe et le bébé pleurant il reste du temps à s’écouler que pour autant tout peut être remis en cause. Nous avons une intelligence pour nous projeter et savoir la puissance intrinsèque des choses, savoir que dans le petit gland s’y trouve déjà toute la grandeur du chêne. Remettre en cause cela c’est fermer les yeux à l’intelligence.

     

  • #1606335

    L’enfer est pavé de bonnes intentions. :)


  • #1606617

    La liberté des individus n’existe pas et rien est gratis. Si une femme accouche "gratuitement" il y a forcément retour sur investissement.
    Je ne savais pas pour le colagen (crèmes, rouge à lèvres). Je pensais aux trafics d’organes et également au pouvoir du cordon de sang (cordon ombilical).
    J’ai également entendu parler de consommation de fétus... ?

     

  • #1606753
    le 21/11/2016 par Une femme qui défend les femmes
    Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

    Merci Marion ! Tout est dit dans cette vidéo...

    Et tout a déjà été dit sur l’avortement. Mais nous assistons aujourd’hui à des dérapages qui mettent réellement en danger la santé des femmes. Sans compter les conséquences post avortement : risque de fausses couches pour une prochaine grossesse, problèmes psychologiques bien réels, conscients ou inconscients (attestés par de nombreuses études), cette banalisation voulue par une ministre de la santé d’un acte qui est loin d’être anodin, fait courir des risques énormes à la femme.

    Et on assiste aujourd’hui au paradoxe suivant : sous prétexte de "santé sexuelle" et "choix de la femme" à tout prix, on fait passer cette idéologie avant la santé tout court de la femme. Juste un exemple, un pharmacien a l’obligation de fournir la pilule du lendemain à toute femme (même mineure) qui le demande. Ceci sans problèmes, après les quelques questions de routine, à savoir qu’elle n’est pas déjà enceinte, que c’est bien pour se protéger d’une grossesse après un rapport récent etc...En fait, aucune vérification n’est faite, la fille peut lui raconter n’importe quoi... En admettant que cette femme est enceinte de plus que ce qu’elle croyait, cette pilule provoquera un avortement plus conséquent alors qu’elle ne se trouve pas en milieu hospitalier ! Elle va se vider de son sang, chez elle, et peut être toute seule.... Et il y a de nombreux témoignages de jeunes femmes dans ce sens, qui révèlent qu’elles ont risqué leur vie ! Mais, bien évidemment, ces témoignages, on ne les trouvera pas sur le site officiel de l’IVG !

    Bravo Marisol Touraine ! Votre désinformation, met en danger les femmes ! Vous ne faites pas votre boulot de ministre de la santé !


  • #1607333
    le 22/11/2016 par Patriote syndiqué
    Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

    Il est bien sûr effrayant de voir l’avortement banalisé. Un indice de la barbarie de notre société. Cependant il me semble que dans certains cas bien précis (viol, handicaps, etc.), ce n’est pas un droit, mais un devoir pour ceux qui refusent la culpabilité christique et restent fidèles à l’âme européenne.


  • #1627581
    le 20/12/2016 par Alice Miron
    Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

    Il est plus facile de fabriquer une prostituée avec une femme détruite par l’avortement. Je pense que ce "droit" à l’avortement participe à créer une catégorie de la population destinée à la prostitution. Catégorie d’esclaves sexuelles qui servira le pouvoir oligarchique mondialiste occulte. J’ai remarqué que les militant(e)s pour le "travail" du sexe (par exemple le groupe Stella à Montreal) sont les mêmes personnes que ces féministes pro-choix qui s’appliquent à censurer le discours des pro-vie.


  • #1627599
    le 20/12/2016 par Alicia Miron
    Marion Sigaut – Le "droit" à l’avortement ?

    Il est plus facile de fabriquer une prostituée avec une femme qui a avorté. Le "droit" à l’avortement sert également à créer une catégorie de la population qui se prostituera d’elle-même. Femme qui a avorté est dévastée, hyper sexualisée, "putifiée", préparée pour l’embauche. La politique du "droit" à l’avortement créée une foule d’esclaves sexuelles destinée à faire jouir le pouvoir oligarchique mondialiste occulte. J’ai remarqué que les militantes pour le "travail" du sexe (comme le groupe Stella à Montreal) sont les mêmes personnes que ces féministes pro-choix qui s’appliquent à censurer le discours des pro-vies. Ces deux groupes de militantes ont également des amies parmi les Femens... .


Commentaires suivants